Afficher le sujet - Liberté, liberté chérie...

Liberté, liberté chérie...

Sur la politique du pays, et sur l'actualité
Messages: 754

Re: Liberté, liberté chérie...

19 Août 2020, 09:05 Message

Péché ceci sur le site de F Boizard
Traduction DeepL, merci Francis !

"mardi, 18 août 2020
La guerre sociale
Publié par fboizard à mardi, août 18, 2020
Libellés : l'Etat pire ennemi de la France, trahison de la classe dirigeante
Covidémence : Melbourne pète un plomb, le grand délire dystopique.
Le glissement de Melbourne dans la dystopie covidienne

***********

Un couple regarde son enfant jouer dans une aire de jeux. Ils sont condamnés à une amende par la police. Ils se trouvent à plus de cinq kilomètres de leur domicile.

Un homme quitte sa maison à 21h30 pour acheter des cigarettes. Il est lui aussi condamné à une amende de 1 652 dollars. Il a quitté sa maison pendant le couvre-feu de la ville, qui arrive à 20 heures.

Sur Facebook, deux hommes organisent une manifestation contre les restrictions de Victoria. La police exécute un mandat de perquisition et saisit leurs téléphones portables et un ordinateur. L'un d'eux est accusé d'incitation parce qu'il voulait organiser une manifestation - les rassemblements publics sont limités à deux personnes et uniquement pour l'exercice (physique, pas de nos droits fondamentaux).

C'est la situation qui prévaut actuellement à Melbourne, la deuxième ville d'Australie. Dans une démocratie soi-disant libérale.

[…]

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Le reste est à lire sur la page http://fboizard.blogspot.com/

J'ai regardé également les images qui nous parviennent du Mali où le Président vient de se faire renverser au grand dam de tous ses collègues (Macron compris) qui crient au sacrilège anticonstitutionnel (le même Macron qui souffle sur les braises en Biélorussie et ne verrait pas d'un mauvais œil un pareil coup dans ce pays). On y voit des militaires certes mais on y voit surtout une population qui se rebelle. Quelle leçon !
Certes nous avons eu les Gilets Jaunes, et quels qu’ils soient et quels que soient leurs errements idéologiques, ils méritent notre respect parce qu’ils incarnent ce qui peut rester de capacité de révolte dans notre pays, dont le reste de la population est bien dépourvue. Car la leçon que nous pouvons tirer de ce qui se passe est claire : les populations des pays occidentaux ont perdu tout ressort, elles sont prêtes à abdiquer leurs libertés, leur liberté, pour peu qu'un gouvernement habile trouve le bon motif.

Si nous cherchons aujourd'hui sur quel terrain mener notre combat, ce doit être celui là : si nous les faisons reculer sur les restrictions imposées au prétexte du COVID, et nous avons d'excellents arguments pour dénoncer mensonges et manipulation, nous aurons gagné une bataille.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23036

Re: Liberté, liberté chérie...

20 Août 2020, 08:46 Message

C'est grave Docteur ? c'est hypergrave.

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23036

Re: Liberté, liberté chérie...

20 Août 2020, 20:53 Message

L’application StopCovid, lancée début juin par le gouvernement pour retrouver les contacts des personnes touchées par la Covid19, a été téléchargée 2,3 millions de fois mais n’a permis de notifier que 72 contacts à risque, selon des chiffres fournis mercredi 19 août par la direction générale de la santé (DGS).

Laquelle administration ne rappelle surtout pas le coût faramineux de ce gadget aussi modernant que liberticide...

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23036

Re: Liberté, liberté chérie...

24 Août 2020, 08:42 Message

“Défendre une limitation des libertés au nom du changement climatique n’est pas liberticide” (convergence des pulsions totalitaires entre LFI et EELV) :

Vidéo ici

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23036

Re: Liberté, liberté chérie...

27 Août 2020, 19:08 Message


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23036

Re: Liberté, liberté chérie...

14 Septembre 2020, 09:29 Message

Un bon texte, il en faudrait bien plus de cette sorte.

Libertés : le Parlement européen prépare le coup d’après (Blog, par BV)

« L’année 2020 vaut son pesant d’or, et nous assistons en temps réel à l’écriture de l’Histoire. Désormais, plus rien ne sera comme avant, car la crise du coronavirus dépasse largement la question de la santé publique. Elle est l’occasion, pour l’oligarchie, de mettre en place une véritable phase de lancement d’une ère révolutionnaire qui verra s’anéantir progressivement les derniers ressorts démocratiques de notre société. Bien avant eux, de nombreuses élites l’ont désiré, mais désormais, les mécanismes rodés à la manipulation des masses, dans un monde où l’ancrage à la famille, à la société et à la terre s’est vu, en 40 ans, piétiné de toute part, vont trouver un écho favorable.

