Afficher le sujet - Krisis - pandémie and co

Krisis - pandémie and co

Sur la politique du pays, et sur l'actualité
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26756

Re: Krisis - pandémie and co

3 Octobre 2021, 15:46 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26756

Re: Krisis - pandémie and co

4 Octobre 2021, 09:11 Message

Covid-19 : la réanimation est-elle enfin prête ? (Bd Voltaire)

« Depuis à présent un an et demi, nous avons traversé quatre pics épidémiques successifs. Invariablement, lorsqu’il devenait manifeste que nous nous dirigions vers un de ces pics, nous avons dû faire face à une recrudescence de besoins de lits de réanimation. À chaque fois, nous avons semblé démunis, en limite de rupture, cette « ambiance » faisant partie des arguments pour justifier les mesures coercitives que l’on connaît (confinement, vaccin obligatoire, punition du passe).

La raison invoquée est la difficulté d’avoir suffisamment de personnel réanimatoire pour faire face : en effet, autant il est simple de renforcer le matériel et de rajouter des lits, notamment par la conversion de lits de soins continus, autant le renforcement en personnel est complexe.

Pourtant, des possibilités existaient bel et bien. J’en vois deux principales.

Primo, le système de soins est ainsi fait que les compétences en réanimation requises (médecin, infirmier, aide-soignant) sont « éclatées » entre services de réanimation, bien sûr, mais aussi entre blocs chirurgicaux, soins intensifs et continus, tous ces plateaux techniques ne se situant pas forcément dans les mêmes structures. Or, si on doit augmenter les capacités, on doit forcément opérer des regroupements de personnels qualifiés, d’autant plus faisables que les activités chirurgicales avaient été largement suspendues. Mais on ne peut que constater que ces actions ne se sont effectuées que péniblement et partiellement, car les coopérations inter-établissements, publics et privés, ne sont pas chose facile si elles ne font pas l’objet d’une impulsion forte.

Secundo, la réanimation est soumise, depuis 2002, à des normes drastiques en personnel soignant formé (2 infirmiers pour 5 lits, 1 aide-soignant pour 4 lits): c’est certes, « par beau temps », un gage de qualité et de sécurité des soins, mais c’est aussi très consommateur de personnel qualifié. Je pense que l’on pouvait (prudemment, bien sûr) composer avec ces normes, le temps de passer les pics de crise. Et renforcer le personnel qualifié par du personnel à formation plus courte, placé en renfort et sous la surveillance de seniors (cela fait plusieurs mois qu’on avait le temps d’organiser ces formations). Mais tout cela nécessitait un vrai courage des pouvoirs publics pour suspendre temporairement ces normes. Cela s’appelle tout simplement de la gestion de crise.

À ce prix, il devenait faisable d’organiser un doublement territorial des capacités, au lieu de 30-40 %, et éviter des transferts traumatisants en TGV…

Une troisième approche consistait à « épargner » à la réanimation des prises en charge pouvant relever d’autres secteurs. Les réanimations ont souvent été gênésÀ, en effet, par des prises en charge qui auraient pu relever d’autres services. Car, à la ventilation dite invasive (avec intubation), des solutions alternatives existent souvent pour les situations moins aiguës, avec deux autres techniques de suppléance respiratoire moins traumatisantes qu’une intubation, à savoir l’oxygénothérapie à haut débit et la ventilation non invasive. Ces deux modalités peuvent relever de services de soins continus ou soins intensifs, éventuellement sur d’autres établissements que ceux sièges de réanimation, et permettent de libérer des lits de réanimation « pure et dure ». Mais cela nécessite une connaissance partagée, en temps réel, des équipements disponibles sur un territoire et, là aussi, une parfaite coopération entre établissements, y compris publics et privés : seule la pression des événements a pu amorcer, ici et là, le processus, mais de manière très partielle.

Notons que ces adaptations aux besoins en lits de réanimation étaient d’autant plus réalisables que les projections Pasteur ont quasi systématiquement prévu des besoins bien supérieurs à la réalité observée.

