Afficher le sujet - Démocrature remplaciste & sanitaire

Démocrature remplaciste & sanitaire

Sur la politique du pays, et sur l'actualité
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 25791

Re: Démocrature remplaciste

12 Février 2020, 20:02 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 25791

Re: Démocrature remplaciste

17 Février 2020, 09:56 Message

La "transparence" ou la couverture d'un totalitarisme panoptique au service exclusif du tirage des ficelles : les ombres dans la caverne n'ont jamais été plus efficaces que lorsque tout le monde croit tout voir, et que les surveillés pensent être surveillants.

S'il en est un qui est tenu par les c... c'est bien Macron. Et tout le monde sait, "en creux", ce qui lui pend au nez.

L’ère de la transparence (Bd Voltaire)

« Mais en vérité, le système n’a jamais été aussi opaque : la seule transparence qui existe, c’est la vie des hommes politiques et des journalistes qu’on connaît sur le bout des doigts pour les tenir au doigt et à l’œil ; s’ils s’écartent de la ligne fixée, s’ils dérapent, si le système décide de les faire déraper, aussitôt leur vie, exagérément noircie, est exposée en toute transparence à l’ensemble de la population, dans des termes de nature à la chauffer à blanc d’indignation.

À l’arrière-plan, il y a la transparence de la vie de tous les citoyens, par les téléphones, les connexions Internet, les relevés de comptes bancaires, etc., une propagande de plus en plus intrusive et multiforme incitant au repli et à la délation. Cela fait quelque temps qu’en Europe, les individus ne se sont pas trouvés dans un système aux yeux desquels ils sont aussi transparents, et vulnérables. On sait tout d’eux et, le moment venu, s’ils dérapent, on peut user contre eux de tous les leviers les plus pervers, en grossissant les traits potentiellement diabolisateurs, en éliminant les traits flatteurs et disculpants, tout en prétendant exposer une affaire ignoble en toute transparence.

Le résultat est l’opprobre publique pour le dérapant, et un avertissement sévère au restant du troupeau pour qu’il reste dans les plaisirs qu’on lui conçoit et, surtout, ne se mette pas à réfléchir et poser et prétendre résoudre les vrais problèmes : c’est cela, et rien d’autre, qu’on nous vend, inversion accusatoire, comme "société de la transparence". »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 25791

Re: Démocrature remplaciste

18 Février 2020, 09:41 Message

Christophe Barbier, sur France 5 : moquant “la tiédeur et la pusillanimité des politiques” qui s’inquiètent pour la liberté d’expression, il s’est étonné : “Les Chinois arrivent à bloquer tous les mots qui parlent de démocratie, pourquoi nous on n’arrive pas à bloquer tous les mots qui franchissent la loi ?”

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 25791

Re: Démocrature remplaciste

19 Février 2020, 22:01 Message

Comment George Soros a infiltré la Cour européenne des droits de l'homme (Valeurs)

« L'Autriche, la Grèce et l'Italie sont forcées de légaliser les unions homosexuelles ; la Pologne est sommée de favoriser le droit à l'avortement ; la France est obligée d'autoriser le changement de sexe “sur le papier” ; la Hongrie est contrainte d'abolir la prison à vie ; la Russie est santionnée pour avoir condamné les activistes féministes punks des Pussy Riot ; l'Autriche doit légaliser l'adoption par les couples homosexuels ; l'application de la charia en Grèce est validée. Des affaires sans lien entre elles ? Au contraire. Chaque fois, c'est la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) qui dicte sa loi à un pays européen. Chaque fois, une ONG liée au réseau de l'Open Society Foundations (OSF) est impliquée dans l'affaire. Chaque fois, l'un des magistrats qui prononcent le jugement est un ancien collaborateur de l'OSF ou de ses affiliées. Chaque fois, la sentence porte la marque de George Soros.

(...)

Soros aime à se présenter comme « un chef d'État sans État ». Il n'a en effet nul besoin d'État pour mener à bien son projet… Les 47 pays signataires de la Convention européenne des droits de l'homme sont dans l'obligation de mettre leurs législations nationales en conformité avec la jurisprudence établie par la Cour. Pourquoi donc tenter d'influencer 47 États différents quand on peut directement leur dicter ce qu'ils doivent faire par l'intermédiaire d'une juridiction supranationale ?

