Afficher le sujet - Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

Sur la politique du pays, et sur l'actualité
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 24878

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

4 Mai 2021, 08:09 Message

Et pendant ce temps :

Présidentielle 2022 : Nicolas Dupont-Aignan propose une « primaire ouverte des patriotes et des républicains » (Bd Voltaire)

« Invité du "Grand Jury RTL, Le Figaro, LCI" le dimanche 2 mai, le président de Debout la France Nicolas Dupont-Aignan a proposé l’organisation d’une primaire qui s’adresserait à "tous ceux qui veulent remettre en cause la soumission de la France à l’Union européenne", car selon lui, "depuis la Seconde Guerre mondiale, c’est peut-être le moment où notre pays est le plus en danger dans son existence même ».

"C’est pourquoi, pour battre Emmanuel Macron, je pense qu’il ne faut pas se réduire à ce duel [avec Marine Le Pen] et c’est pourquoi j’ai proposé, il y a longtemps, une primaire ouverte de ce que j’appelle des patriotes et des républicains, pour choisir le meilleur ou la meilleure capable de battre Emmanuel Macron." »


***

Accord LREM/LR en PACA : le dernier clou planté dans le cercueil de la droite ? (Bd Voltaire)

Sensiblement la même analyse que Z hier soir :

« La première, droite d’affaires, est effectivement surreprésentée au gouvernement ; c’est la victoire posthume de Valéry Giscard d’Estaing. La seconde, d’obédiences royaliste et catholique, est désormais résiduelle. Quant à la troisième, elle se nommait naguère RPR, avant que son héritage ne soit repris par le Front national perpétuant ce populisme lui permettant d’agréger les électorats populaires de droite et de gauche, tel que le fait Emmanuel Macron avec les électeurs bourgeois de gauche et de droite ; d’où son assise électorale des plus limitées.

Dans cette configuration nouvelle, LR ne peut donc plus que faire office de force d’appoint, tel un nouveau CNI, autrefois l’un des premiers partis de France et, depuis, ravalé au rang de groupuscule. Ce qui, post-mortem, donne raison à Charles Pasqua qui assurait que faute d’alliance immédiate entre le FN et le RPR, le premier tuerait le second à plus ou moins long terme. Nous y sommes.»

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 24878

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

4 Mai 2021, 09:25 Message

Image

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 24878

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

4 Mai 2021, 11:13 Message

Image


Ben oui, tout le monde l'avait compris !

« "Y’a pas de droite, y’a pas de gauche. En fait, j’en ai rien à foutre... Je suis de droite, et alors? Je suis fréquentable ou pas?!", s'est lâché Renaud Muselier, à la tribune. "J'aime travailler avec des gens qui sont honnêtes, qui ont une vision, etc.)" » (Nice-Matin)

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 24878

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

5 Mai 2021, 08:29 Message

Régionales en Paca: après une journée de règlements de compte, LR réinvestit finalement Muselier (Le Figaro)

Aussi pitoyable que prévisible. Ce ne sont plus des guignols, des pantins, ce sont des résidus de basse fosse.

Image

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 24878

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

5 Mai 2021, 08:52 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 24878

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

5 Mai 2021, 17:02 Message

A peine mis pied à terre, descendant de mon cheval, que ça se bouscule au portillon...

Je ne sais pas ce que valent ces ralliements, leur importance, mais ce ne sont que deux ou trois parmi une liste qui semble grandir chaque jour, dans toutes les régions.

Image

Image

Image


Image


Quant à Falco et Estrosi, le tireur de ficelles, c'est évidemment Sarko, qui se révèle le fossoyeur enjoué et cynique des restes de LR. Après avoir "fondé" LR, il tient à être un artisan de LR-EM, et il y parviendra, à défaut de se refaire la cerise narcissique. Cet homme est un enfoiré de première, un nabot pathologiquement nocif.

Avatar de l’utilisateur
Messages: 4081

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

5 Mai 2021, 17:23 Message

D'un autre enfoiré qui en connait un rayon.
Juppé sur Macron: "faire de la politique autrement, ça me fait bien rigoler" [Août 2017]

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 24878

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

5 Mai 2021, 17:49 Message

Il n'en rate pas une....

Image


Il a du trouver que "palimpseste", ça faisait classe sans bien savoir ce que cela signifiait... à moins que ce ne soit un aveu, ou une facétie de son inconscient

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 24878

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

6 Mai 2021, 07:34 Message

« À l’occasion de la publication de son livre La Fin d’un monde, Patrick Buisson, ancien conseiller de Nicolas Sarkozy, était reçu par nos confrères d’Europe 1.

