Afficher le sujet - Liberté, liberté chérie...

Liberté, liberté chérie...

Sur la politique du pays, et sur l'actualité
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26782

Re: Liberté, liberté chérie...

6 Août 2021, 16:41 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26782

Re: Liberté, liberté chérie...

7 Août 2021, 18:12 Message

La liberté est de plus en plus encadrée... la nasse est pro-active !


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26782

Re: Liberté, liberté chérie...

8 Août 2021, 08:27 Message

Suisse : des membres de plusieurs corps de police menacent de ne plus appliquer les mesures anti-Covid si celles-ci « s’opposent à l’avis général de la population » (par Lettre Patriote)

« "Tu n’es pas seul": c’est avec ce message qu’un groupe s’appelant «association d’agents de police issus de tous les cantons de Suisse» s’adresse à ses collègues en ligne, selon nos confrères de 20 Minutes CH. Le groupement a créé un site permettant aux policiers "de s’annoncer sans craindre des sanctions ou être mis à l’écart". Selon les créateurs anonymes de la plateforme, le besoin d’exprimer librement son propre avis serait "très grand" parmi les officiers de police.

Toujours selon 20 Minutes CH, l’association a aussi envoyé une lettre longue de quatre pages à la Fédération suisse des fonctionnaires de police (FSFP). Dans la missive, elle critique les mesures anti-COVID et met en garde contre d’éventuelles insubordinations au sein des corps de police: "Si les mesures venaient à s’opposer à l’avis général de la population, limitant ses droits fondamentaux de manière disproportionnée, de nombreux agents de police ne seront plus disposés à les appliquer" »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26782

Re: Liberté, liberté chérie...

8 Août 2021, 09:29 Message

D'un qui se présente comme "misanthrope mélancolique" :

Image


C'est ce que je me dis depuis deux manifestations. Nous nous battons pour la Liberté, et d'une certaine façon pour l’Égalité que je préférerais nommer Équité — ce serait plus conforme au sens initial de ce terme dans cette devise, et même à celui que lui a longtemps donné la République ; mais c'est la Fraternité, elle-même si dévoyée depuis des décennies, qui sera déterminante pour renverser la donne et contrer les menées tyranniques d'un pouvoir manipulateur et illégitime qui recherche le chaos ; il faut y veiller pour ne pas briser l'unité improbable mais pour l'heure bien réelle de tout le divers qui se lève pour dire "non" — un souvenir qui s'extrait difficilement des limbes de ce que fut ce peuple, pour agir.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26782

Re: Liberté, liberté chérie...

11 Août 2021, 11:53 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26782

Re: Liberté, liberté chérie...

11 Août 2021, 18:15 Message

Covid-19 : jusqu'où le passe sanitaire pourrait-il être étendu ? (Le Figaro)

« Déjà exigé dans de nombreux lieux et bientôt imposé à de nombreuses professions, le passe sanitaire pourrait encore gagner du terrain dans les prochains mois. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26782

Re: Liberté, liberté chérie...

13 Août 2021, 18:06 Message

Pass sanitaire en Gironde : un bracelet pour éviter de se faire contrôler plusieurs fois (Sud Ouest)

« Une première vague de 20 000 bracelets est en cours de fabrication. Ils seront d’abord diffusés chez les adhérents de l’Umih (un millier). "Nous devions ce service à nos adhérents et à nos clients", explique Franck Chaumès, qui veut contrecarrer la baisse de la clientèle. Façon, aussi, de se préparer au provisoire qui dure. "Avec cette quatrième vague, on n’est pas sortis de l’auberge… " »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26782

Re: Liberté, liberté chérie...

14 Août 2021, 08:25 Message

C'est plié sur ce point aussi. Et l'on voit mal qui pourrait remettre en cause cet attentat infâme.

***

Communiqué de presse de Créer son école - Educ'France sur la décision du Conseil Constitutionnel de ce jour relative à la loi confortant le respect des principes de la République

« Une décision du Conseil constitutionnel qui doit ouvrir une nouvelle ère pour la liberté 'enseignement.

Les faits

Par sa décision n° 2021-823 DC rendue aujourd'hui, le Conseil constitutionnel a estimé que l'instruction en famille (IEF) n'avait pas valeur constitutionnelle.

Ce faisant, il a dissocié définitivement la liberté de faire l’école à la maison du champ de la liberté d’enseignement. Nous ne pouvons qu'en prendre acte et adapter sans tarder notre stratégie de soutien à ces précieuses libertés.

- Nous invitons les journalistes à notre conférence de presse du lundi 30 août prochain à 14 heures à Paris XIème.

