Afficher le sujet - Prémices de la guerre qui vient

Prémices de la guerre qui vient

Sur la politique du pays, et sur l'actualité
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 21638

Prémices de la guerre qui vient

18 Septembre 2015, 09:09 Message

Celle qui s'annonce sera particulièrement chaotique et confuse, la ligne de fracture qui la parcourra, si elle passera principalement par une catégorie ethnico-raciale et religieuse d'un côté, elle-même profondément divisée et multiple, n'en sera pas moins antée de l'autre d'un tout autre clivage, indépendant, et bien plus profond, plus décisif quant à l'issue ultime, s'il y en a une, sur le long terme.


D!CI TV : Marion Maréchal-Le Pen violemment prise à partie à Guillestre


Messages: 1464

Re: Prémices d'une guerre civile

18 Septembre 2015, 09:21 Message

Oui, il y aura un affrontement gigantesque et complexe, pour savoir ce que l'Humanité choisit, soit sa destitution totale, soit un progrès inégalé dans la façon dont elle perçoit sa nature et la réalise.

Messages: 3089

Re: Prémices d'une guerre civile

18 Septembre 2015, 09:22 Message

n'en sera pas moins antée de l'autre d'un tout autre clivage, indépendant, et bien plus profond, plus décisif quant à l'issue ultime, s'il y en a une, sur le long terme.


Mais ne sommes-nous pas depuis 1789 et peut-être avant (orléanistes contre bourbons ou catholiques contre protestants) en état permanent de guerre civile ?

Avatar de l’utilisateur
Messages: 707
Localisation: Gournay en Bray Normandie

Re: Prémices d'une guerre civile

18 Septembre 2015, 09:24 Message

La défaite de la gauche se passera mal. Évidemment Cambadélis ne va pas confectionner des bombes, il se tuerait, mais certains de ses « alliés » connaissent le mode d’emploi.

Messages: 1464

Re: Prémices d'une guerre civile

18 Septembre 2015, 09:45 Message

En fait je pense que la guerre civile ne sera qu'un élément d'un affrontement mondial.

Messages: 1464

Re: Prémices d'une guerre civile

18 Septembre 2015, 09:51 Message

Je ne sais si cet article de NDF a été cité mais il sonne le tocsin sur le court terme en France (élections présidentielles)

http://www.ndf.fr/poing-de-vue/14-09-2015/les-elections-de-2017-seront-elles-annulees#.VfvBrt_tmkp

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 21638

Re: Prémices d'une guerre civile

18 Septembre 2015, 12:40 Message

Jeanne a écrit:En fait je pense que la guerre civile ne sera qu'un élément d'un affrontement mondial.
C'est ce que je crois également, du reste nous tâchons d'observer ici la concomitance des "crises" et leur possible dénouement global, en un pic cataclysmique, ou peut-être apocalyptique — c'est qu'elles ont la même origine ; pour l'heure le moment de la synchronisation pas plus que l'effet de dominos ne se profilent à l'horizon, sachant que tout peut sans doute basculer en très peu de temps, en un éclair même, tandis que les forces, en effet gigantesques, s'accumulent et s'acculent de toutes parts... Il est sans exemple que la puissance accumulée ne se délivre pas, tôt ou tard. Gigantomania (de γίγας gigas, et μανία mania).

Avatar de l’utilisateur
Messages: 624
Localisation: Occitanie

Re: Prémices d'une guerre civile

18 Septembre 2015, 13:14 Message

D’autant plus que la "synchronisation" n’est pas toujours nécessaire pour que cette "Gigantomania" provoque le chaos : il arrive parfois, sous l’effet du nombre, que le pont s’effondre même quand les soldats ne marchent pas en cadence lorsqu’ils le franchissent.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 21638

Re: Prémices d'une guerre civile

18 Septembre 2015, 14:04 Message

Des députés PS réclament la révocation de Robert Ménard (Le Figaro)

« Les mots de Bernard Cazeneuve les ont galvanisés. Les deux députés socialistes et animateurs du courant de la «Gauche forte», Alexis Bachelay et Yann Galut, ont lancé mercredi un appel pour la révocation du maire de Béziers, Robert Ménard. »

« L'intéressé pointe de "l'imbécilité en barre". »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 21638

Re: Prémices d'une guerre civile

18 Septembre 2015, 21:40 Message

Le Front National interdit de meeting à Saint-Maximin (Var Matin)