À ses yeux, des ralliements entre le parti présidentiel et Les Républicains, à l’image de celui qui s’est mis en place ce week-end entre Renaud Muselier et Sophie Cluzel pour les régionales en PACA, font grimper la cote de réussite du RN au second tour, en risquant de faire totalement fuir l’électorat de gauche.

“Si Nicolas Sarkozy devait soutenir Emmanuel Macron – hypothèse plausible d’après ce que nous entendons -, il ouvrirait un boulevard à Marine Le Pen, car cela démobiliserait l’électorat de gauche, censé faire front républicain au second tour”, analyse Patrick Buisson » (Lettre Patriote)


***
Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 24878

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

7 Mai 2021, 09:51 Message

Vraiment, rien ne va plus !!! :lol:

Image


***

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 24878

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

7 Mai 2021, 17:43 Message

Une nouvelle tribune de militaires en préparation inquiète le gouvernement (Le Parisien)

« Après le texte au vitriol signé par des généraux, le gouvernement se prépare, selon nos informations, à une seconde initiative, paraphée cette fois par plusieurs centaines de militaires d’active anonymes.

C’est une initiative qui inquiète en haut lieu. Après la tribune contre le "délitement qui frappe notre patrie" signée par vingt généraux, l’exécutif se prépare à la sortie d’un nouveau brûlot émanant du monde militaire : "Une tribune signée cette fois par 2 000 militaires d’active, anonymes", décrit un macroniste de poids. "Elle est sur le point de sortir". "Une tribune moins trash que la précédente, mais cela fait chier", grince un conseiller gouvernemental. Le sujet est pris très au sérieux. Il est remonté jusqu’à l’Elysée et au ministère des Armées.

"Cette tribune doit être signée par des militaires d’active anonymes, entre plusieurs centaines et deux mille"

[…]

Au gouvernement, on note en tout cas avec inquiétude la multiplication des faits tragiques récents exploités par l’opposition : "Les sujets sécuritaires ne cessent de monter dans l’opinion publique. On peut se faire tabasser si on laisse un centimètre de répit à l’opposition, alerte un conseiller de l’exécutif. De Marine Le Pen à Xavier Bertrand en passant par Valérie Pécresse, nos détracteurs ne se font pas prier." »


***

Où l'on voit que ce qui fait chier (sic) nos "responsables", c'est l'exploitation que pourrait faire "l'opposition" des "faits divers" du moment (dont ils espèrent envers et contre toute évidence qu'ils ne seront qu'une mauvaise série de plus, passagère comme les autres, du moins dans ce qui reste de cerveau à nos concitoyens) ; et surtout pas la réalité de la situation, qu'ils connaissent pourtant mieux que tous.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 24878

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

8 Mai 2021, 08:13 Message

Sans commentaire...

Mise en scène et rénovations express au commissariat de Sarcelles pour la visite de Jean Castex (Bd Voltaire)

« Mais le clou du vaudeville reste à venir. Le détail qui fit défaillir Jean-Marc Morandini et ses téléspectateurs… Mais laissons le témoin de la scène nous conter ce délicieux épisode : "On a même fait venir deux collègues du sud de la France avec l’accent de monsieur Castex pour les mettre en poste pour pas que monsieur Castex soit dépaysé à son arrivée."

Décorateurs et metteurs en scène de théâtre, vous n’êtes que de piètres bricoleurs. Circulez, on vous écrira.

[...]

Le spectateur de la pièce ne saurait quitter la salle sans un dernier acte savoureux : l’interdiction, par la hiérarchie, de faire la chasse aux motos de rodéo entraînant une quasi-impossibilité de saisir ces véhicules, le témoin explique le raffinement de la mise en scène : "On a fait venir des motos-cross du garage central qui ne sont pas du tout issues de prises de rodéo pour faire croire au ministre, voilà on a capturé tant de motos."

Selon Rocco Contento, l’administration du Val-d’Oise est à l’origine de cette opération théâtrale. Par un tract qui lui été remis par le syndicat, le Premier ministre a pu prendre connaissance des divers artifices mis en place pour sa visite. Ce maquillage particulièrement obscène dans le contexte des événements survenus ces dernières semaines sonne comme un révélateur de l’absence de volonté d’affronter la réalité. Artifices de tous côtés. Des feux et du trompe-l’œil. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 24878

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

8 Mai 2021, 08:18 Message

Candidature Zemmour et droite hors les murs : Jean-Marie Le Pen siffle la fin de la récréation ! (Bd Voltaire)

« La preuve en sont ces deux déclarations lourdes de sens, concernant cette hypothétique "droite hors les murs". D’abord, ces gilets jaunes dont certains prétendaient naguère qu’ils sauraient, à eux seuls, recomposer le paysage politique. Là, sa sanction est sans appel : "Ces derniers ont permis à toute une série d’opposants de manifester en même temps sous les mêmes couleurs. Cela a été un élément d’unification. Mais la contestation ne fait pas un mouvement politique, c’est-à-dire capable de substituer à l’État existant un équilibre différent, avec des axes d’action différents."

