Afficher le sujet - Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

Sur la politique du pays, et sur l'actualité
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22361

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

27 Juillet 2020, 08:19 Message

La dernière grande victoire remportée par Macron :

Image

Avatar de l’utilisateur
Messages: 3678

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

27 Juillet 2020, 09:36 Message

Chacun aura compris que ce fond de relèvement européen n’est en rien une mesure d’aide économique en faveur des nations mais une nouvelle manœuvre politique, toute aussi illégale que l’application du traité de Lisbonne, contre la volonté des peuples, en vue de promouvoir, de force, à la faveur de la « crise sanitaire », l’intégration européenne vers ce fédéralisme éradicateur des nations qui a toujours été, depuis Robert Schuman, le but ultime des élites dirigeantes.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22361

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

28 Juillet 2020, 14:01 Message

Et Sarkozy de tisser sa toile en espérant étouffer Macron et revenir en gloire... Il s'évertue à coller au mieux à l'image de celui qui seul peut "rassembler la droite et au-delà", ce qui signifie renouveler son forfait.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22361

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

1 Août 2020, 21:39 Message

Image

Avatar de l’utilisateur
Messages: 3678

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

2 Août 2020, 12:30 Message

Elle va au carton. Elle croit qu’elle gagnera en criant République, République. Sauf que la question de l’identité est devenue centrale. Une candidature opposée à la ligne Chiraquienne de MLP est devenue incontournable.


Je pense tout à fait l’inverse. Ce message illustre l’inconciliabilité entre la pensée politique (Sauf que la question de l’identité est devenue centrale.) et le jeu délétère de la «démocratie électorale» (Une candidature opposée à la ligne Chiraquienne de MLP est devenue incontournable). De dédiabolisation en normalisation, MLP est en passe de rafler la mise. La poissonnière veut être Présidente de la République, peu lui importe pour qui ou pour quoi. Elle n’a aucune autre stratégie que celle qui consiste à se faire accepter, à petit pas, par le moule et le monde des dupes. Elle veut encore un tour de carrousel, elle est certaine que, cette fois, elle pourra choper la queue du petit mickey. Je crois sincèrement qu’elle peut y réussir. Deux conditions restent à remplir : obtenir le soutien de Bayrou et qu’il se trouve encore une douzaine de suffrages exprimés et sept pour dire : Oui, Marine, on veut continuer le jeu avec toi, refais-nous le coup du changement.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22361

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

2 Août 2020, 13:36 Message

Je plussoie.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22361

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

3 Août 2020, 09:11 Message

« Quelles leçons en tirer dans la perspective de l’élection présidentielle de 2022 ?

Le fait principal est le suivant : en 2022, les Français vont subir de plein fouet des conséquences économiques et sociales de la crise sanitaire qui vont s’avérer cataclysmiques. On n’en a pas encore pris la pleine mesure parce que les pouvoirs publics distribuent des milliards d’aides et de subventions afin de retarder les échéances, ce qui va rendre la dette publique intenable. En fait, la précarité va se généraliser, le pouvoir d’achat va s’effondrer, les faillites et les dépôts de bilans vont se multiplier (et pas seulement dans les secteurs sinistrés), le nombre des chômeurs va bondir, le tout sur fond de montée des radicalisations et d’ensauvagement de la société.

Or, comme le dit le politologue Jérôme Sainte-Marie, le choix des électeurs n’a jamais été autant corrélé à leur condition sociale qu’aujourd’hui : "Plus on dispose d’un revenu élevé, plus on adhère au macronisme." Dans ce contexte de lutte des classes, qui va de pair avec l’ébranlement du clivage droite-gauche (qui en est à la fois la cause et la conséquence), de nouvelles couches des classes moyennes en voie de déclassement, des indépendants, des cadres moyens appauvris ou ruinés vont venir massivement grossir les rangs du bloc populaire.

Paradoxalement, Marine Le Pen et Macron ont, aujourd’hui, le même objectif : se retrouver tous les deux face à face au second tour de la présidentielle, comme ce fut le cas en 2017. La différence étant que la première n’aura pas, cette fois, à affronter un « homme nouveau », bénéficiant d’un préjugé a priori favorable, mais un personnage discrédité, au bilan lamentable et qui, durant son quinquennat, n’aura cessé de décevoir des couches de plus en plus larges de la population. Mélenchon, de son côté, ne sera pas un concurrent pour elle, puisqu’il a tourné le dos au populisme pour céder aux sirènes de l’islamo-gauchisme, ce qui l’a disqualifié auprès des catégories populaires. Macron, de son côté, redoute plus que tout de ne pas être au second tour, ce qui explique sa stratégie actuelle visant à faire disparaître tout ce qui existe entre le RN et LREM, à commencer par les Républicains.

Dans le cas d’un nouveau duel Macron-Le Pen, Macron conserverait quelques chances de l’emporter, mais Marine Le Pen aurait de bien meilleures chances de gagner, car elle devrait pouvoir bénéficier d’une vague populaire beaucoup plus forte qu’il y a deux ans. Si, en revanche, elle avait devant elle un ou plutôt une candidate représentant un conglomérat de Verts associés aux derniers débris d’une gauche en déroute, qui ferait au second tour le plein contre elle, sa tâche serait beaucoup plus difficile. La prochaine "cheffe" de l’État pourrait alors bien s’appeler Anne Hidalgo. » (Alain de Benoist, Bd Voltaire)

Avatar de l’utilisateur
Messages: 3678

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

3 Août 2020, 09:26 Message

Quelles leçons en tirer dans la perspective de l’élection présidentielle de 2022 ?

Avoir d'autres perspectives que l’élection présidentielle de 2022.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22361

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

3 Août 2020, 09:27 Message

Il est en forme, notre Eric... ;)


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22361

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

10 Août 2020, 09:29 Message

J'apprends, au détour d'un article de Valeurs Actuelles, que le patronyme exact de Mme Hidalgo est : Ana María Aïcha Hidalgo Aleu. Parait-il que côté Macronie on se méfie d'elle pour 2022. Marigot est un terme qui ne va même plus convenir, bientôt.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22361

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

11 Août 2020, 13:20 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22361

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

12 Août 2020, 12:56 Message

Image

Avatar de l’utilisateur
Messages: 3678

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

Aujourd’hui, 10:22 Message

Peut-être moins anecdotique qu’il y parait. Les nouveaux élus écolos de la ville de Rennes refusent que le départ du prochain Tour de France soit donné de leur ville. Les arguments habituels sont avancés : ringard, déchets, empreinte carbone et tout le toutim. Je ne suis pas un amateur passionné de la grande boucle et je me fiche pas mal de sa prétention « sportive » mais elle fait partie de mon décor estival avec Roland Garros et les parasols Kronenbourg. De plus, c’est l’occasion de redécouvrir les paysages français et certains sites historiques superbes. Enfin, la kermesse populaire draine un gwenneg conséquent dans les caisses des villes étapes. Eh bien non, les bobos aux manettes, qui réclament des pistes cyclables partout, ne tentent même pas de récupérer la vénérable épreuve. Serait-ce parce que dans Tour de France, il y a France ? Quoiqu’il en soit, dans bobo écolo, il y a mépris, désir de punir et refus de se plier au réel.

Précédente

Retourner vers Politique & Nouvelles