Afficher le sujet - Propaganda, Fakenews & Journalisme

Propaganda, Fakenews & Journalisme

Sur la vie en société, par temps de liquidation du pays, de propagande incessante et de déculturation
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19901

Re: Propaganda, Fakenews & Journalisme

22 Septembre 2019, 14:35 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19901

Re: Propaganda, Fakenews & Journalisme

23 Septembre 2019, 11:40 Message

Frappant.

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19901

Re: Propaganda, Fakenews & Journalisme

25 Septembre 2019, 13:42 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19901

Re: Propaganda, Fakenews & Journalisme

28 Septembre 2019, 10:21 Message

Télérama.
Caricature de Zemmour, pressenti à CNEWS.

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19901

Re: Propaganda, Fakenews & Journalisme

30 Septembre 2019, 09:37 Message

Jean-Paul Gourévitch : « Ce qui frappe, dans le traitement de l’immigration, ce sont les omissions »

« Le magazine L’Express vient de publier un dossier sur l’immigration. Pour vous, les chiffres et les affirmations que l’on y trouve sont très contestables. Pouvez-vous nous expliquer ?

Le terme de "dossier" est inadéquat. Réalisé sous la direction d’Agnès Laurent, il se réduit à cinq articles, soit treize pages du magazine sur 103. C’est peu – mais on a vu pire. Les thématiques évoquées – les motivations des demandeurs d’asile, le retour au pays, les conflits entre démographes, la situation à l’étranger – ne sont pas traitées en profondeur. Et, surtout, les chiffres censés "cadrer le débat" sont (volontairement ?) truqués. Deux exemples de cet enfumage.

Sur le nombre d’immigrés en France, la rédactrice a frappé à la bonne porte, celle de l’Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII). Elle en conclut qu’il intègre "les personnes nées en France mais avec un ou deux parents immigrés, soit 7,3 millions de personnes (11 % de la population)". Ce n’est pas ce qu’a écrit son directeur, Didier Leschi (Migrations : la France singulière, Fondapol, octobre 2018). "Aux alentours de 11 % de la population résidente est immigrée au sens de l’INSEE, c’est-à-dire composée de personnes nées étrangères à l’étranger… Si l’on ajoute les enfants d’immigrés nés sur le territoire français, c’est près du quart de la population française qui a un lien direct avec l’étranger." De 11 % à 25 %, il y a plus qu’une marge.

Ces chiffres sont confirmés par les statistiques de l’INSEE. Sur 758.000 enfants nés en 2018, 125.347 avaient deux parents nés à l’étranger et 116.670 un parent né en France et l’autre à l’étranger, soit 24 à 32 % de naissances d’origine étrangère selon qu’un enfant d’un couple mixte est considéré comme d’origine étrangère à 50 % ou à 100 %.

Sur le calcul du solde migratoire par l’INSEE (58.000 personnes en 2018), le magazine s’est planté. Selon lui, il s’agit d’une "opération complexe qui consiste à déduire le solde naturel (naissances moins décès) de l’évolution totale de la population pour obtenir un solde lié aux migrations". La réalité est plus crue, comme nous l’avons montré en 2015.

L’INSEE calcule mathématiquement le solde migratoire en comptabilisant les entrées (de migrants pour la quasi-totalité) et en retranchant les sorties (essentiellement d’autochtones). L’approche scientifique serait de calculer séparément le solde migratoire de l’immigration (migrants entrants moins migrants repartis) et le solde migratoire de l’expatriation (expatriés partis moins expatriés revenus). Avec des résultats très différents.

En 2018, la France a délivré 255.956 visas de long séjour, auxquels il faut ajouter 123.625 demandes d’asile reçues à l’OFPRA, environ 20.000 migrants entrés irrégulièrement sans demander l’asile, 43.000 "mineurs" non accompagnés (MNA) et 14.700 "étrangers malades" acceptés (mais seulement 4.187 encartés), soit un total de 457.281 entrées. Les trois dernières catégories sont ignorées par le magazine.

Faute de registres de populations, il est plus difficile de décompter les sorties. L’INSEE s’est contenté de reprendre les chiffres de 2017. Mais si l’on part de son estimation 2013 en pourcentage, on obtient environ 103.000 départs de migrants en 2018, auxquelles il faut ajouter 30.276 retours "forcés" ou "aidés", plus environ 40.000 migrants irréguliers ou MNA. Total : plus de 173.000 sorties. Le solde migratoire de l’immigration 2018 est donc positif d’environ 284.000 personnes, soit 0,4 % de la population résidente et près de cinq fois les chiffres de l’INSEE.

Présenter un dossier "objectif" (guillemets indispensables) sur les chiffres de l’immigration est un long chemin de croix. Encore un effort, Madame la rédactrice !

Ce dossier est-il représentatif, selon vous, du traitement général du sujet de l’immigration par la presse?

