Afficher le sujet - Liberté, liberté chérie...

Liberté, liberté chérie...

Sur la politique du pays, et sur l'actualité
Messages: 823

Re: Liberté, liberté chérie...

18 Novembre 2020, 23:39 Message

Quand on met bout à bout ou côte à côte toutes ces mesures gouvernementales, celles qui sont déjà appliquées, celles qui sont prévues et celles qui sont annoncées par les autorisés de parole tel que l'homme à l'écharpe rouge, on est en droit de penser et de dire que nous sommes entrés dans une ère de terrorisme d’État. La machine Macronienne semble bien s'emballer et si nul ne réagit, nous finirons dans un monde dominé par la peur, où le citoyen lambda suera d'angoisse à la vue d'un uniforme, d'une blouse blanche, ou d'une lettre à en-tête ministériel à moins qu'on se contente de SMS administratifs.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23421

Re: Liberté, liberté chérie...

21 Novembre 2020, 10:18 Message



L'article scélérat n°24 a finalement été voté, notamment par les LR et le RN, alors que les critiques sont surtout venues de LaRem... Il devrait être anticonstitutionnel. Normalement...

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23421

Re: Liberté, liberté chérie...

21 Novembre 2020, 14:07 Message

Ça ne s'arrange décidément pas... :

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23421

Re: Liberté, liberté chérie...

21 Novembre 2020, 19:26 Message




Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23421

Re: Liberté, liberté chérie...

22 Novembre 2020, 11:47 Message

Environ 500 personnes, hier, à la manifestation de Nantes.


Avatar de l’utilisateur
Messages: 3828

Re: Liberté, liberté chérie...

22 Novembre 2020, 12:35 Message

500 braves, 500 âmes fortes. Ils vaincrons, même si c'est dans très très très longtemps. Le travail de vérité s'établit en éons.

Messages: 823

Re: Liberté, liberté chérie...

22 Novembre 2020, 15:19 Message


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23421

Re: Liberté, liberté chérie...

23 Novembre 2020, 09:55 Message

« Alors, résumons.

La liberté de culte n’existe plus : les préfets s’en chargent localement. La liberté de circuler est gravement entravée et, quand c’est possible, soumise à des tracasseries administratives tout aussi ineptes qu’inutiles. La liberté d’opinion et d’expression est menacée par cette loi Avia bis pour laquelle le pouvoir envisagerait de modifier la Constitution. Les censures diverses s’accentuent avec un asservissement structurel des médias et leur mise sous tutelle. La liberté de commercer est de plus en plus réservée aux mastodontes type hypermarchés et GAFAM. Tant pis pour les petits commerçants.

La tyrannie est en marche. Il faudra bien soit se résoudre à effacer le mot "Liberté" de notre devise et de nos frontons, soit employer tout moyen acceptable pour arrêter le flot continu de ces totalitaires mesures de réduction de nos libertés. S’il existe une métrologie de l’exaspération populaire, nul doute que nous sommes très très près du seuil critique au-delà duquel des pertes de contrôle (irréversibles ?) sont à prévoir. Mais qui croit aux oracles de Cassandre ? » (Mahoudeaux, BV)


***


Me revient que, il y a déjà quelques années, nous avions participé à un rassemblement à Paris avec Camus et d'autres (Cassen, etc.), dont Freysinger était la vedette, sur l'islamisation du pays ; c'était à l'époque de la parution du livre-programme "De l'In-nocence", composé pour l'essentiel d'extraits du site du P.I. J'avais noté que le slogan "Liberté, liberté !", entonné spontanément, y avait été le plus repris par l'assemblée, longuement et avec passion, tout au long de cette réunion. De cela et d'autres choses, j'avais déduit que ce mot d'ordre devait être en première ligne d'une campagne présidentielle. Aujourd'hui, avec Zemmour et autres, on considère que l'identité, la souveraineté, et le retour de l’État seront les thèmes obligés de la prochaine campagne électorale, qu'ils formeront le cœur de ce qui sera débattu et qu'ils seront ce qui déterminera in fine l'issue de la compétition. Je ne le crois pas : plus que jamais c'est la Liberté qui sera déterminante. L'ordre d'importance : Liberté, Identité, Souveraineté. La nouvelle devise : Liberté, Equité, Civilité. Le "retour de l'Etat" ne se peut concevoir qu'au service de ces idéaux.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23421

Re: Liberté, liberté chérie...