Déjà, lors des dernières élections, nous avions vu combien la part insignifiante d’un candidat importe peu, tant que le rouleau compresseur médiatique fait sa besogne, ne laissant d’autre choix au peuple que d’élire son candidat. Que Fillon ait été coupable un peu, beaucoup ou pas du tout importait peu. Qu’il eût pu être élu non plus. Il ne fallait prendre aucun risque : c’est sa mort médiatique qui était visée en 2017, grâce à l’émotion qui colle parfaitement au temps électoral.

C’est la même émotion qui rend impossible l’exercice serein de la justice. C’est la même émotion qui rend les minorités insatiables. C’est la même émotion qui rend possible des mesures antiterroristes qui s’appliquent… à tous ! C’est la même émotion qui nous fait expérimenter des mesures sanitaires absconses. L’émotion, c’est la compétence des médias, qu’ils déguisent savamment en « information » et qui transforme votre voisin en ennemi des (vraies) libertés malgré lui. Ils peuvent traiter de tout, réfléchir sur tout, se contredire et même s’affronter ; mais quand l’enjeu idéologique est clairement défini, ils se mettent en rang de bataille. Et cela fonctionne.

C’est ainsi qu’on prive un peuple de démocratie, et non par les armes. C’est ce qui conduit au confinement sans débat, par des paroles d’experts autoproclamés, des tribunes de médecins aux réflexes soviétiques et des avis d’un Conseil scientifique. S’en draper pour masquer ses fins, voilà une technique que le GIEC, déjà, connaissait fort bien, lui qui est dans les starting-blocks pour nous imposer demain de nouvelles contraintes.

Car c’est bien le coup d’après, quand toute cette hystérie sanitaire aura cessé. L’énorme répétition de nos consentements s’est faite sans véritable accroc, et les mouvances écologiques en puissance enragent que la santé ait réussi si vite là où ils peinaient autant à percer. Qu’ils se consolent, car arrive l’heure de leur revanche.

En effet, c’est là qu’intervient le Parlement européen. Sans surprise, il vote des mesures qu’appliqueront les États, dans les hémicycles feutrés loin du peuple. Ces gens préparent le terreau législatif de demain, qui sera la caution « démocratique » à imposer de nouvelles lois liberticides. En effet, ce 10 septembre 2020, ils s’engagent pour nous à baisser, sous contrainte, les émissions de gaz à effet de serre de 60 % pour 2030 par rapport au niveau d’émission de 1990. Pour sauver la planète (rien que ça). Sinon, nous paierons.

Lois liberticides ou impôts confiscatoires : voilà le choix "démocratique" qui s’offrira à nous. Arriveront les mêmes paroles d’experts, le même matraquage, la même dictature de l’émotion. Mêmes effets, donc : les efforts seront sur nos épaules, sous la trique vigilante de l’Union européenne. Les plus naïfs s’en réjouissent déjà. En réalité, les victimes seront nous-mêmes. Ceux qui croulent déjà sous des impôts spoliateurs, sagement. Ceux qui se confinent sans raison, sagement. Ceux qui portent des masques inutiles, sagement. Ceux qui vont perdre leur emploi, sagement. Et ceux qui croient sauver la planète.

Sagement. Un peu trop, peut-être. »

Messages: 754

Re: Liberté, liberté chérie...

