Afficher le sujet - Liberté, liberté chérie...

Liberté, liberté chérie...

Sur la politique du pays, et sur l'actualité
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23421

Re: Liberté, liberté chérie...

19 Octobre 2020, 16:17 Message

(par Le Salon Beige)

Communiqué d’Anne Coffinier :

Chers amis de la liberté d’enseignement,

L’heure est grave. Si nous ne réagissons pas, demain vous n’aurez plus le droit de faire l’école à la maison à vos enfants, et vous n’aurez plus l’alternative des écoles privées hors contrat si vous en avez besoin ! Le président de la République a en effet annoncé sa décision d’interdire l’instruction en famille et d’accroître encore les contrôles sur les écoles privées hors contrat. Il se compare même à Jules Ferry en 1882. Rivaliser avec le père de l’école publique, ça a du style, c’est certain ! Ce n’est pas une petite référence dans le Panthéon républicain. Mais le projet n’en est pas moins révoltant et inacceptable. Il va nous falloir, ensemble, le contrer.

Tout d’abord, ne croyez pas “faire le jeu de l’islamisme” en défendant vos libertés éducatives de parents. Ne tombez pas dans ce piège ! Car la suppression du droit de faire l’école à la maison ou le renforcement des restrictions sur l’école privée hors contrat ne seront d’aucune utilité pour faire reculer l’islamisation de la France. Le président nous dit que notre pays a un problème avec au maximum 2000 enfants qui sont scolarisés à la maison ou dans des structures clandestines pour des raisons communautaristes islamistes. L’Etat va donc priver tous les parents de la possibilité d’instruire leurs enfants à la maison, quand ils l’estiment nécessaire, parce qu’une poignée de familles fanatiques se serviraient de cette liberté pour endoctriner leurs enfants ? Pourquoi ne supprime-t-on pas le droit de vote à tous les citoyens parce que certains votent pour des candidats dangereux pour la Nation ? Pourquoi ne supprime-t-on pas la télévision parce qu’on y diffuse des émissions avilissantes et stupides ? Bref, il en est de la liberté d’enseignement comme de toutes les autres : elles donnent lieu à des abus. Mais ce n’est pas une raison pour les supprimer. C’est la base de l’Etat de droit que de prendre le risque de la liberté. Et c’est notre devoir de citoyens et de parents que de nous battre pour garder nos libertés fondamentales.

On veut lutter contre l’islamisation de la société ? Faisons en sorte que les enfants sachent correctement lire et écrire, aient une solide culture qui leur permette de résister aux manipulations de bas étage. Et, surtout, rendons-leur la fierté de leur pays, de leur culture, de leurs ancêtres, et l’envie chevillée au corps de contribuer à leur place à la grandeur de la France. Nous aurons ainsi bien plus sûrement lutté contre l’islamisme qu’en nous laissant priver sans rien dire de nos libertés élémentaires.

Alors, je vous demande de m’aider à lutter contre ce projet de loi liberticide, qui est inutile pour démanteler les écoles clandestines dans lesquelles sont endoctrinés de jeunes musulmans. La preuve ? Hier la police a démantelé l’école clandestine de Bobigny. A-t-elle eu besoin de cette nouvelle loi qu’on prétend nécessaire d’adopter ? Non. Elle a simplement eu besoin de courage et de volonté politique.

Le courage et la détermination, c’est ce dont nous allons avoir besoin tout de suite pour défendre nos libertés injustement attaquées.

Educ’France et Créer son école sont mobilisées pour défendre vos libertés. Nous sommes en lien avec les parents, les associations de parents, les cours par correspondance et montons un groupe de députés et de sénateurs, tout en faisant travailler nos juristes sur la constitutionnalité problématique du projet de loi.

Mais nous ne pourrons pas réussir sans votre aide. Nous avons besoin de vous.

Pour nous aider à défendre vos libertés, nous vous demandons :

- d’écrire à Madame Brigitte Macron une lettre personnelle expliquant pourquoi il faut garder cette liberté de pouvoir instruire à la maison son enfant sans avoir à se justifier, et ce dans le cadre, bien sûr, du contrôle organisé par l’Etat

- d’écrire à votre député une lettre personnelle lui demandant de voter contre ces dispositions du projet de loi

- de signer et faire signer autour de vous notre pétition pour le maintien du droit à faire l’école à la maison

NB 1 : Ne pas sortir son enfant de l’école publique quand il est harcelé, quand il entre en dépression… c’est de la non-assistance à personne en danger. Et ces situations sont, hélas !, de plus en plus fréquentes. C’est tirer sur l’ambulance que d’interdire l’école à la maison et de vouloir freiner l’essor des écoles libres. Alors que l’école publique va mal, nous avons besoin de développer activement des alternatives, pas de les supprimer.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23421

Re: Liberté, liberté chérie...

