Afficher le sujet - Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

Sur la politique du pays, et sur l'actualité
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19919

Re: HollandoSarkosisme, & al.

9 Janvier 2015, 17:38 Message

Samuel Laurent : "L’islamisation de la France, fruit des lâchetés de nos élites" (Valeurs Actuelles)

« La classe politique n’a rien fait depuis des années (droite et gauche confondues) pour empêcher ce phénomène dont elle était pourtant consciente. Et cela à dessein. La gauche, parce qu’elle avait besoin des voix des musulmans pour se faire élire après avoir perdu celles de la classe ouvrière. Et la droite pour protéger les intérêts économiques de grands groupes avec les marchés du Moyen-Orient et notamment ces deux puissances que sont le Qatar et l’Arabie Saoudite, qui financent dans notre dos les communautés salafistes en France. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19919

Re: HollandoSarkosisme, & al.

9 Janvier 2015, 17:53 Message

En 2011 :

Les indiscrets. Bougrab accusée de « haute trahison » (Le Parisien)

« L’interview parue samedi dans nos colonnes dans laquelle Jeannette Bougrab, secrétaire d’État à la Jeunesse, disait s’inquiéter du succès électoral des partis islamistes dans les pays arabes n’a pas du tout plu à Matignon.

S’exprimant à titre personnel, en tant que "femme d’origine arabe" et non comme ministre, elle a réfuté la notion d’ "islamisme modéré", défendue par le ministre des Affaires étrangères, Alain Juppé. Elle a aussi mis en garde contre toute restriction des droits des femmes.

Cette prise de position lui a valu un coup de fil incendiaire de Jean-Paul Faugère, le directeur de cabinet de François Fillon. Il lui a reproché de remettre en cause la politique étrangère de la France, allant jusqu’à l’accuser de "haute trahison" ! »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19919

Re: HollandoSarkosisme, & al.

20 Janvier 2015, 23:26 Message

Najat qui se convertit héroïquement à la Marseillaise dans les écoles, ainsi qu'à quelques autres cautères sur une jambe de bois ;

Taubira — elle se dépêche de parfaire son œuvre destructrice avant sa mise à pied — qui entend renforcer les lois "antiracistes", c'est-à-dire liberticides, en vue d'interdire un peu plus à quiconque de dire le réel et autant que possible de le penser mal ;

Valls qui ressort l'excusologie sociale et les prétendus "ghettos" (pour dire les territoires conquis) afin de légitimer une nouvelle amplification de la "discrimination positive", de nouveaux déversements d'argent public en vue d'acheter des électeurs, et pour obtenir que l'on en reste à une guerre à bas bruit contre les autochtones ;

Valls accusateur public du peuple français le déclarant coupable "d'apartheid", ni plus ni moins, afin de vite lui remettre la tête sous l'eau, et lui imposer une nouvelle cure de "vivrensemble" forcé, comme il y avait jadis des travaux ;

tout ce beau monde, "droite" comprise, qui fait du cinéma sur ce fichu Schengen "qu'il va falloir améliorer", ce que l'on sait impossible et inutile — la responsable européenne de conclure les premiers travaux sur ce sujet à Bruxelles en indiquant qu'il fallait en toute priorité "apprendre la langue arabe" pour mieux communiquer dans nos messages en direction du monde musulman et mieux comprendre en retour le leur… pourtant assez explicite ;

bref : bousculez un peu le naturel, et l'impuissance comme l'aveuglement reviennent au galop.

La commotion de la semaine dernière a eu peu d'effets sur nos politiques, et ils se dissipent à grande vitesse, comme il était prévisible, sans compter que les ligotent le lacis de règles et traités dans lesquels ils sont pris, et la fidélité inévitable à leurs discours irresponsables de 40 ans.

