Afficher le sujet - Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

Sur la politique du pays, et sur l'actualité
Administrateur
En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 20832

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

22 Février 2020, 17:52 Message

« Compromis historique » en Thuringe : la CDU va soutenir un gouvernement dirigé par la gauche radicale (msn par Fdesouche)

« La CDU de Thuringe va aider pour un temps limité un gouvernement "rouge-rouge-vert" à obtenir des majorités – et cela malgré une interdiction de coopérer avec La Gauche. Cette percée a été réalisée lors de négociations menées par La Gauche, le SPD et les Verts avec les chrétiens-démocrates.

Les quatre partis se sont mis d’accord pour l’élection d’un nouveau ministre-président le 4 mars, élection à laquelle l’ancien chef de gouvernement Bodo Ramelow [Die Linke, gauche radicale, ex-communistes] présentera à nouveau sa candidature. En outre, de nouvelles élections régionales ont été décidées pour le 25 avril 2021.

La Gauche, le SPD et les Verts n’ont que 42 voix en Thuringe et ne disposent donc pas d’une majorité propre au parlement – il leur manque quatre voix.

Une résolution de congrès interdit à la CDU toute coopération avec l’AfD et La Gauche. Mais il devrait maintenant y avoir une certaine forme de coopération. »


***


Le terroriste allemand qui se pensait manipulé par télépathie et qui entendait des voix sataniques, qui a tué sa mère avant de se suicider, est le fils d'un élu... d'extrême gauche. La complexité du réel...

Administrateur
En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 20832

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

25 Février 2020, 10:04 Message

Image

Administrateur
En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 20832

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

26 Février 2020, 10:25 Message


Administrateur
En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 20832

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

27 Février 2020, 09:36 Message

« La présidentielle de 2022 commence à inquiéter Emmanuel Macron et ses proches. Les stratèges n’hésitent pas à envisager une élimination dès le premier tour du chef de l’Etat, qui cristallise les mécontentements. » (Le Monde)


Il va falloir trouver fissa une tête de gondole un peu plus convenable et "consensuelle", le manque de vaseline commence à poser problème.


***



Le pseudo journaliste est un enfoiré de première, mais la réaction du ministre n'en est pas moins racailleuse, et témoigne de la fébrilité qui agite tout le clan macronien.

Administrateur
En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 20832

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

28 Février 2020, 09:43 Message

Le branleur VRP, et le pro.


Administrateur
En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 20832

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

1 Mars 2020, 10:07 Message

Image


Il ne manquait à peu près que cela au tableau général...

Image



***


Image


Les Français de souche sont racistes

Administrateur
En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 20832

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

4 Mars 2020, 09:46 Message

Image

Administrateur
En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 20832

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

4 Mars 2020, 10:06 Message

Sinon, voici où nous en sommes : Les manœuvres en coulisses du «shérif» de Villiers-le-Bel pour prendre la mairie (Le Parisien)

« "Une personne importante m'a demandé d'être candidat", lâche Sori Dembele, 48 ans, tête de liste à Villiers-le-Bel (Val-d'Oise). Ancien adjoint à l'Education, élu en 2014, il aurait pu poursuivre avec l'équipe sortante divers gauche. Après six mois de réflexion, il finit par céder aux avances de "cette personne influente de Villiers-le-Bel" dont il ne prononce jamais le nom. En tout cas, pas devant la presse. »

Administrateur
En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 20832

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

5 Mars 2020, 09:59 Message

Image

En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 3268

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

7 Mars 2020, 10:57 Message

Je n’ai jamais apprécié Woody Allen. Ni le personnage ni son cinéma. Néanmoins, ce monsieur a existé, à sa façon. Il a écrit ses mémoires sous un titre évocateur : Apropos of Nothing (À propos de rien) D'après la maison d'édition, une filiale du groupe Hachette, il s'agissait d’ « un récit exhaustif de la vie de Woody Allen, à la fois personnelle et professionnelle ». Mais voilà que des dizaines d'employés de Hachette, sont sortis de leurs bureaux à New York pour dénoncer la publication du livre du cinéaste. Les accusations portées contre Woody Allen ne sont pas nouvelles mais aucune enquête judiciaire n’a abouti. L’éditeur s’est déclaré « déterminé à offrir une ambiance de travail stimulante et chaleureuse à tous nos employés ». En conséquence de quoi, le groupe Hachette a annoncé renoncer finalement à publier ces mémoires.
Me revient en mémoire, Fahrenheit 421

Administrateur
En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 20832

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

10 Mars 2020, 09:34 Message

Image

Administrateur
En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 20832

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

11 Mars 2020, 09:22 Message

Le petit con prétentieux n'en rate pas une. Emmanuel Macron a déclaré que les restrictions imposées par l’Autriche et la décision de la Slovénie de fermer sa frontière avec l’Italie, le pays européen le plus touché par l’épidémie de coronavirus, étaient de « mauvaises décisions ». « Je crois que ce sont très sincèrement de mauvaises décisions », a-t-il dit, interrogé après une visioconférence avec ses homologues de l’UE.

