Afficher le sujet - Propaganda, Fakenews & Journalisme

Propaganda, Fakenews & Journalisme

Sur la vie en société, par temps de liquidation du pays, de propagande incessante et de déculturation
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23489

Re: Propaganda, Fakenews & Journalisme

3 Septembre 2020, 08:57 Message

« L’affaire » Valeurs actuelles : une victoire médiatique de l’indigénisme ? (Bd Voltaire)

« Bien qu’il soit légitime de dénoncer les prises de position politiques ambiguës, quasi indigénistes, mortifères pour l’unité de la nation, de Danièle Obono, Geoffroy Lejeune expie, par son exclusion des médias, une riposte ad hominem trop visible. Quoi qu’on puisse penser de l’angle d’attaque du « roman de l’été » incriminé – bon ou mauvais, ignominieux ou pas, raciste ou pas raciste –, on peut regretter qu’il ait permis que soit donnée une absolution politico-médiatique à l’une de celles qui participent de l’ensauvagement idéologique du pays au nom de la diversité. »

Exact. D'un mauvais goût quant à l'image qui blesse la bonne éducation par temps d'ensauvagement, c'est certain ; qui pis est : inutile ; une connerie dont nous n'avions pas besoin, disais-je. Raciste : non pas, de toute évidence. De quoi donner lieu au torrent d'indignation cordicole surjouée par presque tous : moins encore. Une attaque justifiée politiquement : assurément, nécessaire même. Cette "fiction" par voie de presse est inattaquable en son texte, pour le reste ce n'est même pas une caricature ! Le plus grand tort de VA : les excuses affolées de Lejeune, son patron, sa tentative misérable de "dialogue" avec l'abruti complet de la LDNA venant agresser son journal. Par peur, il est tombé dans le piège, l'a refermé sur tous, en confirmant par là la victoire politique inespérée d'Obono et sa clique. Ces petits jeunes sont bien sympas, mais ce sont de fragiles amateurs, de gentillets potaches, quand nous aurions besoin d'hommes, au moins dignes de certaines femmes d'aujourd'hui (voir ci-dessus). Hélas.

Avatar de l’utilisateur
Messages: 3840

Re: Propaganda, Fakenews & Journalisme

3 Septembre 2020, 10:35 Message

Je plussoie.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23489

Re: Propaganda, Fakenews & Journalisme

9 Septembre 2020, 14:05 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23489

Re: Propaganda, Fakenews & Journalisme

11 Septembre 2020, 08:45 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23489

Re: Propaganda, Fakenews & Journalisme

12 Septembre 2020, 09:03 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23489

Re: Propaganda, Fakenews & Journalisme

14 Septembre 2020, 09:41 Message




***



Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23489

Re: Propaganda, Fakenews & Journalisme

18 Septembre 2020, 08:53 Message

Ouf, enfin de l’argent gratuit pour la presse ! (h16, Nouvelles de France)

« Un autre aspect, rappelé par le président Macron, impose qu’une aide précieuse soit dévolue à notre grande presse : en effet, il ne faudrait pas que l’actuel pluralisme de nos journaux s’éteigne suite à la crise ! Réfléchissez deux secondes, M’ame Ginette : grâce à une aide judicieuse de l’État, on peut enfin garantir que tous les journaux favorables à cet argent magique survivront, les autres (opposés à ce genre d’aides) ne pouvant alors que reposer sur leur lectorat. Voilà assurément garantie la pluralité d’expression de l’opinion qu’il faut des aides à la presse !

Mieux encore : en gommant ainsi les difficultés financières de ces organes, à grand renfort d’argent des autres pioché dans les larges poches contribuables, on ne leur impose pas du tout de dépendre des fortunes personnelles de magnats de l’industrie qui pourraient ainsi acheter des titres et en orienter le contenu à leur guise ! Pas de ça en France, m’ame Ginette, le président Macron s’en assure ici encore une fois avec le zozotant brio qu’on lui connaît !

