Afficher le sujet - Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

Sur la politique du pays, et sur l'actualité
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 30042

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

1 Septembre 2022, 08:05 Message

La France, trois fois humiliée (Lettre Patriote)

« D’abord ce furent les juges. Ivres de leur pouvoir, n’ayant plus depuis longtemps aucun sens de l’intérêt général, la Magistrature a cru bon de faire un pied-de-nez à la France, en refusant l’expulsion de l’imam marocain Hassan Iquioussen. C’est une première humiliation. Le fait que la France, via son gouvernement, ne puisse plus décider sans l’autorisation des juges qui peut ou ne peut pas séjourner sur le territoire national est un énorme scandale. Il faudra y remédier par une massive modification législative.

Ensuite, ce fut Iquioussen lui-même. Rusé, l’adapte de la Taqîya prit ses jambes à son cou sans demander son reste, probablement vers la Belgique, au cas où le Conseil d’État validerait son expulsion. Ce fut le cas, et Iquioussen est introuvable. Car, voyez-vous, on ne prit pas le soin de le surveiller. Il est pourtant fiché S. Un deuxième humiliation majeure.

Et hier soir, le Maroc a suspendu le « laissez-passer consulaire » qu’il avait délivré le 1er août à l’imam Hassan Iquioussen afin de permettre son expulsion par la France. C’est le troisième affront, la troisième humiliation.

Que devient la France, au mains de plus en plus inhabiles d’incapables à l’ego démesuré ?

Que devient la France, humilié par des imbéciles et des traitres ?

Que devient la France, foulée aux pieds ? »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 30042

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

2 Septembre 2022, 15:41 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 30042

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

4 Septembre 2022, 08:50 Message

J'ignorais.

[Entretien] Me Ghislain Dubois : « Les armes de Le Pen, un des traquenards politico-judiciaires les plus marquants de ces dernières années » (Bd Voltaire)


« Sabine de Villeroché : Maître Ghislain Dubois, que s’est-il réellement passé, cette nuit-là, à Bruxelles ?

Me Ghislain Dubois : Ce jour-là, vers vingt et une heure, des individus ont percé puis fait voler en morceaux la vitre avant droit de la Peugeot 605 de Jean-Marie Le Pen, qui était garée le long du trottoir en face du restaurant L’Huitrière, sur la place Sainte-Catherine à Bruxelles. Ils firent sauter le système de verrouillage central du véhicule. Les prétendus voleurs se saisirent du téléphone portable posé sur l’un des sièges, bien que pourtant invisible de l’extérieur du véhicule puisque celui-ci est équipé de vitres teintées totalement opaques. En prenant le soin de laisser dans le véhicule le détecteur de radars non branché, lui aussi bien visible dans le vide-poches de la portière avant gauche. Et dans le coffre pourtant déverrouillé lui aussi : le riot gun de marque Winchester, des munitions, deux gilets pare-balles, deux bombes de sécurité à gaz, un scanner, un gyrophare… Tous moyens de défense totalement licites en France mais non reconnus comme tels en Belgique…

Tandis qu’à 21 h 40, une patrouille motorisée de la police bruxelloise, avertie par son PC à la suite de la réception d’un mystérieux appel anonyme, fut envoyée sur les lieux de ce prétendu vol. Le Pen, son garde du corps et son chauffeur furent embarqués au poste avant d’être relâchés.

Mon livre raconte l’envers du décor, à savoir une opération des services français avec, semble-t-il, la complicité de la police belge ou, à tout le moins, son instrumentalisation par lesdits services français. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 30042

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

4 Septembre 2022, 17:57 Message


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 30042

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

7 Septembre 2022, 08:08 Message

Image

Messages: 1275

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

7 Septembre 2022, 09:39 Message

L'union des droites est une impasse et Sarkozy, une pourriture! Zemmour est encore en train de faire fausse route.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 30042

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

7 Septembre 2022, 11:04 Message

Oui.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 30042

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

12 Septembre 2022, 08:23 Message


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 30042

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

15 Septembre 2022, 14:02 Message



Elle est indispensable.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 30042

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

18 Septembre 2022, 08:51 Message


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 30042

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

20 Septembre 2022, 08:41 Message

Colère ! (tribune de Jacques Myard, par BV).

