Afficher le sujet - Mafia

Mafia

Sur l'économie, la finance et le travail à l'époque du virtuel et de la décroissance à venir.
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23513

Mafia

21 Mars 2014, 09:40 Message

Image


(via h16)

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23513

Re: Mafia

17 Mai 2015, 21:35 Message

Ne retrouvant pas de fil où nous ayons abordé "l'affaire Kerviel" (il me semblait, pourtant... à moins que ce ne soit dans une autre vie...), je remonte celui-ci pour ceci :

Le témoignage qui dynamite l'affaire Kerviel (L'Express)

« Le site d'information en ligne [Médiapart] raconte comment, au fil des mois, les certitudes de cette enquêtrice pourtant chevronnée vont vaciller. Comment elle a eu "le sentiment d'avoir été instrumentalisée par la Société Générale", la manière dont la banque lui a "dirigé tous les témoins", le manque d'effectifs qui l'ont empêchée d'exploiter tous les scellés. Toujours selon Mediapart, l'enquêtrice relate au juge les témoignages qu'elle a recueillis laissant entendre que la banque connaissait les agissement de Jérôme Kerviel. Enfin, elle évoque, détails à l'appui, l'attitude du parquet qui a tout fait pour enterrer l'affaire

Lorsqu'on termine, stupéfait, la lecture de l'article de Médiapart, les images il y a un an de l'ancien trader au poste frontière de Menton reviennent brutalement à l'esprit. Souvenez-vous, quelques heures avant son interpellation par les policiers de Menton (à lire le récit exclusif des 100 jours de de prison), lorsque Jérôme Kerviel passe la frontière à Vintimille sous une nuée de caméras de télévision, il interpelle François Hollande. Il lui demande alors, non pas une grâce présidentielle comme certains ont bien voulu le dire, mais l'anonymat des personnes prêtes à témoigner. A ce moment, il sait que ces témoins s'ils étaient entendus et protégés feraient tomber l'accusation. Que l'affaire Kerviel se transformerait instantanément en affaire Société Générale. Une enquête fouillée de Médiapart - déjà !- ne venait-elle pas de révéler des dysfonctionnements graves dans son dossier ?

On ose imaginer, les années de doutes, d'angoisses, de cauchemars, de culpabilité aussi qui ont dû broyer la vie de cette femme avant qu'elle ne se décide à briser le mur du silence. En sortant du pôle financier, il y a quelques semaines, cette femme a rejoint le cercle restreint des lanceurs d'alerte. Une espèce encore insuffisamment protégée dont on ne saluera jamais assez le courage. »

Messages: 3089

Re: Mafia

18 Mai 2015, 06:46 Message

C'est l'évidence la plus éclatante que Kerviel est le bouc-émissaire dans cette affaire. Il vaut mieux sacrifier ce pion que salir la réputation d'une banque nationale. Le gouvernement comme la justice sont parties prenantes dans ce jeu de marionetistes doublement faux.

Avatar de l’utilisateur
Messages: 3847

Re: Mafia

18 Mai 2015, 12:47 Message

C'est l'évidence la plus éclatante que Kerviel est le bouc-émissaire dans cette affaire.

Je vous suivrai sur ce point, Cher Rogemi. Les gros bonnets de la banque suivaient ce trader comme il suivent tous les traders à qui il ne cherchent pas de poux dans la tonsure tant qu'ils leur permettent de faire fructifier le magot. D'autre part, le patron est responsable de ses employés comme tout chef est responsable de ses subordonnés. Enfin —et je m'étonne de ne pas avoir vu ce point souligné — c'est la banque qui a débouclé les positions audacieuses pris en bourse par M. Kerviel. C'est donc la banque qui est responsable de la moins-value (d'autant que les positions en question se seraient trouvées bien moins pénalisées quelques semaines plus tard...)
Comme je suis convaincu — histoire de faire grincer quelques dents — du bon droit de M.Tapie (fripouille qui me met en joie) dans l'affaire Adidas. (Je veux m'en tenir strictement à la revente d'Adidas). Le beau Nanard s'est fait rouler dans la farine et l'État a été trop aise d'accepter l'arbitrage, sachant pertinemment que, sans cette procédure, la note eut risqué d'être bien plus salée.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23513

Re: Mafia

18 Mai 2015, 12:55 Message

La "commandante de police" en question relève aussi cette affaire de "débouclage", et va plus loin : elle souhaite un complément d'enquête pour déterminer au profit de qui ces débouclages se sont faits.

Messages: 3089

Re: Mafia

18 Mai 2015, 17:01 Message

Comme je suis convaincu — histoire de faire grincer quelques dents — du bon droit de M.Tapie (fripouille qui me met en joie) dans l'affaire Adidas. (Je veux m'en tenir strictement à la revente d'Adidas). Le beau Nanard s'est fait rouler dans la farine et l'État a été trop aise d'accepter l'arbitrage, sachant pertinemment que, sans cette procédure, la note eut risqué d'être bien plus salé

Bien sûr que le beau Nanard est dans son droit. Il a été vraiment roulé dans la farine par le Crédit Lyonnais de belle manière. Une sacrée bande d'escrocs. J'avoue que j'en saute de joie ayant moi-même dans ma vie d'entrepreneur subi le comportement erratique d'une grande banque.

Ici en Allemagne les héritiers du propriétaire du groupe de médias Leo Kirch ont gagné un procès contre la Deutsche Bank qui l'avait par de fausses nouvelles boursières poussé à la faillite.

Kirch fut le premier à avoir mis en place la télévision payante allemande avec son groupe KirchMedia en s'achetant les droits de retransmission des matchs de football allemands et de la Formule 1 et qui lui permit de faire fortune. Il a été surnommé "le père de la télévision privée allemande".

Le tribunal va condamner la Deutsche Bank à payer plusieurs milliards d'Euros aux enfants et à la veuve de Leo Kirch. La parquet a pu prouver que les dirigeants de la Deutsche Bank avaient menti et avaient sciemment provoqué l'éffondrement du groupe Kirchmedia.


Retourner vers Économie, travail et décroissance