Afficher le sujet - Fin du "vivrensemble" (c)

Fin du "vivrensemble" (c)

Sur la vie en société, par temps de liquidation du pays, de propagande incessante et de déculturation
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19271

Re: Fin du "vivrensemble" (c)

22 Septembre 2015, 08:34 Message

Ce ne serait pas un petit peu de l'apartheid, ça ?...
Ou de l'épuration ethnique ?


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19271

Re: Fin du "vivrensemble" (c)

24 Septembre 2015, 14:12 Message

RHÔNE. La Préfecture s’apprête à héberger 160 Roms à Saint-Genis-les-Ollières (Le Progrès)

Eh bien M. Vallls ? C'est pas de l'apartheid, ça ? On rêve d'habiter cette commune, dont les habitants seront certainement enchantés de ce parachèvement de la spécialité de leur lieu de vie...

« "Tout n’est pas encore défini, et nous travaillons avec des associations sur ce sujet" explique-t-on à la Préfecture, mais le site est déjà choisi : ce devrait être celui de Chapoly, sur un lieu appartenant au ministère de la Justice, qui accueille déjà un établissement de placement éducatif pour mineurs et un centre de demandeurs d’asile géré par Forum réfugiés. Les Roms pourraient arriver fin octobre. Une réunion publique est programmée le 13 octobre, pour informer la population. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19271

Re: Fin du "vivrensemble" (c)

30 Septembre 2015, 11:40 Message

Allemagne : des réfugiés chrétiens persécutés par des musulmans (Causeur)

« Les premières répliques du séisme migratoire qui secoue actuellement l’Europe se font sentir. Et on peine à y croire. Des réfugiés fuient aujourd’hui l’Allemagne, pour échapper aux mêmes persécutions que celles qui les avaient poussés à quitter leur pays d’origine. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19271

Re: Fin du "vivrensemble" (c)

17 Février 2016, 09:49 Message

Toulouse: Elle agresse trois profs lors d'une heure d'apprentissage du «vivre ensemble» (20 mn)

Pas de souci : « Un travail sur l’offre de formation de cet établissement va aussi être réalisé. »

Messages: 1464

Re: Fin du "vivrensemble" (c)

4 Avril 2016, 09:19 Message

LE CARNET DE JACQUES JULLIARD - (Figaro Vox)

L'historien et essayiste médite sur la violence des sociétés multiculturelles,

Le communautarisme est une immense faillite


Les attentats de Bruxelles ont-ils sonné le glas du communautarisme? Ce serait trop beau. Certes, la preuve par Molenbeek et Schaerbeek a été apportée qu'à laisser se constituer des ghettos ethniques au cœur des cités, on joue notre liberté et notre sécurité à la roulette russe, ou plutôt islamiste. Mais la culture de l'excuse a encore de beaux jours devant elle.

Quand on ne trouve à l'action des terroristes que des mobiles légitimes, tels que la frustration, le refus de la discrimination et des fractures sociales, le désir de «socialisation» (sic), sans parler du «contexte international», on n'est pas très loin de leur donner raison (ainsi Corinne Torrekens, directrice de DiverCity, un groupe de conseil en sciences sociales et politiques lié à l'Université libre de Bruxelles,Libération, 24-03-2016).

Il faudra encore beaucoup de crimes et de souffrances pour que l'on admette que le «vivre ensemble», cette expression inepte, indécente[ derrière laquelle on camoufle l'apartheid des cultures, n'est qu'une blague, une blague sanglante.
Nos sociétés sont multiculturelles et sont vouées à le devenir un peu plus chaque jour. La rapidité, le bon marché des transports, les énormes écarts de prospérité entre les nations font que les pays riches d'Europe et d'Amérique sont en train de devenir des mosaïques ethniques, tandis que les pays pauvres conservent pour l'essentiel leur identité. Pour les pays d'accueil, le communautarisme est une solution de facilité et une marque de candeur extrême. Pour permettre au migrant de «conserver ses racines», on somme le pays d'accueil de renoncer aux siennes, ce que les populations locales n'acceptent pas ; elles ont l'impression d'être déracinées sur leur propre sol


Ajoutez à cela un phénomène nouveau, qui est la marque propre de l'islamisme, et qui contraste avec l'immigration du passé: la détestation du pays hôte. Le résultat, c'est ce cocktail détonant qui est en train de gagner toute l'Europe et que l'on appelle sommairement le populisme.

