Afficher le sujet - Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

Sur la politique du pays, et sur l'actualité
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19271

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

20 Mai 2019, 11:53 Message

Image

Image

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19271

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

22 Mai 2019, 08:05 Message




Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19271

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

24 Mai 2019, 08:53 Message

Image


Na jamais oublier que la désormais porte-parole du gouvernement (elle était en fonction sur cette photo) est une militante de tous les instants, acharnée à défigurer le pays.

Image


Et quand elle l'ouvre, c'est pire.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19271

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

24 Mai 2019, 08:59 Message

Sinon, il sera prudent d'attendre dimanche fin de soirée, voire lundi avant de pavoiser ou de se lamenter, bref : d' "analyser", selon le dévoiement du terme désormais acté.

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19271

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

24 Mai 2019, 10:58 Message

Image


Sinon, j'aurais bien aimé, moi, que Marlène ou Sibeth me bigophone... c'eut été distrayant, au moins !

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19271

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

27 Mai 2019, 08:32 Message

Résultat du scrutin d'hier : un clou de plus dans le cercueil de la France.

Défaite électorale mais victoire politicienne de Macron, le petit Machiavel de l'agonie française.

Défaite politique de tous, sans exception, illusion mariniste relancée contre toute évidence : l'impasse se radicalise. Et la menace d'un chaos stérile croît.

Déception pour Bellamy qui méritait mieux, ce qui va renforcer encore, alors que besoin n'était pas, les collaborationnistes et les impatients des ultimes prébendes offertes par un pouvoir qui se résume à un syndic de faillite nationale, du côté des lambeaux de la droite, irrelevable. Peu importe, certes, mais c'est désolant, et ne fera pas plus réfléchir les obstinés de "Sens commun" et autres avatars du ratage phénoménal qu'aura été la "Manif pour tous", qui n'en finit pas de crever d'inopérance en s'en satisfaisant. La France catholique est morte, et ne se manifeste plus que de façon zombiesque.

Baudruche "écolo", qui retombera comme elle a toujours fait, signe de l'inanité politique d'une part croissante de la population — la contagion est européenne et mondialiste —, victime de la propagande climato-millénariste. Paraît-il que c'est le vote des "jeunes" électeurs qui explique le score de l'islamophile, immigrationniste, et gauchiste culturel Jadot : ça promet. Greta et les bisounours obnubilés par le spectacle au pouvoir qui les mène droit à l'abattoir, quelle fin pitoyable !

Champ de ruine sur lequel règne un merdeux psychotique, seulement un peu plus habile à combiner que ses déplorables acolytes.

Messages: 339

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

27 Mai 2019, 14:44 Message

Remarque pertinente sur Jadot : toute la ceinture islamique (Bagneux, Montreuil, Pré-Saint-Gervais, etc.) de l'Est de Paris a voté Vert, couleur de prédilection des intéressés. Pas besoin d'un "parti de l'Islam" en France, les barbus n'auront pas à se fatiguer à en créer un : EELV s'en est chargé. La surrection de ce parti est l'image miroir de l'islamisation du pays.

Par ailleurs, Bilal Hamon arrive en tête à Trappes. Les vrais croyants reconnaissent les leurs. Point besoin de créer un parti racaille non plus. Bilal a fait le job.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19271

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

27 Mai 2019, 15:09 Message

Image


Dans ma comcom, seul mon patelin ne met pas en tête le RN (mais... les écolos...).

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19271

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

27 Mai 2019, 15:22 Message

Image



***



Ah bon ? Pourtant le JT2 s'était précipité à annoncer qu'il était en chute libre, la semaine dernière...

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19271

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

27 Mai 2019, 17:23 Message

Image


Pas faux.

La bourgeoisie catho ne pèse plus que 7 à 8% grand maximum, et encore faudrait-il ne compter que les "purs et durs", soit rien face à la collusion de celles de droite libérale et de gauche "sociétale", dont la réunion, logique et seulement entravée jusque-là par une fâcheuse rémanence historique, a pris la main dans le cadre d'un véritable putsch "démocratique" ; elle ne la lâchera pas qu'elle n'ait accompli sa révolution et pris toutes ses aises, dans l'irresponsabilité la plus totale. Le fric et la technique sont irrésistibles. Titanic, l'orchestre macronien joue du pipeau.

Ergo...