Je crois, très sincèrement, qu'il est le chef de la troupe des Pieds Nickelés.

Administrateur
En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 20832

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

12 Mars 2020, 09:46 Message

Démonstration du cynisme absolu et sans l'ombre d'une gêne du pouvoir, soit de Macron et sa clique de zozos, à l'occasion de cette crise épidémique : il n'est pas question d'autre chose que de laisser faire, pour l'essentiel, la cible du virus se focalisant sur les sexagénaires et plus — quoi de plus providentiel en matière de gestion... ; il faut seulement cacher à tout prix l'incurie gouvernementale, en particulier pour les masques et autres outils de base permettant de faire face — les médias sont serviles et foireux comme jamais pour entretenir cette omerta ; éviter autant que faire se peut de mettre en évidence l'effondrement réel de toutes nos structures, à commencer par l'hospitalière ; et par-dessus tout protéger l'idéologie sans-frontièriste, envers et contre tout. C'est pourquoi, plus que jamais malgré une situation aussi problématique, il ne reste que les pitoyables "éléments de langage" et la com' ; et ça marche encore... nos professionnels du bavardage tournent en rond, le conformisme soumis et l'aplaventrisme prospèrent, le spectacle perdure.

En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 3268

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

12 Mars 2020, 09:51 Message

Je plussoie.

Administrateur
En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 20832

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

12 Mars 2020, 22:30 Message

Macron "ch'ui bidon".
On n'en sort pas.

Certes, le personnage m'insupporte et son triste narcissisme, avec sa perversité infantile, ne m'inspirent que dégoût et mépris. Certes, tout dans son expression (si l'on peut dire...) sonne si faux, si artificiel — qui pis est si mauvais acteur de mauvaise série B —, et transpire tant le vide intersidéral de cette mécanique humaine, qu'il est bien difficile d'être "objectif" à son égard. Certes enfin, son imposture et le hold-up démocratique de premier ordre qui l'ont fait président, son incontestable illégitimité en un mot, le scandale de sa présence à ce poste et dans ce rôle, font que je ne peux décidément rien lui accorder de tant soit peu positif.

Tout de même, il ne facilite pas la tâche : presque une demi-heure de pénible baratin redondant, de phrases creuses qui se savent si bidons, justement, qu'il faut en repasser des couches et des couches, plus inopérantes les unes que les autres, ventiler les mots-valise (solidarité, fraternité, unité...) au gré d'improbables laïus emberlificotés, tourner en rond pour essayer d'exister.

Assommant. On en retient difficilement deux ou trois trucs flous et aussi anxiogènes pour les plus angoissés de nature ou les cervelles de moineau qu'inutiles pour ceux qui sont un encore un peu lucides.

Au passage, voici qu'on nous l'a converti : l'universelle uniformité mondialisée, le remplacement de tout par tout n'importe où, l'optimisation indifférenciée, ce n'est plus la panacée, il va même falloir repenser tout cela de fond en comble ! Mazette ! Il découvre l'eau chaude !

Pas au point toutefois de renoncer à son délire européiste : alors que les pays de l'U.E., les uns après les autres, ferment leurs frontières et jouent leur propre carte, alors que c'est la Chine qui aide l'Italie, et j'en passe, il continue à faire le cabri : "Europe", Europe" ! Et à annoncer de prochaines "initiatives" dont tout le monde se foutra éperdument. Idem au niveau international, car le coco n'a pas encore compris que sur ce plan là plus encore que sur les autres il est considéré comme le guignolo de service, la mouche du coche, l'agité du bocal — pile au moment ou Trump ferme les USA aux ressortissants européens !

Le cas est irrémédiable.
Pauvre de nous !

En vérité, il est paniqué.
Et c'est contagieux.

Messages: 407

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

13 Mars 2020, 02:10 Message

Oui, mais c'est aussi une bête politique (bête instinctuelle, et non bête comme la négresse qui lui sert de porte-parole); le bougre s'est instruit (il apprend vite, comme tous les psychos câblés autrement) en une journée ou deux : il faut la jouer souverainiste, union sacré. Il a prononcé le mot "nation" quatre ou cinq fois, jamais le mot "république", ce qui est le signe d'un virage tactique négocié, car ce mot (nation) dans son langage était jusqu'ici presque aussi tabou que le mot "race".

