Afficher le sujet - Imposture écologique, suite.

Imposture écologique, suite.

Sur l'écologie humaine, et la surpopulation adverse.
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 27191

Imposture écologique, suite.

6 Mars 2019, 09:15 Message

Pas faux.

Déchets électroniques et plastique contre réchauffement climatique : l’écologie du tiroir-caisse (Bd Voltaire)

« À ces montagnes de déchets électroniques, il faut ajouter les 300 millions de tonnes de plastique produites chaque année. Production qui pourrait augmenter de 40 % d’ici 2030. Des particules de micro-plastique ont été retrouvées dans les entrailles de poissons vivant dans les abysses. Avec le temps, ces matières seront réduites à l’état de nanoparticules et, donc, respirées et ingérées au quotidien par les générations à venir.

Si la responsabilité de l’homme est largement mise à mal dans les causes du fameux réchauffement climatique, la question de la pollution plastique et électronique ne fait, en revanche, aucun doute quant à son origine. Sur ce terrain, excepté quelques mesurettes comme le projet d’interdire certains objets à usage unique (pailles, gobelets, cotons-tiges, couverts), les forcenés des COP21, 22 et tutti quanti sont extrêmement silencieux. Nous n’avons guère entendu les Macron/Merkel, sauveurs de planète agréés, émettre le souhait d’établir des normes pour les emballages ou s’inquiéter du recyclage des portables et autres écrans plats. Le diesel présente le grave inconvénient de coûter moins cher que l’essence et le portable, l’énorme avantage de rimer avec rentable. C’est d’écologie du tiroir-caisse qu’il est question. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 27191

Re: Imposture écologique, suite.

8 Mars 2019, 09:14 Message

Juste et bien vu.
La mise en place de cette "chose" écolo-responsable est une entourloupe de plus par temps de budget criant famine à tous les étages.
Un "détail" parmi tant d'autres ? Certes, mais, il y a cette histoire de goutte d'eau, et il pleut dru.
Sauf pour les mêmes, qui sont sous la gouttière.

La prochaine révolte fiscale ? La taxe sur les ordures ménagères ! (Bd Voltaire)

« Cela risque, en outre, d’empirer ! Car se met doucement en place la TEOMi (taxe d’enlèvement des ordures ménagères incitative) qui, comme le mot « incitative » l’indique, est en partie liée à la quantité d’ordures produite. Les dispositifs varient : certaines communes font payer au poids, d’autres instaurent un nombre de levées obligatoires (dix-sept par an à Montargis) que l’on doit payer même si on ne sort que trois fois sa poubelle dans l’année. Toute levée supplémentaire est taxée au prix fort.

Rien n’est plus absurde que ce mode de facturation et ses conséquences sont catastrophiques. Si on paye au poids, une guerre des poubelles se met inévitablement en place. Des contribuables malhonnêtes (ou qui s’estiment malins) remplissent les poubelles des voisins. Si on taxe au nombre de poubelles sorties, les contribuables jettent leurs ordures n’importe où, d’où un grave problème de santé publique et de pollution. Ce mode devrait tout bonnement être interdit, car si limiter les déchets est souhaitable, il faut tenir compte de la nature humaine ! Malheureusement, l’État pousse à mettre en place la TEOMi en autorisant les communes à augmenter, sans justification, de 10 % leur taxe. En mettant un nombre bas de poubelles autorisées, la TEOMi devient très rentable et renfloue les communes. À Montargis, selon le porte-parole d’un collectif en lutte contre cette nouvelle taxe, certains contribuables payent trois fois plus qu’avant son instauration ! »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 27191

Re: Imposture écologique, suite.

30 Juin 2020, 16:31 Message

Sont pas sortis de l'auberge, les Lyonnais...
Tant pis pour eux !


Avatar de l’utilisateur
Messages: 4184

Re: Imposture écologique, suite.

30 Juin 2020, 17:53 Message

Entendre de telles inepties et se dire que celui qui les profère est désormais aux manettes de l'une des plus grandes villes de France ! On se pince... Et il faudrait encenser la new generation ?! Rendez-nous les vieux !

Avatar de l’utilisateur
Messages: 4184

Re: Imposture écologique, suite.

1 Juillet 2020, 10:12 Message

J'ai l’impression que celui-là est un champion dont on n'a pas fini d'entendre parler. Il veut des vergers municipaux et des forêts urbaines mais, surtout, faire de Lyon la ville des enfants, pour moi c'est fondamental.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 27191

Re: Imposture écologique, suite.