Il est aussi tendancieux que ceux de l’ensemble de la presse mainstream. Les divergences entre démographes y sont réduites au match Hervé Le Bras-Michèle Tribalat, arbitré par François Héran et Stéphane Smith. Les autres sont ignorés, Gérard-François Dumont ou André Posokhow, parce qu’ils rouleraient trop à droite, votre serviteur parce qu’il ne roule pour personne. Au vrai, ce qui frappe, dans le traitement de l’immigration, ce sont les omissions.

Ainsi, on débat des quotas, qui ne concernent au mieux que l’immigration de travail ou les réfugiés politiques (moins d’un quart des flux migratoires). Chacun est invité à se mobiliser sur l’accueil des migrants au nom des valeurs de l’Église ou de la République mais pas sur leur parcours ultérieur. Les enquêtes menées par l’OCDE et l’OFII sont décourageantes en matière d’accès à l’emploi. Dans l’article de L’Express, on découvre qu’un quart des personnes arrivées en Allemagne en 2015 ont trouvé du travail. Qui paye pour les 75 % restants ? Devinez !

La question des coûts, si sensible, est en général évacuée. La grande presse s’était gobergée, en 2010, d’une étude conduite par Xavier Chojnicki, auquel on faisait dire que l’immigration rapportait annuellement 12 milliards d’euros à la France. Las ! l’auteur, dans un ouvrage de 2012, ramenait ce chiffre à 3,9 milliards et, dans un ouvrage collectif publié – en anglais – par le CEPII en 2018, il admet que la contribution de l’immigration "est négative pour toute la période de 1979 à 2011". Aveu ignoré par la grande presse qui l’avait encensé. Aucun expert de droite ou de gauche n’avance, aujourd’hui, que l’immigration, en France, a un bilan financier positif. Question de bon sens. Un immigré qui travaille dans l’économie formelle (10 à 18 % des migrants) rapporte plus qu’il ne coûte. Un immigré qui travaille dans l’économie informelle ou qui ne travaille pas coûte plus qu’il ne rapporte. Une vérité qui n’est pas bonne à dire. » (Bd Voltaire)

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19901

Re: Propaganda, Fakenews & Journalisme

4 Octobre 2019, 09:25 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19901

Re: Propaganda, Fakenews & Journalisme

4 Octobre 2019, 13:13 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19901

Re: Propaganda, Fakenews & Journalisme

4 Octobre 2019, 18:33 Message

Image


24h de haute trahison propagandiste de la part de tous les médias hors réseaux dits sociaux, finalement pour rien (ce qui était pourtant archi prévisible, et alors que personne n'est dupe dans le public), mais il est vrai que cette déplorable engeance n'est plus à cela près.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19901

Re: Propaganda, Fakenews & Journalisme

5 Octobre 2019, 19:05 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19901

Re: Propaganda, Fakenews & Journalisme

7 Octobre 2019, 11:51 Message


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19901

Re: Propaganda, Fakenews & Journalisme

10 Octobre 2019, 08:37 Message

Une attaque antisémite en Allemagne par un taré se prenant pour un néo-nazi de choc : gros titre des médias, ramdam à tous les étages, on va avoir droit à l'activation maximale du réflexe pavlovien contre "l'extrême droite", entendez ceux qui persistent à penser par eux-mêmes, et à voir ce qu'ils voient. Providentiel pour faire passer le "reste" aux oubliettes.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19901

Re: Propaganda, Fakenews & Journalisme

10 Octobre 2019, 09:26 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19901

Re: Propaganda, Fakenews & Journalisme

10 Octobre 2019, 17:20 Message

Préfecture de police : un journaliste de France télévisions menacé de sanctions pour avoir évoqué l’hypothèse de l’attentat islamiste (Valeurs Actuelles)

« Clément Weill-Raynal sera-t-il mis à pied par la rédaction de France TV ? Jeudi dernier, la France assistait, impuissante, à un énième attentat sur son sol. Et son auteur a cela de terrifiant qu’il n’est autre qu’un membre de la direction du renseignement de la préfecture de police (DRPP), Mickaël Harpon.

Envoyé en urgence couvrir la perquisition du domicile du tueur à Gonesse, Clément Weill-Raynal fait partie des premières équipes à se trouver sur place. Le journaliste de France Télévisions (FR2, FR3 et France Info) accompagné par un JRI assure cinq directs entre 17 et 19h. C’est lui qui révèle que Mickaël Harpon serait "converti à l’islam" avant les agences de presse, d’ordinaire plus rapides à dégainer l’information. Un « scoop » qui s’est par la suite vérifié, rapidement repris par l’AFP et Reuters. Une information qui lui vaut pourtant la colère de sa hiérarchie, qualifiant son comportement de "militant". »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19901

Re: Propaganda, Fakenews & Journalisme

13 Octobre 2019, 09:11 Message

Crash extraordinaire de l'ensemble des médias en tout genre entre hier et avant-hier. Une éclatante démonstration. Qui n'a vu le Roi nu ?