« Le tribunal administratif de Toulon a confirmé l'interdiction du meeting de rue du Front national, ce vendredi à Saint-Maximin. Marion Maréchal-Le Pen se rendra quand même sur place. »

Messages: 3089

Re: Prémices d'une guerre civile

18 Septembre 2015, 22:19 Message

« Le tribunal administratif de Toulon a confirmé l'interdiction du meeting de rue du Front national, ce vendredi à Saint-Maximin. Marion Maréchal-Le Pen se rendra quand même sur place. »

C'est la panique chez les franc-macons mais ce genre de manoeuvres ne serviront rien au régime, les prochaines élections seront cataclysmiques pour le pouvoir en place.

Avatar de l’utilisateur
Messages: 3531

Re: Prémices d'une guerre civile

18 Septembre 2015, 22:54 Message

Pardon ? Que viennent faire les francs-maçons là dedans ? Excusez-moi, je ne comprends pas.

Messages: 3089

Re: Prémices d'une guerre civile

18 Septembre 2015, 23:09 Message

Cher Eric,
Ne savez-vous pas que la majorité en place fourmille de franc-macons et qu'ils sont en particulier dans la justice et la police très nombreux et qu'ils donnent le la ?

Avatar de l’utilisateur
Messages: 3531

Re: Prémices d'une guerre civile

18 Septembre 2015, 23:18 Message

Non, je ne le savais pas. Et c'est très méchant, un franc-maçon, Rogemi ?

Messages: 3089

Re: Prémices d'une guerre civile

19 Septembre 2015, 08:11 Message

Rien à voir avec de la méchanceté mais ce sont la philosophie et les principes de cette secte (par exemple l'ancien ministre Vincent Peillon en est ainsi que de nombreux autres) qui participent à la dissolution de notre civilisation pour imposer le ONEWORLD.

Mais le sujet est très vaste.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 21638

Re: Prémices d'une guerre civile

19 Septembre 2015, 08:52 Message

Il n'y a pas que la majorité en place qui "fourmille" de francsmac, cher Rogemi ; on en trouve absolument partout, ce qui relativise grandement ce qu'on imagine être leur "influence". Qu'ils soient les héritiers un peu ridicules des fameuses "sociétés de pensée" (cf. Auguste Cochin — qu'il faut bien lire, et pas avec un esprit polémique et réactif) et des clubs qui ont tout le long du XVIIIème miné le terrain et milité sans relâche pour préparer ce qui adviendra avec la Révolution française, c'est l'évidence ; qu'ils perpétuent ce travail de sape ou d'utopie, comme on le voudra, en jouant encore aujourd'hui le rôle d'un réseau très secondaire pour Rastignac politiques, sans doute. Et puis ? Quelle importance ? Think Tank et autres "lobbys" sont autrement plus actif et nuisibles, la "modernité" les dépasse, et la "bataille idéologique" ne se gagnera certes pas contre ces pauvres d'esprit, encore à ressasser leur ressentiment anti-clérical et à prolonger indéfiniment leur mimétisme haineux vis-à-vis d'une Église qui n'existe plus ! Vraiment, en terme de sphère d'influence, de réseau, et de pertinence au regard de ce qui survient, vos francsmac sont dérisoires, surannés, inopérants. Sans eux, nous n'en serions pas moins là où nous en sommes...

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 21638

Re: Prémices d'une guerre civile

19 Septembre 2015, 09:14 Message

Image

Messages: 578

Re: Prémices d'une guerre civile

19 Septembre 2015, 09:20 Message

Qui toucherait à Ménard prendrait de très gros risques. Le baril de poudre attend son étincelle !

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 21638

Re: Prémices d'une guerre civile

19 Septembre 2015, 10:07 Message

Entretien avec Robert Ménard (Bd Voltaire)

Deux députés socialistes ont annoncé leur intention de saisir le président de la République pour demander votre révocation. Votre réaction ?

Je les trouve un peu mous en ce moment. S’ils veulent être dignes des « grands ancêtres », Fouquier-Tinville, l’homme de la Terreur de 1793 ou Beria, le ministre de l’Intérieur de Staline, ils devraient demander qu’on me déchoie de mes droits civiques, qu’on m’envoie en rééducation dans un camp aux îles Kerguelen. A minima, mon arrestation par le RAID. Juste ma révocation, c’est léger.

