Afficher le sujet - Haute trahison & Coup d'État insidieux

Haute trahison & Coup d'État insidieux

Sur la politique du pays, et sur l'actualité
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22713

Re: Haute trahison & Coup d'État insidieux

20 Mars 2020, 12:23 Message

Image


Image


Sapir prend peut-être un peu vite son point de vue pour une prévision, mais outre qu'une sanction politique majeure lors du règlement des comptes (si tant est, du train où vont les choses, qu'une telle chose soit encore d'actualité) est plus que probable compte tenu de l'évidence qui petit à petit remonte à la surface du mensonge institutionnel, c'est une possibilité qu'on ne peut écarter. Et qui serait ô combien justifiée. En n'oubliant pas, de fil en aiguille : Hollande, Sarkozy, Chirac, Miterrand, Giscard.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22713

Re: Haute trahison & Coup d'État insidieux

30 Mars 2020, 14:39 Message

Ne pas oublier "l'administration française", pour compléter les bombes du jour.

L’administration française définitivement fâchée avec la protection des citoyens (courrier stratège)

« L’administration française, engagée dans la lutte contre le coronavirus, vient de donner plusieurs exemples de sa capacité… à faire le contraire, à force d’être obsédée par les règles, les procédures et la détention de son petit pouvoir. J’en ai listé quelques-uns…

L’administration française supprime la téléconsultation en Alsace…

L’affaire est passée un peu inaperçue, mais elle est pourtant savoureuse. Le 20 février 2020, la presse locale annonçait la fermeture d’un centre de télémédecine dans le village d’Oberbruck, à 20 kilomètres de Mulhouse. Le Haut-Rhin était pourtant déjà l’épicentre de la contamination en France…

Les raisons données à cette fermeture étaient très simples :

"À l’issue de ces deux ans, on a fait le bilan avec l’ARS, qui a confirmé que l’expérimentation avait permis de recueillir une base de données importante. C’était un super-projet pour remédier à la désertification médicale. En revanche, le modèle économique n’était pas viable. Il fonctionnait avec des charges fixes trop lourdes par rapport au nombre de consultations. C’était trop coûteux, avec plus de 160 000 € de déficit enregistré. On a perdu beaucoup d’argent, ça nous a affaiblis", confie Fabienne Specht, directrice de l’Asame.

L’ARS, c’est-à-dire les services régionaux du ministère de la santé, a donc décidé de ne plus financer ce centre de téléconsultation installé à la campagne, parce qu’il coûtait trop cher… Cette fermeture est intervenue alors même que l’épidémie éclatait sur place. Et quelques jours avant que le Président Macron n’affirme que « quoi qu’il en coûte », il lutterait contre le coronavirus, et quelques jours avant que le ministre de la Santé ne fasse le promotion de la téléconsultation pour lutter contre l’engorgement des hôpitaux.

Bravo, l’administration française !

L’absurde guéguerre contre les cliniques privées

Avant même le confinement, la surcharge des hôpitaux publics est devenue une préoccupation majeure. Mais cette obsession n’a pas empêché l’administration de la santé de ne s’appuyer que sur les hôpitaux publics pour faire face à la vague qui arrivait, et de tenir à l’écart les méchantes cliniques privées.

À de nombreuses reprises, le président de la Fédération de l’Hospitalisation Privée, Lamine Gharbi, a pourtant proposé ses services. Mais un concert d’esprits bien-pensants (dont le président de l’hospitalisation publique) a expliqué que c’était un peu compliqué…

La FHP a pourtant proposé 4.000 lits de réanimation. Mais les services de l’État font la sourde oreille, en ne livrant pas de masques de protection aux cliniques…

Ce qui s’est passé dans la région Grand Est est dramatique. Sur place, les hôpitaux sont saturés et transfèrent des patients vers des territoires lointains alors que nous avons des réanimations à Strasbourg, Reims, Metz et Nancy. Le problème c’est qu’elles ne pouvaient pas fonctionner jusqu’à mercredi dernier car nous n’avions ni masques, ni tuniques pour les personnels. On marche sur la tête !