«Le ‘'vivre ensemble'', cette expression inepte, indécente, n'est qu'une blague, une blague sanglante»

Le communautarisme, c'est-à-dire la juxtaposition sur un même territoire de communautés différentes par l'origine géographique, la langue, la religion, l'histoire, la culture, la philosophie, est une immense faillite. L'Europe, si le phénomène devait persister, ne lui survivrait pas. L'Allemagne, les Pays-Bas, les pays scandinaves l'ont reconnu depuis peu. La Belgique, le Royaume-Uni ne tarderont pas à le faire.

Nos nations multiculturelles sont donc devant une alternative brutale, sans échappatoire: intégration ou guerre civile. Seule la version universelle de l'humanisme, héritée de la chrétienté, des Lumières et de la Révolution française, nous permettra d'échapper à ce désastre.

..................................................................................................................................................

Julliard voit la contradiction entre les cultures, la présente comme insurmontable, nomme ensuite un de ses effets "communautarisme"...dont il suffirait de se débarrasser et ainsi d'imposer l'"intégration".

Il ne nomme qu'en partie les choses, car la spécificité de l'islam n'apparaît pas (mais tout le monde aura compris).

S'agit-il d'un nouveau faux-fuyant afin d'adapter le discours face à l'aggravation rapide de la situation mais qui resterait fondamentalement conciliateur. Ou bien d'un début d'intervention dans le débat politique pour en changer l'orientation. Je sais que Julliard n'est pas un tiède. C'est pourquoi j'aurais tendance à croire qu'il ne s'agit pas d'une simple adaptation.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19271

Re: Fin du "vivrensemble" (c)

4 Avril 2016, 11:22 Message

Pour prolonger ici un débat interne à QDLF : « Seule la version universelle de l'humanisme, héritée de la chrétienté, des Lumières et de la Révolution française, nous permettra d'échapper à ce désastre. »

M. Julliard accepterait-il un débat de fond (sous quelque forme que ce soit) sur ce point, qui forme sa conclusion, point hautement discutable, et qui pour être discuté doit mobiliser des questions absolument essentielles, qui remontent haut et profond, réclamant donc les conditions d'un débat impeccable et sans concession ? A supposer que oui, et qu'il accepte de plus de l'ouvrir avec un inconnu, je relève le gant, immédiatement. Mais j'en doute — sans parler du dernier point de la proposition...

Avatar de l’utilisateur
Messages: 3131

Re: Fin du "vivrensemble" (c)

4 Avril 2016, 11:39 Message

Ayant lu, sans doute un peu trop vite, les deux premières lignes, j'ai cru un instant que vous repreniez à votre compte la citation entre guillemets Seule la version universelle de l'humanisme... J'ai eu un très bref instant de crainte ! ;) , vite effacé par la lecture du paragraphe suivant. M'étonnerait également que M. Julliard accepte de débattre sérieusement avec un inconnu. À moins que vous présentiez votre candidature à la prochaine élection présidentielle. Je me propose pour coller les affiches.

Messages: 1464

Re: Fin du "vivrensemble" (c)

4 Avril 2016, 12:17 Message

La suite de l'article montre la profondeur de la réflexion de Julliard :

L'ombre lumineuse de Bernanos

À quelques jours de leur sortie en «Pléiade» dans une nouvelle édition (automne 2015), les deux volumes des romans de Georges Bernanos étaient facilement disponibles chez les bouquinistes. Cela prouve au moins deux choses: que pour les critiques destinataires des services de presse, il n'y a pas de petits profits. Mais surtout que notre temps est définitivement incapable de comprendre quelque chose au seul romancier français qui se puisse comparer à Dostoïevski. Je viens donc de relire d'affilée L'Imposture, La Joie, le Journal d'un curé de campagneet La Nouvelle Histoire de Mouchette. Je n'ai jamais pu plonger dans cette grande «ombre lumineuse», comme il dit lui-même au début de La Joie, sans être saisi d'appréhension, et même d'angoisse, celle d'être mis en présence de tout ce à quoi, dans la vie de tous les jours, nous cherchons à échapper.

