Afficher le sujet - Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

Marigot, théâtre d'ombres, & politicailleries

Sur la politique du pays, et sur l'actualité
Administrateur
En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22943

Re: HollandoSarkosisme, & al.

8 Février 2015, 15:08 Message

Il ne manquerait pas un logo et un nom de parti, là ?...

Image

Administrateur
En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22943

Re: HollandoSarkosisme, & al.

8 Février 2015, 21:46 Message

À rebours de certaine sinistrose que l'on a vu même ici, je dois dire que le résultat de la partielle du Doubs est très encourageant, et ce à tout point de vue : que ce soit sur le plan de ce qu'il traduit du pays réel (ville / campagne, dynamiques en cours, etc.), ou bien sur le plan strictement politique où l'on voit que le piège se referme sur l'UMP quand le PS est en survie artificielle.

L'esprit L'illusion d'optique du 11 janvier s'est évanouie, et ledit "front républicain" est définitivement mort. Il y a de nombreuses victimes collatérales...

Image

Image

Administrateur
En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22943

Re: HollandoSarkosisme, & al.

9 Février 2015, 09:22 Message

Bal tragique dans le Doubs : un mort, et un moribond (Je suis Charlie)

Où l'on a vu hier soir nos institutions fabriquer du bipartisme, elles sont une telle fabrique à bipartisme, et, du trio provisoirement installé cahin-caha ces derniers temps, c'est l'UMP qui en a fait les frais hier soir, tandis que le PS est tout juste rescapé par un concours de circonstances (les errements justement sanctionnés du candidat UMP — mais ce sont ceux des dirigeants de son parti pour l'essentiel). A vrai dire le premier, l'UMP, est entré en phase terminale avant implosion, et l'autre, le PS, est moribond et continue de courir tel un canard décapité pendant que sa tête ânonne "Front républicain ! Front républicain !". Pour autant, le FN risque fort de se trouver si confirmé dans sa créance en la justesse de sa ligne actuelle et dans sa stratégie (une pour tous, tous pour une) qu'il pourrait lui aussi voir la réalité lui échapper.

Les deux vainqueurs de cette élection : C. Guilluy assurément, et peut-être Houellebecq.

Nous avons fait un grand pas en avant… en direction du chaos, si rien n'intervient dans ce cours si manifestement déraisonnable des choses. Consolation toute relative : nous ne sommes pas les seuls...

Administrateur
En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22943

Re: HollandoSarkosisme, & al.

9 Février 2015, 10:49 Message

Image

Messages: 3089

Re: HollandoSarkosisme, & al.

9 Février 2015, 10:56 Message

Ce JC Lagarde est vraiment un abruti comme on devrait en recontrer rarement mais il semblerait que ce genre de politiciens renaissent à chaque géneration.

Il faut dire qu'en 2002 entre les deux tours de la présidentielle on a eu l'occasion de lire de telles déclarations mythomaniaques et même des gens proches de moi voyaient poindre à l'horizon les fumées des fours crématoires.

Administrateur
En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22943

Re: HollandoSarkosisme, & al.

10 Février 2015, 11:02 Message

À noter cet article pas innocent pour deux sous de G. Cluzel : L’UMP pourra-t-elle se remettre du fiasco dans le Doubs ? (Bd Voltaire)

« Qu’en a conclu, bien sûr, un électeur « conservateur » ordinaire et sensé ? Que toutes ces valeurs-là sont finalement pour Hervé Mariton secondaires, accessoires, de peu d’importance ?
Que risque-il d’en conclure à l’avenir ? qu’au fond, c’est peut-être l’UMP, en bloc, qui à force d’illisibilité, est devenue, dans le paysage politique français, secondaire, accessoire, sans importance. »

Administrateur
En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22943

Re: HollandoSarkosisme, & al.

13 Février 2015, 12:05 Message

Un vieux grognard qui exprime brillamment l'impasse dans laquelle ses fidélités le mettent : Denis Tillinac pour Valeurs actuelles.


Pauvre droite, tiraillée entre la conscience des périls qui s’amoncellent et son attrait pour la politicaillerie !

« L’UMP est un navire sans gouvernail piloté à la diable par un capitaine dont chaque subordonné a déjà préempté son canot de sauvetage. Ça durera au moins jusqu’à la primaire, si tant est qu’elle ait lieu. Certains mettront les voiles vers les rivages marécageux d’un centre surencombré. D’autres cingleront en douce vers un horizon bleu marine, il a au moins l’attrait de la nouveauté.

