Afficher le sujet - Contrat social

Contrat social

Sur l'économie, la finance et le travail à l'époque du virtuel et de la décroissance à venir.
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23504

Contrat social

23 Avril 2014, 11:04 Message

« Entendu sur les ondes américaines (le 29 octobre 2011) le débat suivant entre un journaliste et deux membres de la Chambre des représentants, l’un démocrate, l’autre républicain :

LE JOURNALISTE, s’adressant au démocrate — Comment expliquez-vous que l’administration Obama envisage une augmentation des impôts des plus riches et non pas une réduction ? Les plus riches sont ceux qui créent le plus de jobs et vous les étranglez ?

LE DÉMOCRATE — Ce qui bloque le système, c’est qu’il n’y a plus de demande. Les gens n’achètent pas !

LE RÉPUBLICAIN — Si les gens n’achètent pas, c’est parce qu’ils anticipent qu’ils vont perdre leur emploi, ou bien qu’ils vont rester au chômage longtemps. Ce qu’il faut, c’est créer des jobs et donc aider les PME qui en créent !

LE DÉMOCRATE — Mais pourquoi créeraient-elles des jobs puisqu’elles anticipent que la demande ne sera pas là pour acheter ce qu’elles produiront ? »

(extrait de L’avenir de l’économie, Jean-Pierre Dupuy)

« Économie de la demande » vs « économie de l’offre » : on tourne manifestement en rond, au sein d’un cercle vicieux, cela en raison d’un problème initialement mal posé, puis de réactions « idéologiques » répétant jusqu’à l’usure à force de démagogie, de simplisme et de sottise moutonnière des postures dont on se demande par quel miracle elles pourraient être opérantes face à la situation mondiale de l’économie.

Où la naïveté déculturée et la foi du charbonnier en la nouvelle religion économique et anthropologique (chassez la transcendance par la porte, elle reviendra de partout), montrent leur impasse, pendant que la catastrophe se trame de tous côtés, gigantesque comme il se doit.

Voilà qui consonne avec notre "actualité" la plus triviale (le "gouvernement" de la France, la déflation rampante, dans l'attente du retour d'une hyperinflation), et la misère du naufrage « socialiste » actuel — qui concerne tout aussi bien la droite… — est un micro-phénomène qui ressortit à cette question, un hoquet très périphérique de cette impasse foncière de l’économisme triomphant.

Les apories de la modernité ont tout à voir avec cette dernière.

De libéraux « conservateurs » qui ne veulent pas entendre parler du libertarisme en « libertaires » qui ne veulent pas entendre parler du libéralisme économique : même cercle vicieux, mêmes abîmes en perspective. Même urgence à "en sortir", par le haut si possible…

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23504

Re: Contrat social

1 Décembre 2014, 14:26 Message

Cotisations sociales : les propositions radicales de l’Institut de la protection sociale (Les Echos)

« Pour cela, il propose de revenir à l’un des principes fondateurs de la Sécurité sociale, en 1946 : un système assurantiel au bénéfice des travailleurs et de leurs proches, avec des prestations en lien avec des cotisations. La priorité est donc de procéder à un partage des eaux entre l’assurance et l’assistance. « Dans cette optique, les cotisations sociales des entreprises assises sur les salaires seront limitées à celles qui sont de leur responsabilité : arrêt de travail, invalidité, accidents du travail, chômage et retraite » , propose le livre blanc. Les autres risques, c’est-à-dire la santé et la famille, doivent selon IPS être financés par l’impôt ou assimilé. Cette évolution passe donc par la ré-affectation de la totalité de la CSG, qui devrait augmenter, et par la mise en place d’une TVA sociale. »

A considérer, mais avec une ligne de partage supplémentaire : celle de l'acquisition de droits à proportion de l'assimilation, à tous égards...

Messages: 1464

Re: Contrat social

15 Juillet 2015, 19:46 Message

On est heureux de constater qu'on s'intéresse aux dégâts de la pollution sur notre santé à partir du moment où une étude montre que le coût financier en est important. On peut supposer que les maladies même mortelles qui ne coûteraient pas un rond à la sécu n'entraîneraient aucune mesure de prévention. La logique comptable est à l'oeuvre. Que devient le beau discours humaniste qu'on nous impose à tout moment ?

