Afficher le sujet - Propaganda, Fakenews & Journalisme

Propaganda, Fakenews & Journalisme

Sur la vie en société, par temps de liquidation du pays, de propagande incessante et de déculturation
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22660

Re: Propaganda, Fakenews & Journalisme

7 Janvier 2020, 19:41 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22660

Re: Propaganda, Fakenews & Journalisme

9 Janvier 2020, 10:49 Message

Premier titre du JT2, hier soir : la découverte d'un enfant mort dans le train d'atterrissage d'un avion à Roissy. La mine théâtrale de la cruche pour annoncer ce drame ! Tout cela tellement plus essentiel que l'Iran et les USA, la reprise de la grève et les tractations pour la réforme du moment, la énième attaque au couteau, ou que sais-je.

« En attendant, pour les médias français, les coupables sont tout trouvés, et je doute fort que l’on entende parler des résultats de cette enquête. » (BV)

Une chose, en effet, indiquée dans ces parages et qui perce peu à peu sur les réseaux dits sociaux, dont on n'a pas entendu parler hier soir, et qu'on ne verra jamais dire sur ces canaux de propagande sans plus la moindre vergogne, au sujet des incendies en Australie, c'est ceci :

« Dans un article d’Alan Jones paru dans le Daily Telegraph du 18/11/2019 [2] et que l’on peut trouver sur le site d’une association de pompiers volontaires, la VFFA, on peut lire : "La gravité des feux n’a rien à voir avec le 'changement climatique' mais avec de nouvelles règles 'environnementales' qui ont rendu l’entretien du bush impossible au nom de la biodiversité."

On peut y lire également que, dans les parcs nationaux où certains feux ont pris naissance, 'les pistes que pouvaient emprunter les pompiers sont maintenant envahies par la végétation et sont devenues impénétrables. Ces accès ont été barrés par de grosses pierres ou des barrières. Comme il n’y a plus d’accès terrestres, les pompiers doivent avoir recours à des méthodes aériennes onéreuses et inefficaces de façon curative. Les Verts assument cette stratégie, hormis le fait qu’ils ne veulent pas que soit utilisée de l’eau de mer pour arroser, mais de l’eau douce pour protéger l’environnement. Le problème est que les pompiers manquent d’eau douce.'

En fait, les règles environnementales imposées dans les années 2000 ont créé des sanctuaires.
En tête de l’article, la VFFA a ajouté : "Il est temps que les bureaucrates et les politiciens arrêtent d’accuser le 'changement climatique', dans la crise des feux dans le bush, dont ils sont beaucoup responsables et qui met des vies en danger." Suite à un incendie incontrôlable survenu en 2013 dans la banlieue de Canberra, un article du Daily Telegraph de Miranda Devine (13/1/2013) [3] dénonçait déjà cette situation, et la pression des Verts sur les décideurs.

Pour compléter, le Dr Paul Read, codirecteur du Centre australien de recherche sur les feux de forêt (National Centre for Research in Bushfire and Arson), ajoute dans l’article que le nombre d’incendies volontaires est, en moyenne, de 62.000 par an, et ce chiffre augmente. Parmi eux, 13 % sont allumés volontairement et 37 % de façon suspicieuse, ce qui fait que 85 départs d’incendie par jour sont volontaires.

S’il ne fait pas de doute que la température et la sécheresse qui caractérisent l’année 2019 (l’historique des précipitations montrant une tendance plutôt positive depuis 1970, selon les données du Bureau australien de météorologie [4]) ont favorisé la propagation des incendies, sous la pression de ces critiques, le gouvernement fédéral va lancer une enquête afin de tirer au clair l’incidence des réglementations environnementales sur la gravité des feux et leur prévention [5]. »


***


Où nos abrutis d'écolos finiront peut-être par découvrir que forêt et feu de forêt riment ensemble... et qu'ils sont donc, avec leur niaiserie consternante, indirectement responsables de la mort atroce de millions d'animaux (1 milliard disait même la cruche hier soir — en comptant les invertébrés...).

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22660

Re: Propaganda, Fakenews & Journalisme

12 Janvier 2020, 14:32 Message

Image


Du Farsi, pour être précis.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22660

Re: Propaganda, Fakenews & Journalisme

14 Janvier 2020, 09:29 Message

«Il vaut mieux mélanger les gens» : dans ces quartiers devenus ghettos, les habitants regrettent la mixité (Le Parisien

C'est le titre.