L'affaire des crucifix trotte dans la tête de Grégor Puppinck, qui a assisté, depuis, à plusieurs situations dans lesquelles les liens d'un juge avec une organisation pouvaient affecter un jugement. Le docteur en droit entreprend alors un premier travail de fourmi : passer au crible les curriculum vitæ des 100 juges ayant siégé depuis 2009 pour identifier leurs liens avec les ONG actives auprès de la CEDH. Il épluche méticuleusement toutes les données publiques mises à disposition par l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe. Cette recension le mène beaucoup plus loin que ce à quoi il s'attendait. Six mois de recherche méthodique plus tard, il en tire une enquête fouillée appuyée par près de 200 pages d'annexes. Son travail dévoile un système qui a permis au réseau d'ONG de George Soros d'étendre son influence sur la Cour européenne des droits de l'homme et de la convertir progressivement à son idéologie. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 25791

Re: Démocrature remplaciste

21 Février 2020, 20:36 Message

L'article, et le dossier sur lequel il se fonde, de Valeurs Actuelles (cf. ci-dessus) fait réagir. A l'étranger.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 25791

Re: Démocrature remplaciste

6 Mars 2020, 09:23 Message


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 25791

Re: Démocrature remplaciste

8 Avril 2020, 13:39 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 25791

Re: Démocrature remplaciste

3 Novembre 2020, 09:37 Message

« Le gouvernement s’est mis à penser pour nous, à faire le tri de nos besoins et envies.

Les produits non-essentiels sont désormais interdits à la vente, les commerces non-essentiels ont été fermés et sont voués à la faillite, tout comme les fabricants de ces choses non-essentielles dont l’achat nous met, dit-on, en danger de mort.

Sans me connaître, le gouvernement a décidé de ce qui est et de ce qui n’est pas essentiel pour moi. Il s’est, donc, substitué à moi – et à chacun d’entre nous – et juge à ma place de ce qu’il m’est autorisé de désirer. Il a placé sa volonté au-dessus de la mienne, dans un domaine qui n’est pas et ne devrait jamais être de sa compétence.

Des bureaucrates ont dressé à la va-vite ma liste de courses. Nos listes. Elles sont toutes identiques. Nous devons tous vouloir les mêmes choses. De même que nous portons le même masque et que nos vies sont réduites au même programme. La standardisation de la société commence.

On nous explique, ou bien on nous expliquera bientôt que la limitation des choix – ce qui veut dire des possibilités – est décidée pour notre bien.

Le monde soviétique ne fonctionnait pas autrement. On commence par éliminer la marchandise non-essentielle, on interdit ensuite les idées non-essentielles, on finit par brûler les livres non-essentiels, et on est réduits à vivre tous de la même manière, selon des règles très strictes, contents s’il arrive de trouver, de temps en temps, quelques-uns des produits autorisés. » (Lettre Patriote)


***


Le confinement devient punitif (Contrepoints)

« L’État n’est pas capable d’évaluer les dégâts irrémédiables qu’il est en train de produire. Et s’il suivait les conseils qu’il prodigue aux grandes surfaces et aux commerçants ? Si l’État se concentrait sur l’essentiel de ses missions, en particulier en matière de sécurité, secteur dans lequel il est totalement défaillant depuis plus de 50 ans ? Si les citoyens se dégageaient un peu de son joug pour éviter la misère qu’il est en train de programmer pour le pays ? Il est temps de sortir de la culture de la servilité. »


***


Image



Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 25791

Re: Démocrature remplaciste

3 Novembre 2020, 10:04 Message

Image



***




"Il faut prendre toutes les mesures pour protéger la population" !

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 25791

Re: Démocrature remplaciste

22 Novembre 2020, 09:47 Message

Image

Messages: 1065

Re: Démocrature remplaciste

22 Novembre 2020, 10:57 Message

Bon, comme ça c'est clair? On sait qui est le maître.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 25791

Re: Démocrature remplaciste

27 Novembre 2020, 10:36 Message

« Dans un pays qui a 2,5 millions de Cartes Vitale en trop, la fraude électorale est-elle inimaginable ? » demande Combaz, non sans raison...