19 Octobre 2020, 16:28 Message

Texte ci-dessus excellent, mais encore une pétition, une de plus, qui décolle à 8000 signataires environ pour l'heure. Encore et toujours le problème des réseaux dits sociaux : s'ils offrent des facilitations inédites pour communiquer et s'organiser, ils favorisent surtout l'éparpillement, l'atomisation, la concurrence stérile, bref : ce sont les moyens idéaux du "diviser pour régner".

Reste que Anne Coffinier et ses relais sont sans doute les plus aptes à mener la bataille d'influence auprès d'élus, ainsi qu'une éventuelle bataille juridique. Nous verrons bien ce que cela donnera. Pendant ce temps, il faut travailler à des alternatives locales, qui pourraient peut-être, dans le meilleur des cas, faire rhizome. Nous nous y employons à notre modeste échelle.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23421

Re: Liberté, liberté chérie...

27 Octobre 2020, 09:33 Message

Nihil nove sub sole.

« Il est incroyable de voir comme le peuple, dès qu’il est assujetti, tombe soudain dans un si profond oubli de sa liberté, qu’il lui est impossible de se réveiller pour la reconquérir : il sert si bien, et si volontiers, qu’on dirait à le voir qu’il n’a pas seulement perdu sa liberté, mais bien gagné sa servitude …». La Boétie, 1548.

« Isolés, tout à leur distraction, concentrés sur leurs intérêts immédiats, incapables de s’associer pour résister, ces hommes remettent alors leur destinée à un pouvoir immense et tutélaire qui se charge d’assurer leur jouissance (…) et ne cherche qu’à les fixer irrévocablement dans l’enfance. Il ne brise pas les volontés mais il les amollit (…), il éteint, il hébète. » Raffaele Simone, « Le Monstre doux » (Gallimard – 2010).


***

Ce fil, qui ne peut se réduire à la seule question de la liberté d'enseigner et d'éduquer ses enfants, si essentielle qu'elle soit, est maintenant "décroché" de la tête du forum ; sa position évoluera de nouveau comme les autres, au gré des messages. Cette question toutefois, dont j'ai dit l'importance ignorée, qui est même inimaginable pour presque tous nos concitoyens, hébétés à ce sujet à un point sidérant alors qu'il est si fondamental, si au cœur du Désastre qui nous emporte de façon archi patente, cette question continuera néanmoins d'être traité ici.

Dont acte : de notre côté, ce sont 28 familles de notre environnement immédiat qui ont finalement répondu à notre appel, et nous nous réunirons pour la première fois dimanche en fin d'après-midi dans une salle municipale, pour réfléchir ensemble à la meilleure façon de conserver, envers et contre tout, notre liberté. L'immense population des serfs alentour et au-delà ne le sait pas, mais nous sommes les derniers gardiens de la possibilité de leur liberté.

Messages: 3

Re: Liberté, liberté chérie...

27 Octobre 2020, 18:09 Message

Non, non : Raffaele Simone est un homme…

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23421

Re: Liberté, liberté chérie...

27 Octobre 2020, 18:12 Message

Oups... me voilà en pleine confusion de genre... je corrige, merci !
Tout ce qui se passe en ce moment m'exaspère tellement que je m'évertue à passer le moins de temps possible devant l'écran ; et que je bâcle un peu mes messages.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23421

Re: Liberté, liberté chérie...

27 Octobre 2020, 18:19 Message

Fin de l’école à la maison : ces dérogations qu’étudie l’Education nationale (Marianne)

Blanquer, l'E.N : ils cultivent l’ambiguïté. Un signal discret pour qui est concerné et veut bien comprendre, sans trop alarmer les furieux de la normalisation ? Un enfumage pour mieux piéger les gens et liquider une bonne fois cette "anomalie" scandaleuse, en fin finale ? Une hésitation sans lendemain ? A voir. Mais cela confirme qu'il faut tenter la chose, comme nous l'avons pensé dès le lendemain des "annonces" macroniennes. Quant à notre prochaine réunion des familles, il y a fort à craindre qu'elle ne puisse se tenir comme prévu, vu ce qu'on nous prépare en urgence : confinement le week-end, couvre-feu dès 19h, voire limitation des déplacements... ou retour du confinement des + de 65 ans ! La protection des fonctionnaires de l'hôpital public et l'offuscation de la démission volontaire des politiques qui ont tout fait pour rationner les soins depuis des décennies va nous coûter cher, très cher, à tous points de vue, y compris... sanitaire !

Avatar de l’utilisateur
Messages: 3828

Re: Liberté, liberté chérie...

27 Octobre 2020, 18:37 Message

Furieusement moderneux :

On pourrait donner une autorisation pour une année sur la base d’un projet éducatif, par exemple si des parents partent en bateau pendant un an. On examinera ces demandes au cas par cas.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23421

Re: Liberté, liberté chérie...

29 Octobre 2020, 09:10 Message


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23421

Re: Liberté, liberté chérie...