Un diagnostic qui vaut pour la Manif pour tous, même si ce mouvement a lui aussi permis d’agréger des sensibilités issues de tous bords, sans pour autant constituer un mouvement politique digne de ce nom, même si ayant permis l’émergence de personnalités telles que Bérénice Levet et Eugénie Bastié, fondatrice de Limites, revue de "l’écologie intégrale". Voilà qui est donc encore plus vrai pour ceux qui érigent, aujourd’hui, le "tout sauf Marine" en guise de panache blanc. D’où l’avertissement du patriarche, dans ce même entretien : "On peut compter sur l’intelligence de l’extrême droite et de la droite pour présenter plusieurs candidats au premier tour, de façon à ne pas être dans la course !"

Et le même de poursuivre : "Le risque est l’éventualité d’une candidature qui ne serait pas innocente, issue d’une droite hors les murs. Éric Zemmour, que j’aime beaucoup, n’est pas du tout un bon candidat ! Mais on sent chez certains une tentation. Si des gens de la droite nationale sont assez fous pour se présenter contre Marine Le Pen, ce sera avec la volonté de la détruire, donc de détruire la chance de la droite nationale. Personne ne le fera, sauf des gens stipendiés pour le faire, par ceux qui ont un intérêt à faire battre Marine Le Pen."

Voilà un entretien quasiment passé sous les radars des médias dominants. Pour chercher à en savoir plus, quel meilleur moyen que de s’en remettre, à notre tour, au premier intéressé ? Jean-Marie Le Pen, donc, par nos soins interrogé : "Éric Zemmour ? Il n’ira pas ! En tous cas, je ferai tout pour l’en dissuader. C’est un journaliste brillant, un éditorialiste hors pair ; mais il est trop clivant. Son hypothétique élection équivaudrait à une division mortelle pour la France." »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 24878

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

10 Mai 2021, 07:42 Message

[Vidéo de Buisson ci-dessus supprimée. Je l' ai relayée ici par principe, n'ayant absolument pas eu le temps de l'écouter. Le peu que j'en ai su depuis, notamment sur l'islam, est cause de cette suppression. Nous n'avons pas de temps à perdre avec les divagations d'esprits perdus].


Voici la NOUVELLE tribune des militaires (par Lettre Patriote)

« Monsieur le Président de la République,
Mesdames et Messieurs les ministres, parlementaires, officiers généraux, en vos grades et qualités,

On ne chante plus le septième couplet de la Marseillaise, dit « couplet des enfants ». Il est pourtant riche d’enseignements. Laissons-lui le soin de nous les prodiguer :

« Nous entrerons dans la carrière
quand nos aînés n’y seront plus.
Nous y trouverons leur poussière,
et la trace de leurs vertus.
Bien moins jaloux de leur survivre
que de partager leur cercueil,
nous aurons le sublime orgueil
de les venger ou de les suivre »

Nos aînés, ce sont des combattants qui ont mérité qu’on les respecte. Ce sont par exemple les vieux soldats dont vous avez piétiné l’honneur ces dernières semaines. Ce sont ces milliers de serviteurs de la France, signataires d’une tribune de simple bon sens, des soldats qui ont donné leurs plus belles années pour défendre notre liberté, obéissant à vos ordres, pour faire vos guerres ou mettre en œuvre vos restrictions budgétaires, que vous avez salis alors que le peuple de France les soutenait.
Ces gens qui ont lutté contre tous les ennemis de la France, vous les avez traités de factieux alors que leur seul tort est d’aimer leur pays et de pleurer sa visible déchéance.

Dans ces conditions, c’est à nous, qui sommes récemment entrés dans la carrière, d’entrer dans l’arène pour avoir simplement l’honneur d’y dire la vérité.

Nous sommes de ce que les journaux ont nommé « la génération du feu ». Hommes et femmes, militaires en activité, de toutes les armées et de tous les grades, de toutes les sensibilités, nous aimons notre pays. Ce sont nos seuls titres de gloire. Et si nous ne pouvons pas, réglementairement, nous exprimer à visage découvert, il nous est tout aussi impossible de nous taire.

Afghanistan, Mali, Centrafrique ou ailleurs, un certain nombre d’entre nous ont connu le feu ennemi. Certains y ont laissé des camarades. Ils ont offert leur peau pour détruire l’islamisme auquel vous faites des concessions sur notre sol.

