Afficher le sujet - Encore un fait divers - c'est une épidémie

Encore un fait divers - c'est une épidémie

Sur la vie en société, par temps de liquidation du pays, de propagande incessante et de déculturation
Administrateur
En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 24631

Re: Encore un fait divers - c'est une épidémie

12 Février 2020, 09:52 Message

Image


***

Dunkerque : un pompier volontaire sauvagement lynché, il est entre la vie et la mort – 6 suspects arrêtés dont 4 mineurs (La Voix du Nord)




***


Les États-Unis mettent en garde leurs citoyens contre l’augmentation des agressions sexuelles en Espagne, après le viol de 3 Américaines par 3 Afghans (USA Today)

Avatar de l’utilisateur
Messages: 4061

Re: Encore un fait divers - c'est une épidémie

21 Février 2020, 13:36 Message

C'est une épidémie... dont le vaccin est suspect.
Celle-là est croquignolesque, les amis :

Les pompiers ont été appelés mercredi soir au n°14 de la rue de Paris à Louvres (Val d'Oise), pour une rixe pour le moins inhabituelle, rapporte Le Parisien . Un homme de 30 ans a fait face à son agresseur, alors en possession d'une arme blanche. Il a contre-attaqué en le frappant de plusieurs coups de poings, plongeant ce-dernier dans le coma.
L'origine de la rixe est pour l'instant inconnue. Les pompiers, rapidement alertés, ont découvert sur place l'assaillant, un homme de 57 ans, totalement inconscient. Il a été conduit en urgence absolue à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière, rapporte le quotidien.
L'homme ayant reçu le coup de couteau, conscient à l'arrivée des secours, a été emmené au centre hospitalier de Gonesse. Après avoir reçu sept points de suture au crâne, il a été placé en garde à vue dans le cadre de l'enquête visant à déterminer les causes de cette rixe.
[Le Figaro.fr, of course.]

Notons : pour une rixe pour le moins inhabituelle Eh oui ! Faudrait voir à changer (enfin) d'habitudes !...
L'origine de la rixe est pour l'instant inconnue. Vraiment, aucune idée... On se perd en conjectures...
Après avoir reçu sept points de suture au crâne, il a été placé en garde à vue dans le cadre de l'enquête visant à déterminer les causes de cette rixe. Précisons : nous parlons là de l'agressé, bien sûr...
Sinon, ne loupez pas le France- Pays de Galles, demain à 17h 45. Fragiles lors des fins de match, les Bleus vont tenter de corriger le tir contre les Gallois, samedi. Fabien Galthié a procédé à des ajustements pour y remédier. [L'Équipe.fr, of course.]
Ouf ! Me voilà rasséréné. Je peux continuer ma sieste, tranquille
.

Administrateur
En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 24631

Re: Encore un fait divers - c'est une épidémie

24 Juillet 2020, 08:57 Message

[Info VA] Bordeaux : au moins 47 blessés dont 26 par arme blanche depuis juin, l’effroyable bilan de l’insécurité (Valeurs Actuelles)

« Attaques au couteau ou au taser, agressions sexuelles, passages à tabac, rodéos, cambriolages, vols à l’arrachée… Peur sur la ville de Bordeaux, où une flambée inédite des actes de violences est observée depuis plusieurs semaines. Pas nouveau, le phénomène interpelle par sa fréquence et sa virulence, dans une ville qui sombre peu à peu dans l’insécurité structurelle. Jusqu’alors localisés à certains quartiers, connus pour leur fébrilité, (Saint-Jean, Saint-Michel, Aubiers, Grand Parc…), les faits s’étendent désormais aux lieux les plus réputés pour leur quiétude et leur attrait touristique, dans une ville consacrée parmi les premières destinations mondiales.

Afin d’en identifier toute la teneur, parmi des signalements épars et réguliers, Valeurs actuelles a entrepris de dresser un état des lieux clair et exhaustif. De recoupement d’informations en compilation de témoignages, l’insécurité se dévoile sous une lumière crue. Selon nos informations, au moins 48 faits d’agressions ont été avérés à Bordeaux, à ce jour, depuis le début de cette vague d’attaques, qui semble démarrer le 3 juin. Dans ces prises à partie, 47 personnes ont été blessées, dont 26 par arme blanche, a minima, soit environ une tous les deux jours. En outre, 4 personnes ont été retrouvées mortes à Bordeaux, sur la même période, dont une vraisemblablement assassinée par un sans-abri et une autre, décédée lors d’un rodéo urbain. »