- Les directeurs d'écoles, les familles qui instruisent à la maison et ceux qui réfléchissent à créer leur école sont invités à un FACEBOOK LIVE le vendredi 27 août à 18 heures, pour poser toutes leurs questions juridiques et concrètes leur permettant de prendre des décisions éclairées.

Les précisions seront sur le site www.creer-son-ecole.com et www.educfrance.org et les réseaux sociaux associés.

Validées par le juge constitutionnel, les nouvelles dispositions législatives concernant l'éducation dans la loi confortant le respect des principes de la République auront des effets à la fois immédiats et concrets.

A partir de la rentrée de septembre, l'Instruction en Famille ne sera plus un droit. Elle sera donc interdite, sauf dérogations très restrictives. Pour en bénéficier, il faudra demander une autorisation à l’administration et remplir l'un des 4 motifs suivants :
:
« 1° L’état de santé de l’enfant ou son handicap ;
« 2° La pratique d’activités sportives ou artistiques intensives ;
« 3° L’itinérance de la famille en France ou l’éloignement géographique de tout établissement scolaire public ;
« 4° L’existence d’une situation propre à l’enfant motivant le projet éducatif, sous réserve que les personnes qui en sont responsables justifient de la capacité de la ou des personnes chargées d’instruire l’enfant à assurer l’instruction en famille dans le respect de l’intérêt supérieur de l’enfant. Dans ce cas, la demande d’autorisation comporte une présentation écrite du projet éducatif, l’engagement d’assurer cette instruction majoritairement en langue française ainsi que les pièces justifiant de la capacité à assurer l’instruction en famille ».

L'autorisation par l'administration ne sera valable que pour une année.

Par dérogation cependant, à titre transitoire, les enfants pratiquant actuellement l'IEF pourront continuer pendant deux ans l'école à la maison, même s'ils n'entrent pas dans ces 4 cas restrictifs, à condition que les contrôles effectués aient été positifs en 2020-2021.

Cette même loi confortant le respect des principes de la République prévoit, pour les établissements privés hors contrat, une répression pénale aggravée pour les peines déjà existantes à l'encontre des directeurs d'établissement et la fermeture administrative des établissements, décidée par le préfet, y compris pour non respect de la mise en demeure ; jusqu'alors un établissement hors contrat ne pouvait être fermé que par un juge !

Le Conseil constitutionnel ne s'est pas prononcé sur ces nouvelles dispositions, qui pourront donc être contestées par voie de QPC (questions prioritaires de constitutionnalité) lors de leur mise en application.
Notre position

L’association Créer son école-Educ’France s’est engagée clairement dès le 2 octobre 2020 en faveur du maintien de la liberté de l’instruction en famille.
Elle a mobilisé une coalition d’acteurs inédite au service de la défense de cette liberté qui peut se révéler précieuse pour chaque enfant. Autour d’elle se sont mobilisés des familles, des juristes et des universitaires, des hommes et des femmes politiques de sensibilités diverses. Des anciens élèves qui ont fait l’école à la maison, des experts, rodés aux questions de respect des droits fondamentaux de la personne, et en tout premier lieu des droits des enfants.

Il n'est pas question pour nous de renoncer à notre soutien résolu à la liberté d'enseignement mais il va falloir innover, nous adapter vite et trouver les moyens de continuer à servir les droits des enfants.

Alors RDV aux journalistes le 30 août à 14 heures à Paris pour la conférence de presse de rentrée qui donnera les chiffres de création d'école, les tendances et analysera les défis juridiques et pratiques qui se posent après cette décision. Et le 27 août à 18h pour le Facebook live de questions/réponses concrètes pour les familles, les créateurs et directeurs d'école.»

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26782

Re: Liberté, liberté chérie...

19 Août 2021, 13:42 Message

Image


La seul vraie et définitive solution : déserter ces prétendus "réseaux sociaux", au profit d'un retour strictement mesuré aux outils initiaux de l'Internet. Autant dire que...

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26782

Re: Liberté, liberté chérie...

19 Août 2021, 17:12 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26782

Re: Liberté, liberté chérie...

22 Août 2021, 17:30 Message

Pass sanitaire: à Lille, des bracelets de couleur dans les bars et restaurants (La Voix du Nord)

« Un bracelet à usage unique. Autant de couleurs que de jours dans la semaine. Le nom de l’établissement écrit en lettres majuscules. Un QR code qui renvoie à la carte et aux menus, un autre au Groupement des commerçants de Lille qui a décidé de proposer à ses adhérents d’aller plus avant que le seul contrôle du pass sanitaire... Geneviève Dubuisson, la présidente du GCL, a fait une première commande de 20 000 bracelets, semblables à ceux qu’on peut recevoir à l’entrée d’un festival ou que la SNCF distribue dans ses gares depuis le 9 août. »

L'indignité et l'insanité de ceux qui acceptent de donner et plus encore de mettre de tels bracelets les jugent pour l'éternité.