Sarkozy sera acculé à des équilibrismes de funambule sur le fil des sondages entre NKM et Wauquiez, le pôle souverainiste et l’européiste, les pro-Merkel et les pro-Poutine, des élus que le FN révulse, des militants qu’il tétanise, des électeurs qu’il fascine. Son autorité y laissera des plumes, son énergie des kilowatts.

Déjà Hollande se rengorge: entre Sarko et Juppé il voit le fossé se creuser, il s’évertuera à l’élargir avec la complicité de Fillon, de Bertrand et de Le Maire qui, eux, joueront le coup en solistes. Hollande rêve d’affronter Marine Le Pen au second tour du futur scrutin présidentiel. Donc d’affaiblir la droite en mettant ses divisions en exergue. Les stratèges du PS peuvent prendre des vacances : l’UMP fait le job; elle n’a besoin de personne pour exhiber ses avanies, comme on l’a vu avec cette législative partielle dans le Doubs.

La raison politique et le simple bon sens eussent exigé que, dès le lundi suivant le premier tour, voire dès le dimanche soir, le président élu de l’UMP annonçât la seule décision pertinente : abstention ou vote blanc. Quelle autre ligne adopter face aux candidats de deux partis également hostiles au sien ? Au lieu de quoi, des ego camés aux médias ont servi la soupe à Marine Le Pen en avalisant sa thèse d’une connivence UMPS.

À quoi bon rappeler que la fusion dans un même condominium d’une droite populaire, cocardière et identitaire et d’une mouvance européiste, plus ou moins libertaire et acquise au multiculturalisme cher aux bobos, aura été une grave bévue ? La polarisation sur le FN trahit une fracture qui forcément s’amplifiera à l’heure des choix cruciaux, car le système dérive vers un tripartisme et rien ne laisse présumer un reflux du néolepénisme.

Sarkozy préfère gérer la confusion plutôt que de risquer un clash qui le droitiserait pour de vrai sans assurance d’encaisser les dividendes de l’électorat du FN. C’est sa stratégie. Elle condamne l’UMP à n’être qu’un agrégat d’ambitions sans colonne vertébrale, avec des idées molles d’experts technos ou de communicants ivres de cynisme. Alors que, sur le champ de la pensée, l’héritage des soixante-huitards s’exténue, alors que la promesse d’une vraie alternative intellectuelle et morale commence à ensoleiller les esprits, la droite « officielle » s’enlise dans les moeurs du pire régime des partis, celui de la IVème République au plus près de son agonie.

Quel coeur de 20 ans un peu vaillant, un peu fervent, irait se commettre dans ce marigot insipide ? Quelle plume d’écrivain un peu mousquetaire irait dégainer pour la défense et illustration d’arrivismes de petit tonnage ? Harki ou cocu à la Feydeau : très peu pour moi! À vrai dire je n’ai jamais misé sur l’espoir d’une embellie sur la classe politique. Mais par les temps orageux qui courent, le contraste entre l’imminence de périls majeurs et le sempiternel recyclage des fadaises sur les »valeurs républicaines » donne la nausée.

Alors, que faire ? Des livres qui lèvent des tabous. Des clubs de pensée sans affiliation partisane, comme la gauche a su le faire entre la fin du gaullisme et la prise du pouvoir par Mitterrand. De l’agit-prop comme elle continue de le faire avec son « je suis Charlie » et ses incantations de fausse bigote à la « laïcité ». Des réseaux d’influence exerçant ici et là des pressions pour qu’une éventuelle alternance politique ne se résume plus à un simple troc d’éminences dans les palais de l’État. Car si tel est le cas, peu nous importera que les bonnets blancs de la droite ou les blancs bonnets de la gauche soient aux manettes. Sous leurs grimages ils sont tous du même gris délavé. »

Messages: 3089

Re: HollandoSarkosisme, & al.

13 Février 2015, 14:18 Message

Sarkozy préfère gérer la confusion plutôt que de risquer un clash qui le droitiserait pour de vrai sans assurance d’encaisser les dividendes de l’électorat du FN. C’est sa stratégie. Elle condamne l’UMP à n’être qu’un agrégat d’ambitions sans colonne vertébrale, avec des idées molles d’experts technos ou de communicants ivres de cynisme. Alors que, sur le champ de la pensée, l’héritage des soixante-huitards s’exténue, alors que la promesse d’une vraie alternative intellectuelle et morale commence à ensoleiller les esprits, la droite « officielle » s’enlise dans les moeurs du pire régime des partis, celui de la IVème République au plus près de son agonie.

Tillinac ne m'a jamais été antipathique mais je l'ai toujours trouvé plus ou moins mollasson, ambigu, indécis. Pour résumer un honnête homme plutôt séduit par le compromis que par les positions tranchées.