Enfin, cette foisonnante pluralité de la presse, heureusement largement visible dans l’écosystème actuel où toutes les tendances du socialisme et du politiquement correct s’expriment en toute liberté, permet à chaque contribuable de financer indirectement, au travers de l’impôt, des idées qui lui sont chères : l’antimilitariste est heureux de retrouver une partie de son obole fiscale au Figaro de Monsieur Dassault ; le chrétien pratiquant se réjouit de la pièce donnée aux anticléricaux de Charlie Hebdo ou de Libération par le truchement de son Cerfa n°2042 ; quant aux communistes, même s’ils ne s’abonnent plus trop à l’Humanité (dont le lectorat n’existe plus, à vrai dire), au moins seront-ils heureux d’apprendre qu’ils participent indirectement à la survie de La Croix ou d’autres journaux chrétiens.

Car c’est cela, la grandeur de la France, m’ame Ginette, c’est ça, ce viol moral des consciences pour une pluralité inexistante de la presse et cette survie d’épaves journalistiques tenues par des milliardaires qui les font renflouer par l’argent public. Et ça, franchement, m’ame Ginette, on ne peut pas, on ne doit pas s’en passer, d’autant que, je vous le rappelle, l’étapéra quoi qu’il arrive. Ce qui veut dire vous, m’ame Ginette.

Sachant enfin que ce plan exceptionnel de 483 millions d’euros s’ajoute au 840 millions d’euros d’aides annuelles sous forme directe et indirecte dont les aides postales, ce serait vraiment dommage de s’en priver, m’ame Ginette.

Alors on compte sur vous. Et ne vous abonnez pas, ce n’est pas nécessaire, l’État vous a abonné à la source. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23489

Re: Propaganda, Fakenews & Journalisme

19 Septembre 2020, 19:16 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23489

Re: Propaganda, Fakenews & Journalisme

21 Septembre 2020, 14:29 Message

Dès la maternelle, la rééducation... des parents !

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23489

Re: Propaganda, Fakenews & Journalisme

22 Septembre 2020, 08:50 Message

« En 2016-2017, la police dénombrait 638 attaques de fermes et 74 meurtres, selon France info. Depuis, on ne sait pas grand-chose. Plus de chiffres. La presse de gauche (Libération, notamment, en août 2018) estimait que "l’émoi international 'contre le génocide des fermiers blancs' " était "largement instrumentalisé par l’extrême droite" et renvoyait cela au contexte de violence générale dans ce pays. C’est plus simple. » (BV)

Salopards sans vergogne, bien dignes de Je suis partout. Du reste, trop souvent leurs descendants plus ou moins directs (M. Mouchard...), et non seulement héritiers.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23489

Re: Propaganda, Fakenews & Journalisme

23 Septembre 2020, 10:05 Message

L'incohérence et l'illogisme sont définitivement devenus le destin de la Raison.

Image

Avatar de l’utilisateur
Messages: 3840

Re: Propaganda, Fakenews & Journalisme

23 Septembre 2020, 10:32 Message

Par le fait même qu’elle veut ratisser large, cette tribune est bien tiédasse. Elle loupe la cible — mais veut-elle vraiment l’atteindre ? Pareille pusillanimité ne peut qu’encourager l’ennemi. Voici la phrase la plus agressive, la plus violente du texte : Pourtant, c’est tout l’édifice juridique élaboré pendant plus de deux siècles pour protéger votre liberté d’expression qui est attaqué, comme jamais depuis soixante-quinze ans. Et cette fois par des idéologies totalitaires nouvelles, prétendant parfois s’inspirer de textes religieux. On est loin du compte…

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23489

Re: Propaganda, Fakenews & Journalisme

30 Septembre 2020, 08:55 Message

Le JDD devait publier une tribune signées par près de 300 scientifiques, universitaires et professionnels de santé critiquant la dérive de la politique sanitaire du gouvernement français. Ils estiment qu’elle conduit à des interprétations erronées des données statistiques et à des mesures disproportionnées. Parmi les signataires, on aurait dû trouver le sociologue Laurent Mucchielli, les professeurs Jean-François Toussaint et Laurent Toubiana.

