Afficher le sujet - Justice Taubiresque & al

Justice Taubiresque & al

Sur la vie en société, par temps de liquidation du pays, de propagande incessante et de déculturation
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 29048

Re: Justice Taubiresque & al

6 Novembre 2021, 08:55 Message

Interpellé avec 4kg de cannabis et une arme à feu, il est relâché car la date d’un mail ne contient pas l’heure d’expédition !


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 29048

Re: Justice Taubiresque & al

26 Novembre 2021, 16:36 Message


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 29048

Re: Justice Taubiresque & al

29 Novembre 2021, 09:03 Message

Vice de procédure : une Justice prise au piège par un arsenal juridique de plus en plus enchevêtré (Bd Voltaire)

« Le mercredi 27 octobre 2021 se tenait l’audience de Missour S. (au casier judiciaire bien fleuri) qui comparaissait pour avoir proféré des menaces terroristes dans la gare de Lille, le 14 septembre dernier. Ayant été placé en détention provisoire, l’homme de 34 ans était entendu par le juge des libertés. Le tribunal rendit son arrêt à l’issue duquel Missour S. fut libéré en raison d’un vice procédure, jugeant que l’absence de son avocat au moment de l’audience devant le juge contrevenait aux règles de procédure judiciaire.

Une affaire similaire eut lieu le 21 octobre dernier, à Nanterre. Les policiers, alertés par des odeurs suspectes de cannabis, sollicitèrent l’autorisation du syndic pour pénétrer les lieux. Ce dernier communiqua son autorisation aux forces de l’ordre par courrier électronique. Seulement, lors du procès, l’avocat de l’homme au scooter fit valoir qu’aucun horaire ne figurait sur le mail. En conséquence de quoi, il était impossible pour les juges de déterminer avec certitude si les policiers avaient bel et bien obtenu l’autorisation du syndic. Il s’ensuivit que le prévenu Mahdi A. fut remis en liberté en raison du vice de procédure soulevé par la défense.

D’autres affaires pénales ont connu le même dénouement. En avril dernier, le jeune homme d’origine algérienne qui avait mis le feu à un hôtel en Savoie entraînant la mort de deux saisonniers a été libéré en raison d’un vice de procédure. Il est aujourd’hui en fuite. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 29048

Re: Justice Taubiresque & al

15 Décembre 2021, 10:05 Message

Danemark : un ministre en prison pour avoir lutté contre les mariages forcés ! (Bd Voltaire)

« Il n’y a pas qu’en France que la république des juges cause les ravages qu’on sait, le Danemark n’est désormais plus épargné. Ainsi, Inger Støjberg, ex-ministre de l’Intégration et du Logement, ayant participé, de 2015 à 2019, à un gouvernement de centre droit, soutenu par les populistes du Parti populaire danois, vient-elle d’écoper de deux mois de prison ferme.

Son crime ? Avoir séparé 23 couples de migrants dont les épouses étaient encore mineures et, donc, soupçonnées d’avoir été victimes de mariages forcés. Une mesure assez féministe, somme toute. D’ailleurs, cette ancienne journaliste ayant occupé le poste de porte-parole du Parti libéral, avant de finalement ouvrir les yeux sur les réalités d’une immigration incontrôlée, n’avait pris personne en traître, puisque se vantant d’avoir fait adopter plus de 110 amendements parlementaires restreignant les droits des étrangers. Ce qui lui a, par ailleurs, valu d’être longtemps le plus populaire des ministres danois. »


***


Angers : un enseignant parle du catholicisme dans un lycée catholique, il est mis en examen (Bd Voltaire)

« À Angers, l’enseignant d’un lycée professionnel catholique privé sous contrat a été suspendu « à titre conservatoire » pour quatre mois par le directeur de l’établissement. Son tort ? Le professeur l’explique au Monde : « "J’enseigne le droit et l’histoire juridique qui est beaucoup rattachée au catholicisme et à la chrétienté. Une élève me dit qu’il n’y a pas de religion en France, que la seule qui existe c’est la laïcité. Je lui rappelle qu’on est dans un établissement catholique, qu’à une époque des prêtres et des sœurs enseignaient à ma place et que les élèves étaient catholiques. Et, au second degré, je dis que si des musulmans le veulent, ils peuvent nous rejoindre." "L’humour n’est pas bien passé", reconnaît-il dans Le Courrier de l’Ouest.