Dans cet éditorial je dois dire qu'il analyse de manière magistrale l'état de décomposition avancée dans lequel s'étiole l'UMP.

Il n'y a rien à ajouter !

Administrateur
En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22943

Re: HollandoSarkosisme, & al.

17 Février 2015, 14:58 Message

Ah, la "rectification des noms" version PC n'a pas tardé : islamo-fascisme, cela ne passe pas, c'est de "l'amalgame" ; en revanche apartheid va très bien...

"Islamo-fascisme" : Canfin dénonce l'"amalgame" de Valls (Le Point)

Une perle à encadrer :

« Pour l'ex-ministre de François Hollande, qui a quitté le gouvernement avec Cécile Duflot avant l'arrivée de Manuel Valls à Matignon, cette expression "laisserait à penser que l'ensemble des musulmans, de l'islam, aurait des accointances ou une tendance fasciste. Or, il y a aussi l'islamo-démocratie. Ce qu'on voit en Tunisie par exemple, c'est exactement le processus que l'on a vu dans nos pays chrétiens il y a plus d'un siècle, qui a donné lieu à ce qu'on a appelé la démocratie chrétienne, c'est-à-dire l'intégration de l'Église, chez nous catholique, là-bas musulmane, dans un système politique où parfois ils ont la majorité, parfois la minorité, où ils acceptent le jeu de la démocratie." »

Nous sommes tous des Tunisiens ! (et moi donc...)

Christian Jacob n'est pas en reste (Le Lab Europe1) : invité de RTL, le député de la Seine-et-Marne explique tout simplement : « Moi, je ne le dirais pas ».

Administrateur
En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22943

Re: HollandoSarkosisme, & al.

19 Février 2015, 11:05 Message

Le dernier épisode politique est bien fait pour confirmer nos compatriotes dans un sentiment de fin d'époque — en espérant qu'il ne s'agisse pas de fin de race… Des socialistes qui prennent en otage le pouvoir législatif pour jouer leur prochain congrès à l'Assemblée nationale, Aubry en tête, un congrès qui promet d'être sanglant, surtout après le désastre prévisible des départementales, un Valls (très nerveux et mal à l'aise dans son show de matamore, l'autre soir sur TF1 — presque fragile...) qui a pêché une nouvelle fois par vanité et qui n'arrive pas à modifier la donne des pesanteurs idéologiques de son camp, un Sarkozy qui ne sait plus où il habite, un Juppé qui fantasme, un Hollande qui vanne à qui mieux mieux lors des diverses inaugurations de chrysanthèmes qui sont devenues son lot quotidien, tout cela pour accoucher d'une loi fourre-tout de seconde et même de troisième zone, pendant que l'économie est au bord du décrochage, l’État quasi en faillite, et le pays en guerre civile larvée. La confusion s'aggrave et le temps se fait soudain bien long…

Administrateur
En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22943

Re: HollandoSarkosisme, & al.

23 Février 2015, 09:51 Message

« Les politiciens français ne sont pas des patriotes, mais des idéologues. Ce qui explique qu’ils n’aiment pas la France, mais la République. » F. Teutsch, sur BV.

Administrateur
En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22943

Re: HollandoSarkosisme, & al.

23 Février 2015, 10:06 Message

Remarque pertinente également que celle P. Célérier sur BV, au sujet de Juppé et de l'incompréhensible tropisme pour notre "triangle des Bermudes" des uns et des autres, par temps de "droitisation" accentuée de l'électorat :

« ...l’idée que la présidentielle se gagne au centre est encore une déclinaison de l’illusion centriste. Les présidentielles se gagnent toujours sur un projet de "rupture", quels qu’en soient les mensonges, et jamais au centre. Regardez Giscard en 74, Mitterrand en 81, Chirac et la "fracture sociale", Sarkozy et sa "rupture", et même Hollande et son changement, ennemi de la finance. Étrange que M. Juppé veuille ajouter son nom à la liste des perdants centristes : Giscard en 81, Barre, Balladur, Bayrou. »

Administrateur
En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22943

Re: HollandoSarkosisme, & al.

25 Février 2015, 14:07 Message

Un bon résumé.

Image

Administrateur
En ligne
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22943

Re: HollandoSarkosisme, & al.

26 Février 2015, 11:52 Message


Avatar de l’utilisateur
Messages: 3762

Re: HollandoSarkosisme, & al.

26 Février 2015, 12:24 Message

[...]On peut tenter une fois cinq ans[...] On ne saurait dire mieux...ni moins.

PrécédenteSuivante

Retourner vers Politique & Nouvelles