Afficher le sujet - Justice Taubiresque & al

Justice Taubiresque & al

Sur la vie en société, par temps de liquidation du pays, de propagande incessante et de déculturation
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23443

Re: Justice Taubiresque & al

29 Octobre 2020, 10:02 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23443

Re: Justice Taubiresque & al

30 Octobre 2020, 14:58 Message

Précision sur Lyon hier (qu'on ne vous dira pas plus que le "reste" :

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23443

Re: Justice Taubiresque & al

11 Novembre 2020, 09:12 Message

Béziers : sept membres d'une même famille condamnés pour 62 cambriolages, les parents s'enfuient pendant le délibéré (actu Orange)

« Présents à leur procès mais comparaissant libres sous contrôle judiciaire, les parents ont pris la fuite avant le délibéré. "Constatant leur absence au moment du délibéré, le tribunal a 'transformé' les mandats de dépôt en mandats d'arrêt", a indiqué le procureur Raphaël Balland. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23443

Re: Justice Taubiresque & al

11 Novembre 2020, 09:51 Message

Chez les fous.

Terrorisme islamiste : 230 individus dangereux vont sortir de prison, et rien ou presque pour les suivre ! (Bd Voltaire)

« Les chiffres font froid dans le dos, encore sont-ils "a minima", dit un magistrat au quotidien : ainsi, "sur 505 personnes incarcérées pour des faits de terrorisme en lien avec l’islamisme, 273 ont été condamnées définitivement et 232 sont actuellement soit mises en examen, soit en attente de jugement". Depuis janvier de cette année, 63 ont déjà été libérés et une vingtaine sortiront d’ici fin décembre. 70 seront remis en liberté en 2021, une cinquantaine en 2022 et une trentaine en 2023 : "Total en quatre ans : environ 230 sortants de prison."

Comme l’explique ce magistrat spécialisé dans la lutte antiterrorisme, ces gens-là – les plus dangereux, redisons-le – bénéficient d’une législation infiniment plus clémente, à l’époque de leur condamnation, qu’elle ne l’est aujourd’hui. "Ils ont écopé de peines relativement limitées, de 5 à 6 ans de prison, parce que le départ pour les zones de combat en Syrie ou ailleurs n’était passible que de peines correctionnelles, c’est-à-dire d’un maximum de 10 ans de prison, quand ils ont été arrêtés. Ce n’est qu’après janvier 2015 que la loi a été durcie et les départs vers "les théâtres de conflit" ont été criminalisés : "Aujourd’hui, pour un simple départ, un djihadiste passe aux assises et peut être condamné à 15, 20, voire 30 ans de prison, en fonction de la gravité de ce qu’il a commis sur place."

Il n’y a qu’en matière fiscale que la loi française s’offre le luxe d’être rétroactive, pas en matière criminelle. S’ajoute à cela une subtilité de la loi antiterroriste de 2016 (initiée par MM. Urvoas et Cazeneuve) qui, sous prétexte de durcir le régime de sanction, a en réalité quasiment supprimé, de fait, l’encadrement des djihadistes à leur sortie de prison. Ainsi, "sur les 273 détenus islamistes condamnés définitivement, seulement 80 environ bénéficieront d’un suivi sociojudiciaire à la sortie de prison, dont une trentaine parce que cette mesure fut décidée lors du prononcé de la peine".

De plus, pour les personnes condamnées à plus de sept ans de prison et pouvant, à ce titre, bénéficier d’un suivi, celui-ci a été calqué sur celui des délinquants sexuels et leur fait obligation de passer devant un psychiatre. Or, ces gens-là ne sont pas fous ni malades ! "Les médecins constatent le plus souvent que la personne présentée n’est pas folle, mais qu’elle a simplement fait des choix idéologiques", dit un policier au Figaro. »


***


Vu hier soir sur LCI Trévidic expliquer que, quoi qu'il en soit, il ne pouvait pas accepter une rétroactivité de la loi, qu'il ne le fallait pas au nom de nos "valeurs". Il est vrai que nous ne sommes pas en guerre ; ou plutôt si : une guerre d'opérette en ce qui nous concerne, face aux derniers des barbares.