14 Septembre 2020, 15:16 Message

Sur la marche apparemment inexorable du rouleau compresseur qui écrase petit à petit nos libertés : Au hasard d'une relecture du Traité du Rebelle de Jünger (qui devrait devenir le livre de chevet de tous ceux qui ont encore quelqu'appétit de liberté), cette réflexion :
"Les longues périodes de paix favorisent certaines illusions. L'une d'elle est la croyance que l'inviolabilité du domicile se fonde sur la constitution et est garantie par elle".
A rapprocher de cette information (cela ne concerne que l’Angleterre mais on voit bien qu'une telle mesure peut vous tomber dessus où que vous soyez) :
"Les habitants du Grand Manchester, de certaines parties de l'East Lancashire et du West Yorkshire ont désormais l'interdiction de rencontrer d'autres personnes à l'intérieur de leurs foyers ou dans leurs jardins. "
La mise en œuvre d'une telle mesure implique, ipso facto, que le pouvoir s'arroge le droit de venir forcer votre porte pour entrer dans votre domicile et en compter les occupants. A la trappe donc, et vite fait, la protection constitutionnelle et le respect sacré du domicile (la sainteté du domicile) de chaque citoyen.
"Nous vivons en un temps où les mains des fonctionnaires se succèdent sans relâche sur les poignées des portes"
Retournons donc à Jünger qui poursuit :
"En fait, elle se fonde sur le père de famille qui se dresse au seuil de sa porte, entouré de ses fils, la cognée à la main."
L'image est forte même si un peu désuète, mais pour qui la voudrait plus actuelle, Jünger quelques lignes au-dessus en donne une version plus adaptée à l'époque. La sienne bien sûr et honni soit qui mal y pense !

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23036

Re: Liberté, liberté chérie...

15 Septembre 2020, 08:43 Message

A suivre !

Le premier ministre britannique et les ministres conservateurs envisageraient de se retirer des éléments clés de la loi sur les Droits de l’Homme (HRA).

Le Premier ministre cherche des moyens de modifier les lois qui protègent les demandeurs d’asile en arrêtant les expulsions, ainsi qu’une nouvelle législation rendant plus difficile la poursuite des soldats britanniques pour des crimes présumés commis à l’étranger, a rapporté le Daily Telegraph.

La HRA a été intégrée au droit britannique à la fin de 1998 dans le but d’inclure des éléments de législation énoncés dans la Convention européenne des Droits de l’Homme (CEDH).

Un examen par Whitehall des lois relatives aux Droits de l’Homme aurait déjà été effectué et ses conclusions devraient être révélées «dans les semaines à venir». (par Lettre Patriote)

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23036

Re: Liberté, liberté chérie...

23 Septembre 2020, 14:50 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23036

Re: Liberté, liberté chérie...

24 Septembre 2020, 08:39 Message

« Selon une information de nos confrères de La Quadrature du Net, le 25 juin, une semaine après que la loi Avia a été sévèrement censurée par le Conseil constitutionnel, le gouvernement français a demandé à la Commission européenne de faire adopter au niveau européen ce que la Constitution l’empêchait d’adopter en France.

Ainsi, notre gouvernement demande une nouvelle loi européenne pour "contraindre les plateformes à retirer promptement les contenus manifestement illicites" via "des obligations de moyens sous le contrôle d’un régulateur indépendant qui définirait des recommandations contraignantes relatives à ces obligations et sanctionnerait les éventuels manquements". Cette demande est le strict reflet de la loi Avia : son délai de 24h, ses pleins pouvoirs donnés au CSA. La France demande de faire censurer "non seulement les contenus illicites, mais aussi d’autres types de contenus tels que les contenus préjudiciables non illicites […] par exemple, les contenus pornographiques [ou] les contenus de désinformation". (Entendez par là tout contenu qui ne correspond pas à la doxa officielle.)

Bref, “notre” gouvernement tente de contourner la loi française pour imposer de la censure aux Français. Ce n’est plus un scandale, c’est une trahison, pure et simple. » (Lettre Patriote)

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23036

Re: Liberté, liberté chérie...

25 Septembre 2020, 10:06 Message

Interview remarquable de GWG sur Breizh Info, autour de l'emprisonnement d'un dénommé Ryssen, esprit dérangé au parcours, assez classique, d'histrion mélangiste qui ne sait plus quels comptes il a à régler, totalement dépassé qu'il est par ses névroses, passant de l'extrême-gauche dans toutes ses variantes à l'extrême-droite, la vraie, la plus conne et délirante qui soit.

Gilles-William Goldnadel : « En France , la liberté d’expression est sacrée lorsque l’outrance vient de gauche et maudite si elle vient de droite » [Interview] (Breizh Info)

« Breizh-info.com : Un écrivain et polémiste pas vraiment de votre bord politique, Hervé Ryssen, vient d’être placé en détention suite à plusieurs condamnations pour délit d’opinion ayant attrait à des propos jugés antisémites ou négationnistes. Que pense l’avocat que vous êtes de cette condamnation, qui fait suite à celle, également à de la prison ferme, d’Alain Soral ? Les lois qui encadrent sévèrement la liberté d’expression doivent-elles être abrogées (Gayssot, Pleven, Taubira..) ?