***

On peut changer le nom de la ville dans le titre par celui de n'importe laquelle des "métropoles" de France, et l'article conviendra aussi bien. On nous refait le coup en ce moment du "sentiment d'insécurité" qui n'est pas un sentiment mais une réalité, pour accompagner la nouvelle étape franchie par l'ultraviolence généralisée qu'on devrait regarder pour ce qu'elle est : un chapelet d'escarmouches annonciatrices du pogrom qui vient. Un bavardage vain pour faire passer la taille nouvelle de la pilule — il est vrai qu'elle commence à être imposante — et rien d'autre.

Administrateur
En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 24631

Re: Encore un fait divers - c'est une épidémie

24 Juillet 2020, 10:36 Message



Image


Etc., etc.

Administrateur
En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 24631

Re: Encore un fait divers - c'est une épidémie

28 Juillet 2020, 08:42 Message

Rodéos : une centaine de jeunes bloque la circulation sur 4 voies près de Saint-Etienne (Valeurs Actuelles)

« Ils étaient au total une centaine à ralentir la circulation sur la quatre voies 498 entre Saint-Bonnet-le-Château et Andrézieux-Bouthéon (Loire). Comme le révèle France Bleu, des voitures ont contenu la circulation pendant que d'autres véhicules, principalement des motos, "s'offraient des démonstrations de mono-roues et autres figures de style", dimanche 26 juillet. Certains usagers bloqués auraient été insultés et victimes d’ "incivilités", relate France 3 Auvergne Rhône-Alpes.
Ils rendaient hommage à un ami décédé

Les gendarmes de Montbrison ont été rapidement contactés. Mais ils sont arrivés trop tard sur les lieux pour être eux-mêmes témoins des rodéos à moto et de l’entrave à la circulation. Les agents ont cependant détecté la présence d’une centaine de personnes, dont une cinquantaine en motos et véhicules légers. Le groupe s’était arrêté sur un parking au niveau de Sury-le-Comtal près de Montbrison. Leurs identités ont été relevées par les gendarmes. La bande de jeunes a justifié aux gendarmes que ce rassemblement était un hommage à un ami décédé la semaine dernière, des suites d'un accident vasculaire cérébral. Une enquête est actuellement en cours pour préciser les faits et déterminer les responsabilités, relate France 3. »

Administrateur
En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 24631

Re: Encore un fait divers - c'est une épidémie

3 Août 2020, 09:48 Message

Rien que ce jour, le nombre de coups de couteau, d'Allah Akbar, d'agressions, de viols, etc. que l'on peut relever : il est devenu tout à fait impossible de suivre ; et du reste pathogène.

Avatar de l’utilisateur
Messages: 4061

Re: Encore un fait divers - c'est une épidémie

12 Août 2020, 11:19 Message

Deux articles du Monde rendent compte du désarroi des forces de l’ordre devant le défi, le fléau que représentent pour elles, l’utilisation illicite de pétards et de motocyclettes.

Les rodéos urbains, un défi pour les autorités
Le Monde 10/08/2020
« Les courses-poursuites avec les flics, y a pas mieux ! Tu te croirais dans un manège. Tu roules vite, tu lèves la roue en même temps, oh là là ! Parfois, tu passes à 70 km/h dans un trou de souris entre le bus et les voitures garées, les flics peuvent pas passer, t’as gagné. »
« On fait très peu de flagrant délit parce que partir en chasse derrière un engin est extrêmement dangereux, pour les policiers, pour les passants, pour la personne sur l’engin » explique Evrard Rothe, commissaire central adjoint au Havre.

Des élus démunis face à la recrudescence des tirs de mortiers et feux d’artifice sauvages
Le Monde 10/08/2020
« En termes de scolarité, d’emploi, certains jeunes sont livrés à eux-mêmes, les parents ont des difficultés. Cette année, la plupart ne sont pas partis en vacances, et les appartements sont petits… Alors ils restent sur le secteur, à errer, sans trop de perspectives. »

Ces articles sont faits de charmants portraits, propres à émoustiller le lectorat bobo du journal, de ces gamins un peu joueurs, un peu turbulents, voire trublions mais, que voulez-vous, il faut bien que jeunesse se passe. Et puis, avec cette histoire de covid, de masques, de vacances impossibles au bled, ces jeunes sont désœuvrés (on ne soulignera jamais assez le manque de moyens, l’insupportable diminution des crédits alloués aux associations qui œuvrent pour la bonne éducation et l’insertion dans le vivre-ensemble)
Pour ma part, j’en viens à me demander si la France n’aurait pas un problème avec l’exercice de l’autorité.

