Afficher le sujet - Inégalités et taux zéro

Inégalités et taux zéro

Sur l'économie, la finance et le travail à l'époque du virtuel et de la décroissance à venir.
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23504

Inégalités et taux zéro

22 Janvier 2015, 09:27 Message

"Les pauvres en prennent plein la gueule à cause des taux zéro" (Le Point)

« Le Point.fr : Pourquoi êtes-vous opposé au rachat de dette publique par la BCE alors que la mesure est présentée comme indispensable pour sortir de la déflation par la plupart des analystes de marché ?

Charles Gave : Il faut d'abord se demander pourquoi une partie de la zone euro est en déflation ! C'est parce que l'euro est une construction imbécile. Il n'est pas possible de maintenir des taux de change fixes entre des pays qui ont des productivités différentes. Sinon, celui qui a la productivité la plus forte mange les autres. C'est ce qui s'est passé depuis le début des années 2000. En base 100 en 2000, la production industrielle allemande est aujourd'hui à 120, la française est à 85, l'italienne à 75. De 1960 à 2000, la production industrielle de ces trois pays était pourtant exactement la même. Après avoir foutu en l'air notre appareil industriel, l'Allemagne est en train de demander qu'on réduise notre protection sociale. C'est ce qui s'appelle une dévaluation intérieure pour faire baisser les prix : ce que l'Espagne a commencé à faire. Cela appauvrit de manière épouvantable toutes les petites gens. L'euro est une fantastique machine à créer des divergences. Dans un livre que j'ai publié il y a une dizaine d'années, Des Lions menés par des ânes, je disais que l'euro allait créer trop d'usines en Allemagne, trop de fonctionnaires en France et trop d'immeubles en Espagne. Cela a mis 10-12 ans à se produire, mais cela s'est produit. »

Plus nouveau :

« Vous mettez donc en relation l'explosion de la richesse des 1 % les plus aisés décrite par l'Organisation non gouvernementale Oxfam, avec les politiques menées par les banques centrales depuis le début de la crise ?

Oui. Il y a six ans, j'avais publié un article intitulé Le coût élevé de l'argent gratuit (The high cost of free money) dans lequel j'avertissais que les taux zéro allaient augmenter les inégalités et entraîner une baisse de l'investissement.

Pourquoi ?

Les deux principaux prix dans un système économique, ce sont les taux d'intérêt et le taux de change. Si ces deux prix sont faux parce que manipulés par la banque centrale, le chef d'entreprise sent bien que tous les prix dans l'économie sont faux. Il ne va donc pas se lancer dans une opération d'investissement à 10 ans comme construire une nouvelle usine, car il ne sait pas du tout quels seront les prix à cet horizon (le taux de change du dollar, les taux d'intérêt...). Il préfère donc racheter ses propres actions, puisqu'il devient beaucoup plus rentable d'emprunter de l'argent pour racheter ses propres titres que d'acheter une machine-outil, le prix des actifs. Cela n'augmente pas du tout l'investissement. Du coup, la productivité baisse, les salaires n'augmentent plus et les pauvres gens en prennent plein la gueule. »

Retourner vers Économie, travail et décroissance