La Croix rapporte la réaction du directeur qui avait déjà demandé au professeur "de ne plus manier ce genre d’humour. D’abord parce que ce sont des sujets sensibles et ensuite parce qu’il s’adresse à des adolescents. Cela n’a pas sa place."

L’élève musulman, dont la famille a refusé la main tendue par le professeur, a porté plainte et, selon les déclarations du procureur de la République Éric Bouillard à l’AFP, l’enseignant a été mis en examen pour « incitation à la discrimination raciale ou religieuse", "harcèlement moral" et "dénonciation mensongère". Il comparaîtra devant le tribunal correctionnel d’Angers le 4 mai. Selon Le Figaro, l’enseignant a été placé sous contrôle judiciaire avec interdiction de pratiquer son métier, comme un vulgaire pédophile. Celui-ci, ne souhaitant aucunement être le nouveau Samuel Paty, a également porté plainte pour « violences sur une personne chargée d’une mission de service public » après avoir été bousculé et insulté lors de ce cours mémorable. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 29048

Re: Justice Taubiresque & al

18 Janvier 2022, 14:06 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 29048

Re: Justice Taubiresque & al

21 Janvier 2022, 09:15 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 29048

Re: Justice Taubiresque & al

2 Février 2022, 10:07 Message

Image

Messages: 524

Re: Justice Taubiresque & al

2 Février 2022, 14:19 Message

Ouest France Prison requise contre l’ex-patron du CNPF Ernest-Antoine Seillière, soupçonné de fraude fiscale

Extraits :

"L’accusation a requis mardi quatre ans d’emprisonnement dont deux ans ferme à l’encontre de l’ancien patron des patrons Ernest-Antoine Seillière, soupçonné d’avoir voulu dissimuler des dizaines de millions d’euros au fisc alors qu’il était président du conseil de surveillance de la société d’investissement Wendel.

depuis le 17 janvier, quatorze personnes doivent s’expliquer devant le tribunal sur un programme d’intéressement baptisé Solfur, qui leur avait permis de récupérer, en mai 2007, plus de 300 millions d’euros en titres sans être imposés.
[...]
Le baron Ernest-Antoine Seillière, 84 ans, était assis au premier rang de la salle d’audience.

Ancien président du Medef, alors président du conseil de surveillance de Wendel, il s’est défendu quelques jours plus tôt d’avoir voulu tromper le fisc – sur un montant de 79 millions le concernant – se disant persuadé, en 2007, de la légalité des opérations.

Jean-Bernard Lafonta, 60 ans, principal bénéficiaire avec 116 millions d’euros et soupçonné d’avoir « supervisé » le montage, a lui aussi protesté de son innocence.[...]"


En parallèle avec les 18 mois fermes qu'écopent ceux qui ont "pris à parti un député", je me dis que je peux tenter de frauder à 300 millions du coup... Ca vaut mieux... :lol: :lol: :lol:

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 29048

Re: Justice Taubiresque & al

18 Février 2022, 10:31 Message

Image


Détail ici

Pauvres crétins incultes de juges qui n'ont pas compris le moindre mot à ce que dit Camus, pourtant d'une grande limpidité. La stratosphère s'adresse aux termites.

