Afficher le sujet - Démocrature remplaciste, sanitaire & écologiste

Démocrature remplaciste, sanitaire & écologiste

Sur la politique du pays, et sur l'actualité
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26446

Re: Démocrature remplaciste, sanitaire & écologiste

6 Septembre 2021, 08:55 Message


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26446

Re: Démocrature remplaciste, sanitaire & écologiste

6 Septembre 2021, 09:21 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26446

Re: Démocrature remplaciste, sanitaire & écologiste

6 Septembre 2021, 18:09 Message

Cela devient un argument commercial...

Image



***


Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26446

Re: Démocrature remplaciste, sanitaire & écologiste

9 Septembre 2021, 13:06 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26446

Re: Démocrature remplaciste, sanitaire & écologiste

9 Septembre 2021, 13:27 Message

Totalement scandaleux.
Il faut arrêter les juges.

Prison avec sursis pour l'ex-porte-parole de Génération identitaire (Le Point)

« Selon le procureur, la porte-parole du mouvement, Anne-Thaïs du Tertre d'Escoeuffant, dite Thaïs d'Escufon, une étudiante toulousaine de 21 ans, avait "stigmatisé" les migrants dans une vidéo Youtube publiée le 21 janvier en affirmant qu'il était "scandaleux qu'un migrant puisse traverser la frontière".

Des propos qui caractérisent "ce passage de la frontière comme un danger, c'est une spéculation sur la notion de danger alors que rien n'est argumenté". »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26446

Re: Démocrature remplaciste, sanitaire & écologiste

9 Septembre 2021, 13:41 Message

Retour au sanitaire.


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26446

Re: Démocrature remplaciste, sanitaire & écologiste

10 Septembre 2021, 17:05 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26446

Re: Démocrature remplaciste, sanitaire & écologiste

11 Septembre 2021, 08:35 Message

Soros et l’ONU : un rapport qui dérange (Bd Voltaire)

En complément de précédents rapports montrant sous d'autres angles encore l'activisme mortifère de ce malfaisant en chef.

« Genève, vendredi 3 septembre. Au siège des Nations unies, une bombe vient d’exploser. Il s’agit du nouveau rapport de l’European Center for Law and Justice (ECLJ), dirigé par Grégor Puppinck. Et ses conclusions risquent de déranger quelques experts prétendument bénévoles, aux poches en réalité bien remplies.

« Quelques organisations privées exercent une emprise croissante sur le plus haut niveau mondial de protection des droits de l’homme », révèle le rapport. Officiellement non rémunérés, des experts ont reçu "au moins 11 millions de dollars en dehors de tout contrôle de l’ONU, principalement en provenance de la fondation Ford, de l’Open Society de George Soros et de donateurs anonymes", écrit Valeurs Actuelles, premier média à avoir révélé l’affaire. Le milliardaire américain George Soros peut ainsi influencer, voire imposer son idéologie progressiste et mondialiste sur le Conseil des droits de l’homme de l’ONU par le biais d’un petit nombre d’ONG. L’UNICEF, l’OMS, le Haut-commissariat pour les réfugiés, l’UNESCO percevraient des milliards, pratique que l’ECLJ qualifie de "corruption silencieuse ".»

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26446

Re: Démocrature remplaciste, sanitaire & écologiste

13 Septembre 2021, 08:19 Message

Image

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26446

Re: Démocrature remplaciste, sanitaire & écologiste

14 Septembre 2021, 15:02 Message


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26446

Re: Démocrature remplaciste, sanitaire & écologiste

14 Septembre 2021, 15:32 Message

Il y a encore autre chose : c'est mondial, ou plutôt occidental, en mode fin de civilisation, en mode terminal — "On achève bien les chevaux".

Vidéo ici, parmi tant d'autres.

Cette bataille est bien plus essentielle et décisive que n'importe quelle autre ; y compris celle du Remplacement. En vérité, elle l'encadre.

Que chacun y réfléchisse bien ! Notamment les trop nombreux qui passent totalement à côté de ce qui survient, qui comme toujours ne vient pas d'où on l'attendait, qui prend par surprise et déjoue toutes les analyses idéologiques, et qui berne (presque) tout le monde, y compris parmi les plus lucides.

Messages: 562

Re: Démocrature remplaciste, sanitaire & écologiste

14 Septembre 2021, 17:15 Message

S'il fallait une preuve que cette crise sanitaire n'est plus sanitaire mais politique: depuis au moins le début de l'été il n'y a guère qu'en Occident que la pandémie dure encore, et ce n'est aussi que dans cette région politique du monde (et non géographique, cas de l'Australie, partie de l'Occident et situé en pleine zone Asie-Pacifique, qui présente les mêmes symptômes politique du covid) que l'obsession vaccinatoire des gouvernants est absolue.