Gilles-William Goldnadel : J’ai le plus grand mépris pour M. Ryssen qui me le rend bien. Mais en matière de délit d’expression, rien ne justifie que l’on se retrouve en prison. Mais nous ne sommes pas dans un système à l’américaine où l’on peut tout dire. Nous sommes dans un système à l’Européenne où la liberté d’expression est encadrée par des règles. Pendant un moment, je pensais que c’était possible, aujourd’hui je me rabats sur le fait qu’à mon avis, la meilleure situation, c’est le système à l’américaine du 1er amendement.

(NDLR : le voici : « Le Congrès n’adoptera aucune loi relative à l’établissement d’une religion, ou à l’interdiction de son libre exercice ; ou pour limiter la liberté d’expression, de la presse ou le droit des citoyens de se réunir pacifiquement ou d’adresser au Gouvernement des pétitions pour obtenir réparation des torts subis. »)

Le problème est très compliqué, par le fait que nous sommes médiatiquement dans un système binaire, où la liberté d’expression n’existe que pour la gauche et l’extrême gauche et a été interdite pour la droite et l’extrême droite. Les gens qui signent de manière massive et à juste titre en faveur de Charlie Hebdo, sont les mêmes qui voudraient boucler, fermer la bouche, à Cnews et à Valeurs actuelles.

Davantage dans ce système, je me rabats sur le système américain du 1er Amendement (liberté d’expression totale) même s’il n’est pas très agréable de se faire insulter ou trainer dans la boue comme il m’arrive de l’être par les gens comme M. Ryssen.

Breizh-info.com : Cette incarcération intervient par ailleurs au moment où la presse mainstream lance un grand appel « Charlie » en faveur de la liberté d’expression, la même presse qui n’a de cesse de vouer aux gémonies ceux qui ici, dénoncent une forme d’islamisation du pays, là l’immigration, ou encore, qui prennent position sur d’autres sujets sociétaux comme ce qui a valu son incarcération à Hervé Ryssen. N’est-ce pas finalement la grande hypocrisie générale au sein de la presse en France ?

Gilles-William Goldnadel : C’est exactement ce que je viens de dénoncer. Il y a une hypocrisie, une intolérance générale, qui fait que ces gens-là pensent qu’on a la liberté de penser comme eux. De dire comme eux. Je ne l’accepte pas. Moi j’en suis à accepter la liberté d’expression pour les gens que je déteste. Maintenant s’ils passent de la liberté d’expression à la violence, ils me trouveront sur leur chemin. Aucune peine de prison ne sera alors assez lourde pour ces gens-là, y compris pour M. Ryssen. »

***

Remercions Me Goldnadel de nous épargner d'avoir à réagir aux avanies que subissent les Ryssen, Soral, et autres guignols toxiques et malfaisants.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23036

Re: Liberté, liberté chérie...

2 Octobre 2020, 15:58 Message

Sous réserve de précision, il semble que Macron, ce matin, dans ses annonces contre "les" (!) "séparatismes", ait décrété que l'instruction à domicile (IEF) serait interdite ("sauf cas médical") à partir de... la rentrée 2021.

Intolérable.

Une nouvelle fois, le "pouvoir", ennemi juré de son propre peuple et de son propre pays, prétend "agir" contre un mal exogène qui ronge notre société (après l'avoir tant et plus nié, et en continuant du reste tous les sophismes imaginables pour l'euphémiser), et, dans les faits, il attaque les siens, qui sont sans reproches et tout au contraire courageux et fidèles à leur culture, à leur histoire, à leur civilisation, bref : exemplaires, qu'il amalgame sans vergogne au passage dans la même opprobre. En vérité, comme toujours, il évite soigneusement de s'attaquer de front aux seuls et uniques fauteurs de troubles gravissimes dans la civilisation, i.e. la musulmanie, et, en lieu et place, il élargit à tous ceux qui ne sont pas concernés des mesures coercitives et liberticides dont les premiers se moqueront royalement, qui ne les empêcheront pas de poursuivre leurs salamalecs et leur conquête, tandis que les autres devront les subir de plein fouet, et se trouver toujours plus réduits à l'impuissance, la soumission, et l'acceptation de l'abattoir. Comme toujours : en réaction à la destruction de notre société par les suites d’une immigration encouragée et volontairement incontrôlée, c’est la double peine pour les seuls Français de souche et de cœur.