Détails :

« (…) Un sentiment partagé par Françoise (le prénom a été modifié), 64 ans, croisée à quelques mètres d’une barre en démolition. Elle s’est installée dans un F3 il y a 35 ans avec son mari. « J’ai vu la cité changer. Dans mon escalier par exemple, on est maintenant les seuls blancs. Il vaut mieux mélanger les gens, comme avant. »

(…) Comment expliquer ces départs? "C’est tout un contexte économique et social, répète-t-il. Bien sûr l’insécurité a joué, surtout après que notre synagogue a été prise pour cible en 2014 et en 2017. Aujourd’hui ça va mieux. Mais s’installer à Garges pour une famille juive serait une erreur de casting." »

Constat de Hussein : « Il y avait (...) des voisins de tous horizons : "des Français, des Portugais, des Italiens, des Maghrébins. On était minoritaires d’ailleurs à cette époque".

"C'était mieux avant", nous dit Hussein... mais cela ne pouvait tourner que comme cela, en attendant bien pire. Et l'origine de la nouvelle majorité n'est pas étrangère au caractère radical de cette machine infernale, dont il faudra bien un jour châtier les responsables.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22660

Re: Propaganda, Fakenews & Journalisme

14 Janvier 2020, 17:32 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22660

Re: Propaganda, Fakenews & Journalisme

22 Janvier 2020, 09:47 Message

Il était bien temps de prendre ce virage...

Brexit: Pour le FMI, l’apocalypse promis n’aura pas lieu (Le Figaro)

« Les prévisions apocalyptiques concernant le Brexit relevaient plus de l’argumentaire politique que des réalités économiques. Il était tout de même difficile d’ignorer le fait que le Royaume Uni a bien mieux géré l’après crise de 2008 que ne l’ont fait d’autres gouvernements de la zone euro, sans parler de l’action de la Banque d’Angleterre, bien plus efficace que ne l’a été la BCE au cours de ces 10 dernières années. Le Royaume Uni dispose d’un historique solide en termes de pragmatisme économique. En 1931, les Britanniques sont les premiers à sortir de l’étalon Or, et sont logiquement les premiers à sortir du marasme de la Grande Dépression. À partir de 1945, le gouvernement travailliste de Clement Atlee participe largement au consensus d’après-guerre à l’origine des Trente Glorieuses, entre recherche du plein-emploi et État providence. En 1979, le Royaume Uni est le premier à tenter l’expérience libérale. Si ces épisodes ont été plus ou moins réussis, il est important de reconnaître que le Royaume Uni agit régulièrement en précurseur du monde occidental. »

L'invraisemblable campagne de propagande menée autour de ce "Brexit" sera-t-elle dénoncée comme il convient, en tirera-t-on tous les enseignements et surtout toutes les conséquences ? Non seulement ce ne sera pas le cas, mais cela passera, comme tout le reste sans exception, par profits et pertes. "Tout peuple qui s'endort en liberté se réveillera en servitude".

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22660

Re: Propaganda, Fakenews & Journalisme

23 Janvier 2020, 09:54 Message

Collector.


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22660

Re: Propaganda, Fakenews & Journalisme

27 Janvier 2020, 14:17 Message


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22660

Re: Propaganda, Fakenews & Journalisme

2 Février 2020, 09:46 Message

Caroline Piquet, fabricante de fake news au Figaro (Lettre Patriote)

« Une dépêche AFP faisant le point sur la situation scolaire de la jeune Mila a été reprise par de nombreux médias français. Cette dépêche explique que les attaques de Mila contre l’islam ont provoqué l’indignation d’un partie des élèves de son lycée, ce qui a comme conséquence qu’il n’est toujours pas possible de la réintégrer. Les deux premiers paragraphes de la dépêche sont clairs :

"Dix jours après la publication de sa vidéo controversée, suivie d’une vague de menaces de mort et de viol, la lycéenne n’a toujours pas réintégré son établissement de Villefontaine, où ses attaques ont provoqué l’indignation d’une partie des élèves."

“Ça a choqué beaucoup de monde ici”, confirme une élève de 15 ans qui l’a côtoyée dans certaines matières. “Toute la France a vu sa vidéo…”, relève-t-elle, souhaitant rester anonyme.

Ces deux paragraphes ont bien été repris à l’identique par divers médias, par exemple BFM TV, L’Obs. Il y est clairement écrit qu’une lycéenne de 15 ans qui témoigne anonymement explique que les propos sur l’islam de Mila ont “choqué beaucoup de monde ici.”

Au Figaro, en revanche, une rédactrice – Caroline Piquet – a tout simplement inventé une fake news, en écrivant exactement l’inverse de ce que décrit l’AFP. Lisez plutôt :

"Dix jours après la publication de sa vidéo controversée, suivie d’une vague de menaces de mort et de viol, la lycéenne n’a pas réintégré son établissement de Villefontaine (Isère), où les attaques contre elle ont provoqué l’indignation d’une partie des élèves."