Bernanos, ou l'antimoderne par excellence. Un «mécontemporain», comme dit Alain Finkielkraut de Péguy. Mais un mécontemporain capital. Dans la géniale préface qu'il a donnée au Curé de campagne, Malraux a très bien compris l'incompréhension dont il a toujours été l'objet. Bien avant le «nouveau roman», et de façon infiniment plus profonde, il a fait éclater le contenu du récit traditionnel, celui de Balzac, que pourtant il admirait fort. Un roman de Bernanos, comme Karamazov ou Les Possédés, c'est une série d'immenses conversations qui font avancer l'action, qui sont le cœur même de l'action.

Le mal est un mystère, le mal pur, le mal radical, celui dont le résidu échappe à toutes les contextualisations
Et surtout, Bernanos fait voir que le grand problème sans solution du monde moderne, celui qui fait la différence entre croyants et non croyants, beaucoup plus que l'existence de Dieu, est la nature du mal. Car le mal est un mystère, le mal pur, le mal radical, celui dont le résidu échappe à toutes les contextualisations, mises en perspective, dont raffole la sociologie.

En matière de mal radical, convenons qu'avec le djihadisme, nous sommes assez bien servis ces temps-ci.
Le mal est pour lui une forme de néant intérieur. Ainsi le Cénabre de L'Imposture qui fouaille dans l'âme d'un misérable mendiant pour y mettre à jour quelque chose d'humain et n'y trouve que le vide créé par le mensonge, c'est-à-dire le double de son propre désert intérieur. Oserai-je le mot? Bernanos est en réalité un surcontemporain**.

Avatar de l’utilisateur
Messages: 693
Localisation: Paris

Re: Fin du "vivrensemble" (c)

4 Avril 2016, 14:11 Message

Un surcontemporain, c'est bien mon avis. Mais le mal et le bien sont tellement entremêlés le plus souvent chez Bernanos (voir Sous le soleil de Satan) que l'impression me semble que l'on arrivera jamais, en ce monde, à y voir clair (comprendre la mort de la première Mouchette ?). Les erreurs de lectures chez des admirateurs de Bernanos (comme Pialat) sont courantes. J'ai l'impression que chez Daech la chose est beaucoup plus simple, c'est le mal à l'état pur. Donc plutôt du côté de Monsieur Ouine dont il me semble que le titre initial était la paroisse abandonnée. Aussi la seconde Mouchette.

Messages: 3089

Re: Fin du "vivrensemble" (c)

5 Mai 2016, 18:34 Message

Trouvée sur le blog de Philippe Billé une citation d'Olavo de Carvalho !

"J'ai toujours pensé que seuls des gens très inférieurs, mentalement, se faisaient une idée des individus en se basant d'abord sur la race, et seuls des cancaniers en se basant d'abord sur l'orientation sexuelle. Les gens normaux négligeaient ces deux détails, le premier trop évident, le second personnel et intime, et considéraient plutôt les qualités psychologiques, sociales et intellectuelles plus intéressantes et plus individuelles. Mais maintenant ce sont les personnes elles-mêmes qui font de la race ou des moeurs sexuelles une sorte d'identité, et les exhibent de prime abord comme des cartes de visite, en rejetant leurs qualités plus individuelles vers un second plan effacé, voire méprisable. Le politiquement correct a rabaissé les relations humaines au niveau d'une impersonnalité collective quasiment animale"

Messages: 1464

Re: Fin du "vivrensemble" (c)

5 Mai 2016, 21:39 Message

Très juste remarque ...

