Afficher le sujet - Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

Sur la politique du pays, et sur l'actualité
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 20405

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

26 Janvier 2020, 10:02 Message

Retraites : le conseil d'Etat rend un avis très critique sur la réforme et fustige la méthode du gouvernement (Les Echos)

« C'est un avis très sévère. Ce vendredi, le Conseil d'Etat a vivement critiqué la méthode avec laquelle le gouvernement a conduit son projet de réforme des retraites, présenté le matin même en Conseil des ministres.

Saisie le 3 janvier, l'institution n'a disposé que de trois semaines pour rendre ses conclusions sur les deux projets de loi (organique et ordinaire). Un temps jugé bien trop court, d'autant que le gouvernement a, en outre, modifié le texte à six reprises durant cette période. Pour le Conseil d'Etat, cela "ne l'a pas mis à même de mener sa mission avec la sérénité et les délais de réflexion nécessaires pour garantir au mieux la sécurité juridique de l'examen auquel il a procédé".

Une "situation d'autant plus regrettable" qu'il s'agit d'une réforme "inédite depuis 1945 et destinée à transformer pour les décennies à venir […] l'une des composantes majeures du contrat social", ajoute la plus haute juridiction administrative du pays.

Cet avis n'épargne pas non plus l'étude d'impact accompagnant des deux textes. Selon le Conseil d'Etat, la première mouture était "insuffisante". Et les compléments apportés ne l'ont pas rassuré. Dans son avis, il souligne "les projections financières restent lacunaires", en particulier sur la hausse de l'âge de départ à la retraite, le taux d'emploi des seniors, les dépenses d'assurance-chômage et celles liées aux minima sociaux.

L'institution pointe également le choix de recourir à 29 ordonnances, y compris "pour la définition d'éléments structurants du nouveau système de retraite", ce qui "fait perdre la visibilité d'ensemble qui est nécessaire à l'appréciation des conséquences de la réforme et, partant, de sa constitutionnalité et de sa conventionnalité". Celle portant sur la "conservation à 100 % des droits constitués" au moment de la bascule entre le système actuel et le futur "système universel" est jugée "particulièrement cruciale", à tel point "qu'en l'absence d'une telle ordonnance" la réforme "ne s'appliquera pas" aux personnes nées à partir de 1975.

Le Conseil d'Etat estime aussi que l'engagement pris par le gouvernement de revaloriser les salaires des enseignants et des chercheurs via des lois de programmation est condamné à disparaître du texte. "Ces dispositions constituent une injonction au gouvernement de déposer un projet de loi et son ainsi contraires à la Constitution", a estimé l'institution. »


Fermez le ban.
"Lacunaires" ? Comment ne le seraient-elles pas, puisque l'objectif global est bien de baisser d'au moins 25% le coût des pensions versées ? A moins que le coronavirus... On a bien entendu un représentant de LREM l'évoquer sur les ondes ce week-end !


P.S. pour ceux qui douterait :


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 20405

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

26 Janvier 2020, 10:13 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 20405

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

27 Janvier 2020, 10:02 Message

« Emmanuel Macron a ouvert une nouvelle polémique après une sortie sur la guerre d'Algérie, qu'il compare à l'Holocauste. Ces propos, tenus dans l'avion retour d'Israël où il a surjoué une colère chiraquienne face à la police israélienne à Jérusalem, montrent que le Président est entré en campagne électorale et qu'il envoie des signaux massifs au vote musulman et maghrébin » (courrier stratèges)

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 20405

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

27 Janvier 2020, 11:17 Message

XIXème siècle : « À SaintBrieuc, la liste insoumise pour les municipales met à son programme la laïcisation du nom de la ville en Port-Brieuc » (Ouest-France)

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 20405

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

28 Janvier 2020, 10:35 Message

Image

Image

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 20405

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

29 Janvier 2020, 11:58 Message

Image


Le programme de "l'extrême droite" ? Peut-être — encore faudrait-il dire ce que c'est que "l'extrême droite". De Mme Le Pen, c'est nettement moins certain, hors affichage façon Sarkoziste.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 20405

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

29 Janvier 2020, 12:18 Message

Macron ou le chaos.


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 20405

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

30 Janvier 2020, 10:06 Message

De profundis.

En quatre ans Les Républicains ont perdu plus des trois quarts de leurs adhérents

« L’ancien parti présidentiel a annoncé avoir 58.000 adhérents à jour de cotisation au 31 décembre 2019, comme le rapporte mercredi L’Opinion. Une chute vertigineuse alors que LR revendiquait 238.208 adhérents au 31 décembre 2015.

