Afficher le sujet - Krisis - pandémie and co

Krisis - pandémie and co

Sur la politique du pays, et sur l'actualité
Avatar de l’utilisateur
Messages: 4082

Re: Krisis - pandémie and co

13 Avril 2021, 15:03 Message

Covid-19 : le variant brésilien P1 inquiète la FranceLe Figaro.fr à l'instant

FOCUS - La redoutable mutation qui plonge le Brésil dans le chaos suscite questions et méfiance dans l'Hexagone.
[...]
Chaque jour, une cinquantaine de personnes débarquent sur le sol français en provenance du Brésil, où la situation épidémique vire à la catastrophe sous l'explosion des variants locaux. «Un droit», selon le ministre des transports Jean-Baptiste Djebbari face aux appels à suspendre les liaisons aériennes, qui interroge sur la possibilité de voir en France cette inquiétante mutation brésilienne prendre le pas sur l'épidémie.
[...]
Plusieurs indices laissent également croire que P1 touche des patients bien plus jeunes que les autres variants. L’Association brésilienne des soins intensifs(AMIB) a révélé dimanche 11 avril que plus de la moitié des quelque 11.000 malades en réanimation dans le pays avaient moins de 50 ans. Une observation liée au fait que les jeunes s’exposent plus et sont moins nombreux à être vaccinés, certes, mais aussi à la mortalité du virus accrue sur cette tranche d’âge. Les chiffres de la mortalité chez les moins de 45 ans ont augmenté de 193 % depuis que P1 est majoritaire dans le pays, selon l’AMIB.
[...]
La situation est d’autant plus critique le Brésil ne lutte pas contre un mutant, mais des dizaines. Face à cette circulation intense de l’épidémie, le virus évolue très rapidement, y compris le variant P1 lui-même. «On en est à 17 mutations jusqu'à présent, c'est beaucoup et c'est ce qui peut expliquer que c'est si transmissible», détaille le neuroscientifique Miguel Nicolelis sur Europe 1. S’ajoute à ceux-ci son jumeau P2, variant très proche détecté dès octobre dans la région de Janeiro, et le redoutable Belo Horizonte, une souche qui comporte pas moins de 18 mutations combinées, issues des différents variants brésiliens, sud-africains et britanniques.
En tout, l'Institut Fiocruz recense pour le moment 92 variants du coronavirus au Brésil. «Le Brésil pourrait ainsi se transformer en laboratoire de variants à ciel ouvert qui peuvent compromettre la lutte contre la pandémie dans le monde entier», redoute Miguel Nicolelis. Le virus, en réinfectant des personnes qui ont déjà eu la maladie, ou qui ont reçu une seule dose de vaccin, mute pour s’adapter à ces nouvelles configurations : un variant non contrôlé peut ainsi en engendrer un autre. Un scénario épidémique inquiétant appelé «échappement».

[...]

Avatar de l’utilisateur
Messages: 4082

Re: Krisis - pandémie and co

13 Avril 2021, 15:31 Message

Vaccination — Évolution en temps réel des disponibilités sur le pays de Saint-Malo et alentours.

Centre de santé
15 salles de vaccination
1 Rue Georges Clemenceau
35400 Saint-Malo
Aucun rendez-vous n'est disponible pour le moment mais de nombreux créneaux vont être mis en ligne dans les jours à venir. Vous pouvez également prendre rendez-vous dans un autre lieu de vaccination.

Centre de dépistage COVID-19
3 salles de vaccination
1 Rue de la Marne
35400 Saint-Malo
Aucun rendez-vous n'est disponible pour le moment mais de nombreux créneaux vont être mis en ligne dans les jours à venir. Vous pouvez également prendre rendez-vous dans un autre lieu de vaccination.

Hôpital public
4 salles de vaccination
2 Rue Henri Dunant
35800 Dinard
Aucun rendez-vous n'est disponible pour le moment mais de nombreux créneaux vont être mis en ligne dans les jours à venir. Vous pouvez également prendre rendez-vous dans un autre lieu de vaccination.

Centre de dépistage COVID-19
4 salles de vaccination
Rue Victor Basch
22100 Dinan
Aucun rendez-vous n'est disponible pour le moment mais de nombreux créneaux vont être mis en ligne dans les jours à venir. Vous pouvez également prendre rendez-vous dans un autre lieu de vaccination.