L’administration française en guerre contre les masques FFP2

Alors que la France s’est réveillée, début mars 2020, en pleine pénurie de masques FFP2, notamment dans les hôpitaux publics, l’administration ne s’est guère précipitée pour pallier au plus pressé.

Un chef d’entreprise, François B., a par exemple acheté des dizaines de milliers de masques à Shangai pour protéger ses salariés. Comme il est à la tête d’une petite entreprise, il a cherché des services de l’État pour écouler son surplus.

La réponse qu’il a reçue est déconcertante : l’homologation des masques était américaine et ne portait pas le certificat « CE ». Donc, les masques ne pouvaient être fournis aux soignants parisiens.

Voilà ce qui s’appelle avoir le sens des priorités : mieux vaut mourir sans masque que vivre avec des masques pour les soignants américains…

Surtout, ne testons pas avec des tests privés

Dans son obsession d’appliquer des procédures rigides et de garder le contrôle des opérations en écartant toute initiative privée, l’administration française a franchi un cap en refusant de confier à une clinique vétérinaire d’Indre-et-Loire la réalisation de 1.000 tests par jour.

Pour l’instant, le ministère refuse pour "un argument juridique" explique les présidents des 4 départements. Le cadre réglementaire est différent "entre médecine humaine et médecine animale, un argument qui n’apparait pas recevable aux départements en période de guerre".

Vous le voyez bien, là, le chef du bureau du ministère de la Santé, bien à l’abri de la contamination, expliquer aux malades sur le terrain que la réglementation ne permet pas d’agir, et que lui, au moins, il se préoccupe de l’intérêt général ?

Bureaucratie et stratégie de contrôle…

Les adeptes du service public comme meilleure protection contre les heurs et malheurs doivent bien se rendre à l’évidence aujourd’hui. L’administration française place son pouvoir et ses procédures très au-dessus de la protection des citoyens.

Il faut d’urgence remettre à plat son fonctionnement. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22713

Re: Haute trahison & Coup d'État insidieux

8 Avril 2020, 17:27 Message

Image


Là, c'est la Syrie qui fait mieux que nous....

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22713

Re: Haute trahison & Coup d'État insidieux

8 Avril 2020, 18:05 Message


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22713

Re: Haute trahison & Coup d'État insidieux

9 Avril 2020, 09:17 Message


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22713

Re: Haute trahison & Coup d'État insidieux

24 Avril 2020, 08:15 Message

Voilà qui est bien sage et minimal ; mais qui confirme bien que le nœud du problème est bien le mensonge, et que ce sera l'accusation dont ils ne pourront se sortir.

***

Le problème, c’est qu’ils ont menti (Lettre Patriote)

« À l’extrême limite, les Français n’en veulent pas au gouvernement de ne pas avoir été prêt. Qui peut vraiment clamer avoir été prêt pour une telle pandémie ?

À l’extrême limite, les Français n’en veulent pas au gouvernement de s’être retrouvé sans ressources, puisque la faute en retombe aussi bien sur les gouvernements précédents,qui ont asséché les réserves nationales de masques.

À l’extrême limite, les Français savent bien que l’exécutif n’est pas constitué de surhommes et que chacun peut faillir. Les Français n’en veulent à personne de faillir.

Mais ce qui ne passera pas, ce qui ne sera pas pardonné, ce qui se paiera très cher, ce sont les mensonges. Au lieu de dire “nous ne sommes pas prêts, retroussons-nous les manches ensemble et fabriquons des masques”, ce qui aurait – pour reprendre leur jargon débile – permis de “faire nation”, au lieu de cela, ils ont menti.

Ils ont envoyé au front une femme-clown habillée en pyjama, méprisante, hautaine, avec pour seule mission : “Prenez-donc les Français pour des imbéciles et allez-donc leur raconter n’importe quoi.”

Il n’était pas nécessaire de mentir au peuple. Ça n’avait aucun intérêt. Et puis c’était à courte vue. Le temps ferait forcément son œuvre, les mensonges seraient forcément pointés du doigt et la vérité révélée ! Il faut être bien bête, bien naïf, bien En Marche, pour espérer l’inverse, pour espérer s’en sortir avec un nouveau mensonge chaque fois pour couvrir les précédents.