Et comme on pouvait s’y attendre, l’élection de Christian Jacob à la présidence en octobre dernier n’a pas amélioré la situation. À l’automne, 62.401 adhérents avaient en effet voté pour départager l’ancien patron du groupe LR à l’Assemblée, et les deux députés Julien Aubert et Guillaume Larrivé. La baisse s’est donc prolongée. » (Lettre Patriote)

Comico-tragique : ces zombies pensent qu'ils survivent, tout comme leurs alter égos au PS.

Comico-tragique au carré : Sarkozy ferait mine de revenir, qu'ils se retrouveraient !

Le spectacle tourne à la danse macabre.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 20405

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

30 Janvier 2020, 10:46 Message

P.S.

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 20405

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

30 Janvier 2020, 19:44 Message

C'est de plus en plus voyant.


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 20405

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

31 Janvier 2020, 13:47 Message

Tout de même.
Il faut que les Macronistes, et au premier chef leur leader, remettent u tout petit peu les pieds sur terre.

Municipales : le Conseil d’Etat suspend en partie la contestée circulaire Castaner (L'Obs)

« Le juge des référés a relevé dans son ordonnance qu’ "une telle limitation conduit, dans plus de 95% des communes, à ne pas attribuer de nuance politique et exclut ainsi de la présentation nationale des résultats les suffrages exprimés par près de la moitié des électeurs".

Le Conseil a par ailleurs estimé qu’avec la nuance « Liste divers Centre », la circulaire instituait "une différence de traitement entre les partis politiques, et méconnaissait dès lors le principe d’égalité".

Selon ses détracteurs, l’instauration de cette nouvelle nuance avait pour but de gonfler artificiellement les résultats de La République en Marche aux municipales de mars.

Enfin, le Conseil a jugé que le classement de la liste Debout la France (LDLF) dans "le bloc de clivage ”extrême droite" ne s’appuyait pas sur des indices objectifs ». Un tel classement n’ayant pas pris en compte "le programme de ce parti et l’absence d’accord électoral conclu avec le Rassemblement national". »


***

Si nous étions encore en démocratie, du fait de l'éducation qui lui est consubstantielle et pour cette unique raison, les électeurs devraient sanctionner lourdement tout ce qui touche, de près au de loin, aux "LREM" lors des prochaines municipales.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 20405

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

2 Février 2020, 12:53 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 20405

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

5 Février 2020, 09:38 Message

Un petit mémorandum. (Christian Vanneste)

« On en avait déjà ri à l’époque. Aujourd’hui on ne peut réécouter le pontifiant et sentencieux Le Gendre sans être saisi d’un élan de pitié. En décembre 2018, il reconnaissait que le macronisme avait commis une erreur : "avoir probablement été trop intelligents, trop subtils, trop techniques…" C’était le temps où les Français étaient encore pour certains fascinés par le brillant jeune homme. Depuis, ils ont perçu l’aspect théâtral du personnage et sifflent ses prestations. Philosophe et banquier, amateur de littérature et de citations… Petit à petit, les artifices ont été déjoués.

Le désenchantement est profond. Le roi, que beaucoup ressentent désormais comme un usurpateur, est nu. On est tenté d’expliquer la multiplication des gaffes par un narcissisme qui le pousse sur la scène à contretemps, quand il devrait se faire oublier. Cela avait commencé dès le début avec les salariées illettrées de Gad, les nordistes alcooliques et les chômeurs qui n’avaient qu’à traverser la rue… Cela avait continué avec les pieds-noirs complices d’un crime contre l’humanité, les Gaulois réfractaires et les gens qui ne sont rien. La magnificence jupitérienne du Maître des horloges, auréolé de gloire par une cour médiatique plus servile que jamais, faisait passer ces incartades pour des peccadilles, son arrogance pour le revers du génie.

Toutefois, Jupiter avait dégringolé de l’Olympe lorsque après avoir réprimandé un jeune l’appelant Manu, il avait cru bon s’afficher à l’Élysée entouré d’un groupe de rappeurs haut en couleur, débitant des paroles d’une vulgarité et d’une indécence inouïes, complètement déplacées, même pour la Fête de la musique, au sein du palais présidentiel. Plus transgresseur encore, un surprenant enlacement avec des jeunes loubards de Saint-Martin…

Mais ce qui était excusable au nom de la jeunesse et de l’inexpérience n’était pas accidentel. C’est le fil rouge du candidat : alors que les illusions se sont dissipées sur le génie, et même sur le talent, les gaffes restent. Elles sont devenues le fond… La dernière en date est le maillot de corps du Festival d’Angoulême arborant le dessin d’un chat éborgné par un LBD, où BD n’évoque pas la bande dessinée mais la violence policière… On ne peut, en même temps, être celui qui jette depuis plus d’un an les Français dans la rue et dont chaque déplacement exige un déploiement de forces de l’ordre, et s’associer à la satire de la police.