23 Novembre 2020, 12:21 Message


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23421

Re: Liberté, liberté chérie...

Hier, 10:24 Message

« L’article adopté par l’Assemblée nationale, le 20 novembre, par 146 votes pour et 24 contre, avec un amendement gouvernemental de dernière minute, a fait évoluer la rédaction de son paragraphe 2 de la sorte :

"Art. 35 quinquies. – Sans préjudice du droit d’informer, est puni d’un an d’emprisonnement et de 45.000 euros d’amende le fait de diffuser, par quelque moyen que ce soit et quel qu’en soit le support, dans le but manifeste qu’il soit porté atteinte à son intégrité physique ou psychique, l’image du visage ou tout autre élément d’identification, autre que son numéro d’identification individuel, d’un agent de la police nationale, d’un militaire de la gendarmerie nationale ou d’un agent de police municipale, lorsque ces personnels agissent dans le cadre d’une opération de police."

Texte inutile ? Liberticide ?

Amendement rassurant ? Suffisant ?

Il n’y avait qu’à entendre les circonlocutions habiles mais embarrassées du garde des Sceaux sur BFM TV pour se convaincre du caractère dangereux de ce texte.

Le Président court après son image sécuritaire en vue de sa réélection. Gérald Darmanin est en mission !

La ficelle est grosse et les juristes sérieux n’ont aucun mal à le voir…

Texte inutile, d’abord, car le Code pénal contient déjà des dispositions permettant de réprimer ce qui est en cause. Ne citons que les articles 433-3 et 222-1. Pourquoi aller tripatouiller la loi sur la presse, si ce n’est effectivement pour faire peser une menace sur les journalistes, alors qu’il aurait éventuellement suffi, si on voulait vraiment faire à tout prix quelque chose, de préciser l’un et/ou l’autre des deux textes existants ?

Celui qui a été adopté ouvre, par ailleurs, à toutes les interprétations compte tenu de son caractère évasif et subjectif : « diffuser dans le but manifeste qu’il soit porté atteinte à l’intégrité » ! Que veut dire « dans le but manifeste » ? Depuis quand juge-t-on les intentions ? Ce qu’il ne faut pas confondre avec la nécessité légale de l’intention délictuelle…

Que dire, enfin, de la concession de dernière minute ayant consisté à ajouter en tête de l’article « Sans préjudice du droit d’informer » ? Que dire, si ce n’est que cette formule n’a pas de sens et qu’elle ne veut rien dire dès lors qu’elle n’interdira justement pas de poursuivre un journaliste dont il sera jugé qu’il aura diffusé « dans le but de porter atteinte à l’intégrité d’un policier » ?

Cet article est dangereux, liberticide et inquiétant de la part d’un pouvoir qui a autant peur des djihadistes que du Covid-19. Et il ne viendra pas au secours des policiers qui doivent être soutenus pour de bon par l’État avec les moyens dont il dispose sans qu’il soit nécessaire d’ajouter encore des lignes supplémentaires, confuses et ambiguës à nos textes répressifs !

Encore une loi de circonstance pour rassurer la galerie et faire croire que ce gouvernement veut assurer notre sécurité et « protéger ceux qui nous protègent ». Une loi qui fait peser une menace insupportable sur la liberté de la presse et qui ne réussira qu’à aviver encore un peu plus les tensions sur les forces de l’ordre et entre ces dernières et la presse ! » (Blog de de Bernard Hawadier par BV)


***


« Pierre-Marie Meeringen, sur Contrepoints, site libéral assez peu suspect de populisme galopant ou de trotskisme militant : "Dans sa rédaction initiale comme dans sa version adoptée par l’Assemblée nationale, cette loi aura pour effet de donner une base légale à l’interpellation et au placement en garde à vue de toute personne, manifestant, badaud ou journaliste, captant des images d’une intervention de police sur la voie publique." »

Précédente

Retourner vers Politique & Nouvelles