Afficher le sujet - Fin du "vivrensemble" (c)

Fin du "vivrensemble" (c)

Sur la vie en société, par temps de liquidation du pays, de propagande incessante et de déculturation
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 25791

Re: Fin du "vivrensemble" (c)

30 Avril 2020, 13:07 Message

Expédition punitive au foyer de migrants de Barberey-Saint-Sulpice (L'Eclair)

« "Ils ont couru vers les Africains, ils étaient là pour tuer." Lorsque Philippe*, l’un des agents de sécurité présent vendredi 24 avril sur le site du Fast Hôtel, emploie le verbe "tuer", ce n’est pas à la légère. L’homme, un ancien militaire, a connu de vraies scènes de guerre, il sait le poids du verbe. "C’était une scène de guerre", raconte-t-il, calme et posé. Le bras en écharpe, le crâne suturé par endroits, il se remémore une scène de quelques minutes, digne d’un film. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 25791

Re: Fin du "vivrensemble" (c)

20 Décembre 2020, 16:49 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 25791

Re: Fin du "vivrensemble" (c)

22 Décembre 2020, 11:03 Message


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 25791

Re: Fin du "vivrensemble" (c)

1 Mai 2021, 17:49 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 25791

Re: Fin du "vivrensemble" (c)

18 Juillet 2021, 10:43 Message

Insécurité à Nantes. Les commerçants veulent plus de moyens pour les actions de la justice (Ouest-France)

« L’insécurité et la justice sont au cœur de leurs actions. Cet après-midi, vendredi 16 juillet, le groupe S2N (Sécurité de Nantes) organise un rassemblement, place Royale, pour "dire stop à l’insécurité" et demander des moyens à la justice de poursuivre et condamner les personnes qui nuisent à la sécurité. Le rassemblement est suivi d’une marche vers le palais de justice.

"Aujourd’hui, notre ville ne connaît pas une seule journée sans que de multiples agressions se produisent. Vol à l’arraché, vol en réunion, passage à tabac, agression à l’arme blanche, tirs de mortier d’artifice, etc. ", dénonce le groupe S2N (Sécurité de Nantes).

Guillaume, fondateur de l’association S2n ne décolère pas : "Ça continue. C’est même de pire en pire. La semaine dernière, il y a eu des tirs de mortier en pleine terrasse de centre-ville." »

Précédente

Retourner vers Réensauvagement, propagande & déculturation