C'est la guerre, donc, et objectivement, ça l'est, contre une machine biologique très probablement militarisée, devenue folle comme la canonnière de Hugo désamarrée à bord et qui, avec le roulis du navire, rue et calcule comme un taureau pour mieux tuer tous ceux qui l'approchent et crever la coque du vaisseau. Il faut ruser, s'unir, mobiliser et, dit-il, faire bloc. Le langage est celui de Foch face au boche. Comme il n'y a plus de boches, il faut faire avec ce que l'on a : une sacrée vache de virus militaire qui, en Italie, d'après ceux qui y sont, commence à s'attaquer à la tranche d'âge des quadragénaires, faute de combattants plus vieux qui se présentassent à lui.

Hitler, qui dans les derniers jours, envoyait des gosses au combat, ne faisait pas autrement. Union sacré, qu'on vous dit, à la Clemenceau, direct et sans ambages. Macron est un animal qui flaire le jeu de ses chasseurs, de ses adversaires. Il n'a rien compris parce que fondamentalement il est sot et sans culture, mais attention: il a l'instinct, le flair des bêtes.

Messages: 407

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

13 Mars 2020, 04:32 Message

Au passage, avez-vous remarqué comme moi le souffle gaullien du débit ? les reprises de respiration aux deux tiers des phrases, les retraits subits du buste, le mouvement de main dextre, vague, explétif et néanmoins adéquat dans l'évocation de la grandeur avec un hochement de tête latéral et comme animé d'un soupçon d'impatience. Je suis sûr que ce petit con amateur de théâtre a bûché les conférences de presse de de Gaulle pour en restituer les airs, pas imiter le grand homme d'Etat mais le restituer, dans la suggestion discrète et habile, à fleur de subconscient. L'animal sait faire ça, le chien domestique, le chat même, le renard.

Administrateur
En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 20832

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

13 Mars 2020, 09:59 Message

Oui, mais c'est si artificiel et mauvais, pas crédible pour un sou, que sa soudaine conversion (comme le reste) aura glissé comme l'eau sur les plumes du canard, j'en suis convaincu. Restera seulement un sentiment de gribouille décidément pas à la hauteur de ce qui arrive, et désormais l'attente de la vague. En fait, seules les municipales le préoccupent vraiment, qu'il voulait reporter, avec en ligne de mire 2022. Les comptes se solderont plus tard, ils risquent d'être très lourds.

"une machine biologique très probablement militarisée" dites-vous : comment ne pas penser à cet unique labo chinois de type "P4" à Wuhan, finalement construit par la France malgré les alertes de nos services... Alors que l'omerta sur la recherche de l'origine de ce virus est totale, et que sa contagiosité interpelle, à dire le moins. On l'a signalé ici dès le départ (article du Lancet), malgré le risque de sombrer dans le complotisme.

En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 3268

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

13 Mars 2020, 10:06 Message

Le pantin, placé en tête de gondole par les ombres agissantes, m’insupporte plus que jamais. Le voici qui découvre que certains biens et services doivent échapper à la loi du marché ! Mais il n’est déjà plus temps de remettre en cause l’économisme, le mondialisme, la financiarisation ou la consommation, toutes notions dont l’époque voulait nous persuader jusqu’alors qu’elles étaient l’alpha et l’oméga de l’existence. C’est l’homme qu’il faut sauver — s’il en est encore temps ! Et ce n'est certes pas en se mettant aujourd'hui à vénérer La Science et les scientifiques comme on adorait hier L'Économie que nous aurons une chance d'y parvenir. J’attends de la part du chef de la nation une autre parole que celle qui me recommande de me laver les mains. Qu’il proclame plutôt la croisade pour se précipiter sur la frontière grecque, défendre les racines qui nous ont faits.

Messages: 407

Re: Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

13 Mars 2020, 19:27 Message

Je crois qu'il n'est pas nécessaire d'avoir lu tout Lacan, cher Eric, pour se convaincre de ce que l'inconscient macronien investit comme charge réflexive dans le geste de Ponce-Pilate qu'il enjoint aux Français de répéter : imitez-moi, lavez-vous en les mains.

Renseignement pris, la France est le seul pays européen qui accepte sans sourciller le débarquement de passagers de vols aériens en provenance du Japon et de la Chine, que notre gouvernement ne soumet à aucun contrôle sanitaire particulier. Mon amie Japonaise, si elle souhaite se rendre en Europe, n'a d'autre choix que celui de se rendre en France.

L'Allemagne, pays "faites ce que je dis et non ce que je fais", qui a établi des contrôles sanitaires à ses frontières, compte dix fois moins de mort de la maladie que la France. Elle révèle dans cette crise (comme dans d'autres, en Afrique notamment), ce qu'elle entend exactement par "solidarité intra-européenne".

PrécédenteSuivante

Retourner vers Politique & Nouvelles