Avatar de l’utilisateur
Messages: 121

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

27 Mai 2019, 23:03 Message

L’issue de cette élection ne va en rien guérir mon pessimisme…Malgré toute l’agitation et les vents contraires à la Macronie, la LREM gagne à être second, car la défaite, apparente, joue en faveur d’un apaisement bienvenu, c’est sa victoire ; tout en sauvant la face, il peut et va poursuivre son œuvre avec ses nombreux alliés du « Désastre »…
Quant au parti, dit, écologiste, il regroupe commodément toute cette ribambelle de bobos privilégiés, ces jeunes primo votants « déculturés » en quête de sens, du seul autorisé par la religion cathodique, « sauvez la planète » pour l’officiel, la déconstruction tous azimuts pour l’officieux ; évidemment, tout ceci représente davantage un « pool » de futurs électeurs pour l’idéologie LREM que pour le RN, il suffirait de changer de pion, ça viendra bien assez tôt.
Non, décidément, à voir une grande partie des électeurs LR rejoindre LREM, c’est logique, il n’y a finalement pas de surprise. Le RN stagne, même avec un contexte prodigieusement favorable. Ce n’est décidément pas une séquence rassurante.
"Où le secret commence, commence aussi le pouvoir réel" H. Arendt, Le système totalitaire

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19271

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

28 Mai 2019, 08:19 Message


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19271

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

28 Mai 2019, 09:41 Message

[MAJ]

Le mensonge européiste, si gros soit-il, passe comme une lettre à la poste : il est impossible de tirer de cette élection "européenne" le moindre enseignement politique à son niveau, car tous les scrutins sans exceptions ne se peuvent comprendre qu'en fonction de chaque situation nationale, qu'au regard des histoires politiques singulières de ce semi-continent du bout du monde, ce Finistère à l'histoire exceptionnelle, porteur d'une nouvelle Odyssée sans Ithaque, qui se meurt dans la fusion mondialiste qu'il a engendrée par impuissance à maintenir ouverte sa perspective, unique.

Toutes les tentatives médiatiques de consolider la chose, serait-ce en terme de partis politiques au niveau dudit "parlement européen", cet ectoplasme, ce lieu de toutes les pressions externes, de toutes les compromissions, et de toutes les fables, échouent lamentablement à peine tentées : c'est mission impossible, cela n'a pas de sens. L'Europe "politique" est un néant, un artifice grossier, une impossibilité radicale, un leurre qui couvrent une entreprise de liquidation, l'une des strates de notre suicide par épuisement.

Et pourtant, cette illusion grossière, cette ânerie pour décervelé notoire, perdure et même prospère encore malgré les coups de boutoir du "réel" : le système spectaculaire tient fermement les rênes des "consciences", si l'on peut encore appeler ainsi ce qui sert de machinerie neuronale à la très grande majorité de nos contemporains, abrutis de propagande et déconnectés d'eux-mêmes comme jamais.

Au reste, la famille Le Pen, toute cette famille, aura été la malédiction du peuple français, et cela aussi va perdurer, de toute évidence. Les appels à la "réunion" des droites n'ont aucun sens ; le mouvement "dextrogire", qui a faili exister, en effet, s'est finalement perdu dans les sables de l'oubli ; la "victoire culturelle" prétendument en passe d'être gagnée est déjà passée par profits et pertes au fil des news ; LR va achever de se dissoudre : quelques oripeaux iront au RN, le plus gros rejoindra le macronisme, d'une façon ou d'une autre. Ce n'est pas seulement une question de cohérence idéologique ou de sens de ses intérêts pour les quelques intermittents du spectacle qui demeurent dans cette agence de placement : c'est que le rôle politique de cette droite a toujours été d'empêcher que quoi que ce soit de fâcheux n'arrive à la caste aux affaires, et que désormais le RN remplit à merveille ce rôle.

Alors ? On ne rappellera pas ici le mot, qui est celui d'un looser notoire, sur le désespoir en politique. Point n'est besoin de participer à l'illusion, si peu que ce soit.

Il ne reste donc plus qu'à cultiver son jardin ?
Oui et non.
Oui, car c'est bien "le fond qui manque le moins", et si une telle disposition est pensée de façon authentique c'est bien faire œuvre commune, et pas céder misérablement à l'individualisme techno-marchand de fin de race ambiant.

Non, car l'à venir, "chez nous", provient du passé le plus ancien, il est foncièrement ce qui nous attend — l'invisible dans le visible. Au demeurant, il faut à tout le moins prévoir les terribles vicissitudes historiques qui se profilent toujours plus manifestement à notre horizon.