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26782

Re: Liberté, liberté chérie...

23 Août 2021, 11:10 Message


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26782

Re: Liberté, liberté chérie...

28 Août 2021, 08:35 Message

Pourquoi Véran cherche à prolonger le passe sanitaire alors que la 4è vague est finie (Courrier stratège)

« Le prétexte sanitaire de moins en moins crédible

Officiellement, l’argument utilisé pour justifier l’inscription du passe sanitaire dans le marbre est celui de l’épidémie. Tant que le coronavirus existe, on applique des restrictions aux libertés. Voici ce qu’a dit Véran sur le sujet dans sa conférence de presse :

En effet, “ce pass ne peut être prolongé au-delà du 15 novembre, sans quoi il nous faudrait un nouveau texte de loi, qui serait à nouveau débattu au Parlement”, a rappelé le ministre. “Je ne dis pas que ça ne peut pas arriver, ça pourrait arriver si le Covid ne disparaissait pas de nos vies dans les trois prochains mois”, a-t-il ajouté.

Si l’on en croit Véran, grand taliban de l’enfermisme, le passe sanitaire sera prolongé si le virus n’a pas disparu le 15 novembre. Autant annoncer, d’ores et déjà, son utilisation à vie, puisque l’on sait le COVID 19 n’est pas prêt de disparaître.

Simplement, Véran, il y a un an, expliquait que vacciner 70% de la population permettrait de vaincre l’épidémie. Ce chiffre atteint, on découvre qu’il faut finalement une 3è dose (et sans doute une 4è) de vaccin pour limiter les dégâts.

Au demeurant, c’est désormais un secret de polichinelle : les vaccinés meurent plus souvent du virus que les non-vaccinés, comme le montrent les chiffres de Public Health England.

Passe sanitaire et COVID tracking : un projet industriel

La réalité qui explique la position d’Olivier Véran est surtout liée au caractère industriel du passe sanitaire, très bien décrit dans le Great Reset de Klaus Schwab et Thierry Malleret.

Le passe sanitaire est l’un des visages de la société de contact tracking idéalisée par Schwab et le Forum de Davos. Le contact tracking consiste à constituer un immense Big Data centralisé recensant tous les contacts entre les individus. Le prétexte de ce projet est sanitaire, mais ses objectifs sont évidemment policiers et répressifs.

La mise en place de ce projet industriel suppose d’importants investissements que des sociétés privées comme le fabricant d’armes Thalès ont réalisé pour notre “protection”. Il est évidemment hors de question que ces investissements soient réduits à néant par un arrêt subit du passe sanitaire le 15 novembre.

Il faut comprendre ici que, surtout en période électorale, le gouvernement est prisonnier des industries qui développent ses projets et financent les campagnes électorales. Le passe sanitaire en fait partie. Et sans une forte mobilisation collective, le passe sanitaire restera car il est l’un des visages émergés d’un immense projet industriel appelé le capitalisme de surveillance. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26782

Re: Liberté, liberté chérie...

31 Août 2021, 07:55 Message

L’OMS vient de publier un document sur le certificat de vaccination numérique (Bd Voltaire)

Image


« Déjà, en avril 2020, plusieurs solutions technologiques étaient envisagées afin de sortir du confinement, dont le fameux passeport sécurisé annoncé par communiqué : "OpenHealth, leader français de la collecte des données de santé pour la mise à disposition des autorités de santé, des industriels, des chercheurs et du grand public, le groupe suisse SICPA, premier fournisseur de technologies d’authentification et de traçabilité sécurisées, et Guardtime, fournisseur du Blockchain KSI® Timestamping (premier service de confiance à base de blockchain à être certifié selon la norme eIDAS de l’Union européenne), unissent leurs forces pour proposer le “Passeport Santé Covid-19 sécurisé”, un passeport santé visant à contribuer au déconfinement le plus rapide et sûr."

Un document qui, "au-delà de la sortie de crise […] permettra de mieux anticiper l’avenir et d’être armé pour gérer une nouvelle vague ou une réapparition saisonnière de l’épidémie. C’est aussi le socle d’un futur carnet numérique sécurisé de vaccination." »


***


Openhealth : il est où le problème, si c'est "open" ?

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26782

Re: Liberté, liberté chérie...

31 Août 2021, 10:41 Message

Image


Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26782

Re: Liberté, liberté chérie...