1 Juillet 2020, 11:03 Message

Encore un Champion du Monde !
Ah, on va bien rigoler... et nombre de Lyonnais, même "bobos", un peu moins.
Aujourd'hui, Cohn-Bendit vient de redire "qu'il n'y a pas de transition écologique qui puisse se faire sans mal"... La shlague sera peut-être quand même nécessaire pour faire advenir le monde des Bisounours

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 27191

Re: Imposture écologique, suite.

15 Septembre 2020, 08:42 Message

Les voitures hybrides sont-elles plus écologiques ?

Pour le savoir, le magazine Auto Plus a mesuré dans des conditions strictement identiques la consommation exacte de 148 voitures citadines, compactes, familiales, SUV petits, moyens, gros. 148 voitures réparties en 6 catégories. Il a constaté que dans chacune des catégories sans exception les essence consomment plus (donc émettent plus) que les diesel, et les hybrides plus que les essence. Et pas qu’un peu, les écarts dépassent deux litres aux 100 km, et atteignent même 6 litres pour la Mercedes GLC 350e hybride classée voiture écolo…

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 27191

Re: Imposture écologique, suite.

15 Septembre 2020, 14:30 Message

Trophées de la Gastronomie et des Vins 2020. L’incroyable boycott de la mairie écolo de Lyon (People de Lyon)

« Après les épisodes ridicules du Vœu des échevins et du Tour de France, voilà un nouveau coup de folie de l’écologiste Grégory Doucet et de son exécutif. A table pour la « connerie » du jour !

A quelques semaines des 13èmes trophées de la gastronomie, c’est un coup de massue que viennent de prendre dans l’estomac nos confrères du Progrès. Pour la première fois en 11 ans, la Ville de Lyon a refusé d’être partenaire de l’évènement qu’ils organisent avec les Toques Blanches au Palais de la Bourse, le 26 octobre 2020 »


***

Deux réactions possibles à cette suite de "conneries" :

1- bien fait pour les bobos des métropoles, qu'ils en bouffent pendant 6 ans de leurs écolos pastèques, délirants et fascistoïdes, ça leur passera avant que ça nous reprenne ;

2 - la victoire idéologique de ces gens (dramatisation autour d'une "6ème extinction", pseudo jour de dilapidation des ressources annuelles de la planète, "réchauffement climatique" anthropique, et tout le barnum du dernier et plus puissant blockbuster hollywoodien en mondovision et en projection permanente, qui amène tout un chacun a vouloir "sauver la planète" — à côté le conditionnement sanitaire est une plaisanterie), cette victoire préfigure leur victoire politique, laquelle nous entraînera dans un goulag qui pourra finir par faire regretter ceux du XXème, à force de ruine et de régression autoritaire vers la vie sauvage.

Il vaut mieux creuser la seconde.
En se rappelant ceci : la condition sine qua non de toute écologie humaine est la baisse drastique de la population mondiale, tout particulièrement du côté des pays bien incapables de la soutenir alors qu'ils l'alimentent de façon exponentielle. C'est un tout autre cordon sanitaire qu'il nous faut, et une autre "gestion" de notre propre évolution, toujours tournée vers l'à-venir.


***



Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 27191

Re: Imposture écologique, suite.

21 Septembre 2020, 09:13 Message

Les merveilleuses centrales à charbon : autopsie d’un crime [url](Lettre Patriote)[/url]

« Dans un précédent texte, j’accusais les Allemands de tricher avec l’écologie. Je pensais aux centrales à charbon avec lesquelles ils inondent de fumées jusqu’aux pays voisins, et de CO2 la Terre entière, tout en jurant la main sur le cœur qu’ils préservent la planète.

Mais l’affaire est beaucoup plus grave.

En effet, nous apprenons que Greenpeace et les Verts savaient que le charbon tue, et que c’est en toute connaissance de cause qu’ils ont favorisé et même ordonné le déploiement industriel du tueur noir.

Jürgen Trittin, président des Verts au Bundestag, ministre fédéral de l’Environnement, a déclaré : “Nous sommes prêts à accepter un retour temporaire au charbon comme source d’énergie”. Il ne l’a pas fait seulement en tant que président des Verts. Il dit : “temporaire” sachant qu’il fallait ouvrir des mines à charbon et construire des centrales, et qu’on partait pour 50 ans au minimum. On ne saurait être plus hypocrite.

