Afficher le sujet - Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

Sur la politique du pays, et sur l'actualité
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 20405

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

14 Février 2020, 10:05 Message



Pour ceux qui ne sont pas (déjà) au courant :

Image



Ce n'est plus un marigot, ce sont les égouts.

Image

Avatar de l’utilisateur
Messages: 703
Localisation: Gournay en Bray Normandie

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

14 Février 2020, 11:42 Message

Que penser d’un ancien ministre, candidat à un poste important, qui se filme en train de se masturber et qui envoie la vidéo à n’importe qui. On apprend aux adolescents de 13 ans qu’il ne faut jamais faire cela. Quel est l’âge mental de Griveaux ? Et on parle de Marlène Schiappa, l’autrice (sic) de romans pornos pour prendre sa place !

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 20405

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

15 Février 2020, 10:22 Message

Toujours ce mauvais esprit français...

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 20405

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

16 Février 2020, 09:59 Message

Tout ça, tout ce temps perdu en tergiversations creuses sur un problème vital pour le pays, pour accoucher de ça...

EXCLUSIF. Communautarisme : la feuille de route du gouvernement

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 20405

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

16 Février 2020, 10:06 Message

Sinon : Macron prévient : la Russie va «continuer à essayer de déstabiliser» les démocraties occidentales (Le Parisien)

Comique : Macron et sa clique sont devenus soudainement complotistes !

« La Russie va "continuer à essayer de déstabiliser" les démocraties occidentales via la manipulation des réseaux sociaux ou des opérations dans le cyberespace, a lancé, avec vigueur, le chef de l'Etat. Cette manipulation se ferait "soit (via) des acteurs privés, soit directement des services, soit des proxies." Un proxy étant un composant informatique qui joue le rôle d'intermédiaire. L'Etat russe, ajoute Macron, est un "acteur extrêmement agressif" dans ce domaine. »

On rappelera que "l'agent russe" de l'affaire Griveaux est un opposant à Poutine qui a obtenu l'asile en France, et que sa compagne actuelle et l'ex-maîtresse du très brillant Griveaux...

Et voilà le virage pro-russe de Macron (pour cause d'humiliations en série de la part de Merkel and co) qui revire à l'opposé. Macron devait être "intelligent", "techno hors-pair", efficace, habile.... On le voit : de réforme gribouillis des retraites en pantalonades internationales, c'est un sous-Hollande, par ailleurs carbonisé depuis la crise des "gilets jaunes".

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 20405

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

16 Février 2020, 11:32 Message

Ni Macron ni Le Pen pour 81% des Français : ce sondage qui montre que les choses vont bouger (Bd Voltaire)

C'est bien possible, ce serait simplement logique. Que Macron soit cuit plus et depuis plus longtemps qu'il ne l'imaginera jamais, c'est ce qu'on rabâche ici, et ailleurs. Que la poissonnière n'ait aucune chance autre que par un concours d'impasses hautement improbable est tout aussi évident. Si c'est pour se retrouver avec un Sarko II, ou un quelconque "homme providentiel" plus ou moins autoproclamé de 25ème catégorie...


« Annoncé [NDLR : le duel Macron-Le Pen au 2ème tour en 2022], il l’est – plus ou moins – par 59 % des Français. Mais rejeté, il l’est bien plus massivement, à 81 % ! Le phénomène est impressionnant et touche – fait très rare – toutes les catégories : âges, sexes, catégories socioprofessionnelles. À un tel degré, ce rejet ne pourra pas être sans conséquence, car le bon sens voudrait quand même que, si les Français ne veulent pas de ce duel, ils s’engagent pour en trouver un autre. D’ailleurs, parmi les 59 % de Français envisageant le duel annoncé, seuls 14 % l’estiment “certain”, quand il n’est que « probable » pour 45 % ! On s’achemine donc logiquement vers l’émergence de troisièmes hommes et l’élimination, dès le premier tour, pour l’un des deux protagonistes. Emmanuel Macron étant le favori – pour l’élimination -, au train où vont les choses en Macronie. Il se pourrait même que son impopularité l’amène, suivant l’exemple de François Hollande, à ne pas se représenter.

Mais, conscients que la situation allait évoluer et qu’elle était, en fait, très ouverte vu ce taux de rejet, les sondeurs sont allés enquêter sur les attentes des Français en termes de profil pour le prochain Président. Et donc, la première ligne du CV du Président idéal pour les Français, ce serait le fait d’être un leader politique (43 %), puis d’avoir exercé des responsabilités associatives (37 %). Ensuite, 30 % des Français sont attentifs au parcours professionnel du candidat : être soit un intellectuel, un universitaire ou un chercheur (32 %), soit un chef d’entreprise (32 %), soit un ouvrier ou un employé (29 %). Mais 24 %, seulement, préféreraient que le candidat n’ait jamais fait de politique. Un profil militaire ne conviendrait qu’à 16 % des Français (mais, tout de même, à 33 % des électeurs Fillon et 31 % de ceux de Marine Le Pen…) , un syndicaliste qu’à 11 % et un humoriste ou un homme des médias à… 5 % : pas de comité de soutien Hanouna chez les Français.