***

Il est gentil, le Myard, de pousser sa gueulante, à raison ; mais à part cela, qu'à-t-il fait, ce familier du marigot ? Et il cite... Chirac !!!

***

« Quand le peuple perd l’espoir, sa colère finit toujours par s’exprimer », disait Jacques Chirac. Observant les multiples volte-face, les dysfonctionnements, les âneries des princes qui prétendent gouverner la France, nous sommes en colère. Où sont la raison, la responsabilité, la cohérence de l'action politique ? Jugez-en vous-même par quelques exemples choisis dans le fil de l’actualité, actualité trépidante et changeante au gré du moulin médiatique qui avale la dernière nouvelle pour se précipiter sur la suivante - un vrai cyclone. Moulin médiatique de surcroît alimenté avec délectation par Jupiter qui confond communication et nécessaire politique pour conduire la nation :

- La peine de mort serait abolie en France sauf à Marseille où 22 personnes ont été assassinées depuis janvier 2022.

- Face à ces assassinats, le ministre de l’Intérieur pérore et promet des renforts de police dont l’uniforme n’est plus le symbole effectif de l’autorité respectée mais la cible des malfrats.

- Les refus d’obtempérer se multiplient et les policiers agressés au risque de perdre la vie sont mis en garde à vue, en accusation pour avoir utilisé leur arme ; c’est le monde à l’envers.

- Les salafistes tiennent le haut du pavé dans certains quartiers ; ils diffusent leur haine de la France et des Français, utilisent nos libertés pour nous combattre. Leur expulsion est paralysée par un État de droit aveugle et procédurier à outrance.

- Emmanuel Macron nomme ministre de l’Éducation nationale l’un des fondateurs du CRAN - le Conseil représentatif des associations noires - qui pose comme axiome que les Blancs sont des racistes. Il porte une vision idéologique et identitaire de l’Histoire importée des États-Unis, c’est un woke qui veut imposer la loi des minorités au mépris de l’universalisme de la République.

- Le dossier des retraites des Français fait la joie des technocrates de tous bords et du gouvernement présidentiel : ils brettent entre eux en chiffres et en lettres pour défendre leurs solutions respectives, mais aucun d’entre eux n’évoque l’impérieuse relance de la natalité française qui est la seule solution structurelle, il nous manque 70.000 naissances pour renouveler les générations .

- Jupiter tance le patron d’EDF, l’accuse de ne pas avoir entretenu nos centrales nucléaires, oubliant que c’est lui et lui seul qui a bradé Alstom, arrêté le développement du prototype ASTRID, fermé Fessenheim et prôné les éoliennes. Il ment de manière éhontée.

- La gauche écolo-islamo-gauchiste voue aux gémonies la valeur travail défendue à juste titre par le communiste Roussel et par tous ceux qui estiment que les allocations du chômage ne sont pas un avenir inéluctable.

- Emmanuel Macron propose de répartir les immigrés sur tout le territoire et surtout dans les zones rurales sous-peuplées, mais il ne dit mot sur l’expulsion des migrants illégaux qui entrent en France à flux continus.

- Le Président bat sa coulpe pour se faire bien voir en Algérie et ailleurs, il nie la culture française et ose dire et répéter que la France a commis un crime contre l’humanité lors de la période de la colonisation, oubliant les multiples massacres du FLN.

- L’Allemagne n’a eu de cesse de casser EDF qui donnait à la France un réel avantage industriel avec l'électricité la moins chère d’Europe, mais (surprise), alors que nous allons connaître de sérieuses difficultés cet hiver pour nous chauffer, Emmanuel Macron, l’eurolâtre, prône que la France soit solidaire de l’Allemagne - qui a décidé de fermer ses centrales nucléaires - et lui fournisse gaz et électricité… Cela s’appelle le couple franco-allemand où s'affichent une nation soumise (la France) et une dominatrice (l’Allemagne).