Il semble que ce manque de vigueur entraîne une faible mobilisation. Seulement 3.000 signatures à leur pétition. Alors que la vidéo qu’ils me reprochent a été vue, elle, tous hébergeurs confondus, par plus de 500.000 personnes ! Bref : peut mieux faire.

Cela étant, de quoi m’accusent-ils ? D’être dans l’illégalité ? Balivernes ! Un maire a parfaitement le droit d’aller avec la police municipale dans un immeuble et de dire à des squatteurs sa façon de penser. Sur ce point comme dans tant d’autres affaires, on assiste à une inversion radicale des faits et de leur présentation. Est-il normal que des gens entrés en France illégalement, entrés dans des appartements illégalement, bénéficiant illégalement de l’eau et de l’électricité, voient cette situation légalisée ou en cours de légalisation par le président de l’OPHLM, par ailleurs président de la communauté d’agglomération, et par l’État ?

Ce n’est pas la première fois que l’on réclame pareille sanction à votre égard.

Et sans doute pas la dernière. Pour une raison très simple : ces députés socialistes, inconnus du grand public national, se payent grâce à moi un peu de notoriété. Ils sont parmi les premiers à m’accuser de vouloir faire le buzz, mais ils en veulent leur part.

Cela étant, leur démarche obéit à un autre but que celui de faire parler d’eux. Ils veulent criminaliser mon action, comme d’ailleurs celle de tous ceux qui ne pensent pas comme eux. Ils savent que leur demande de révocation sera vaine, cette fois comme les précédentes. Mais, ce faisant, ils déplacent le débat. D’un sujet politique, propre à l’espace public, ils veulent faire un dossier judiciaire. Pour faire simple : avec eux, toute opinion non conforme n’est plus une opinion mais un délit.

Derrière leurs masques d’élus en costume-cravate, il ne faut pas se tromper : ces gens ne sont ni des démocrates ni des républicains. Ils veulent faire peur à toute vraie opposition. L’avis de la majorité du peuple, ils s’en fichent ! Ce sont des hommes de guerre civile.

Par ailleurs, Télérama et d’autres s’insurgent contre le fait que vous soyez invité sur des plateaux de télé : vous en êtes choqué ?

Je le prends comme un hommage. C’est qu’ils me jugent pas trop mauvais et que ça les dérange. Après, choqué… Ils sont tellement prévisibles. Ils se ressemblent tellement, tous, avec leurs préjugés qui nourrissent leur mépris. Demander une telle interdiction, c’est une défaite de la pensée.

Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve vous a personnellement attaqué hier au Sénat. Toujours à propos de la vidéo de votre visite aux réfugiés syriens, il a parlé de « comportement abject ». Une réponse ?

Cette attaque confirme tout ce que je viens de vous dire. Bernard Cazeneuve, impuissant notoire pour ce qui est des actes contre la délinquance, condamne verbalement un élu qui lui reproche de ne pas faire son travail de ministre de l’Intérieur. Il a de la chance, beaucoup de chance, que les Français ignorent à quel point l’État est démissionnaire face à la délinquance. Le journal municipal aura l’occasion, bientôt, de mettre M. Cazeneuve face à ses responsabilités pour ce qui est de Béziers. Quant on connaît la réalité et qu’on voit le ministre parader sous les ors du Sénat, on pourrait à bon droit être partagé entre la colère et le dégoût. Pour ma part, cela me fixe le devoir de ne pas changer de cap.

Avatar de l’utilisateur
Messages: 707
Localisation: Gournay en Bray Normandie

Re: Prémices d'une guerre civile

19 Septembre 2015, 10:15 Message

Je suis assez d’accord avec vous cher Didier. Mais comme le disait récemment un ami maçon dans une crise de sincérité « le problème est que maintenant nous prenons des nuls ». Comme certains postes sont « coutumièrement » réservés aux francs-maçons (président de certaines universités par exemple, il y en a aussi dans la magistrature) on trouve curieusement de très bons candidats éliminés au profit de mauvais.
Dans la magistrature le serment que prêtent les maçons d’assister leurs frères pose problème. Personne ne s’en occupe trop car justement le système est verrouillé. Mais si les magistrats catholiques prêtaient serment d’assister les catholiques justiciables on dirait, à juste raison, que c’est incompatible avec le statut de la magistrature.

Suivante

Retourner vers Politique & Nouvelles