Afficher le sujet - Cinquième colonne

Cinquième colonne

Sur la politique du pays, et sur l'actualité
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19550

Re: Cinquième colonne

9 Octobre 2019, 09:05 Message

Beaucoup de policiers hésitent à signaler leurs collègues « de peur d’être taxés d’islamophobie » (Le Parisien)

« Des actions, les syndicats en attendent aussi pour que le drame de la PP ne se reproduise pas. "On a besoin de savoir si le gouvernement réfléchit à un texte pour lutter contre la radicalisation dans la police", questionne Fabien Vanhemelryck. "On doit pouvoir écarter des profils inadéquats en couvrant juridiquement ceux qui enclenchent la démarche", appuie David Le Bars, du Syndicat des commissaires de la police nationale.

Beaucoup de policiers sont pour l’heure réticents à signaler leurs collègues de peur d’être taxés de discrimination ou d’islamophobie. L’élaboration d’un tel texte, réclamé en interne, ne manquerait pourtant pas d’entraîner des débats passionnés. Trop pour un ministre déjà affaibli ? »


***


Le terroriste Harpon pouvait accéder à la liste de nos taupes infiltrées dans les mosquées ! (Lettre Patriote)

« C’est le Canard Enchaîné qui le révèle mercredi, et c’est une information extrêmement inquiétante.

C’est une source anonyme exerçant en haut lieu qui l’affirme : “Du fait de ses fonctions, Harpon avait accès aux fichiers protégés, notamment à celui où figure l’identité des taupes. Il nous faut savoir s’il les a partagés” …

Un commandant, vieux routier du Renseignement, se montre particulièrement inquiet auprès de nos confrères : “S’il a pu accéder à la liste de nos sources infiltrées dans les mosquées salaf, on risque de pleurer bientôt d’autres morts”. »


***


« On voit des policiers, des militaires radicalisés, bientôt un juge radicalisé ? Tout est envisageable. Ça s’est dilué dans toute la société française » (Trévidic)




***


« Une révolution salafiste s’est emparée d’une partie non négligeable de la population »

« Ce thème de la communautarisation croissante dans certains territoires est régulièrement abordé dans ses ouvrages par le politologue Bernard Rougier​, auteur d’un livre à paraître en janvier prochain : Les territoires conquis de l’islamisme.

L’universitaire explique que “Sur les vingt dernières années, on a un travail de conquête auprès des populations les plus vulnérables, originaires du Maghreb et d’Afrique subsaharienne, par des entrepreneurs religieux qui ont imposé leur conception de l’islam”.

Ces réseaux religieux, “souvent liés à des foyers idéologiques au Moyen Orient et au Maghreb”, ont “pris le pouvoir sur une partie non négligeable de cette population”, ajoute le chercheur. Pour mener ce travail de conquête, “l’idée est de faire fonctionner une machine de prédication qu’est la mosquée, les cours qui y sont donnés, les sermons” , ou encore par “l’écosystème qui fonctionne autour de la salle de sport, la sandwicherie halal, les pèlerinages à la Mecque, etc”, décrit encore Bernard Rougier.

Cet écosystème, explique-t-il, “va diffuser des conceptions le plus souvent en rupture par rapport à la société française”, ainsi que “l’idée que la société française est mécréante, qu’il faut se dégager de ses influences”. Cette logique d’entre-soi, ajoute Bernard Rougier, est “entretenue à travers différents réseaux religieux qui peuvent être en concurrence entre eux pour la conquête de territoires locaux et des esprits (…) mais savent être solidaires quand il s’agit de dénoncer la laïcité, décrite comme une machine de guerre contre l’islam”. »



Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19550

Re: Cinquième colonne

11 Octobre 2019, 10:16 Message

Image


Image


Etc., etc.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19550

Re: Cinquième colonne

11 Octobre 2019, 12:51 Message

Petit complément :


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19550

Re: Cinquième colonne

Aujourd’hui, 11:12 Message

Les signalements pour radicalisation se multiplient au sein de la préfecture de police (20mn)

« Pour Frédéric Lagache, délégué général du syndicat Alliance, ils doivent être améliorés en étant "partiellement anonymisés". Une façon de "protéger" les agents qui en sont à l’origine, tout évitant de faire de la "délation", une pratique courante dans les services. Il faut surtout, dit-il, éviter de « tomber dans la stigmatisation » des policiers musulmans. Un point de vue partagé par Denis Jacob estimant important de "ne pas lancer une chasse aux sorcières qui ne serait pas acceptable". "Il faut que les collègues aient aussi conscience qu’ils peuvent être poursuivis pour dénonciation calomnieuse, ce qui les exposerait à des sanctions", poursuit-il. Inciter les agents à parler tout en évitant d’instaurer un climat de paranoïa. Les policiers devront trouver l’équilibre. »

Quadrature du cercle...


***





Précédente

Retourner vers Politique & Nouvelles