Avatar de l’utilisateur
Messages: 4528

Re: Justice Taubiresque & al

18 Février 2022, 12:02 Message

[...]
Le jugement en appel d’Agen est tombé hier, je n’ai eu connaissance du verdict que ce soir, par Sud-Ouest, journal qui m’aura toujours témvoigné une malveillance acharnée, et curieusement haineuse. Avec une jouissance non dissimulée il informe ses lecteurs que l’écrivain d’exterême droite gersois, comme il m’appelle régulièrement, a de nouveau été condamné, en appel, pour incitation à la haine raciale. Il s’agit de mesr discours de Colombey-les-Deux-Églises et de Baix, tels qu’ils avaient été transcrits en tweets, dont quatorze étaient incriminés. Sud-Ouest pasose rapidement sur la réduction en appel des peines de première instance, les deux mois de prison avec sursis ne sont plus qu’un seul, les dommagnes et intérêts aux officines de délation négationnistes-génocidaires sont réduits de dix-huit cent euros à mille. Rimokh estime à trois mille siex cents euros ce qu’il va falloir payer très vite : ce n’est pas en soi la mer à boire, mais comme je n’ai sur mon compte que trois mille deux cents euros, [...]

Copyright © Renaud Camus ( www.renaud-camus.net ) - Reproduction interdite sans l'accord de l'auteur - Cet exemplaire numérique appartient à Éric Véron

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 29048

Re: Justice Taubiresque & al

20 Février 2022, 13:56 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 29048

Re: Justice Taubiresque & al

22 Février 2022, 15:08 Message

Image



***


Image


Ça attendra... D'autant que Macron est impliqué jusqu'au cou.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 29048

Re: Justice Taubiresque & al

30 Mars 2022, 08:42 Message

La famille le redoutait, la décision est tombée : le tueur de Timothy Bonnet ne sera pas jugé (Bd Voltaire)



Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 29048

Re: Justice Taubiresque & al

18 Mai 2022, 14:15 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 29048

Re: Justice Taubiresque & al

20 Mai 2022, 13:08 Message

L’Institut pour la Justice attaque l’État français pour « inaction sécuritaire » (par Lettre Patriote)

« L’association, qui préconise une réforme du système judiciaire, regrette l’absence de toute "remise en question sérieuse et profonde de l’action de l’État en matière de sécurité."

Le 10 mai, un médecin militaire était poignardé à la gorge devant ses enfants, à proximité d’un collège à Marseille. L’auteur des coups de couteau aurait dit aux enquêteurs avoir "agi au nom de Dieu", évoquant aussi "le diable". Deux jours plus tôt, Antoine Alléno, le fils du célèbre chef cuisinier Yannick Alléno, est mort en plein Paris, percuté par un délinquant déjà bien connu des services de police et de la justice pour diverses affaires.

Mardi, la juge d’instruction en charge du dossier du meurtre d’un chauffeur de bus bayonnais a décidé de requalifier les poursuites contre les deux principaux suspects de 24 et 25 ans. Ils sont désormais jugés pour "violences volontaires en réunion ayant entraîné la mort sans intention de la donner" devant une cour criminelle. En avril, le parquet de Bayonne avait pourtant demandé le renvoi aux assises pour "homicide volontaire aggravé". Une décision très mal reçue par une partie de l’opinion publique et de la classe politique. Sur Twitter, Le député (LR) des Alpes-Maritimes Éric Ciotti s’est par exemple dit "abasourdi par cette décision !"

La goutte de trop pour l’Institut pour la Justice (IPJ) qui annonce ce jeudi, par voie de communiqué, avoir déposé un recours au tribunal administratif de Paris contre l’État français pour «inaction sécuritaire». L’association, qui préconise des réformes dans le système judiciaire, estime qu’«aucune remise en question sérieuse et profonde de l’action de l’État en matière de sécurité n’a eu lieu», eu égard à l’actualité qui"pullule de faits divers et que le nombre d’agressions a été multiplié par sept en 40 ans». Selon l’IPJ, «le manque de places de prison, la faiblesse des moyens de la Justice, l’encouragement d’une Justice idéologisée sont autant de racines à l’insécurité»". »

PrécédenteSuivante

Retourner vers Réensauvagement, propagande & déculturation