Ces trois leviers d’action, pour être efficaces, nécessitaient une orchestration résolue des pouvoirs publics. Mais nous n’avons rien vu de tel de la part de responsables pourtant peu avares de mesures autoritaires par ailleurs. Ils demeurent arc-boutés sur la prévention, par le vaccin et par les restrictions sociales (confinement, couvre-feu…). Le soin (dont la réanimation) n’est plus qu’un pis-aller, tacitement « bridé », dévalué en tant que symptôme de l’échec des mesures maîtresses précitées.

Le prochain pic épidémique, s’il advient, donnera ainsi lieu aux mêmes théâtralismes et jeux de rôle : battements de tambour médiatiques indiquant une montée de l’incidence épidémique, responsables politiques venant surjouer le danger, réanimateurs de plateau prédisant l’implosion de leur service, puis survaccination, confinement et/ou passe sanitaire, et puis rien… Sauf, en toute dernière intention, le « sauve-qui-peut » réanimatoire. Le meilleur des mondes est à ce prix… »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26756

Re: Krisis - pandémie and co

4 Octobre 2021, 14:32 Message

Image

Image

Image

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26756

Re: Krisis - pandémie and co

5 Octobre 2021, 11:48 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26756

Re: Krisis - pandémie and co

6 Octobre 2021, 15:38 Message

Chiffres recalculés : pas d'erreur.

Image

Image




On nous aurait menti ?

Non, on ne calcule pas de la même façon, c'est tout.

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26756

Re: Krisis - pandémie and co

6 Octobre 2021, 15:47 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26756

Re: Krisis - pandémie and co

7 Octobre 2021, 18:22 Message

Image


On y vient, petit à petit.
Le pot aux roses est à venir, et il contiendra beaucoup d'épines.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26756

Re: Krisis - pandémie and co

9 Octobre 2021, 08:54 Message

Et ça continue..

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26756

Re: Krisis - pandémie and co

11 Octobre 2021, 16:03 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26756

Re: Krisis - pandémie and co

12 Octobre 2021, 15:52 Message

Ce n'est qu'un lapsus.


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26756

Re: Krisis - pandémie and co

12 Octobre 2021, 18:34 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26756

Re: Krisis - pandémie and co

13 Octobre 2021, 08:35 Message

On notera que désormais on n'entend plus du tout parler de ces "chiffres" dont on nous a abreuvé pendant plus d'un an et demi : nombre de cas, d'hospitalisations, de décès... Et pendant ce temps, le "pass" sévit toujours, il serait même prolongé, ainsi que le port d'un masque et autres symptômes d'une profonde névrose. Et le pire : on en voit et entend beaucoup, notamment parmi les "vieux" — des morts-vivants hystériques —, qui sont encore terrorisés par le "virus" et la "pandémie" et qui souhaitent qu'on prolonge tout cela le plus longtemps possible. Monde de cinglés, ayant perdu toute raison et tout bon sens, tout instinct vital, toute mémoire, toute sensibilité, bref : ayant tout perdu fors une vague existence biologique et technique.


***



Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26756

Re: Krisis - pandémie and co

14 Octobre 2021, 09:59 Message


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26756

Re: Krisis - pandémie and co

14 Octobre 2021, 10:09 Message

A sa place ici : le "and co", c'est aussi la profonde transformation des conditions économiques et donc sociales engendrée par la "gestion" désastreuse et folle du Covid.


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26756

Re: Krisis - pandémie and co

15 Octobre 2021, 08:54 Message

Image

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26756

Re: Krisis - pandémie and co

15 Octobre 2021, 09:00 Message

Le complotisme est partout...


Scandale Dépakine : Sanofi toujours accusé d’homicide involontaire (Courrier stratèges)

« Alors que le laboratoire Sanofi a déjà été poursuivi pour tromperie et blessures involontaires et mis en examen pour homicides involontaires dans l’enquête sur la commercialisation de la Dépakine. la demande d'annulation de l’expertise et de la mise en examen, a été rejetée mercredi 13 octobre 2021. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26756

Re: Krisis - pandémie and co

15 Octobre 2021, 16:18 Message

Image


Après AstraZeneca...
En revanche, Pfizer, qui fonctionne sur les mêmes bases, c'est très bien.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 26756

Re: Krisis - pandémie and co

16 Octobre 2021, 09:13 Message

Image

PrécédenteSuivante

Retourner vers Politique & Nouvelles