Mais il y a plus: les chiffres de mortalité générale (covid et non-covid) révèlent une différence de 35000 décès supplémentaires dans la période de 18 mois correspondant à l'état d'urgence sanitaire en France par rapport aux chiffres des 18 mois qui ont précédé cette crise, ce qui se situe très loin des 120000 morts covid que publient le gouvernement et ses organes de presse pour cette période.

Ensuite, il y a ce phénomène très surprenant, effarant même: les chiffres de la grippe saisonnière se sont effondrés; ils sont passés d'une fourchette annuelle de 30 à 40 mille cas pour les années antérieures à 2020 à 1800 environ pour l'hiver 2020-2021.

C'est qu'on ne meurt pas deux fois, même dans les labyrinthes de la statistique gouvernementale: de la grippe ET du covid. Le principe des vases communicants statistiques a joué à plein: le covid a annihilé la grippe saisonnière dans les registres de la bureaucratie sanitaire hexagonale!

Le constat est clair, il est incontournable: la corruption financière (contrats léonins avec les grands laboratoires) et la manipulation politique dûment concertée à l'échelle de tout l'Occident, du Canada à la Nouvelle-Zélande en passant par Bruxelles et Paris, espace où les gouvernants usent partout des mêmes éléments de langage, entretiennent artificiellement une pandémie fantôme, parce qu'éteinte, en serrant la vis politique et sociale toutes les semaines d'un tour supplémentaire.

Sait-on, par exemple (je l'ai appris dans une des vidéos de Philippot) que l'Elysée, oui, l'Elysée le mois dernier, a reçu en catimini (aucun communiqué de presse, rien) les représentants du Club Dolder actuellement présidé par le patron du géant pharmaceutique Pfizer ? Ce Club Dolder réunit en secret tout le gratin des industries pharmaceutiques internationales pour y fixer "les grands lignes stratégiques" du secteur. Macron ne pouvait pas laisser passer ça. Ce type est une ordure achetée, comme le sont la plupart des grands leaders vaccinistes.

Bien se mettre en tête qu'il n'est guère que dans une poignée de pays (dont le nôtre) que les pouvoirs publics interdisent le recours à des traitements médicaux autres que ces faux vaccins produits par ces groupes. Il n'est pas possible de ne pas faire le rapport entre ce phénomène inédit et les liens d'intérêt entre les industriels producteurs de ces faux vaccins, qui blessent et tuent, et l'oligarchie politique de ces pays, qui se tutoient dans leurs sociétés secrètes.

Il y a là matière à faire la révolution. Il est enthousiasmant de voir les peuples se réveiller à l'échelle de tout cet Occident meurtri par des gouvernants voyous. On songe à l'Europe de 1848.

Lien vers un article présentant la réunion du Club Dolder à l'Elysée, contenant la vidéo de Philippot (qui a eu vent de cette réunion par "la Lettre de l'expansion").
https://changera.blogspot.com/2021/09/l ... e-big.html

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26446

Re: Démocrature remplaciste, sanitaire & écologiste

16 Septembre 2021, 17:46 Message

Image


Non ?


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26446

Re: Démocrature remplaciste, sanitaire & écologiste

17 Septembre 2021, 06:25 Message

3.000 soignants ont été suspendus mercredi (Bd Voltaire)

« « Nous ne reculerons pas », prévient Jean Castex. « Le refus de se vacciner ne donnera lieu à aucun arrêt maladie », ajoute Olivier Véran, promettant d’effectuer des « contrôles systématiques » non pas en zones où il n’y a plus de république mais plutôt où il y a urgence : pour « toute prescription jugée suspecte ». Ou quand certains soignants sont renvoyés au rang de délinquants. « Les soignants sont des gens responsables et dévoués et ne pas être vacciné n’est pas un acte criminel ! » rappelle le Dr Gérald Kierzek, dans Le Figaro.

« On va avoir la position la plus dure possible », renchérit le bon petit soldat Benoît Elleboode, directeur de l’ARS Nouvelle-Aquitaine, qui annonce, lui aussi, « démarrer très rapidement » des « contrôles surprise » dans les établissements et chez les libéraux. Et voilà que ce gouvernement, clairement dur avec les faibles et faible avec les forts, se félicite des « effets très positifs » de sa menace de suspension immédiate du contrat de travail sans rémunération.

