Afficher le sujet - Le suicide Français

Le suicide Français

Ce qu'il en est, et la volonté de demeurer dans cet être
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22990

Re: Le suicide Français

15 Janvier 2016, 10:04 Message

Un coup de gueule qui se défend...

Cochons de paysans : après les Bonnets rouges, les Bonnets roses… (Bd Voltaire)

« Il était une fois des éleveurs de porcs se réveillant avec gueule de bois d’anthologie, après cuite historique. Les pauvres, depuis des décennies, ont cru à ce que leur promettaient hommes et femmes politiques. Ainsi, durant les années 70 du siècle dernier, il fallait « remembrer », se « restructurer », se « moderniser » et, surtout, s’endetter auprès d’un Crédit agricole soutenant alors nos agriculteurs et éleveurs, telle la corde le pendu.

Tout épatés qu’ils étaient d’entrer dans la modernité, nos chers paysans ont mordu à l’hameçon. Il fallait une moissonneuse-batteuse plus performante que celle du voisin, un tracteur à six vitesses, alors que celui du péquenaud d’à côté n’en alignait que quatre.

Il fallait encore égaler les records de productivité et de compétitivité de leurs homologues américains et capitalistes ; sans compter les autres, russes et socialistes. Et c’est ainsi que la terre nourricière se trouva infestée de produits chimiques, d’insecticides. Autrefois, en France, il y avait près d’une quarantaine d’espèces de blés ; il n’en reste plus que deux ou trois aujourd’hui.

Dans ce désastre libéral et technocratique programmé, il fallait aussi faire du ménage. D’où la disparition planifiée de toutes ces bestioles plus ou moins ragoûtantes : lombrics, papillons, abeilles, mulots, etc. Mais qui, toutes, à leur humble rang, participaient à la bonne ordonnance de ce jardin divin servant, entre autres finalités, à embellir nos paysages et à emplir nos estomacs.
Aujourd’hui, nos amis les cochons, hier défendus par des "Bonnets rouges" et désormais par des "Bonnets roses"… La belle affaire ! Après la tristement célèbre "Ferme des mille vaches, à quand celle du "Mouroir aux trois mille porcs" ? »

Avatar de l’utilisateur
Messages: 3774

Re: Le suicide Français

16 Janvier 2016, 11:51 Message

Nous sommes en guerre nous répète-t-on. Comment faire la guerre avec une armée que les politiques ont saignée depuis tant d'années ? Qu'est-ce qu'une diplomatie sans armée à la mesure des enjeux ? J'ai trouvé que, dans cet entretien, le général Vincent Desportes faisait le tour de la question de façon claire et argumentée.
Général Desportes : «Les intérêts politiciens désorganisent l'armée française» Le Figaro.fr le 15/01/2016 à 19:45

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22990

Re: Le suicide Français

8 Mars 2016, 19:31 Message

L'armée de l'air ne peut pas déployer plus de vingt avions de combat (Le Point)

« Le général Lanata, chef d'état-major de l'armée de l'air, s'inquiète : sur la durée, la surchauffe guette les aviateurs français. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22990

Re: Le suicide Français

10 Mars 2016, 08:56 Message

Image


Il faut aussi se poser la question de notre responsabilité, qui est écrasante.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22990

Re: Le suicide Français

28 Septembre 2017, 15:40 Message

...et européen.



Que la lucidité ni la vérité ne suffisent.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22990

Re: Le suicide Français

1 Octobre 2017, 08:38 Message

L’aide médicale d’Etat va augmenter de 108 millions d’euros en 2018 (Capital)

Pendant que le forfait hospitalier augmente, etc.
Ce n'est plus du suicide, c'est une exécution en règle, celle d'un plan mis en œuvre sans faille et sans merci, organisé de longue date, et l'assassinat, décidé, prémédité, d'un pays.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22990

Re: Le suicide Français

9 Janvier 2020, 12:45 Message

Image

Messages: 512

Re: Le suicide Français

10 Janvier 2020, 08:44 Message

C'est du petit nègre, ce qui, vu l'évolution de la société, le mouvement (je ne sais pas s'il ne faudrait pas parler de "mercato" plutôt que de Grand Remplacement) de ses composantes sociologiques et ethniques, et l'emprise des cultures qui les accompagnent, est parfaitement logique.

Cette logique d'événement a quelque chose de rassurant : l'inversion des causes ne peut que produire des effets tout aussi rigoureusement inverses. La rémigration s'en trouve fondée en logique.

Avatar de l’utilisateur
Messages: 155

Re: Le suicide Français

10 Janvier 2020, 17:12 Message

Cela s'est tellement généralisé !
C'en est même devenu presque banal...Nos moindres démarches "administratives" de toutes sortes deviennent compliquées puisque tous ces gens sont devenus très limités dans leur capacité de compréhension et d'action...
La décadence est désormais pleinement visible, palpable.
"Où le secret commence, commence aussi le pouvoir réel" H. Arendt, Le système totalitaire

Messages: 512

Re: Le suicide Français

10 Janvier 2020, 17:50 Message

Ah parlez-m'en tiens! La langue désarticulée (à l'oral, plus seulement à l'écrit) des employés d'administration, qui essaime les qui pro quo avec l'usager, en dit long sur l'effondrement général, non plus seulement de la langue mais bien du fonctionnement social le plus élémentaire dès qu'une forme de communication langagière est requise. Le pays ne fonctionne plus parce que plus personne, plus aucun "représentant de l'Etat", quel que soit son grade, ne maîtrise l'expression orale la plus élémentaire. Tous parlent et n'entendent que leur patois sans syntaxe, sans rien qui tiennent debout hormis le "je me comprends" généralisé. Du coup, voilà. Voilà, du coup. Non mais y'a pas d'souci. Je vous le fais. Ah merci monsieur je vais donc attendre. Ah mais non, je vous le fais je veux dire dans un mois ! Faut pas pousser non plus. Ah mais je n'entends pas vous pousser je... Oh eh! je vous vois venir vous ! etc. etc..

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22990

Re: Le suicide Français

12 Janvier 2020, 09:49 Message

Sur les ruines pitoyables de l’Église catholique, apostolique, et romaine :

La Seine-Saint-Denis est en première ligne dans la progression constante de l’évangélisme en France. Un temple ouvrirait tous les dix jours dans le pays. Une centaine est répertoriée dans le « 93 », mais les spécialistes estiment à presque autant le nombre de lieux de culte qui ne sont affiliés à aucune organisation. À titre de comparaison, le département compte 117 églises catholiques et plus de 160 salles de prière musulmanes. L’évangélisme devient ainsi, sans faire de bruit, un courant majeur en France, particulièrement en banlieue.

Précédente

Retourner vers Être français et le demeurer