Or, ce n'est pas le cas chez nos concitoyens, chez qui se produira une décantation, malgré la surdose anesthésiante qu'ils ont eu à subir en sus d'un matraquage idéologique plus massif qu'à l'ordinaire (c'est dire !). Je vois dans notre camp trop de réaction de dépit, et partant de défaitisme, c'est-à-dire de capitulation devant la mousse médiatique et les manipulations de la caste qui détient tous les pouvoirs. Qu'on ne s'y trompe pas : seule la surface a été agitée, et l'unanimisme est un confusionnisme passager. La réaction "populaire" a été plus partielle qu'on le dit, plus contrastée aussi, et pour une large part elle était fondée.

Hiatus entre "élites" et population, choc du réel à l'encontre de toutes les incantations mensongères ou iréniques, impuissance et irresponsabilité politique : la poursuite de cette donne, après un léger ravalement de façade, ne peut que contribuer à l'aggravation de la crise générale qui traverse le pays — les mêmes causes ayant obstinément tendance à produire les mêmes effets.

Plus que par idéologie, impuissance politique, ou incurie gouvernementale, il en sera ainsi tant que l'on n'aura pas regardé en face les sources et la nature des problèmes, reconnu l'adversaire, et nommé correctement ce qui survient.

Or, personne, Mme Le Pen comprise, ne le fait.

D'un point de vue politicien, et il a son importance, "l'UMPS" ne saisit même pas l'opportunité de vider de sa substance le "programme" de la présidente du FN, pour l'affaiblir sensiblement. Pourtant l'occasion était rêvée : ce qu'elle propose élude délibérément l'essentiel et ne vaut pas beaucoup mieux que ce qu'envisagent les uns et les autres dans leur rêves les plus sages. Dommage, cela aurait peut-être pu la contraindre à se repositionner, et à mieux correspondre à ce que veulent ses électeurs…

Elle en aura d'autant moins besoin que son socle politique n'est pas entamé par sa malhabileté lors de la crise récente de la crise récente ; elle reste le seul recours pour ceux qui sont conscients de la situation, et pour le reste elle peut espérer bénéficier de sa virginité aux affaires quand tous les autres auront tout à fait épuisé les spectateurs, ce qui ne saurait tarder. Elle peut aussi escompter prospérer sur l'échec de l'Europe, la faillite de l'État, la ruine du pays, notre décadence économique, et la démission de tous.

Elle se chiraquise à vue d'œil, quand la situation empire de même.

Nous perdons un temps précieux, alors que s'emballe la course de vitesse entre l'abîme, le chaos, la Soumission, et notre survie historique ; il est vital, il est urgent de trouver les voies et moyens d'une intervention décisive du corps politique légitime lucide sur le cours de notre Histoire.

Avatar de l’utilisateur
Messages: 3137

Re: HollandoSarkosisme, & al.

21 Janvier 2015, 00:24 Message

Or, personne, Mme Le Pen comprise, ne le fait.


C'en est à un point où vous pourriez modifier le titre de votre rubrique : HollandoSarkoLePenisme.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19919

Re: HollandoSarkosisme, & al.

21 Janvier 2015, 09:37 Message

Que proposez-vous ? me demande-t-on sur un autre canal, suite à ce texte, en suggérant : une révolution et son cortège de terreurs ?

Ma réponse (rapide), après avoir indiqué le lien sur la Charte, ici :

« Il s'agit d'influer par un mouvement citoyen sur le cours politique des choses, pas de "révolution" ou de zizanie ; de reprendre la parole afin de peser sur des "élites" perdues, de contrer un système médiatico-politique clos sur lui-même et serviteur zélé de l'unique idéologie autorisée, bref de nous lever, enfin, face à ce qui survient — nous sommes bien plus nombreux que nous le pensons.

Comme vous, je sors "de nulle part" ; les énergies, talents, volonté d'agir, potentiels sont nombreux, mais cachés, ou inhibés. Réveillons-les, réveillons-nous !

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19919

Re: HollandoSarkosisme, & al.