5 Septembre 2021, 09:33 Message

L'Australie est décidément à surveiller :


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26782

Re: Liberté, liberté chérie...

8 Septembre 2021, 15:54 Message

Image


Article ici (Courrier stratèges)

Comment et pourquoi Macron et la caste ont décidé d’en finir avec la vraie démocratie

« En réalité, la fin de la démocratie est d’ores et déjà théorisée publiquement par la caste mondialisée. Cette théorisation se trouve de façon quasi-implicite dans le Great Reset, le fameux (et médiocre) ouvrage du fondateur du Forum de Davos, Klaus Schwab. Nous avons tous bien compris qu’une presse zombifiante interdit de lire ce livre sous peine de complotisme. Et pourtant, cette lecture donne les clés des mouvements auxquels nous assistons (je recommande ici chaleureusement le livre commentant le Great Reset que j’ai publié au mois d’avril, qui éclaire ces points).

Ainsi, dans la version française du livre disponible sur Internet, nous lisons ceci (pages 87 et 88):

La démocratie et la souveraineté nationale ne sont compatibles que si la mondialisation est contenue. En revanche, si l’État-nation et la mondialisation prospèrent tous deux, la démocratie devient intenable. Enfin, si la démocratie et la mondialisation se développent toutes deux, il n’y a plus de place pour l’État-nation. Par conséquent, on ne peut choisir que deux des trois – c’est l’essence même du trilemme. L’Union européenne a souvent été utilisée comme exemple pour illustrer la pertinence du cadre conceptuel offert par ce trilemme. Combiner l’intégration économique (un substitut à la mondialisation) et la démocratie implique que les décisions importantes doivent être prises à un niveau supranational, ce qui d’une certaine manière affaiblit la souveraineté de l’État-nation. Dans le contexte actuel, le cadre du « trilemme politique »
suggère que la mondialisation doit nécessairement être contenue si nous ne voulons pas renoncer à une certaine souveraineté nationale ou à la démocratie. Par conséquent, la montée du nationalisme rend le recul de la mondialisation inévitable dans la plus grande partie du monde ; une impulsion particulièrement remarquable en Occident. Le vote en faveur du Brexit et l’élection du président Trump et de son programme protectionniste sont deux indicateurs importants de la réaction brutale de l’Occident contre la mondialisation. Des études subséquentes valident non seulement le trilemme de Rodrik, mais montrent aussi que le rejet de la mondialisation par les électeurs est une réponse rationnelle lorsque l’économie est forte et les inégalités élevées.

On reconnaît ici une référence très orientée, et déjà très révélatrice, au trilemme de Rodrik, pour qui la mondialisation (entendue comme le multilatéralisme promouvant le libre-échange) ne peut pas coexister pacifiquement avec les Etats-nations et avec la démocratie.

L’objet ce cet article n’est pas d’épiloguer sur les propos de Rodrik, mais de relever ce que la caste mondialisée en retient, et le passage que nous citons est tout à fait éclairant : le Brexit, l’élection de Trump montrent le danger que le suffrage universel fait désormais peser sur la mondialisation : “le rejet de la mondialisation par les électeurs est une réponse rationnelle”… On ne pouvait pas mieux illustrer l’aversion au suffrage universel qui s’est affirmée depuis cinq ans dans la caste, et on pouvait pas mieux expliquer la dérive à laquelle nous assistons.

(...)

L’heure de la confrontation vient

Les démocrates ont ici compris ce qu’il leur reste à faire : leur devoir. L’heure du rapport de force vient, et nous ne le remporterons pas avec des fleurs au bout de notre fusil, ni avec le pessimisme des défaitistes morts de trouille, qui nous annoncent chaque jour une défaite certaine. Nous ne vaincrons pas non plus avec cette tribu d’avocats opportunistes qui marchandent leur parole et leur action.

Il nous faut désormais construire une démarche en deux temps :

1° donner une lisibilité politique à notre conception de la démocratie

2° construire un rapport de force victorieux avec la caste mondialisée et organiser son remplacement par une contre-élite attachée aux valeurs humanistes et laïques.

Je vous donne rendez-vous dans nos colonnes pour suivre ces étapes et y participer activement ! Nous avons besoin de votre énergie. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26782

Re: Liberté, liberté chérie...

9 Septembre 2021, 08:16 Message

Licencié pour un tweet anti-avortement (Bd Voltaire)

Le stupéfiant de l'histoire : c'est le patron de la boite qui a été licencié !
Le fanatisme religieux des émancipateurs est désormais sans limite.
La mère des batailles est devant nous.

PrécédenteSuivante

Retourner vers Politique & Nouvelles