Administrateur
En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 24631

Re: Encore un fait divers - c'est une épidémie

18 Août 2020, 12:08 Message

Marseille : Ange, 19 ans, poignardé à 17 reprises en pleine rue, sa mère dénonce une agression «purement gratuite» (Actu17)

Administrateur
En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 24631

Re: Encore un fait divers - c'est une épidémie

19 Août 2020, 14:49 Message

Image

Administrateur
En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 24631

Re: Encore un fait divers - c'est une épidémie

8 Avril 2021, 12:02 Message

Image

Messages: 422

Re: Encore un fait divers - c'est une épidémie

9 Avril 2021, 13:51 Message

Le parisien Agression d’un couple de gendarmes dans l’Oise : «On a passé un cap»

Extraits : [...] Mardi soir, un couple de gendarmes a été agressé à son domicile de Grandvilliers (Oise) situé en dehors de la caserne, par deux individus âgés de 18 et 25 ans. L’un des deux était l’auteur des propos menaçants, proférés récemment. Face à ses deux agresseurs, le conjoint a dû faire usage de son arme, le blessant au bassin.
[...] Deux jours après les faits, la colère et l’incompréhension sont toujours palpables chez les gendarmes de l’Oise. « Je n’avais encore jamais vu ça », témoigne un gradé. « Tout ça pour des histoires bénignes qui remontent à quelques semaines, peste un autre. Se rendre comme cela à un domicile pour commettre une agression comme celle-ci, c’est dramatique. On a passé un cap ». « J’apporte mon soutien à ce couple. Agresser un gendarme, c’est agresser la République », réagit de son côté Corinne Orzechowski, préfète de l’Oise.[...]

Messages: 1000

Re: Encore un fait divers - c'est une épidémie

9 Avril 2021, 13:58 Message

J'aime bien :
"agresser un gendarme, c'est agresser la République." Oui, oui, certes, tandis qu'agresser le péquin de base, le souchard qui n'appartient ni à une institution sanctifiée, ni à une minorité protégée, ce n'est qu'un banal fait divers. Un préfet (ou une préfète) se doit d'avoir une échelle des valeurs adaptée à l'époque!

Messages: 422

Re: Encore un fait divers - c'est une épidémie

9 Avril 2021, 14:45 Message

Je ne vous le fais pas dire...
De plus, une réflexion intéressante (peut-être un peu excessive, mais sans plus...) depuis Riposte Laïque Légitime défense : si l’agressé n’avait pas été gendarme, il serait mort

Messages: 1000

Re: Encore un fait divers - c'est une épidémie

9 Avril 2021, 15:00 Message

J'ai fait sur un autre fil une réflexion identique en liant ce "fait divers" au cas Tapie.
L'affaire tombe bien, si l'on peut dire, et les soutiens reçus (de la part de ses collègues, de sa hiérarchie, et de la représentante de l’État ) par ce gendarme (honneur à lui), qui a fait ce qui se doit, c'est à dire défendre sa conjointe, son domicile et sa propre personne en usant de son arme contre son agresseur, contraindront peut-être les "autorités" à ne plus traiter comme un criminel quiconque aura, dans les mêmes circonstances, usé des mêmes moyens pour se défendre.

Messages: 1000

Re: Encore un fait divers - c'est une épidémie

9 Avril 2021, 15:15 Message

Vous aurez remarqué que nul représentant de la loi ne s'est précipité sur le geste du gendarme pour se demander s'il y avait bien légitime défense et proportionnalité de la riposte à la nature de l'agression. C'est une bonne chose et il faut s'en féliciter. Il convient toutefois de rappeler que dans des circonstances identiques, le représentant en question se serait par exemple soucié de savoir si les agresseurs étaient armés et de quelles armes ils disposaient. Je suggère aux partisans de la légitime défense d'archiver soigneusement cette affaire dont les éléments pourront utilement être rappelés quand un Monsieur Dupont aura pareillement mitraillé un cambrioleur menaçant.

Administrateur
En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 24631

Re: Encore un fait divers - c'est une épidémie

Hier, 17:34 Message

Image

Précédente

Retourner vers Réensauvagement, propagande & déculturation