Enfin, parmi les qualités plébiscitées par les Français, à côté de l’honnêteté, à 71 %, surgit, pour 67 % (+13 % en un an), l’écoute des Français. Un terrible révélateur pour Emmanuel Macron et son gouvernement, que les derniers événements (réforme des retraites, du bac, affaire du congé pour parents ayant perdu un enfant, affaire Mila) ont montrés particulièrement déconnectés de la vie et des attentes des Français. Par ailleurs, le charisme et le dynamisme ne sont plus souhaités que par 10 %, seulement, des Français. Comme si ces « qualités » avaient été épuisées, vidées de leur sens par Emmanuel Macron.

Vous l’aurez compris, ce sondage ne nous dit, en fait, qu’une seule chose : les Français ont tourné la page Macron et ne souhaitent pas en écrire une autre avec lui. Ils sont en attente. »

Avatar de l’utilisateur
Messages: 3160

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

16 Février 2020, 12:00 Message

Ils sont en attente.

Quelle assertion plus désespérante que celle-ci ?

Messages: 383

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

16 Février 2020, 15:14 Message

La logique, la logique de jeu, celle des échecs, voudrait que s'engouffre dans ce trou de l'échiquier, un Eric Zemmour, homme sans compte caché au Panama ou en Suisse, sans maîtresse russe ni compromission avec Davos ou Doha. Qui aurait-il contre lui ? Les zantisounistes (3 pour cent du corps électoral), les macroniens (15 pour cent au maximum) et les islamo-gauchistes doublées des néo-bovarystes à la Clémentine Autain (3,5 pour cent) et les débris du PS (7 pour cent). Ni les Lepénistes, ni les LR ne lui barreraient la route sciemment ou objectivement. La presse davosienne qui a fait la retape pour Macron n'aurait aucun cheval vendable à lui opposer.

Il suffirait qu'il s'en donne un peu la peine et la présidence lui tomberait dans le giron comme un fruit mûr. Les élections nationales ces dernières années de par le monde, ont produit de multiples "surprises logiques" de cet ordre.

Avatar de l’utilisateur
Messages: 3160

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

16 Février 2020, 17:10 Message

Il suffirait qu'il s'en donne un peu la peine et la présidence lui tomberait dans le giron comme un fruit mûr.

Hum !... :rolleyes: :rolleyes: :rolleyes:

Messages: 383

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

16 Février 2020, 17:53 Message

Oui, bon. Expérience de pensée, hein!

A sa place, j'irais. Et ce vide et cet appel à le combler vite sont d'une telle force qu'à la place de François Fillon, j'y retournerais aussi.

Il y a une béance extraordinaire du pouvoir aujourd'hui, dans ce pays, ce qui est bien représentatif d'un territoire dépendant (de Bruxelles et Davos) où le vice-roi qui doit le gouverner n'a au fond plus grande importance. On ne s'émeut pas pour la nomination future du gouverneur du Sahara algérien.
Dernière édition par Francis Marche le 16 Février 2020, 18:39, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Messages: 3160

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

16 Février 2020, 18:05 Message

A sa place, j'irais.

Mais où iriez-vous, l'ami ? Vous fourrer dans le piège à c. qu'est devenu la Ve. Pas votre genre. Ceci étant, si vous décidiez d'y aller, cher Francis, moi, je colle les affiches.

Messages: 383

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

16 Février 2020, 18:42 Message

"piège à c. qui est devenu la Ve". Eh moi qui avait d'abord lu "piège à c. qui est devenu la Vie". L'une et l'autre, indéniablement, se déployant sur des niveaux communicants comme les vases du même nom.


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 20405

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

16 Février 2020, 23:32 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 20405

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

17 Février 2020, 10:22 Message


Messages: 80

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

17 Février 2020, 13:48 Message

Vous êtes tous des républicains convaincus , mais qui attendez l'homme " providentiel ", mais personne n'émet l'hypothèse du retour d'un roi , grand Dieu quelle ineptie . :lol:

Avatar de l’utilisateur
Messages: 3160

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

17 Février 2020, 14:06 Message

Vous êtes tous des républicains convaincus [...]

euh...
[...]mais qui attendez l'homme " providentiel "[...]

pas vraiment...
[...]mais personne n'émet l'hypothèse du retour d'un roi[...]

c'est vraiment une hypothèse admise provisoirement avant d'être soumise au contrôle de l'expérience.
:)

Messages: 383

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

17 Février 2020, 14:11 Message

Un roi comme Juan Carlos ou la reine Beatrix ? Dans les pays de l'UE, les rois sont des valets, qui acquiescent à tout, y compris bien évidemment au génocide de leur peuple par substitution et à la défiguration des territoires de leur royaume. Un roi ? Non merci. On a déjà les éoliennes, ça nous suffit pour l'efficacité et le brassage de vent.

PrécédenteSuivante

Retourner vers Politique & Nouvelles