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19271

Re: Fin du "vivrensemble" (c)

6 Mai 2016, 14:41 Message

C'est très tendance, depuis "Nuit debout"...

Médiapart publie un appel pour le droit à la non-mixité raciale (Fdesouche)

« Un appel collectif de défense du droit à la non-mixité est lancé pour dénoncer "une République qui nie les formes contemporaines de racisme et d’oppression post-coloniale, et dont les élu.e.s cherchent, par de curieux renversements, à transformer celles et ceux qui subissent quotidiennement le racisme et l’islamophobie en figures de la division". »

Messages: 118

Re: Fin du "vivrensemble" (c)

6 Mai 2016, 21:30 Message

L'apartheid,le séparatisme volontaire et revanchard de la diversité est promue et encouragée..
La préservation de son identité pour les européens,français et bretons est interdite.
L'engrenage de la guerre civile larvée est-il en route ?

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19271

Re: Fin du "vivrensemble" (c)

4 Janvier 2017, 16:55 Message

Les joies du "vivrensemble", ou la naïveté mortifère des gogos.

Femme poignardée à mort en pleine rue : ce que l'on sait (La République de Seine et Marne)

« Le couple était domicilié à Avon. La femme, née en 1977, avait des enfants d’une précédente union mais pas avec son actuel compagnon. ” Pour le moment, le motif du passage à l’acte n’est pas très limpide et les investigations ne font que commencer “, commente le parquet de Melun.

Une autopsie doit être pratiquée.

La mairie d’Avon a mis en place une cellule psychologique dans l’école de la Butte-Montceau, où était scolarisé son fils. ” Le couple était totalement inconnu de nos services “, indique le maire, Marie-Charlotte Nouhaud, qui n’a pas souhaité s’exprimer plus sur cette actualité dramatique.
Suspect

Selon nos informations, qui n’ont pas encore été confirmées par le parquet, le suspect, surnommé Nino, aurait la double nationalité tunisienne et égyptienne. Il venait d’obtenir ses papiers pour séjourner en France. Le mariage s’est déroulé à la mairie d’Avon. ” Il venait du bled [banlieue de Tunis - NDLR]où il avait fait de la prison, confie un Bellifontain, sous le choc. Il a tout vendu pour se rendre en France et il était très amoureux de Sandra, qu’il a rencontrée en France.

J’ai été à son mariage et on a bu plusieurs fois des cafés ensemble, aux Glaces, à Fontainebleau. Il consommait aussi de l’alcool, ce qui le rendait mauvais, mais je n’aurais jamais pensé qu’il allait faire ça.

En Tunisie, il exerçait le métier de videur dans une discothèque. Sa femme était très gentille et travaillait dans une boîte d’intérim à Melun. Après ce qu’il a fait, je n’ai aucune pitié pour lui “. »

Avatar de l’utilisateur
Messages: 3131

Re: Fin du "vivrensemble" (c)

4 Janvier 2017, 17:23 Message

C'est ce qu'on appelle l'effet el nino, cher Didier.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19271

Re: Fin du "vivrensemble" (c)

6 Février 2017, 12:45 Message

Image

Messages: 1464

Re: Fin du "vivrensemble" (c)

6 Février 2017, 13:58 Message

On voit ce qui nous attend selon son désir implicite.

Messages: 354

Re: Fin du "vivrensemble" (c)

8 Mars 2017, 20:34 Message

Vosges : agacé par des chants évangéliques, il sort une carabine et un couteau (MSN)

"Trois fois par semaine, ces derniers chantent dans l'église, entretenant l'agacement du Déodatien. Rattrapé par sa colère, l'homme brandit une carabine par sa fenêtre et tire une balle de 9 mm en direction d'un bosquet pour intimider les visiteurs."

"ces derniers chantent dans l'église, entretenant l'agacement "

Avec cette phrase dans l'article, la notion de "collabos" ne tient qu'à un fil... hum...

PrécédenteSuivante

Retourner vers Réensauvagement, propagande & déculturation