Avatar de l’utilisateur
Messages: 4082

Re: Krisis - pandémie and co

13 Avril 2021, 15:49 Message

Covid-19 : Johnson & Johnson «retarde le déploiement» de son vaccin en Europe après la «pause» aux États-Unis
Par Le Figaro avec AFP
Publié à l’instant

Le déploiement de Johnson & Johnson en Europe sera retardée, alors que les autorités sanitaires américaines ont recommandé mardi 13 avril «une pause» dans l'utilisation du vaccin contre le Covid-19, afin d'enquêter sur l'apparition de cas graves de caillots sanguins chez plusieurs personnes aux États-Unis.

Avatar de l’utilisateur
Messages: 4082

Re: Krisis - pandémie and co

13 Avril 2021, 16:06 Message

Covid-19 : Paris suspend «jusqu'à nouvel ordre» tous les vols entre le Brésil et la France

Les craintes liées aux variants brésiliens ont amené la France à suspendre les vols entre les deux pays.
Par Le Figaro avec AFP
Publié il y a 3 minutes, Mis à jour à l’instant
Jean Castex a annoncé, mardi 13 avril, la suspension «jusqu'à nouvel ordre» de tous les vols entre le Brésil et la France.

***
C'était il y a bien longtemps (hier 22:06)
La France est obligée de garder des lignes aériennes avec le Brésil, explique Djebbari

«Le conseil d'État nous a dit que les ressortissants français et les résidents en France, au nom de la liberté de circulation, devaient pouvoir continuer à venir», a rappelé le ministre.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 24920

Re: Krisis - pandémie and co

13 Avril 2021, 17:28 Message






Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 24920

Re: Krisis - pandémie and co

14 Avril 2021, 08:49 Message

« Face au confinement et au COVID, la notion de désobéissance civile prend de l'ampleur. Elle n'est pas seulement le fait d'hurluberlus ou de dangereux complotistes. À Liège, en Belgique, c'est le bourgmestre lui-même qui cautionne la réouverture des terrasses de bars et de restaurants, alors que le gouvernement fédéral s'y oppose. Le bourgmestre annonce la neutralité d'une police "fatiguée" face à une action de désobéissance civile. Un modèle dont certains maires français pourraient s'inspirer ? » (Courrier stratège)

C'est fait pour Montfermeil (cf. supra)...


La suite :

« Liège fait sécession de la Belgique

Déjà terre d’accueil d’une République libre en son coeur, dissidente du royaume, Liège pousse un peu plus loin sa spécificité : le bourgmestre Willy Demeyer vient d’annoncer qu’il cautionnerait la réouverture des terrasses dans sa ville le 1er mai, malgré les interdictions fédérales.

Surtout, on notera que, dans la foulée de cette annonce locale, le gouverneur de la province, équivalent belge du Préfet, a annoncé qu’il ne s’opposerait pas à cette ouverture.

Dans la pratique, toute la chaîne de responsabilités « lache », ce qui prouve, une fois de plus, l’extrême fragilité des Etats face à la résistance populaire.

Une fatigue et une impuissance de la police

Comme l’a expliqué le bourgmestre, cette décision de ne pas s’opposer à la réouverture des terrasses s’explique d’abord par une défection des forces de police qui mériterait de longues réflexions en France.

"La police est fatiguée, cela fait des années qu’elle est sur la brèche, elle a de plus en plus de difficultés à intervenir durant ces manifestations et je pense qu’elle peut avoir une forme de compréhension à cet égard"

a déclaré Willy Demeyer. Au fond, la décision de laisser les terrasses rouvrir dans la ville résulte d’abord d’un constat d’impuissance à les empêcher. Là encore, la situation mériterait d’être longuement ruminée en France par les pouvoirs publics.

Et la France ?

Reste à savoir si cette décision propre à Liège, dont l’agglomération regroupe 700.000 habitants, pourrait être transposée en France, où le pouvoir de police est resté fortement centralisé entre les mains de Préfets très politisés.

Dans la pratique, les risques grandissants d’insurrection ne peuvent que faire réfléchir intensément. Partout, la contestation grandit, et les manifestations de désobéissance civile se multiplient. Un ras-le-bol policier n’est pas à exclure. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 24920

Re: Krisis - pandémie and co

14 Avril 2021, 09:30 Message

Alerte ! Les vaccins à adénovirus vivants autres que l’AstraZeneca sont également dangereux (Réseau International)

Image


Il faudrait faire la liste de ces choses, pour prendre date : des "rares" effets secondaires graves et des infections post-vaccinnation, pour le court terme, à la multiplication des cas "graves" en cas de réinfection ultérieure par un variant et aux suites plus ou moins imprévisibles de l'injection de code génétique pour le plus long terme, en passant par l'inefficience prévisible de ces "vaccins" face aux mutations d'un virus particulièrement résilient, avec le danger d'icelles au regard des réactions d'icelui à nos petites manipulations plus ou moins avouables.