« Il y a eu hier quelque 3.000 suspensions qui ont été signifiées à du personnel des établissements de santé ou médico-sociaux qui n’étaient pas encore rentrés dans un parcours de vaccination sur 2,7 millions de salariés », indiquait Olivier Véran au micro d’Yves Calvi, soulignant que « la continuité des soins a été assurée », mercredi. Pour autant, malgré une situation en apparence maîtrisée, des opérations sont déprogrammées, des consultations reportées, comme à l’hôpital de Montélimar du fait de l’absence de trois médecins anesthésistes travaillant au bloc. La direction envisage de « réduire la voilure » dans un autre service où « trois allergologues seront aussi absents », rapporte, à l’AFP, Philippe Charre, le directeur adjoint.

Et le Dr Véran de qualifier un peu rapidement ces personnes suspendues qu’il décrit comme « essentiellement du personnel de service support, très peu de blouses blanches, c’est-à-dire surtout dans les secteurs de blanchisserie ou d’alimentation, ou voilà… Vous voyez ce que je veux dire… », lâche-t-il d’un air entendu. Mais quel message veut-il faire passer, exactement ? Que ce sont des emplois moins qualifiés et que cela explique leurs réticences, qu’il y aurait corrélation entre interrogations et niveau de formation ? Ou que ce sont plutôt des personnes en seconde ligne dans les hôpitaux et, donc, sans contact direct avec les patients ?

Pas vraiment de quoi s’enorgueillir, donc, tandis que du personnel manque à l’appel et « que le dialogue est rompu à l’hôpital (ou dans le système de santé d’ailleurs) entre le “management” et les acteurs du soin, entre ceux qui décident et ceux qui font. On peut véritablement parler de maltraitance institutionnelle et de harcèlement, maintenant », selon le Dr Kierzek. »


***


L’écologiquement responsable : cartes bancaires et interdictions en série, bienvenue dans le « Meilleur des Mondes » (Bd Voltaire)


« En Suède, au pays d’Alfred Nobel, une jeune société appelée Doconomy a mis au point, il y a déjà deux ans, souvenez-vous, une carte de paiement écologiquement responsable. Son nom ? « DO », tout simplement. Cette carte, en plus de payer vos envies, calcule en temps réel l’équivalent carbone émis par vos achats. Ainsi, si vous achetez un pantalon, votre carte indique que vous avez rejeté 20 kg de gaz carbonique (CO2) dans l’atmosphère si votre vêtement est « made in China » et seulement 0,5 kg s’il est fabriqué près de chez vous. Selon une étude de l’ADEME, réalisée en 2016, un Français émet en moyenne près de 11,9 tonnes de CO2 par an, dont 75 % sont liées à sa consommation courante. Or, pour atteindre la neutralité carbone, il devrait émettre moins de 2 tonnes. La carte Do est l’outil qu’il vous faut si vous voulez être un citoyen éco-responsable.

Oui, mais ! Si la carte ordinaire est la « DO White », il existe une « DO Black », légèrement plus contraignante. Vous entrez le pourcentage de CO2 que vous ne voulez pas dépasser et, lorsqu’il est atteint, votre carte transmet à votre smartphone un message simple : « Achat refusé, quota de CO2 atteint. » Alors là, vous êtes super éco-responsable : vous sauvez la planète en calibrant – vous-même – votre taux de rejet de CO2 et, par conséquent, l’utilisation de votre moyen de paiement.

Oui, mais, encore une fois ! Et si quelqu’un d’autre que vous – votre banque par exemple, ou l’État, ou encore un organisme supranational invisible et despotique, ou qui vous voulez – en venait à prendre à votre place la décision du montant de CO2 que vous pouvez rejeter ? Facile, techniquement, avec la carte DO. Alors vous n’êtes plus maître de vos achats ! Imaginez, de surcroît, que l’on se dirige à grands pas vers la disparition de l’argent liquide, comme certains le pensent – la Banque de France prévoit que les paiements en espèces diminueront de 20% en 2025 –, alors, la boucle serait bouclée : plus de billets ni de pièces, plus de carte bancaire « libre », uniquement cette satanée DO à votre nom mais dont vous avez, par définition, perdu la maîtrise.

Parano ? Complotiste ? Peut-être. Mais alors, dans un autre domaine, il faudra bien expliquer le raisonnement du Bureau européen de l’environnement qui, pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, préconise de limiter la surface des logements à un certain nombre de m² par personne : de 14 à 20 m² pour une personne seule ; de 40 à 80 mètres carrés pour une famille de 4 personnes. Parano, n’est-ce pas ? »

PrécédenteSuivante

Retourner vers Politique & Nouvelles