Mais pourquoi les Verts veulent-ils à ce point servir les maîtres de forges allemands ? Il est probable que ceux-ci les ont financés comme ils avaient financé Hitler. Bien sûr ils veulent à tout prix exploiter le lignite, ce mauvais charbon dont l’Allemagne regorge, et l’industrie nucléaire était leur perte.

Afin de comprendre, voici comment fonctionne une centrale à charbon (source : cours de l’Ecole des Mines de Paris, Jean-Marc Jancovici) : Le lignite est extrait en creusant le sol sur plusieurs dizaines de mètres de profondeur, et sur plusieurs dizaines de km². Au préalable on a abattu la forêt, détruit les maisons, les églises, les cimetières et déporté les habitants. Chaque centrale est alimentée par une ligne ferroviaire, car elle consomme 50.000 T de charbon par jour. Soit un train complet toutes les heures. Et ensuite ? Ensuite on se retrouve avec 10.000 T de cendres par jour à évacuer. 10.000 T : à comparer, la totalité des 70 réacteurs nucléaires français, civils et militaires, produit moins de 200 T de déchets par an, déchets qui eux ne sont pas rejetés dans la nature.

Mais il y a aussi les fumées, qu’on ne peut pas traiter, qui passent par des dispositifs cache-misère destinés à limiter les particules. Les eaux qui servent à filtrer les fumées se chargent de toutes sortes de produits nocifs, dont bien sûr des produits radioactifs. En effet le lignite n’est pas pur, il contient toutes sortes de matériaux. Une centrale de 1000 mégawatts électriques disperse chaque année dans les fumées ou dans l’eau de filtration 500 tonnes de métaux lourds ! 5 tonnes d’uranium ! 13 tonnes de thorium ! Entre autres.

Oui, une centrale à charbon rejette de façon silencieuse dans l’environnement plus de produits radioactifs qu’une centrale nucléaire.

Mais ce n’est pas fini. Voici le dioxyde de carbone, l’agent du réchauffement climatique : 150.000 T de CO2 par jour et par centrale. L’Allemagne en compte 84. Par comparaison, le Français moyen, toutes activités confondues, rejette 10 T de CO2 par an. Et 0 T pour son électricité.

Non, nous n’avons pas de leçons à recevoir des Allemands. Encore moins des soi-disant écologistes. Un jour viendra peut-être où l’on fera le procès pour crime contre l’humanité des maîtres du charbon allemand et de leurs valets Verts. Hélas le charbon reste, et de loin, la première source d’alimentation des centrales électriques dans le monde. Mais ça n’excuse pas nos voisins qui eux ont, en toute connaissance de cause, arrêté leurs centrales nucléaires au profit du tueur noir. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 27191

Re: Imposture écologique, suite.

11 Mars 2021, 18:51 Message

Zéro mort, aucun cancer : le vrai bilan de l’accident nucléaire de Fukushima (Le Point)

« Rarement catastrophe naturelle aura eu un tel retentissement, et des conséquences aussi lourdes au niveau planétaire. Pourtant, la plus haute autorité scientifique sur l'effet des radiations le confirme : dix ans après l'accident, les taux de cancer n'ont pas augmenté dans les régions touchées par l'accident de Fukushima, et il est "très peu probable » qu'on n'observe jamais le moindre effet sanitaire, la radioactivité ayant depuis plusieurs années rejoint les niveaux d'exposition naturelle."

Publié la veille du tragique anniversaire, le rapport de 248 pages rédigé par l'UNSCEAR, comité scientifique de l'ONU créé en 1955 et fonctionnant sur le même modèle que le Giec pour le climat, dresse un bilan complet des conséquences sanitaires et environnementales de l'accident nucléaire qui a suivi le tsunami. Confirmant celles de ses précédents rapports, ses conclusions vont totalement à rebours de la perception qu'en ont les opinions publiques : 55 % des Français restent persuadés que les retombées radioactives de l'accident ont causé des centaines de morts, selon le dernier baromètre de perception des risques de l'IRSN. La réalité ? Elles n'en ont causé aucun, et aucun cas de cancer n'a pu être, dix ans après, lié à ces mêmes retombées radioactives. Aucun impact n'a non plus été démontré sur l'environnement, profondément altéré, en revanche, par les opérations de décontamination pharaoniques engagées les années qui ont suivi l'accident par les autorités japonaises.