- La France est visiblement gouvernée par les juges : la CEDH, la Cour européenne des droits de l’homme, condamne la France qui refusait de rapatrier des familles djihadistes. Certes, les enfants ne sont pas responsables des crimes de leurs parents, mais ces derniers sont des assassins dont le retour est inadmissible.

- Ursula von der Leyen se prend pour un chef d’État et bat l’estrade médiatique internationale, elle est prête à déclarer la guerre à la Russie alors qu’elle n’est que la présidente de la Commission, une organisation internationale. Il est temps de lui rappeler son statut ou de la démissionner.

- Notre langue est bafouée et maltraitée par ceux-là mêmes - au plus haut sommet de l’État - qui devraient la défendre : le globish impérialiste règne en maître sur les murs de la Commission à Bruxelles qui foule aux pieds l’égalité des langues dans l’Union européenne.

- La guerre russo-américaine monte en puissance chaque jour, les États-Unis utilisent sans vergogne leur proxy ukrainien pour combattre la Russie sans se soucier des pertes de civils et des dégâts collatéraux ni des conséquences d’une cobelligérance de plus en plus risquée qui mène l’Europe dans le mur.

- La vie internationale est paralysée par de multiples sanctions unilatérales et multilatérales qui font monter les tensions, sans pour autant atteindre leurs objectifs de faire plier les États visés ; elles ont même des effets boomerang et pénalisent leurs auteurs, comme on le constate avec le gaz russe.

Devant tant d’événements incontrôlés ou accueillis avec une indifférence lasse et anesthésiée, nous pourrions perdre tout espoir et nous résigner. Non ! Hurlons notre colère, appelons les Français à se réveiller ; assez d’illusions, assez d’utopies, assez de vassalité, la France doit reprendre son destin en main et dire NON.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 30042

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

21 Septembre 2022, 19:19 Message

Décidément, il est timbré, et ce n'est pas le moment.


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 30042

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

25 Septembre 2022, 08:55 Message

[Grand entretien] Michel Onfray : « Macron est une éponge » (Bd Voltaire)


« On vous sait volontiers pessimiste dans vos analyses, quant à l’avenir de la France. Si vous décidez de vous lancer en politique, c'est que vous considérez donc que « tout n’est pas foutu » ? Quelles sont vos raisons d’espérer ?

- L'élégance : il faut mourir en romain... »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 30042

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

26 Septembre 2022, 09:28 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 30042

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

27 Septembre 2022, 13:40 Message

« La France est à l’euro près », prévient Bruno Le Maire… avant d’annoncer allouer 2 milliards d’euros à l’hébergement des « réfugiés » et demandeurs d’asile (Lettre Patriote)

“La France est à l’euro près”, a affirmé ce lundi le ministre de l’Economie Bruno le Maire en présentant le projet de budget pour 2023 devant les journalistes.

“Je veux tracer une ligne rouge”, a-t-il prévenu : “Aucune nouvelle dépense” ne pourra être introduite au cours du débat parlementaire si elle n’est pas “financée à l’euro près”, a mis en garde le ministre.

Néanmoins…
Le gouvernement va créer 5.900 places d’hébergement dédiés aux réfugiés et aux demandeurs d’asile dans différents centres d’accueil et d’hébergement d’urgence, selon le projet de budget 2023 dévoilé lundi et qui prévoit une hausse de 6 % de l’enveloppe « immigration, asile et intégration ».

Les crédits de cette mission progressent de 113 millions d’euros par rapport à 2022 pour atteindre 2,01 milliards d’euros et doivent notamment permettre l’ouverture de 2.500 places en centres d’accueil pour demandeurs d’asile, selon les documents budgétaires de Bercy. En 2022, 900 places d’hébergement supplémentaires avaient été créées.

PrécédenteSuivante

Retourner vers Politique & Nouvelles