***


[MAJ du message supra] :

Image



***


Résumé en un tweet :

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19271

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

28 Mai 2019, 12:50 Message

C'est rare, une analyse plutôt intéressante : Benedetti: La sociologie du vote Macron est de plus en plus minoritaire (Le Figaro)

« Le storytelling, dans ces conditions, peut perdurer. Le récit communicant suscité par cet échec - Macron avait fait symboliquement de la défaite du RN l’un des enjeux de la consultation - permet d’occulter «ce qui ne se voit pas», pour reprendre la distinction de l’économiste Frédéric Bastiat, au profit de «ce qui se voit». Qu’est ce qui se voit? La résistance du socle électoral des marcheurs... Ce qui ne se voit pas? Le fait que le RN ait gagné 1 million de voix par rapport à 2014, qu’il soit en tête dans 76 départements, que Macron soit confronté à 8 électeurs sur 10 après deux ans de mandat opposés à sa politique, à sa majorité, à son style aussi... L’effet d’optique irradie l’impression immédiate et dissimule la sociologie politique profonde du scrutin qui est loin de jouer en faveur du pouvoir.

(...)

Macron fédère une base sociologique motivée, politisée, consciente que pour défendre ses intérêts il faut qu’elle fasse bloc. Marx eut fait son miel analytique de cette séquence historique. Peut-être comme jamais depuis la moitié du XIXe siècle, la société du haut ne s’était aussi savamment organisée pour assurer la protection de sa vision du monde. Il a su récupérer la droite ordolibérale, conformiste, paternaliste qui a volé à son secours lors de cette élection au détriment de François-Xavier Bellamy. Les scores des marcheurs dans les Hauts-de-Seine, dans les Yvelines, à Versailles entre autres sont autant d’illustrations de ce transfert de voix. Il faudra le vérifier, mais on peut penser qu’entre 2017, date de son élection et aujourd’hui 2019, le fonds électoral, plutôt centre-gauche voire de gauche sociale-démocrate a muté, se «droitisant» très certainement. Ce qui ne manquera pas de poser à terme la question des alliances pour Emmanuel Macron: le terreau de la gauche est durablement asséché, mais la zone de chalandise qu’il entend et peut occuper à droite sera l’objet d’une sévère concurrence, même s’il n’a pas renoncé à braconner à gauche . »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19271

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

28 Mai 2019, 17:25 Message

Disparition de LR sur Paris, ralliement quasi massif du XVIème et autres arrondissement ultra bourgeois à LREM. Ite, missa est. Quant aux écolos...

Image


Larcher va récupérer la base d'élus locaux qui manquent à LREM, pour créer un bidule qui en sera le CNI, avec le même destin. Pitoyable. Y a-t-il pour autant un "espace" politicien qui s'ouvre "à droite" ?

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19271

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

28 Mai 2019, 20:59 Message





Cet homme est décidément trop bien pour ce rôle. Toute son interview par Pujadas respire l'honnêteté, la sincérité, une droiture, une réflexion et une conscience politique sérieuse, toutes choses inimaginables aujourd'hui chez aucun de ses pairs (d'un moment). Un vrai bain de fraîcheur, d'intelligence, et tout d'un coup la manifestation de valeurs qui ne sont pas galvaudées et honteusement exploitées, qui passent l'écran parce qu'elles ne sont pas là pour lui.

On lui souhaite de rester lui-même, c'est-à-dire de s'écarter très vite d'un marigot chaque jour plus lamentable et repoussant (Geoffroy Didier ! Pécresse ! Larcher ! et tutti quanti, dès hier ! Quelle bande de silures...) . Il a bien mieux à faire ailleurs, et pour commencer avec ses élèves.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19271

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

29 Mai 2019, 08:28 Message

Image


Whirlpool, c'est pas mal non plus.
Jute au lendemain du scrutin, et cela ne fait que commencer.
Le démantèlement industriel du pays va s'accélérer.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19271

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

29 Mai 2019, 10:14 Message

Soudain, les infos sortent, de Hichem et Alsthom à ce qui suit.
Concours de circonstances, comme toujours.
Le contrôle de l'information est tout de même très au point, c'est un acquis de plus du macronisme.

Impôts : plus de la moitié du gouvernement a eu un redressement fiscal l'an dernier (L'Express)

Normalement... mais non, tout le monde s'en fout, ils viennent de capter un bail de 10 ans au moins.

PrécédenteSuivante

Retourner vers Politique & Nouvelles