Afficher le sujet - Nouvel An

Nouvel An

Ancien lieu d'élaboration
Administrateur
En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23041

Re: Nouvel An

2 Janvier 2017, 10:53 Message

Cellule de dégrisement : les premiers fils qui ont été alimentés sur ce forum au matin du 2 janvier 2017...

Image


Ça ne s'improvise pas...

Messages: 3089

Re: Nouvel An

2 Janvier 2017, 13:39 Message

Image

Administrateur
En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23041

Re: Nouvel An

1 Janvier 2020, 01:16 Message

Retrouvailles avec un fil ancien... le reprendre juste après feu l'ami Rogemi, et le remonter pour voir ce qui a pu s'y écrire précédemment est... disons spécial.


***


À tous et à chacun des fidèles de ce recoin du fin fond de la Toile, lequel s'obstine à exister au fil de l’eau bien que le sens que cela peut encore emporter ne paraisse pas bien certain — disons que sa maxime d’en–tête, restant fidèle à Guillaume d’Orange, devrait sans doute virer désormais à « Je maintiendrai » – , à tous et à chacun, je présente bien volontiers mes vœux les meilleurs pour l’année qui commence.

...quand bien même j’ai quelque mal à penser que cette année, parce que nouvelle au calendrier du temps simplement décompté, puisse donner rien d’autre que la continuation de notre délitement foncier, de plus en plus pitoyable, que la poursuite méthodique de l’entreprise de liquidation pure et simple de tout ce que nous étions, que nous laissons faire par épuisement et désir de néant, par dégénérescence vitale, par oubli systématique et quasi instantané de tout, d’un mot : par immense fatigue existentielle ; qu’elle ne soit qu’une étape de plus sur le long chemin de notre agonie, enchantée par tous les Kollabos et Kapos qui sévissent en saturant l’espace public de leurs bavardages insanes, ou vers le chaos. La vérité, plus que jamais, doit rejoindre les catacombes les plus profondes, et sans doute se préparer à y séjourner un fort long temps. Elle n’a jamais été à la fête, certes ; tout de même : après la déculturation, avec l’abrutissement permanent, le spectacle omniprésent et impérieux, on en vient à la décervellisation, si l’on peut dire, et la voilà entièrement ostracisée, évacuée de la moindre parcelle de vie. Pauvre de nous !

Et pourtant rien de cela n’affecte l’Indemne ; tout au fond, et au-delà, c’est toujours lui qui est agissant, et nous seuls qui sommes en perdition au point de ne même plus le savoir. À titre très personnel, chacun peut donc s’efforcer de traverser l’époque en restant fidèle à l’essentiel, serait-ce sur le simple mode de la veille. Je souhaite que l’année nouvelle vous en donne souventes fois l’occasion — et « que la Joie demeure ».

Avatar de l’utilisateur
Messages: 462
Localisation: Loire-Atlantique

Re: Nouvel An

1 Janvier 2020, 15:10 Message

Succensa sacris crepitet laurea flammis quo sacer et felix annus sit !

Que le pétillement favorable du laurier dans les flammes sacrées nous annonce une année heureuse et protégée par les dieux !

Avatar de l’utilisateur
Messages: 3784

Re: Nouvel An

1 Janvier 2020, 18:59 Message

Les deux messages précédents se répondent et se complètent. Celui-ci, un peu fou, de Phénarète et celui-là, lucide et vigoureux, de Didier. À titre très personnel, si vous me le permettez, tant de bonne année jetés à mes oreilles raisonnent étrangement alors que je sais par cœur que l’année qui vient sera mauvaise (après un été exécrable) Alors oui, tout en mesurant, chaque jour plus précisément, ma propre carence d’être, Je maintiendrai. Ce qui ne m’interdit pas de souhaiter à chacun d’entre vous, ainsi qu’à vos familles, une année agréable et favorable autant qu’il se peut.

Précédente

Retourner vers Le Manifeste - Archive