Le peuple demandera des comptes.

Le système est bien protégé, et les comptes ne se demanderont pas à travers le circuit judiciaire. Ce qui est peut-être dommage, car lorsque la Justice ne peut être saisie, il est à craindre que l’on se fasse justice soi-même.

Par conséquent, la plus grande peur de l’exécutif, c’est l’énorme déflagration populaire au sortir du confinement, lorsqu’il ne restera plus qu’un tas de menteurs dans les allées du pouvoir, qui frôleront les murs, ne pourront plus sortir en public, et que la France découvrira les centaines de milliers d’emplois disparus, le chômage endémique et les vies détruites.

Il suffisait de dire “On n’a pas de masques, fabriquons-les ensemble”.

La France se serait levée et aurait fait son œuvre. Aucune confinement n’aurait été nécessaire – à l’image de ce qui se passe à Hong-Kong – et tant de morts n’auraient pas été à déplorer.

Il suffisait de ne pas mentir aux Français.

Maintenant, c’est trop tard.

Et d’une manière ou d’une autre, ils paieront. Probablement très cher. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22713

Re: Haute trahison & Coup d'État insidieux

24 Avril 2020, 10:10 Message

Coronavirus: le ministère de la Santé avait été alerté de la pénurie de masques dès 2018 (Challenges)

« Le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, avait reçu dès 2018 une note l'informant que le stock d'Etat de masques était en grande partie périmé et insuffisant. En mai 2019, l'agence Santé publique France publiait un avis de médecins experts réclamant la constitution d'un stock d'un milliard de masques. »


Ce cher Salomon...

Un extrait plus large d'une vidéo récemment relayée ici en version très courte.





***


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22713

Re: Haute trahison & Coup d'État insidieux

24 Avril 2020, 15:24 Message

Bercoff devrait bien recevoir notre pétition...


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22713

Re: Haute trahison & Coup d'État insidieux

24 Avril 2020, 15:26 Message

Ça chauffe.

Image

Messages: 710

Re: Haute trahison & Coup d'État insidieux

26 Avril 2020, 02:54 Message

https://youtu.be/TgnjJJ58fBA

samedi, avril 25, 2020
Le grand fan club de Salomon
Au procès (je comprends qu’il y en aura un vu le nombre de plaintes déjà déposées), Salomon sera le fusible idéal à faire sauter, comme Garetta à l’époque du sang contaminé.
Je serais lui, je ne compterais pas trop sur mes « amis » politiques. Il va se sentir très seul.

Je ne le plains pas.
FBOIZARD

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22713

Re: Haute trahison & Coup d'État insidieux

26 Avril 2020, 08:12 Message

Certainement que l'imbuvable Salomon, qui irrite chaque jour un peu plus tout un chacun, fera un "fusible" idéal ; mais compte tenu de la gravité des conséquences de l'impéritie consternante de nos Pieds Nickelés, il serait plus qu'étonnant que cela suffise...

« Certes, le Président est intouchable, mais ses ministres ne le sont pas, et s’ils étaient reconnus coupables de mise en danger de la vie d’autrui, c’est le pouvoir tout entier qui serait ébranlé… » (Vanneste)

Le Président lui-même n'est pas si "intouchable" que cela ; en tout état de cause son élimination seule pourra solder les comptes, et c'est presque dommage ; car c'est bien plus largement et profondément au sein la structure étatique qu'une purge s'impose, et non seulement au niveau politique. Et ne parlons pas du complexe industrialo-médiatique, ces fabricants de mensonges de masse...


***


N’ayez pas peur… (Bd Voltaire)

« Une fois passé la sidération, de plus en plus de Français embastillés à domicile par un pouvoir devenant arbitraire se demandent si celui-ci ne serait pas plus en guerre contre son peuple que contre le virus. Beaucoup s’interrogent sur le sens réel des séances quotidiennes d’hypnose médiatique dont on connaît l’efficacité depuis qu’Orson Welles, sur CBS, en 1938, mit en scène une invasion extra-terrestre, provoquant paniques et suicides.