Inacceptable nouvelle restriction fondamentale de nos libertés, odieuse oppression, nouvelle attaque frontale du totalitarisme ambiant en vue d'asservir toute la jeunesse, presque depuis le berceau, sans la plus infime exception, à travers l'enseignement obligé de l'oubli et du mensonge, la déculturation systémique, la béatification de l'informe primal, la recherche forcenée du QI le plus bas par égalitarisme, bref : la déchéance intellectuelle et tout simplement humaine, pour en faire de la chair à propagande parfaitement calibrée et béate.

Chaque jour nous ressemblons un peu plus à l'URSS de la grande époque.
Chaque jour nous pousse plus vers la dissidence, et à terme la sécession pure et simple.
La Reconquista peut bien prendre des siècles (cf. l'Espagne), elle s'originera dans cette dissidence puis cette sécession, ou elle ne sera pas.

On va suivre de près cette annonce et ce qu'elle deviendra : sa faisabilité en Droit, sa légitimité constitutionnelle, etc. On suivra aussi, et accompagnera ou devancera le cas échéant, les réactions à ce coup de force inédit, quand bien même la troupe de ceux qui se sont engagés dans la charge très difficile de l'IEF — et pas de gaîté de cœur, et parce qu'il n'y a aucun autre choix pour que nos enfants ou petits-enfants soient tant soit peu préservés du Désastre —, quand bien même cette troupe est minuscule (quoiqu'en progression constante).

Mais qu'on se le dise : trop c'est trop.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23036

Re: Liberté, liberté chérie...

3 Octobre 2020, 08:33 Message

Qu'il ne faut pas se tromper.

On pourra penser que je réagis fortement à cette énième forfaiture et ce nouvel accomplissement du totalitarisme diffus mais systémique qui sévit comme jamais, pour cause d'engagement personnel dans cette cause.

On aura tort, complètement tort.

Cette décision politique, c'est le dernier clou dans le cercueil de notre monde. Le dernier bastion de la seule véritable résistance qui risque de tomber. Le très peu de transmission encore possible qui disparaîtra autoritairement. Il n'y aura ni Reprise ni Réconciliation s'il est détruit. "La Reconquista peut bien prendre des siècles, elle s'originera dans cette dissidence puis cette sécession, ou elle ne sera pas" n'est pas une formule à l'emporte pièce, c'est un jugement qui fait date.

Le petit monde de l'IEF est, comme le reste, divers et largement traversé par la folie de l'époque. On y trouve autant sinon plus de dingos de Montessori and co ou de bobos libertariens ne souhaitant que décader plus vite et mieux que les autres que de "tradis". C'est pourtant là, et là uniquement, que gît la possibilité que notre Histoire ne finisse pas.

Il nous reste un faible espoir : dans ce microcosme se trouvent des gens qui ont beaucoup œuvré depuis des années pour construire cette alternative, qui se sont pour certains lancés dans des projets lourds d'écoles hors contrat ; il y a même des éditeurs qui ont fait leur place sur ce "créneau", et comme on dit en ces jours de commerce roi, il y a une "filière" qui en vit ; tout ce petit monde a sans doute des "relations", est présent dans des réseaux, en particulier du côté de certains politiques. Peut-être parviendront-ils à faire amender la future loi de telle sorte qu'elle nous laisse, même plus contraignant et discriminatoire que cela n'est déjà, un espace de liberté pour poursuivre notre tâche. Ou la faire retoquer pour des raisons juridiques ou constitutionnelles, comme indiqué d'entrée de jeu. Mais on peut en douter, hélas.

En attendant, et faute de mieux pour l'heure, je vous en prie : signez et faites signer cette pétition!


***


En voulant interdire l’école à la maison, Macron s’attaque à la liberté scolaire (Bd Voltaire)

Voici donc l'article qui a doublé le mien ; une défense bien molle. Reste les éléments de Droit qu'il cite (Convention internationale des droits de l’enfant, Déclaration universelle des droits de l’homme), de faible portée, toutefois. Les conventions et traités internationaux ne s'imposent qu'à la condition de servir la seule cause dite "progressiste", et l’État retrouve sans vergogne toute sa force de coercition quand il faut l'imposer.

Avatar de l’utilisateur
Messages: 3783

Re: Liberté, liberté chérie...

3 Octobre 2020, 08:57 Message

Signé. Pour la liberté, pour la transmission, pour l'enseignement.

Messages: 754

Re: Liberté, liberté chérie...

3 Octobre 2020, 10:01 Message

Signé, diffusé.

PrécédenteSuivante

Retourner vers Politique & Nouvelles