29 Octobre 2020, 10:36 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23421

Re: Liberté, liberté chérie...

31 Octobre 2020, 13:50 Message

De mieux en mieux.

Image


Ils auront le droit de tirer ? On confiera le tout à l'I.A. ?

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23421

Re: Liberté, liberté chérie...

2 Novembre 2020, 14:57 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23421

Re: Liberté, liberté chérie...

2 Novembre 2020, 19:26 Message

Image


***




***

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23421

Re: Liberté, liberté chérie...

5 Novembre 2020, 09:24 Message

Une enseignante verbalisée par des policiers en civil : « J’ai un sentiment de révolte et d’oppression ! »

« Cela s’est passé hier. Je suis enseignante et, entre deux cours, je suis sortie pour passer un appel. J’ai baissé mon masque en dessous de ma bouche pour que mon interlocuteur puisse m’entendre. J’étais dans une rue déserte et une voiture banalisée s’est arrêtée et deux policiers en civil sont sortis. Ils se sont présentés et m’ont dit qu’ils étaient de la police. Ils m’ont demandé mon attestation et ma carte d’identité. Je leur ai bien précisé que j’étais enseignante et je leur ai donné mon attestation et ma carte d’identité. Je leur ai demandé leur carte de policiers, puisqu’ils étaient en civil dans une voiture civile. À ce moment-là, ils m’ont expliqué qu’ils allaient me verbaliser puisque je portais mon masque sous le menton et que j’étais dangereuse. J’ai objecté que la rue était déserte et que lorsqu’ils étaient arrivés, j’avais remonté mon masque. Ils m’ont annoncé que je recevrais une amende d’ici deux à trois jours. »



Surveiller et punir.

Messages: 823

Re: Liberté, liberté chérie...

5 Novembre 2020, 10:07 Message

Quand les Forces de l'Ordre ne sont plus que le bâton brandi par le pouvoir au dessus de nos têtes, on est en droit de se demander s'il ne faut pas briser l'instrument. Je doute qu'un code de bonne conduite puisse y suffire. Je persiste à penser que ces corps utilisés depuis des décennies à contraindre, museler, rançonner la population, qui ont fait preuve dans cette mission d'une obéissance et d'un zèle exemplaires, sont inamendables et doivent être dissous.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23421

Re: Liberté, liberté chérie...

6 Novembre 2020, 10:17 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23421

Re: Liberté, liberté chérie...

6 Novembre 2020, 14:21 Message

Loi sécuritaire liberticide : la France prend de l’avance dans le Grand Reset technologique (courrier stratège)

« Issue notamment des travaux du députés Fauvergue, ancien patron du RAID, la loi de sécurité globale, actuellement en discussion à l’Assemblée Nationale rejoint curieusement des préoccupations déjà exprimées par le World Economic Forum de Davos, dans le cadre de son « Great Reset » (Grande Table Rase) proposée par son fondateur Klaus Schwab. On trouvera notamment dans l’ouvrage de celui-ci une promotion de la reconnaissance faciale (nous citons l’extrait utile de son livre ci-dessous, en anglais), présentée comme un outil de lutte contre le coronavirus. Dans le cas de la loi de sécurité globale, la proposition est plus largement sécuritaire, mais elle inspire de la même vision sociétale : utilisons les derniers moyens technologiques pour promouvoir le contrôle social.

Il aura donc fallu une pandémie pour que soit préparée dans l’indifférence générale une loi qui permettra un grand bond en avant technologique, digne du Grand Reset de Klaus Schwab. On notera par exemple que la proposition de loi, dans son article 22, autorisera la surveillance des rues par des drones équipés de caméras à reconnaissance faciale permettant l’identification des personnes en temps réels.

Vous avez bien lu. Ce texte n’est pas de la science-fiction. Il autorisera, dès sa promulgation, la police à identifier qui marche dans les rues. Bien entendu, tout cela est fait pour "protéger les manifestations" ou "lutter contre le terrorisme", mais on comprendra bien que personne ne s’occupera de savoir si l’identification générale et numérique des manifestants est faite au nom de leur protection, ou au nom de la protection de l’Etat. Dans la pratique, un drone passant au-dessus d’une manifestation permettra de nourrir, en temps réel, une vaste base de données recensant les citoyens disciplinés et les citoyens indisciplinés.

Et en cas de problème, on expliquera simplement qu’il s’agissait de lutter contre le COVID : on vérifie où se trouve le virus…

La France n’est donc pas très en avance sur les sujets technologiques en général, mais dans le domaine de la police et de la surveillance, elle n’a pas grand chose à envier aux autres. »


Se rappeler l'efficacité des drones turcs qui ont ait la différence dans la Haut-Karabach alors qu'initialement l'armée Azérie avait rapidement été bloquée.

PrécédenteSuivante

Retourner vers Politique & Nouvelles