Il faudra aussi nous expliquer pourquoi la recherche de soins a été systématiquement bloquée, pour tout investir sur les bien mal nommés "vaccins".

Avatar de l’utilisateur
Messages: 4082

Re: Krisis - pandémie and co

14 Avril 2021, 14:37 Message

Covid-19 : le Danemark, premier pays d'Europe à renoncer définitivement au vaccin d'AstraZeneca
Par Le Figaro avec AFP
Publié il y a 22 minutes, Mis à jour il y a 14 minutes

Le Danemark renonce définitivement au vaccin AstraZeneca contre le Covid-19 à cause de ses effets secondaires «rares» mais «graves», ont annoncé ce mercredi ses autorités sanitaires, faisant du pays scandinave le premier à l'abandonner en Europe.
Malgré les avis du régulateur européen et de l'OMS favorables à son usage, «la campagne de vaccination au Danemark continue sans le vaccin d'AstraZeneca», a indiqué le directeur de l'Agence nationale de Santé, Søren Brostrøm, lors d'une conférence de presse.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 24920

Re: Krisis - pandémie and co

14 Avril 2021, 15:29 Message

Image


Trop tard, ce variant est déjà en train de se frayer son chemin sur notre territoire.
En même temps, il servira d'excellent prétexte pour un 4ème confinement, prévu au plus tard en septembre-octobre.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 24920

Re: Krisis - pandémie and co

14 Avril 2021, 17:29 Message

Covid-19 : plusieurs plaintes déposées en France pour des soupçons d’effets secondaires liés aux vaccins AstraZeneca et Pfizer (Le Parisien)


Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 24920

Re: Krisis - pandémie and co

15 Avril 2021, 15:34 Message


Avatar de l’utilisateur
Messages: 4082

Re: Krisis - pandémie and co

15 Avril 2021, 15:40 Message

Impressionnant, tout de même !...

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 24920

Re: Krisis - pandémie and co

16 Avril 2021, 08:44 Message

Et le mythe des 100.000 morts du COVID apparut… (Courrier stratèges)

« Hier, les medias mainstream reprenaient en coeur la fake news hallucinante lancée par le gouvernement selon laquelle le COVID aurait fait 100.000 morts en France. On a beau chercher, nulle trace pourtant, d'une somme aussi tragiquement importante dans les statistiques officielles. Même l'institut très complotiste INSEE donne des chiffres très inférieurs. Alors... pourquoi une telle dramatisation de la situation ?

(...)

Nous ne reviendrons pas ici sur l’étude de Toubiana et Mucchielli que nous avons déjà citée, selon laquelle la surmortalité due au COVID est quatre fois inférieure aux chiffres de l’Elysée. On peut lui reprocher d’être de parti pris. Nous nous contenterons donc de reprendre les chiffres de l’INSEE, qu’on peut difficilement soupçonner de complotisme.

Ces chiffres sont faciles à trouver. Comme tous les autres chiffres sur le même sujet, ils comparent la mortalité de 2020 à la moyenne des 5 années précédentes. La mortalité est en effet très fluctuante selon les années. Comparer une année à l’autre n’a pas grand sens.

Voici les conclusions de l’INSEE :

selon les données de l’état civil, le nombre de décès survenus entre le 1er janvier et le 30 novembre 2020 est supérieur de 46 219 au nombre de décès survenus au cours de la même période en 2019. L’augmentation est de 47 984 par rapport à la même période en 2018 et de 55 864 par rapport à la moyenne des années 2015-2019. »

Image


***

Oubli de taille dans cette analyse : le nombre des décès augmente chaque année du fait du vieillissement de la génération surnuméraire dite des "boomers". Il faut donc diminuer le chiffre retenu d'un pourcentage notable au regard de ce fait. Ce que recoupe l'âge moyen des décès : plus de 80 ans, avec une très forte majorité de personnes dont l'état de santé impliquait une espérance de vie de 6 mois à un an maximum...

Le mensonge, disions-nous, est devenu un sport national. Et mondial.


***


Covid-19 : une troisième dose du vaccin Pfizer sera «probablement» nécessaire (Le Figaro)

« Le PDG de Pfizer a concédé jeudi qu'une troisième injection serait probablement nécessaire d'ici six mois à un an, puis chaque année. »


Les complotistes sont vraiment petits bras.