Avatar de l’utilisateur
Messages: 3845

Re: Contrat social

15 Juillet 2015, 22:16 Message

Bien vu. Bien dit.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23504

Re: Contrat social

19 Juillet 2015, 12:23 Message

Image


(Hôpitaux : les faramineux impayés des patients étrangers - Le Parisien)

Une paille à côté des migrants et autres Français de papier...

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23504

Re: Contrat social

24 Juillet 2015, 09:10 Message

Patients algériens : l’AP-HP ne veut plus payer ? C’est notre Sécu qui le fera ! (Bd Voltaire)

« D’après un document établi par l’AP-HP : "Aucune prise en charge d’organisme étranger ne sera plus acceptée, sauf règlement d’avance à la place du patient. Pour les patients accueillis en urgence, les prises en charge des assurances voyages seront acceptées avec un paiement a postériori sur facture."

Qu’à cela ne tienne : dés lors, la CNAS algérienne ne traitera plus avec les AP-HP parisiens et elle aura désormais comme seul interlocuteur la Caisse primaire française de Sécurité sociale. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23504

Re: Contrat social

17 Mars 2016, 09:14 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23504

Re: Contrat social

18 Mars 2016, 10:03 Message

Image
(Rennes, hier)

Messages: 3089

Re: Contrat social

18 Mars 2016, 10:08 Message

Je me demande d'où vient cette idée abracadabrante que l'on pourrait vivre sans travailler ?

Avatar de l’utilisateur
Messages: 887

Re: Contrat social

18 Mars 2016, 15:46 Message

Elle n'est pas nouvelle cette idée : l'un des slogans préférés des situationnistes était '' Ne travaillez jamais '' !

Messages: 3089

Re: Contrat social

18 Mars 2016, 18:28 Message

D'accord mais entretemps beaucoup d'eau a coulé sous les ponts et il est évident que cette revendication est absurde.

Image

Avatar de l’utilisateur
Messages: 887

Re: Contrat social

18 Mars 2016, 19:09 Message

Elle est fabuleuse cette banderole...

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23504

Re: Contrat social

8 Septembre 2016, 08:25 Message

De plus en plus de Français renoncent à se soigner faute d'argent (L'Express)

« Parmi les Français les plus pauvres -ceux qui appartiennent à un ménage dont le revenu mensuel net est inférieur à 1200 euros- la moitié a déjà renoncé ou repoussé une consultation chez le dentiste. Soit un bond de 22 points par rapport à 2008.

Près de quatre personnes sur 10 ont aussi annulé ou porté un rendez-vous chez un ophtalmologiste (39%, +9 points par rapport à 2008), souligne le baromètre Ipsos/Secours populaire.

Dans les foyers les plus modestes, 64% indiquent avoir eu des difficultés au moment de payer des actes médicaux mal remboursés par la Sécurité sociale. "Dans ses permanences d'accueil, le Secours populaire perçoit une dégradation de l'état de santé de familles, de mères seules, de jeunes, de retraités, de beaucoup d'enfants.Fait récent, le travail n'apporte plus forcément la garantie d'une autonomie financière: certains salariés ne sont plus à l'abri des privations et peinent également à se soigner." »

Indice d'un double fait : la prolétarisation du peuple autochtone, la tiers-mondisation (et bientôt quart-mondisation) du pays. D'autre part le phénomène est plus vaste : le système de soins français est en lambeaux, et se découple sur deux niveaux qui s'éloignent l'un de l'autre à la vitesse de la lumière, avec raréfaction des ressources médicales y compris pour les plus fortunés.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23504

Re: Contrat social

28 Novembre 2016, 09:22 Message

Pour utiliser votre intelligence au travail, soyez plombier ! (Le Point)

« Que faire pour attirer les personnes vers l'artisanat ?

Tout simplement les y exposer : la révélation que vous pouvez produire quelque chose est souvent étonnante pour les plus jeunes. Tout dans leur environnement concourt à les habituer à un état de dépendance où ils sont les consommateurs passifs d'expériences préfabriquées. Prendre quelques matériaux communs – quelques planches de bois –, des outils élémentaires et des techniques de base pour produire un objet utile comme une étagère offre un aperçu d'une manière entièrement différente de se rapporter à son environnement. »


Retourner vers Économie, travail et décroissance