Afficher le sujet - Donner l'exemple...

Donner l'exemple...

Sur l'économie, la finance et le travail à l'époque du virtuel et de la décroissance à venir.
Avatar de l’utilisateur
Messages: 887

Donner l'exemple...

1 Décembre 2014, 23:59 Message

Voilà maintenant une vingtaine d'années que les hommes politiques demandent aux français de faire des sacrifices pour les retraites, pour les salaires etc...Pour la bonne marche de l'économie française !
Mais ils seraient plus crédibles si eux mêmes, consentaient à faire quelques sacrifices...


Avatar de l’utilisateur
Messages: 540

Re: Donner l'exemple...

9 Mars 2016, 15:26 Message

Le chasseur de fraudeurs de l'Unédic... fraudait l'Unédic (Le Figaro)

"La fraude a été révélée par un salarié de l'Unédic, lorsqu'il a vu le nom de son supérieur en poste sur une liste de chômeurs indemnisés. Au-delà du caractère grossier de l'escroquerie, plusieurs points particulièrement embarrassants pour l'organisme gestionnaire sont à relever. Primo, Pierre Lachaize se «soignait» particulièrement bien: selon les chiffres révélés par Le Canard Enchaîné, pour le seul mois d'octobre 2013, un mois avant que l'affaire n'éclate, il avait empoché pas moins de 4982,30 euros d'allocation mensuelle. Mieux encore, il déclarait qu'il était employé à l'Unédic, mais à un poste modeste qui était encore compatible avec le versement d'une allocation: il annonçait travailler 15 heures par semaine pour un salaire de 1050 euros. Des chiffres évidemment sans rapport avec sa fonction de directeur de l'informatique.

...
Quant au directeur de l'informatique, peu après la révélation en novembre 2013 de l'affaire, il a fait l'objet d'une mise à pied conservatoire avant de quitter l'Unédic dans le cadre d'une «rupture conventionnelle». Un dispositif qui a deux avantages, en plus d'éviter un licenciement trop voyant: il permet en effet au salarié de négocier et d'obtenir une indemnité pour la rupture du contrat de travail. Le Canard Enchaîné évoque, dans le cas de Pierre Lachaize, la somme de 160.000 euros (après un peu plus d'un an de présence). Cette rupture conventionnelle lui permet en outre de bénéficier des indemnités versées par l'Unédic. "


Retourner vers Économie, travail et décroissance