Messages: 825

Re: Justice Taubiresque & al

11 Novembre 2020, 11:33 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23443

Re: Justice Taubiresque & al

12 Novembre 2020, 10:17 Message


Messages: 825

Re: Justice Taubiresque & al

12 Novembre 2020, 10:47 Message

A la question :"Mais que font les juges?", concernant cet éminent personnage nous avons une réponse. Il y a de drôles d'oiseau dans cette corporation tout de même :
https://www.valeursactuelles.com/societe/un-membre-du-conseil-superieur-de-la-magistrature-mis-en-examen-pour-agressions-sexuelles-dans-le-metro-125542?actId=ebwp0YMB8s0EMZLY1WvTN3V1qzzpVLXuLyr5FYI13Oqu6ID-uOvTly2XEgTLR8H8&actCampaignType=MAIL&actSource=2603

"Jean Cabannes, officier de l’Ordre national de la Légion d’honneur, aurait agressé au moins quatre femmes. Son mode opératoire ? Il changeait de wagon tant qu’il n’avait pas trouvé sa proie.

On peut être haut-fonctionnaire, officier de l’Ordre national de la Légion d’honneur, officier de l'Ordre national du Mérite… et être un prédateur sexuel. Selon les informations du Parisien, Jean Cabannes, 65 ans, membre du Conseil supérieur de la magistrature (CSM) a été mis en examen le 19 mai dernier pour des faits d’agressions sexuelles dans le métro parisien et placé sous contrôle judiciaire. Il a été contraint de démissionner un mois plus tard, après le témoignage de quatre victimes. ..................
..............Finalement, Jean Cabannes a été identifié par des commerçants, ce qui a permis sa filature par la police. Placé en garde à vue, il a nié les faits. Mais l’exploitation de son téléphone a fini de le confondre : les enquêteurs ont en effet découvert les termes « exhib train », « peloter » ou encore des informations sur le harcèlement de rue et les sanctions pénales encourues dans la barre de recherche.

Issu d’une grande famille de juriste – son père était membre du Conseil constitutionnel – Jean Cabannes est un homme marié. Il continue, pour l’heure, de nier les faits qui lui sont reprochés et est décrit comme « outré et choqué » par son avocat. "

Messages: 825

Re: Justice Taubiresque & al

13 Novembre 2020, 10:44 Message

Un peu de détente :
Une justice rapide et ferme :
https://www.ladepeche.fr/2020/11/12/la-substitut-du-procureur-jai-senti-le-souffle-du-cambrioleur-sur-mon-visage-9195580.php

"Yaya, Saïd et Abdelkader, trois sans-papiers âgés de 21 à 35 ans arrivés clandestinement de Mostaganem (Algérie) à Toulouse il y a quatre mois, n’ont, sans doute, pas compris pourquoi leur procès en comparution immédiate pour deux cambriolages et le recel de clés de voitures volées, a été dépaysé au palais de justice de Montauban, ce mardi.

Interpellés sur un cambriolage par les policiers de la "BAC" (brigade anticriminalité) dimanche soir dans une impasse donnant sur la rue du général Bourbaki dans le quartier des Minimes, les trois suspects n’ont pas eu de "chance" dans leur périple de vols débuté la veille. S’étant introduit vers 3 heures du matin dans une maison dont la porte vitrée a été laissée ouverte, Abdelkader, le plus âgé des trois, n’est pas effrayé par la présence des propriétaires assoupies dans leur lit. Ce qu’il ignore, c’est que la victime n’est autre que l’une des magistrates du parquet de Toulouse.
..............................
Le plus jeune de la bande Yaya, cheveux décolorés en blond rabattu à l’arrière, s’effondre en larme lorsque les réquisitions de deux ans à trois ans d’emprisonnement ferme avec interdiction définitive du territoire national, tombent. La vice-procureure Anne Gaullier qui se défend d’être influencée par la profession de l’une des victimes pour prononcer un tel quantum, parle "d’un mode de vie, même d’un choix de vie" tourner vers "le vol". La magistrate poursuit: "Ils viennent d’un pays qui n’est pas en guerre… La filière de Mostaganem est connue: ils savent que durant le temps d’instruction de leur demande de droit d’asile, ils toucheront 440 € par mois."
......................................
Après plus d’une demi-heure de délibéré, le tribunal revient aussi à plus de réalisme (Ah, c'est la Dépêche....!) en condamnant le trio de 6 à 15 mois d’emprisonnement ferme assortis à l’issue de leur peine d’une interdiction définitive du territoire. Un délibéré interrompu par Yaya qui avec la candeur de ses 21 ans, ose demander à la présidente s’il peut rentrer au "bled" directement sans passer par la case prison…

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23443

Re: Justice Taubiresque & al

22 Novembre 2020, 09:43 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23443

Re: Justice Taubiresque & al

22 Novembre 2020, 14:19 Message

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti : "Nous créons un délit d'écocide" (JDD)

En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 3831

Re: Justice Taubiresque & al

22 Novembre 2020, 14:31 Message

J'avais lu "un délit d'éconcide" Je me suis dit : ils ne vont pas se suicider quand même !

Précédente

Retourner vers Réensauvagement, propagande & déculturation