Messages: 477

Re: Démocrature remplaciste

7 Décembre 2020, 14:19 Message

Europe1 via msn Covid-19 : les pistes d'Alain Fischer pour rétablir la confiance vaccinale

Extrait :
[...]Pour ce professeur d'immunologie et chercheur en biologie, qui va présider le "conseil d'orientation de la stratégie vaccinale" chargé d'appuyer le gouvernement, l'adhésion de la population sera favorisée par "des messages bien faits, ciblés, répétés, en évitant les arguments d'autorité, les injonctions émanant des responsables sanitaires". "On peut s'inspirer de ce qui a été bien fait en 2018 pour accompagner l'obligation vaccinale chez les enfants", a-t-il déclaré, en référence aux huit vaccins, jusqu'alors recommandés, rendus obligatoires chez les petits, en plus de trois qui l'étaient déjà. [...]
[...] "Ensuite, il est possible que les personnes vaccinées deviennent des ambassadrices du vaccin", a plaidé le Pr Fischer. "Les représentants de la société civile et les associations de patients de maladies chroniques ont aussi un rôle important à jouer pour faire progresser la confiance".[...]

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 25791

Re: Démocrature remplaciste

16 Mai 2021, 08:09 Message

Royaume-Uni : une étudiante qui a déclaré que « les femmes ont un vagin » sanctionnée par son université pour propos « offensants et discriminatoires » (Bd Voltaire)

« Une étudiante de 29 ans qui a déclaré que "les femmes ont un vagin" et ne sont "pas aussi fortes que les hommes" fait face à des mesures disciplinaires de la part de l’université à la suite de plaintes de ses camarades qui ont jugé ses propos "offensants et discriminatoires", relate le Daily Mail.

Dénoncée à la direction de l’université par ses camarades de classe à la suite du débat

Lors d’un séminaire vidéo sur le féminisme de genre et la loi, Lisa Keogh, étudiante en droit à l’université Abertay de Dundee, en Écosse, a déclaré que les femmes étaient nées avec des organes génitaux féminins et que la différence de force physique entre les hommes et les femmes "était un fait", tout en s’interrogeant sur la participation des femmes trans aux arts martiaux mixtes et en affirmant "qu’une femme qui avait de la testostérone dans son corps pendant 32 ans serait génétiquement plus forte que la femme moyenne".

Elle a été dénoncée à la direction de l’université par ses camarades de classe à la suite du débat. L’étudiante de 29 ans, mère de deux enfants, qui en est à sa dernière année, fait maintenant face à une enquête officielle de l’université pour commentaires "offensants et discriminatoires".

Elle a déclaré au Times : "Je pensais que c’était une blague. Je pensais qu’il n’y avait aucun moyen pour l’université de me poursuivre pour avoir utilisé mon droit légal à la liberté d’expression." La jeune femme craint désormais que ses ambitions de devenir avocat ne soient mises en péril par l’action disciplinaire de son université. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 25791

Re: Démocrature remplaciste

25 Mai 2021, 09:09 Message

USA : recomptage des bulletins, fraude avérée. Que peut-on attendre ? (Bd Voltaire)

Réponse : rien, évidemment !

« L’audit des votes du comté de Maricopa (Arizona) est loin d’être terminé puisque seuls 500.000 bulletins (sur 2.100.000) ont été recomptés. Il demeure que ce chiffre est statistiquement assez élevé pour donner une idée plus précise de l’ampleur de la fraude : les auditeurs ont signalé des écarts de 5 à 17,5 % selon les lots, au profit exclusif de l’actuel président. Rappelons qu’il n’a remporté officiellement le comté que de seulement 2,2 %.

Bon, et maintenant ?

Eh bien, même si le recomptage confirmait ce qu’on sait déjà, il ne se passerait probablement rien. Les médias feraient le black-out sur l’information et les élections ne seraient pas pour autant invalidées pour une impérieuse raison : le Congrès les a ratifiées par un vote le 6 janvier.

Il s’agit d’une disposition de la Constitution américaine qui neutralise les recours en annulation pour éviter de perturber l’exercice de ses fonctions par le président nouvellement élu.

C’est pourquoi le Congrès, et notamment Pence qui présidait alors le Sénat, avaient le pouvoir de reporter la validation et d’ordonner un audit. Ce ne fut pas le cas. Le Congrès est souverain et Joe Biden fut désigné comme le 46e président des USA.

Certes, celui-ci pourrait démissionner sous la pression. OK, mais dans ce cas, Kamala Harris prendrait sa place. Et si celle-ci se retirait également, le rôle reviendrait à Nancy Pelosi, etc. »

PrécédenteSuivante

Retourner vers Politique & Nouvelles