Auparavant, il y avait eu la comparaison stupide entre la guerre d’Algérie et la Shoah : de quoi blesser doublement les pieds-noirs de confession juive…. Alors, il a fallu qu’il compense en souhaitant que l’assassin de Mme Halimi passe devant les tribunaux. Voilà que le garant de l’autorité judiciaire exerçait une pression sur la Cour de cassation au mépris du fonctionnement d’un État de droit.

De la même façon, c’est lui qui amène sa majorité de l’Assemblée à corriger le tir sur le congé parental à la suite du décès d’un enfant. Cette anecdote nous a appris en même temps que la troupe de godillots entrée au palais Bourbon en 2017 était bête et disciplinée, et qu’il n’y avait aucune séparation des pouvoirs. Bizarrement aveuglé par le risque comme un animal par les phares d’une voiture, voici le Président qui provoque en disant : "Essayez la dictature… " Justement, les Français ont de plus en plus le sentiment d’essayer un pouvoir personnel, omniprésent et qui multiple les lois liberticides…. Comment appelle-t-on ça, déjà ?

Il y a des provocations grandioses, historiques, comme le « Vive le Québec libre » du Général, et puis il y a celles qui, comme des pets foireux, provoquent juste la gêne autour de soi. « L’OTAN en mort cérébrale » en fait partie. Quant à la procréation sans père impliquée par la loi bioéthique, il l’a défendue en prétendant qu’un père pouvait ne pas être un "mâle", répétant machinalement les idées et les mots de l’idéologie à la mode dans son microcosme progressiste parisien. Il essaie de marcher dans les pas des grands prédécesseurs : c’est le Vel’ d’Hiv’ de Chirac, en 1995, le Jérusalem de Chirac en 1996, puis sa "maison qui brûle", en 2002 : « remakes » en série pour un acteur de série B en mal de carrière. Lorsque l’Histoire se répète, la seconde fois, c’est une comédie, et pour les Français, elle n’est pas drôle… »


***


Sur les escortes policières et la protection de Macron pour son plus menu déplacement : c'est en effet inédit, à ce point. Les vidéos sur le Net en témoigne éloquemment. Tout va bien.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 20405

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

5 Février 2020, 10:26 Message

Municipales au Havre : Les Républicains ne présentent personne face à Édouard Philippe (Le Parisien)

« L'ancien maire LR devenu ministre de l'Action et des Comptes publics macroniste Gérald Darmanin y mène la campagne pour les municipales… et n'aura pas non plus d'adversaire issu de son ancien parti. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 20405

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

6 Février 2020, 19:57 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 20405

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

9 Février 2020, 10:24 Message

A vomir.

Denain, la maire socialiste, l’imam frériste et le fils entriste (Médiacités)

« Alors que le candidat du Rassemblement national Sébastien Chenu semble en position d'emporter la ville, la maire Anne-Lise Dufour-Tonini entretient des rapports cordiaux avec la famille Iquioussen, ouvertement proche des frères musulmans. Par électoralisme ? La réponse n'est pas simple. »

Pas simple ? Parce que le poids électoral des Frères Musulmans ne serait pas évaluable, ou en raison de situations personnelles entraînant quelque micmac? Allons donc ! La lâcheté intéressée la plus vile, voilà toute l'affaire, et c'est celle de toute la gauche "socialo-communiste" et gauchistoïde, qui renoue allègrement dès que l'occasion se présente avec le pire de son histoire, qui n'est ponctuée que de massacres, terreur, mensonges, haine revancharde, esprit de ressentiment, collaboration, et pour finir, toujours, soumission.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 20405

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

12 Février 2020, 19:56 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 20405

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

12 Février 2020, 22:49 Message

"Sur comment" enfoncé. Largement. Un coup de sonde en direct dans la mélasse inter-neuronale faisant office de liant au cerveau présidentiel, réputé très "performant". C'est dire si on est mal.

Image

PrécédenteSuivante

Retourner vers Politique & Nouvelles