La peur est devenue un moyen de gestion des masses. Déjà, en 1950, les Soviétiques suscitèrent un mouvement pour la paix en instrumentalisant la peur atomique, les manifestations étant à l’Ouest, les gains politiques à Moscou. Plus récemment, l’objectif de gouvernance mondiale justifia l’hystérie sur la question pourtant sérieuse du réchauffement climatique. Mais les peuples ne s’en inquiétant guère, la psychose pandémique pourrait être devenue le moyen génial d’une probable transformation globale.

Chacun comprend bien, aujourd’hui, qu’une gestion efficace de la pandémie ne justifiait pas le confinement décidé à partir des seuls calculs d’un statisticien de l’Imperial College, Neil Ferguson, annonçant des millions de morts dans le monde (dont 500.000 en France), prévision ramenée ensuite à quelques dizaines de milliers, selon Le Monde.

Les déclarations récentes du professeur nobélisé Montagnier sur l’origine scientifique du virus renforcent les questionnements des déviants de la pensée officielle, tandis que, dans le réel, les effets du mal sont bien moins destructeurs qu’annoncés, ce qui donne raison au professeur Raoult qui, toujours, dédramatisa.

La gravité d’une situation qui nous est présentée à l’égal d’une contamination nucléaire paraît être à relativiser. Ne peut-on pas, alors, s’interroger sur les motivations réelles de nos dirigeants qui ont « suicidé » le pays économiquement avec une rapidité déconcertante. On a du mal à croire à la seule imprévoyance et le recours à la métapolitique, cet au-delà du regard profane, s’impose pour tenter de discerner.

On se souvient du livre de Naomie Klein, La Stratégie du choc, traitant de la mutation du capitalisme par l’instrumentalisation des chocs psychologiques collectifs. On se rappelle aussi, qu’en 1997, aux États-Unis, les néoconservateurs écrivaient dans le Projet pour le nouveau siècle américain que « les formes avancées de guerre biologique qui peuvent “cibler” des génotypes spécifiques peuvent transformer la guerre biologique du domaine de la terreur en un outil politiquement utile ».

Ainsi, derrière la stratégie du conditionnement généralisé se cacherait-il la réalité d’une ingénierie sociale coercitive mise au service d’un changement de paradigme politique, à l’heure où les peuples tétanisés sont pris entre le marteau pandémique et l’enclume de la dette ?

Dépassons notre peur pour éviter le futur que nous prédisait George Orwell, écrivant que "si vous désirez une image de l’avenir, imaginez une botte piétinant un visage humain éternellement". »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22713

Re: Haute trahison & Coup d'État insidieux

26 Avril 2020, 18:51 Message

Du Président du syndicat UFML

Image

Messages: 710

Re: Haute trahison & Coup d'État insidieux

26 Avril 2020, 20:56 Message

Un élément du dossier des EHPAD qui risque d'alourdir encore les charges qui pèsent sur nos Pieds Nickelés : le nombre élevés de vieillards contaminés tient peut-être aussi à l'augmentation des visites qui leur furent faites avant les élections pour recueillir leurs suffrages. Car un vieux, si ça ne vaut pas le coup de le conduire en réanimation s'il est victime du COVID 19, c'est tout de même un bulletin de vote qui compte autant qu'un autre. A vérifier.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22713

Re: Haute trahison & Coup d'État insidieux

27 Avril 2020, 11:26 Message

Coronavirus : les fautes qui pourraient être reprochées à l'État (Le Point)

« Les juridictions administratives, en matière de politique de santé publique, placent très haut le niveau de vigilance attendu des pouvoirs publics pour protéger la population et prévenir les risques. En matière de gestion des épidémies ou des risques généraux de santé publique, l'État engage sa responsabilité, pour faute simple, lorsque le juge répond positivement à trois questions : le risque était-il connu et grave ? Existait-il un moyen de parer ce risque ? L'État a-t-il failli dans l'adoption des mesures de prévention ? »

Reste, à situation exceptionnelle, juridiction du même tonneau.
Quand la trahison confine à la Haute Trahison, c'est la règle.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22713

Re: Haute trahison & Coup d'État insidieux

7 Mai 2020, 15:48 Message

Image

PrécédenteSuivante

Retourner vers Politique & Nouvelles