21 Janvier 2015, 12:52 Message

Bon, allez, je l'avoue : c'est vrai qu'il n'y a plus rien à faire, que nous sommes perdus, qu'il ne nous reste plus qu'à cultiver notre jardin tant que c'est encore possible. Hollande sera réélu, contre un Sarkozy dévalué car MLP sera reléguée à une décevante troisième place ; la gauche idéologique a spectaculairement renversé les choses et gagné une bataille décisive, elle peut pavoiser en réaffirmant sans réplique son credo pour l'imposer une fois pour toutes à une population hébétée avec le concours sans faille du complexe médiatico-clérical, c'est du reste le sens inéluctable de l'histoire désormais mondiale, les Français ont montré une nouvelle fois qu'ils n'étaient que les veaux du Général, ou les cons de Daladier, etc., etc.

Nannnn, j'déconne...

A voir la plupart des articles de BV encore ce matin, on constate les dégâts causés par l'empire de l'émotionnel et du sentimental, les réactions épidermiques, le dépit (d'amateurs qui, voyant les sondages de Marine monter, se sont pris à croire un peu vite à la "victoire", et qui retournent bien vite ronchonner dans leur coin au premier coup de tabac, ou d'intellectuels qui n'ont jamais cru dans le peuple qu'ils méconnaissent quand ils ne le méprisent pas), avec le défaitisme qui en découle. Bref de l'absence de sens politique, sans doute émoussé par trop d'addiction au virtuel internetique, et, somme toute, par une certaine déculturation tout aussi bien.

Haut les cœurs, nom de d'la !
Le combat, c'est maintenant...

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19919

Re: HollandoSarkosisme, & al.

21 Janvier 2015, 13:28 Message

P.S. Voit-on les gaucho-écolo-altershtroumphs de Sivens et d'ailleurs s'effondrer en considérant les carottes cuites parce que le "peuple" a acclamé et embrassé la Police ?

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19919

Re: HollandoSarkosisme, & al.

21 Janvier 2015, 15:05 Message

Après l'affaire Chauprade (qui s'envenime), il semblerait que Philippe Martel soit sur le départ...

Avatar de l’utilisateur
Messages: 3137

Re: HollandoSarkosisme, & al.

21 Janvier 2015, 15:06 Message

Tant que ce n'est que Philippe...

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19919

Re: HollandoSarkosisme, & al.

23 Janvier 2015, 10:34 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19919

Re: HollandoSarkosisme, & al.

23 Janvier 2015, 17:40 Message

Un autre élément de ce sondage qui démontre un peu plus le hiatus entre parole d’Évangile officielle et sentiment de la population : l'impact de l'idéologie s'y retrouve, mais plus que contrebalancé par ce que cette dernière interdit de voir !

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19919

Re: HollandoSarkosisme, & al.

29 Janvier 2015, 19:29 Message

J'apprends que Aurélien Legrand, qui a été fondateur du NPA, est passé de plume de Wallerand de Saint Just à plume de... MLP.

Décidément, ça donne le tournis...

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19919

Re: HollandoSarkosisme, & al.

30 Janvier 2015, 11:57 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19919

Re: HollandoSarkosisme, & al.

30 Janvier 2015, 13:41 Message

La source :



On inverse les termes, et c'est de l'incitation à la haine raciale, non ?

Ils veut les ghettoïser, les petits blonds ?

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19919

Re: HollandoSarkosisme, & al.

30 Janvier 2015, 17:15 Message

C'était avant cette incroyable déclaration — qui ne sera sans doute diffusée que sur Internet, et donc qui n'aura pas l'impact qu'il faudrait.

Sondage partielle 4ème du Doubs :
1er tour FN 34% (+10 / 2012) UMP 27% (+4) PS 24% (-15)
2nd tour UMP 58% FN 42%

Cela me semble assez cohérent : une gauche de la gauche marginalisée, un PS un peu requinqué par un retour de flamme récent de la grégaritude chez ses ouailles, mais tout de même en chute libre et derechef éliminé dès le premier tour ; une UMP qui se tient bien, mais qui est tout de même distancée par un FN en forte progression (2012 : 24%, européennes : 36%) comme partout. Bref, une redistribution des cartes (rotation vers la droite), une consolidation d'un "tripartisme" qui ne peut être que provisoire, et donc une lutte (à mort) très ouverte avec un cadavre en 2017 au plus tard. Si tel est bien le résultat, les enseignements, malgré une probable abstention importante, seront nombreux en vue de penser l'action politique pour la séquence post-départementales (et pour autant que ces dernières, comme il est probable, confirmeront tout cela).