"Ça a choqué beaucoup de monde ici", a dit à l’AFP une élève de 15 ans qui l’a côtoyée. "Toute la France a vu sa vidéo…"

Dans la dépêche AFP, ce qui a “choqué beaucoup de monde” d’après une lycéenne, ce sont les propos sur l’islam de Mila. Au Figaro, ce qui a “choqué beaucoup de monde” d’après une lycéenne, ce sont les attaques contre Mila. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22660

Re: Propaganda, Fakenews & Journalisme

2 Février 2020, 22:56 Message

Image


Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22660

Re: Propaganda, Fakenews & Journalisme

3 Février 2020, 09:16 Message

Tirésias à l’université (Bd Voltaire)

« Il existe deux bonnes raisons d’analyser et d’étudier et, par conséquent, d’enseigner l’identité sexuelle dans les universités, en faculté de médecine. La première parce que la biologie n’est pas toujours cohérente : quand, chez un individu, la génétique, l’anatomie et les hormones ne sont pas univoques, il y a un problème. C’est l’intersexuation. La deuxième est que des personnes sont persuadées que leur identité sexuelle est différente de celle que leur confère la biologie. C’est la dysphorie de genre. L’intersexuation et la dysphorie de genre relèvent-elles de la pathologie ? Des débats sans fin pourraient être tenus par de plus savants que moi en la matière.

Étudier et expliquer l’identité sexuelle non pas comme un seul invariant biologique, mais aussi comme le fruit d’une construction sociale est l’objet des études de genre. Et, donc, ces études doivent sortir des facultés de médecine. C’est ce qu’elles font. Le Monde, repris par Valeurs actuelles, nous apprend que, depuis 2014, Lyon II propose sept cursus de master différents sur ces études de genre. Sept cursus pour apprendre à gloser sur l’identité de genre, l’hétéropatriarcat, l’intersectionnalité, les violences de genre… Il y a la queue pour y entrer, avec 600 demandes pour 129 places, et il y a des débouchés à la sortie : les grandes entreprises ou autres organisations, en mal de création de « bullshit jobs », ont besoin de ces spécialistes de la sacro-sainte égalité pour faire briller l’étoile de l’inclusivité maison. Est-ce suffisant pour faire de ces études de genre une discipline académique sérieuse ?

Il ne faut pas se leurrer, dans ces masters sont formés des militants de l’égalité. C’est à peu près aussi absurde que s’il existait un cursus licence + master d’agitateur syndical, de gréviste professionnel, de militant politique… Les deux pires aberrations qui sont en concurrence sont que les universités confèrent à ces études de genre une légitimation académique bien discutable et, d’autre part, que des entreprises paient in fine pour ce genre de profils.

Faute de prolétariat, la lutte des classes se serait effacée au profit du féminisme et de l’antiracisme, avec toujours comme moteur dialectique la lutte pour l’égalité. On pourrait en rire, mais si Gramsci a raison, nous ne devrions pas laisser les universités pourrir la tête des étudiants avec de telles calembredaines. Repensons alors à cette sentence lapidaire de Michel Onfray : "L’inégalité est un usage politique de la différence" »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22660

Re: Propaganda, Fakenews & Journalisme

5 Février 2020, 19:46 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22660

Re: Propaganda, Fakenews & Journalisme

9 Février 2020, 10:17 Message

L'Hôpital qui se fout de la Charité.

Quand l'Humanité inclut Mickaël Harpon dans les "victimes" de "violences policières" (France Inter)

« Dans un dossier spécial, l'Humanité avance que 26 personnes sont décédées en 2019 suite à des "violences policières". Problème : Mickaël Harpon, l'homme qui a tué quatre fonctionnaires à la préfecture de police de Paris le 3 octobre avant d'être abattu par les forces de l'ordre, fait partie des 26. »


Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22660

Re: Propaganda, Fakenews & Journalisme

11 Février 2020, 10:43 Message

Quand un journaliste de France Culture confond salut nazi et salut scout (Le Salon Beige)

« Frédéric Martel est un ignare qui se présente comme “journaliste” et “grand reporter”. Il sévit sur France Culture et a lâché un tweet, sans doute trop rapidement, avant même de s’être renseigné sur le salut scout tel qu’il était pratiqué par la génération de ceux qui étaient présents aux obsèques de Roger Holeindre. »


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22660

Re: Propaganda, Fakenews & Journalisme

12 Février 2020, 20:01 Message


PrécédenteSuivante

Retourner vers Réensauvagement, propagande & déculturation