Voici leurs explications:

Cette tribune devait initialement paraître dans le Journal du Dimanche (JDD) ce 27 septembre 2020. Acceptée le samedi matin par le journaliste en charge de la rubrique “Tribune/Opinions”, elle devait paraître intégralement sur le site Internet du journal et faire l’objet d’un article dans la version papier du lendemain. Le journaliste nous disait s’en féliciter car cela allait permettre un débat contradictoire avec d’autres opinions très alarmistes exprimées ce jour dans ce journal. A 16h, ce journaliste nous a pourtant prévenu que sa rédaction en chef interdisait la publication. Certitude de détenir soi-même la vérité ? Couardise ? Volonté de ne pas déplaire au gouvernement ? Nous ignorons les raisons de cette censure que personne n’a jugé utile (ou tout simplement courtois) de nous expliquer.

Voici la tribune censurée :

« Tandis que le gouvernement prépare une nouvelle loi (la quatrième en 6 mois !) prolongeant le "régime d’exception" qui a remplacé "l’état d’urgence" sanitaire, le ministère de la Santé a encore annoncé mercredi 23 septembre des mesures restrictives des libertés individuelles et collectives qu’il prétend fondées scientifiquement sur l’analyse de l’épidémie de coronavirus. Cette prétention est contestable. Nous pensons au contraire que la peur et l’aveuglement gouvernent la réflexion, qu’ils conduisent à des interprétations erronées des données statistiques et à des décisions administratives disproportionnées, souvent inutiles voire contre-productives.

Que savons-nous de cette épidémie et de son évolution ?

Le SARS-CoV-2 menace essentiellement les personnes dont le système immunitaire est fragilisé par le grand âge, la sédentarité, l’obésité, des comorbidités cardio-respiratoires et des maladies sous-jacentes de ces systèmes. Il en découle que la priorité sanitaire est de protéger ces personnes fragiles : le respect des gestes barrières et le lavage des mains en sont deux des clés.

Le SARS-CoV-2 circule dans le monde depuis environ un an. Il continuera à circuler, comme l’ensemble des autres virus qui vivent en nous et autour de nous, et auxquels nos organismes se sont progressivement adaptés. L’espoir de faire disparaître ce virus en réduisant à néant la vie sociale est une illusion. D’autres pays, en Asie comme en Europe, n’ont pas eu recours à ces pratiques médiévales et ne s’en sortent pas plus mal que nous.

Quant à l’évolution, l’idée d’une "deuxième vague" reproduisant le pic de mars-avril 2020 n’est pas un constat empirique. C’est une théorie catastrophiste issue de modélisations fondées sur des hypothèses non vérifiées, annoncée dès le mois de mars et ressortie des cartons à chaque étape de l’épidémie : en avril lors du soi-disant "relâchement" des Français, en mai avant le déconfinement, en juin pour la Fête de la musique, en été pour les "clusters" de Mayenne ou les matchs de foot, et à nouveau cet automne face à une augmentation des cas certes significative, mais lente et grevée d’incertitudes diagnostiques. Au final, cette prétendue « deuxième vague » est une aberration épidémiologique et l’on ne voit rien venir qui puisse être sérieusement comparé à ce que nous avons vécu au printemps dernier.

On ne compte plus les mêmes choses

Nous voyons enfin que, pour des raisons difficiles à cerner (panique, pression politique ou médiatique… ?), les autorités sanitaires françaises ne parviennent pas à stabiliser une communication honnête sur les chiffres de l’épidémie. Elles ont surtout abandonné l’indicateur fondamental, la mortalité, pour ne retenir que celui de la positivité de tests pourtant incapables de distinguer les sujets malades des personnes guéries. Cette politique du chiffre appliquée aux tests conduit à une nouvelle aberration consistant à s’étonner du fait qu’on trouve davantage aujourd’hui ce qu’on ne cherchait pas hier. Elle conduit par ailleurs à des classements des départements ou des régions en zones plus ou moins "dangereuses" à qui l’on donne de jolies couleurs qui cachent la fragilité et l’arbitraire du comptage : untel se retrouvera en "zone rouge" alors qu’il y a moins de dix patients en réanimation, un autre verra tous ses restaurants fermés sans que l’on ait la preuve que ce sont des lieux de contamination majeurs. Tout cela n’est guère cohérent.