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19919

Re: HollandoSarkosisme, & al.

31 Janvier 2015, 12:01 Message

J'apprends que Juppé, dans un entretien donné le 29 janvier à Libération, suite à une question sur l’autorisation donnée aux parents voilés d’accompagner les sorties scolaires, a fait cette réponse admirable :

« Quand ma maman allait à la messe, elle portait un foulard »

A encadrer.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19919

Re: HollandoSarkosisme, & al.

1 Février 2015, 19:50 Message

Ce qu'il faudrait savoir, et sur quoi nous n'aurons hélas aucune certitude, c'est l'impact de la campagne menée depuis deux jours sur Internet pour faire connaître les déclarations scandaleuses du candidat UMP dans le Doubs sur "les petits blonds"... Il semble en effet bien parti pour une raclée.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19919

Re: HollandoSarkosisme, & al.

1 Février 2015, 22:43 Message

Résultats définitifs : FN 32,60%, PS 28,85%, UMP-UDI 26,54%, FDG/PCF 3,66%, EELV 3,11%.

Abstention moins forte que prévue (participation : 39.5%) ; FN qui emporte clairement ce premier tour et poursuit sa consolidation à un très haut niveau, tout en connaissant un petit tassement ; UMP Sarkoziste qui prend une bonne claque, et qui est bien embarrassée — elle devrait faire dans le "ni-ni" pour le second tour ; effet Syriza nul sur la "gauche de la gauche" (ah, tiens..) ; petite limitation de la casse au PS (qui tombe de 40% à 29%, tout de même), tout juste un petit ressaut dans la dégringolade, de quoi leur faire croire de nouveau au Père Noël, leur péché mignon — le retour de flamme de leur sectarisme et de leur formidable propension à professer impérieusement urbi et orbi le vrai et le juste à la face de tous leurs adversaires, sans réplique possible, est du reste immédiat sur les plateaux de télévision.

A ce sujet, un petit tour de médias laisse une curieuse (enfin...) impression : le PS a gagné, il sera élu au second tour, le pouvoir est requinqué, la gauche est de retour, c'est une affaire entendue. A noter : on n'insiste pas sur la faible participation pour relativiser le résultat comme on l'aurait fait si le PS avait été éliminé... On voit surtout le candidat du PS, qui s'exprime tant et plus, on commente principalement son score (généralement grossi à plus de 30%) selon les "éléments de langage" indiqués, on parle un peu de l'UMP pour l'attendre au tournant du deuxième tour, et à peine du FN pourtant vainqueur de ce tour sans contestation possible...

Pour le deuxième tour, "sur le papier" comme on dit, le PS à sans doute l'avantage, mais cela pourrait être serré, et une surprise n'est pas tout à fait impossible : les autorisés de parole et les "spécialistes" seraient bien inspirés d'être un peu plus prudents ; comme souligné par le seul intervenant un peu raisonnable que j'ai vu ce soir (éditorialiste de Ouest-France, je dois le dire) le clivage de fond qui se cache derrière ce résultat est entre européistes en mode cabri envers et contre tout (il s'agit de succéder à Moscovici...) et anti-U.E actuelle. C'est un clivage particulièrement opérant dans cette circonscription. Et de ce point de vue, la redistribution des cartes au deuxième tour pourrait réserver des surprises, indépendamment du comportement de l'électorat UMP ou des abstentionnistes. Ce sera intéressant à regarder de près.

PrécédenteSuivante

Retourner vers Politique & Nouvelles