Afficher le sujet - Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

Sur la politique du pays, et sur l'actualité
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26446

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

9 Septembre 2021, 11:04 Message

Image


71% des personnes interrogées ont déclaré que le président sortant "ne les représentait pas bien", et 67% qu'il n'était pas "proche des gens". 14% seulement lui sont totalement favorables.

Pas très raccord avec sa "cote de popularité", ni avec les 24-25% qu'on lui promet au premier tour !

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26446

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

10 Septembre 2021, 17:59 Message

Zemmour, sort de ce corps !

Il ne manquent pas d'air !!!
Il est vrai qu'il n'ont plus guère le choix...

Image


Le doute n'est plus permis : tous, sans exception, prennent les Français pour des débiles finis. Tout le problème, on le vérifiera bientôt, est de savoir s'ils ont à ce point raison.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26446

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

11 Septembre 2021, 08:59 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26446

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

12 Septembre 2021, 10:28 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26446

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

13 Septembre 2021, 08:06 Message

Michel Barnier : Que signifie son revirement spectaculaire sur l’immigration et l’Union européenne ? (Bd Voltaire)

« Mais l’événement Barnier, lors de ces journées, ce fut sa volte-face inattendue sur l’Union européenne qui a scandalisé le Landernau bruxellois. Imaginez l’ex-commissaire européen, au sujet de l’immigration, déclarer : "Il faut retrouver notre souveraineté juridique" et ne pas être "menacés en permanence d’un arrêt ou d’une condamnation de la Cour de justice européenne ou de la Convention des droits de l’homme, ou d’une interprétation de notre propre institution judiciaire". Michel Barnier pris en pleine "zemmourisation". Visiblement, l’éditorialiste impose ses thèmes dans la campagne LR. Pour Zemmour, c’est une crédibilisation supplémentaire. Pour Barnier…

Le Monde rapporte les réactions effarouchées du monde bruxellois. Notre ministre des Affaires européennes, le macroniste Clément Beaune : "Comment une telle phrase peut-elle avoir été prononcée par un Européen aussi engagé ?" "On est tous atterrés […] c’est un naufrage, un pacte faustien", déplore un haut fonctionnaire.

Mais c’est certainement le père du Brexit, le Britannique Nigel Farage, qui a eu le mot le plus juste : "Michel Barnier est le plus grand hypocrite de tous les temps." »


***


Ce qui est spectaculaire, c'est la zemmourisation accélérée de (presque) tout le petit personnel politique. De MLP à Barnier, de Pécresse à Bertrand, ils sont tous à courir après les thèmes imposés par le Z., que c'en est aussi impressionnant (du point de vue de l'impact de ce dernier alors qu'il n'est même pas encore un outsider) que ridicule (à faire perdre le peu de sérieux qu'il restait à ces guignols). La suite promet d'être distrayante.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26446

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

15 Septembre 2021, 09:35 Message

Taré, il est complètement taré.



Image

Avatar de l’utilisateur
Messages: 119

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

15 Septembre 2021, 09:49 Message

Et il tient ce discours aux médaillés, précisément...

Ce type ne touche plus le sol. On sent bien que ça finira mal pour lui.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26446

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

15 Septembre 2021, 13:33 Message

Oui, du reste, ça tombe de tous les côtés :

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26446

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

15 Septembre 2021, 14:23 Message

Pourquoi Macron a d’ores et déjà perdu la bataille de l’obligation vaccinale pour les soignants (Courrier stratèges)

Titre un peu optimiste ; l'avocat sur le fil "La résistance" (vidéo) est plus réaliste : peu importe qu'un soignant sur 100 attaque en justice et gagne: les 99 autres seront passés sous les fourches caudines. A mon sens Verhareghe s'égare un peu avec son idée de dissidence, du moins comme unique voie. Il nous reste quelques cartouches, et nos adversaires en sèment un peu partout ; ne nous manque que le sens stratégique du judoka, ou mieux de l'aïkidoka. Il faut garder dans sa ligne de mire la seule perspective acceptable : renverser la table ; certes, il faudrait pour cela être Atlas... ou savoir atteindre où tournent les gonds secrets du Monde (Nietzsche).

« Nous l’avons exposé récemment, la caste vit dans une bulle dont la réalité n’est pas la même que la nôtre. Dans cette bulle-là, les Français sont des “veaux”, une sorte d’emballage de Babybel qu’on peut tourner dans les doigts pour lui donner la forme qu’on veut. Pourvu que les Français puissent prendre un pot en terrasse, tout leur irait, et toutes les libertés pourraient être abolies. Dans ce monde-là, les signaux faibles d’une opinion en colère ne comptent pas, et les craquements qui s’entendent de partout dans la structure architectonique de la maison France n’ont aucune importance.

Forte de ces croyances naïves sur l’état d’une société, la caste a la conviction (comme l’état-major allemand en 1941 lorsqu’il a lancé l’opération Barbarossa) que l’obligation vaccinale serait une promenade de santé et que tous les Français finiraient bien, tôt ou tard, par s’y conformer. Certes, il y aurait des manifestations, des gens pas contents, mais, globalement, tout finirait par suivre et rentrer dans l’ordre.

Les adversaires du passe sanitaire (ou en tout cas beaucoup d’entre eux) ont, d’une certaine façon, nourri une croyance assez proche. Dans leur esprit, la bataille durerait deux mois au maximum, et battre le pavé jusque-là chaque samedi devait suffire à faire reculer le gouvernement. D’où l’effet de désespoir qui tétanise de nombreux partisans des libertés, convaincus que, dans une démocratie libérale, un gouvernement ne peut pas se comporter comme ça.

Et d’où leur sentiment d’avoir déjà perdu la guerre et de ne rien pouvoir face au coup de force contre la démocratie mené par la caste mondialisée.

De notre point de vue, la réalité est très différente. Nous essayons de l’argumenter et de le documenter depuis plusieurs mois : la caste mondialisée s’est organisée depuis quelques années pour changer le cours de l’histoire en imposant unilatéralement un nouveau modèle de société où l’humanité sera dégradée au profit de la “nature”. Je renvoie sur ce point à mon livre sur le Great Reset. La bataille qui a commencé le 12 juillet n’est donc qu’un épisode dans une longue guerre qu’il va nous falloir mener avec nos armes face à un ennemi moins nombreux, mais beaucoup mieux équipé, et beaucoup plus structuré.

Il n’y aura par conséquent aucune victoire-éclair, ni d’un coté ni de l’autre. Il y aura un long combat. Il faut s’y préparer. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26446

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

16 Septembre 2021, 14:51 Message


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26446

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

18 Septembre 2021, 08:17 Message

EXCLU BV : Pierre Sautarel : « Nous n’avons repris aucune information secrète, intime… C’est l’équivalent de Wikipédia »



Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26446

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

Hier, 17:47 Message

Le gag fonctionne : Jadot / Rousseau en tête de la primaire EELV (27% et 25%). Il y aura u second tour...

PrécédenteSuivante

Retourner vers Politique & Nouvelles