Les autorités sanitaires ne s’interrogent pas non plus sur la surmortalité à venir des autres grandes causes de décès (cancers, maladies cardio-vasculaires) dont la prise en charge est délaissée, ni sur le fait qu’une partie des sujets classifiés parmi les personnes "décédées de la Covid" sont en réalité mortes en raison d’une autre pathologie mais classifiées Covid parce qu’elles étaient également porteuses du virus. Or des études récentes montrent que ce groupe pourrait constituer jusqu’à 30% des décès au Royaume Uni ces dernières semaines. Cette façon de compter de plus en plus comme "morts du Covid" des personnes en réalité atteintes avant tout d’autres maladies est probablement l’explication principale du fait que, comme cela est écrit en toutes lettres sur le site de l’INSEE : "depuis le 1ᵉʳ mai, on ne constate plus en France d’excédent de mortalité par rapport à 2019".

Il découle de tout ceci qu’il n’y a pas de sens à paralyser tout ou partie de la vie de la société en suivant des raisonnements qui sont parfois erronés dans leurs prémisses mêmes. Il est urgent d’arrêter l’escalade, d’accepter de remettre à plat nos connaissances scientifiques et médicales, pour redéfinir démocratiquement une stratégie sanitaire actuellement en pleine dérive autoritariste. » (par Lettre Patriote)

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23489

Re: Propaganda, Fakenews & Journalisme

9 Octobre 2020, 09:11 Message

Image


Silence parfait des médias français sur l'enquête en cours.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23489

Re: Propaganda, Fakenews & Journalisme

9 Octobre 2020, 09:21 Message

Qui veut la peau d’Eric Zemmour ? (Challenges)

« Le succès de l'émission Face à l'info, animée par Christine Kelly avec pour vedette principale le polémiste Eric Zemmour ne se dément pas sur la chaîne CNews. Partie de 80 000 téléspectateurs voilà un peu plus d'un an, l'émission a battu son record d'audience lundi 5 octobre en franchissant la barre des 600 000 téléspectateurs (609 000 exactement). Pendant la durée de l'émission, soit de 19h à 20 h, CNews est chaque soir la première chaîne d'information du pays, loin devant ses concurrentes.

(...)

De sources concordantes, la montée des audiences de Face à l’info inquiète le pouvoir. Le président de la République Emmanuel Macron prépare une seconde campagne présidentielle et les analyses du chroniqueur portent sur une frange de l’opinion. (…) Parce que le pouvoir se méfie désormais de Bolloré et veut éviter que les médias de Lagardère, Europe 1 mais aussi Paris Match et le Journal du dimanche, ne tombent entre les mains du l’employeur de Zemmour, murmurent de nombreuses parties prenantes. C’est le volet politique de l’affaire Lagardère. Il lui préfèrerait le groupe LVMH de Bernard Arnault, propriétaire des Echos, du Parisien et de Radio classique, lui aussi désormais actionnaire de Lagardère. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23489

Re: Propaganda, Fakenews & Journalisme

12 Octobre 2020, 09:25 Message

Image


Rien dans les médias. Certes les manifs n'étaient pas très fournies, à chaque fois quelques centaines de personnes, certes c'était le dernier carré des BCBG irréductibles qui suivent encore Ludivine, qui a emmené tout le monde dans le corner archi résiduel où ils vont tous crever ; certes, tout le monde est hypnotisé par la trouille du COVID. Pour autant, il suffit d'une poignée d'ahuris gauchistes activistes pour faire la Une de ces mêmes médias ; et pendant l'omerta on fait "avancer" le programme post-humaniste sans la moindre véritable résistance.

PrécédenteSuivante

Retourner vers Réensauvagement, propagande & déculturation