Comment expliquer une si profonde dichotomie ? "C'est un défi pour les scientifiques du monde entier, tant la somme de désinformation publiquement disponible sur l'accident est colossale", confie au Point le Dr Gillian Hirth, présidente de l'UNSCEAR et responsable de la branche radioprotection de l'autorité de sûreté nucléaire australienne. "Les faits sont très souvent déformés de manière à effrayer et tromper le public. Notre rapport, élaboré par 52 experts indépendants venant de 27 pays, se base sur des preuves scientifiques les plus solides. Ce sont des faits." »


***


Je connais un autre sujet où l'on pourrait en dire autant, qui bouleverse et achève de dénaturer profondément nos pays en ce moment...

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 27191

Re: Imposture écologique, suite.

18 Mars 2021, 08:52 Message

Une hirondelle, le printemps, toussa...
Toutefois : Écologie politique : le vent serait-il en train de tourner ? (Bd Voltaire)

« Alors que l’Assemblée nationale débat depuis plusieurs jours des propositions issues de la Convention citoyenne pour le climat, ou « loi climat », trois informations passées plutôt inaperçues tendraient à montrer que le vent serait en train de tourner concernant les politiques environnementales.

La première concerne la nomination, à la tête de l’OCDE, de l’Australien Mathias Cormann. L’OCDE, ou Organisation de coopération et de développement économiques, est un organisme international qui publie régulièrement des études, des prévisions, des statistiques et des recommandations de politique économique, que les gouvernements tentent de suivre. Il s’avère que Mathias Cormann est un « inactiviste climatique », ce que plusieurs ONG environnementales, dont Greenpeace International, se sont empressées de dénoncer. Alors que l’OCDE s’appuyait, jusqu’à présent, sur des scientifiques largement acquis aux causes environnementalistes pour rédiger ses rapports et argumenter ses prévisions, les choses pourraient changer, et cela n’a rien d’anodin.

La seconde concerne l’interview accordée au journal Le Point par François de Rugy, l’ancien ministre de l’Écologie du gouvernement d’Édouard Philippe, celui que le homard a presque tué. Je dis presque, car il vit encore et, dans cet interview, il annonce la création d’un think tank pour nourrir le programme écologique de LREM. Ancien adhérent d’EELV, il pense désormais que les positions d’EELV sont déconnectées des réalités économiques. Il lui a fallu pas mal de temps pour s’en rendre compte, mais sa prise de conscience est totale, au point qu’il dit vouloir « construire une écologie de progrès basée sur la science, sans tabou sur le nucléaire ou la génétique des plantes ». Se serait-il inspiré de mon article d’octobre 2019 intitulé Valeurs de droite et écologie : comment reconquérir un terrain perdu ? Le fait est que cette personnalité encore influente vient de prendre un virage à 180°.

La troisième information nous ramène à l’Assemblée nationale. Selon un article du Figaro, les députés s’apprêteraient à donner leur feu vert à un référendum sur un article de la loi climat, dont la rédaction est issue de la Convention citoyenne. Il consiste à modifier le 1er article de la Constitution pour y inclure une ligne qui serait très lourde de conséquences pour l’économie du pays et qui dit en substance que la France « garantit la préservation de l’environnement et de la diversité biologique et lutte contre le dérèglement climatique ». Notre pays, dont la surface représente 0,43 % des terres émergées ou dont les émissions de gaz carbonique (CO2) représentent 0,9 % des émissions mondiales, devrait se porter garant de l’évolution de la biodiversité et du climat. On croit rêver !

Mais soyons optimistes. Si ce référendum arrivait à se faire, les Français auraient leur destin économique entre leurs mains ainsi que celui de l’écologie punitive et décroissante, telle que nous la connaissons. Gageons que la lucidité du peuple l’emporterait et emporterait avec elle les chimères de l’actuel gouvernement. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 27191

Re: Imposture écologique, suite.

16 Avril 2021, 08:56 Message

Collector.


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 27191

Re: Imposture écologique, suite.

5 Juillet 2021, 10:00 Message

Tiens, une "vedette" de l'écologie gnangnan qui vire sa cuti...


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 27191

Re: Imposture écologique, suite.

1 Octobre 2021, 13:20 Message

Amusant.


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 27191

Re: Imposture écologique, suite.

3 Novembre 2021, 10:27 Message

Image


C'est ballot... A moins que ?

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 27191

Re: Imposture écologique, suite.

21 Novembre 2021, 17:24 Message



Retourner vers Écologie humaine