Presque tous, nous avons connu l’opération Sentinelle. Nous y avons vu de nos yeux les banlieues abandonnées, les accommodements avec la délinquance. Nous avons subi les tentatives d’instrumentalisation de plusieurs communautés religieuses, pour qui la France ne signifie rien -rien qu’un objet de sarcasmes, de mépris voire de haine.

Nous avons défilé le 14 juillet. Et cette foule bienveillante et diverse, qui nous acclamait parce que nous en sommes l’émanation, on nous a demandé de nous en méfier pendant des mois, en nous interdisant de circuler en uniforme, en faisant de nous des victimes en puissance, sur un sol que nous sommes pourtant capables de défendre.

Oui, nos aînés ont raison sur le fond de leur texte, dans sa totalité. Nous voyons la violence dans nos villes et villages. Nous voyons le communautarisme s’installer dans l’espace public, dans le débat public. Nous voyons la haine de la France et de son histoire devenir la norme.

Ce n’est peut-être pas à des militaires de dire cela, arguerez-vous. Bien au contraire : parce que nous sommes apolitiques dans nos appréciations de situation, c’est un constat professionnel que nous livrons. Car cette déchéance, nous l’avons vue dans bien des pays en crise. Elle précède l’effondrement. Elle annonce le chaos et la violence, et contrairement à ce que vous affirmez ici où là, ce chaos et cette violence ne viendront pas d’un « pronunciamento militaire » mais d’une insurrection civile.

Pour ergoter sur la forme de la tribune de nos aînés au lieu de reconnaître l’évidence de leurs constats, il faut être bien lâche. Pour invoquer un devoir de réserve mal interprété dans le but de faire taire des citoyens français, il faut être bien fourbe. Pour encourager les cadres dirigeants de l’armée à prendre position et à s’exposer, avant de les sanctionner rageusement dès qu’ils écrivent autre chose que des récits de batailles, il faut être bien pervers.

Lâcheté, fourberie, perversion : telle n’est pas notre vision de la hiérarchie.
L’armée est au contraire, par excellence, le lieu où l’on se parle vrai parce que l’on engage sa vie. C’est cette confiance en l’institution militaire que nous appelons de nos vœux.

Oui, si une guerre civile éclate, l’armée maintiendra l’ordre sur son propre sol, parce qu’on le lui demandera. C’est même la définition de la guerre civile. Personne ne peut vouloir une situation aussi terrible, nos aînés pas plus que nous, mais oui, de nouveau, la guerre civile couve en France et vous le savez parfaitement.

Le cri d’alarme de nos Anciens renvoie enfin à de plus lointains échos. Nos aînés, ce sont les résistants de 1940, que, bien souvent, des gens comme vous traitaient de factieux, et qui ont continué le combat pendant que les légalistes, transis de peur, misaient déjà sur les concessions avec le mal pour limiter les dégâts ; ce sont les poilus de 14, qui mouraient pour quelques mètres de terre, alors que vous abandonnez, sans réagir, des quartiers entiers de notre pays à la loi du plus fort; ce sont tous les morts, célèbres ou anonymes, tombés au front ou après une vie de service.

Tous nos aînés, ceux qui ont fait de notre pays ce qu’il est, qui ont dessiné son territoire, défendu sa culture, donné ou reçu des ordres dans sa langue, ont-ils combattu pour que vous laissiez la France devenir un Etat failli, qui remplace son impuissance régalienne de plus en plus patente par une tyrannie brutale contre ceux de ses serviteurs qui veulent encore l’avertir ?

Agissez, Mesdames et Messieurs. Il ne s’agit pas, cette fois, d’émotion sur commande, de formules toutes faites ou de médiatisation. Il ne s’agit pas de prolonger vos mandats ou d’en conquérir d’autres. Il s’agit de la survie de notre pays, de votre pays. »


***


C'est la déclaration qu'il fallait faire.
Exactement.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 24878

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

10 Mai 2021, 08:03 Message

P.S. vous pouvez signer en soutien à cette tribune ici. Il va sans dire que c'est fait en ce qui me concerne, et des deux mains, encore.

Messages: 1021

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

10 Mai 2021, 09:00 Message

Fait et diffusé. Ça bouge beaucoup semble-t-il du côté des porteurs d'uniformes. Le pouvoir devrait se rendre compte que face à la colère qui gagne, ses défenseurs institutionnels risquent de lui faire défaut. Nous n'aurons peut-être pas à attendre l' échéance de 2022.

PrécédenteSuivante

Retourner vers Politique & Nouvelles