***


« En tout cas, cette nouvelle affaire est bien tombée : tout juste pour rompre le fil d’une actualité à juste titre mobilisée par les suites de l’affaire de la préfecture de police, avec les questions des responsabilités, de l’ampleur de la radicalisation, de la faillite de certaines institutions, sans parler des cafouillages en série de l’exécutif entre Castaner et Goulard.

Et puis cela a permis de changer un peu le profil de l’ennemi public n°1, de sortir du “radicalisé” du fiché S, de l’hydre ? Le frisson se déplace. Cette relance de l’affaire Dupont de Ligonnès, il faut bien le reconnaître, présente de nombreux intérêts et répond aux angoisses du moment en les canalisant, en leur faisant quitter les arides chemins de la réalité, pour prendre les sentiers de la tentation romanesque » (BV, qui n'a pas non plus été impeccable en la circonstance. Seul Sautarel, à ma connaissance, à eu la bonne réaction, c'est à noter).

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19901

Re: Propaganda, Fakenews & Journalisme

13 Octobre 2019, 17:41 Message

Oui, bon...

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19901

Re: Propaganda, Fakenews & Journalisme

14 Octobre 2019, 16:36 Message

Image


C'est aussi simple que ça.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19901

Re: Propaganda, Fakenews & Journalisme

15 Octobre 2019, 18:22 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19901

Re: Propaganda, Fakenews & Journalisme

16 Octobre 2019, 08:51 Message

Certes, ce n'est pas une affaire d'une ampleur dupontdeligonnesque, mais elle est plus grave, en fait :

L’église Saint-Jacques de Grenoble a été incendiée… France 3 forcée de faire son « média culpa » (Bd Voltaire)

« Imaginons une demi-seconde que l’incendie d’une mosquée ait été revendiqué par une mouvance d’extrême droite, et demandons-nous, encore une demi-seconde, si la piste criminelle aurait mis dix mois à être considérée comme crédible, si la Justice, dans sa grande prudence, aurait exprimé la même stupéfaction incrédule, si les politiques se seraient tenus cois, relayant sagement la thèse de l’accident, et si la presse s’en serait tenue mordicus, sans émettre le moindre doute, durant dix mois à cette explication… jusqu’à se sentir aujourd’hui passablement bébête.

Car si, localement, cette découverte chagrine le diocèse, elle enquiquine surtout France 3, prise dans un bad buzz dont elle se se serait bien passée, relayé par CheckNews : "Est-ce que France 3 a supprimé un article comportant une “fake news” à propos d’une église incendiée ?"

En effet, voyant, au moment du drame de Notre-Dame, son article du mois de janvier traitant de l’incendie de Grenoble faire "des scores incroyables", "une audience énorme", ("L’article était énormément partagé par des pages qui soupçonnaient un incendie volontaire à Notre-Dame. On se servait de notre article pour étayer d’autres propos"), le site de France 3, au lieu de se réjouir de ce succès soudain, décide d’y mettre un terme. Dans un article intitulé "Non, l’église Saint-Jacques de Grenoble n’a pas été incendiée volontairement en janvier", il frappe un grand coup : "Des centaines d’internautes évoquent le nombre de lieux de culte chrétiens incendiés depuis le début de l’année en France, laissant entendre qu’il ne peut pas s’agir d’une coïncidence. Pour appuyer leur argumentation, certains relayent notre article sur l’incendie de l’église Saint-Jacques de Grenoble" or "l’enquête est toujours en cours, mais rien n’indique qu’il s’agisse d’un acte criminel". Les médias, qui sont aussi des commerçants, aiment en général vendre. Il est assez rare qu’un journal déplore le trop grand succès de l’un de ses numéros, redoutant la mauvaise moralité de ses lecteurs. France 3 est comme un marchand de parapluies qui, inquiet de son trop gros chiffre d’affaires, irait crier urbi et orbi que ceux qui annoncent la pluie ne sont rien que des charlatans conspirationnistes, et qu’il ne faut surtout pas les écouter.

Sa "mise au point" était si affirmative que lorsque le parquet s’est tourné in fine vers la piste criminelle, France 3 n’a eu d’autre issue que de la dépublier – préférant encore cette solution à celle de France Inter, qui après les attentats du Bataclan avait subrepticement changé son titre – croisant les doigts et serrant les fesses pour que personne ne l’ait remarqué. C’était sans compter le site fdesouche.com, et la question dérangeante d’un internaute à CheckNews qui a suivi. Le week-end dernier, comme le fait remarquer avec humour le journaliste Clément Weill-Raynal, la presse a inventé une expression : "dupontdeligonnesque", comme l’affaire du même nom. »

***

On notera la mention d'un "supercarburant", ce qui rappelle quelque chose...

PrécédenteSuivante

Retourner vers Réensauvagement, propagande & déculturation