Avatar de l’utilisateur
Messages: 4082

Re: Krisis - pandémie and co

16 Avril 2021, 13:17 Message

Soixante-huit millions d'habitants, 100 000 morts plus d'un an après l'arrivée du virus : c'est cela un "désastre", sachant que parmi ces morts on ne doit déplorer qu'une poignée de morts scandaleuses, celle de gens qui n'avaient pas fait leur vie ? Élargissons la focale : l'épidémie a tué sur les 8 milliards d'être humains que supporte encore gentiment la planète moins de 3 millions d'entre eux. Rappelons, puisqu'il le faut, que 1 milliard = 1 000 millions. Et ce serait sur la base de cette appréciation totalement folle, mélange d'absurdes quantifications et de morale à courant faible (la risible éthique du care), que l'on planifie dès à présent la vaccination, plusieurs fois par an probablement, de chacun de ces 8 milliards d'individus ? Si c'est vraiment le cas, alors se déroule sous nos yeux le premier craquage nerveux global du XXIe siècle. Toutes les raisons qui sont déjà pertinemment avancées pour expliquer ce phénomène, phénomène qui va s'autonourrir biologiquement de ses propres échecs annoncés (rendre intelligent, faire varier un virus un peu con en exerçant sur lui une pression totale de sélection), ne tiendront pas longtemps la route. En effet, comme la Grande Dépression, la Shoah ou le Grand Remplacement, le Covid deviendra l'un des malheurs les plus mystérieux de l'Histoire des hommes. Mais l'époque étant ce qu'elle est, une mauvaise blague, le Covid occupera sans conteste la première place des farces impayables ayant succédé aux vraies tragédies (pour paraphraser vaguement Marx). Au moins les historiens de la folie auront-ils des choses originales et amusantes à écrire sur l'œuvre et la prospérité de l'incroyable délire actuel...
Pierre Jean Comolli.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 24920

Re: Krisis - pandémie and co

18 Avril 2021, 08:31 Message


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 24920

Re: Krisis - pandémie and co

18 Avril 2021, 10:12 Message

De l'eau au moulin de ce que répète Raoult dans sa dernière vidéo :




***


Chronique d’une mort annoncée des vaccins anti-Covid 19 : résultats au 11 avril 2021 (Réseau international)

« Le ministre et le conseil scientifique

Le ministre O. Veran et J.F. Delfraissy président du Conseil scientifique ne croient plus que les vaccins seront la solution

Dans leur lettre au Lancet déjà citée11, Laetitia Atlani-Duault, Bruno Lina, Franck Chauvin, Jean-François Delfraissy, et Denis Malvy confient qu’ils ne croient plus guère que les vaccins feront disparaître l’épidémie :

"Des études suggèrent que l’émergence et la propagation des variantes du SRAS-CoV-2 sont corrélées avec l’absence d’une protection immunitaire robuste après la première exposition à des virus antérieurs (de type sauvage), ou même à un vaccin.

Cette évolution, associée à l’émergence de mutants de l’évasion immunitaire, a non seulement été observée avec le SRAS-CoV-2, mais aussi avec d’autres virus…

L’arrivée rapide de variantes du SRAS-CoV-2, telles que les variantes identifiées pour la première fois en Afrique du Sud et au Brésil, suggère une soi-disant évasion immunitaire naturelle. En outre, la dynamique de l’immunité collective naturelle ou vaccinale dans les régions où ces variantes sont apparues pourrait avoir mis une pression substantielle sur l’écosystème viral, facilitant l’émergence d’une variante avec une transmissibilité accrue.

En cas d’évasion immunitaire importante, les vaccins actuels sont susceptibles d’offrir encore certains avantages aux individus. Au niveau de la population, cependant, ils pourraient induire la sélection virale et l’évasion, rendant la perspective d’atteindre l’immunité de base de plus en plus éloignée. La fin tant attendue de cette crise sanitaire mondiale pourrait être continuellement reportée, car de nouvelles variantes apparaissent et l’évasion immunitaire réduit l’efficacité de la vaccination à court et moyen terme."

Olivier Véran, dans un mémoire récent au Conseil d’État12 reconnaît ainsi que les vaccins protègent peu les vaccinés :

"L’efficacité des vaccins est partielle" et n’empêche pas les transmissions de la maladie : "le vaccin réduit le risque de contracter une forme grave de la maladie, mais il n’empêche pas d’être porteur du virus et de le transmettre aux tiers".

La mort annoncée des vaccins anti covid

L’AstraZeneca est mort ou presque. Le Jansen-Jansen est mis en pause. Le Pfizer a favorisé l’apparition de variants résistants en Israël et en Grande Bretagne.

Ni le Conseil scientifique, ni O. Véran, le ministre de la Santé ne croient plus que les vaccins résoudront la crise sanitaire. Alors pourquoi continue-t-on à faire la promotion de ces vaccins ? »

PrécédenteSuivante

Retourner vers Politique & Nouvelles