Afficher le sujet - Krisis - pandémie and co

Krisis - pandémie and co

Sur la politique du pays, et sur l'actualité
Avatar de l’utilisateur
Messages: 3626

Re: Krisis - pandémie and co

27 Mai 2020, 11:51 Message

En direct
Coronavirus : l'hydroxychloroquine n'est plus autorisée en France contre le Covid-19


Le gouvernement a abrogé mercredi les dispositions dérogatoires autorisant la prescription de l'hydroxychloroquine contre le Covid-19 à l'hôpital en France, hors essais cliniques.

Comme quoi, dans notre cher et beau pays, quand on veut faire vite, on peut. Par exemple, pour mettre M. Fillon en examen ou l'hydroxychloroquine à l'index.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22135

Re: Krisis - pandémie and co

27 Mai 2020, 14:47 Message

Au-delà du Pr Raoult, il devient difficile de tout à fait cacher sous le tapis médiatique la grossière et spectaculaire manipulation que l'on a vu se dérouler en mode blitzkrieg ces derniers jours :



Mêmes remarques par certains intervenants sur CNews hier soir.

Il reste donc à mettre en cause de façon idoine : OMS, ANSM, "Haut conseil de santé publique", etc.
Et d'abord et avant tout : le véreux Véran.
Sans oublier tous les médias qui ont embrayé comme seul homme sur le thème "Hydroxychloroquine, fin de partie"...

Et en tirer toutes les conséquences.
Allô la "presse d'investigation", les politiques, les responsables, les Ordres divers des professions médicales ? Faut-il verser ce fil du côté de Kim-Jung-Un ? Reste-t-il un seul honnête homme, citoyen responsable, dans ce pays ?


***

L’Inde va continuer à utiliser l’hydroxychloroquine (HCQ) comme mesure préventive contre le COVID-19, après que le Conseil indien de la recherche médicale (ICMR) a déclaré mardi (soit après la position de l'OMS) que le médicament s’est révélé très efficace avec des effets secondaires minimes pour la prophylaxie.

***

Francis Marche a écrit:L'exécutif macronnien est notoirement corrompu par les groupes de pression des secteurs industriels et commerciaux.


Cher Francis, si ce n'était que l'exécutif macronnien... ce que cet épisode montre de manière flagrante c'est que la corruption est le système, de haut en bas et de gauche à droite. La production idéologique incessante du second — en un mot : le mensonge permanent —, n'a d'autre raison que de masquer la première.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22135

Re: Krisis - pandémie and co

27 Mai 2020, 15:31 Message

[message ci-dessus complété]

Et puis, soudain, un rétropédalage de la part d'un des plus acharnés contre le Pr Raoult, qui avait parmi les premiers sauté à pied joint sur l'opportunité miraculeuse de cette "étude" :

Image

Messages: 2

Re: Krisis - pandémie and co

27 Mai 2020, 18:01 Message

Concernant les rapports entre science et politique (ou science et société) je crois qu'il y a un petit malentendu facile à illustrer : depuis combien de décennies sait-on de façon certaine, sans l'ombre d'un doute, sans la moindre controverse scientifique (c'est-à-dire discussion sérieuse et argumentée entre professionnels compétents (ce qui écarte évidemment les médiocres, les experts, les technocrates, les bureaucrates, les académiciens en corps, les ordres professionnels, les syndicats, les conseillers divers, les bons clients des médias…)) ; depuis combien de décennies enseigne-t-on dans les meilleurs établissements que :
— le tabac est dangereux ;
— l'amiante est dangereux ;
— les antibiotiques ne doivent être utilisés que de façon très limitée et très stricte ;
— les naissances par césarienne doivent être évitées autant que possible ;
— … (la liste est interminable rien que dans le domaine de la santé publique) ?

Et alors ? Sauf quelques rares exceptions, quels effets sur les politiques publiques suivies ? Quels effets sur les comportements individuels ? (Depuis des décennies, avec des millions de morts parfaitement évitables chaque année…)

L'utilisation depuis quelques mois d'un bon vieux remède contre une maladie nouvelle qui n'a rien d'exceptionnel, dans des conditions clairement précisées et dont aucun professionnel compétent ne nie l'efficacité, rentre dans le même registre.

Avatar de l’utilisateur
Messages: 3626

Re: Krisis - pandémie and co

27 Mai 2020, 18:12 Message

Merci de votre intervention pleine de bon sens, Monsieur.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22135

Re: Krisis - pandémie and co

28 Mai 2020, 09:16 Message



Pour finir, Mazerolles s'est fait soigner avec l'hydroxychloroquine...

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22135

Re: Krisis - pandémie and co

28 Mai 2020, 13:26 Message


Messages: 623

Re: Krisis - pandémie and co

28 Mai 2020, 15:49 Message

"Il est midi et le Figaro n'a toujours pas signalé que 4 Etats (Espagne, Algérie, Maroc, Australie) ont contesté l'étude du Lancet ayant justifié l'interdiction express de la chloroquine en France (l'Australie a carrément porté plainte), que le Lancet fait marche arrière et que l'auteur principal reconnait des « problèmes ». "
http://fboizard.blogspot.com/

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22135

Re: Krisis - pandémie and co

28 Mai 2020, 17:06 Message

Exact.

Ça commence décidément à se (sa)voir...

Image

Image


Que va faire le JT2, ce soir ?

Sans doute faire très longuement de la pédagogie :

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22135

Re: Krisis - pandémie and co

28 Mai 2020, 17:24 Message

McGill poursuit son essai clinique sur l’efficacité de l’hydroxychloroquine (Le Devoir)

« L’Université McGill poursuit son essai clinique visant à vérifier l’efficacité de l’hydroxychloroquine dans le traitement de la COVID-19, contrairement à l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qui a suspendu les siens à la suite d’une publication dans la prestigieuse revue médicale The Lancet indiquant que ce médicament ne procurait aucun bénéfice et même pouvait s’avérer néfaste pour traiter les personnes souffrant de la COVID-19.

(...)

La Dre McDonald fait remarquer que les résultats publiés dans The Lancet ont été obtenus lors « d’une étude observationnelle, dont la méthodologie présente plusieurs faiblesses ». « Les patients n’ont pas été répartis au hasard dans chacun des cinq groupes ». Qui plus est, « les patients du groupe contrôle ne recevaient pas un placebo », comme cela doit être le cas dans une étude scientifique conduite en bonne et due forme, dans laquelle les patients reçoivent tous un comprimé (un médicament ou un placebo) dont les expérimentateurs et les patients ignorent la nature. « Il est possible que les patients qui n’ont pas reçu de traitement et qui formaient le groupe contrôle étaient différents des patients auxquels on a administré un traitement, et ce, pour diverses raisons. Par exemple, si dans certains hôpitaux, les moniteurs cardiaques n’étaient pas disponibles dans les chambres des patients, le médecin a pu décider de ne pas prescrire l’hydroxychloroquine sachant qu’elle augmentait le risque d’arythmie cardiaque », précise la Dre McDonald.

Autre distinction notable par rapport à l’étude de The Lancet qui portait sur des patients gravement malades qui étaient hospitalisés : celle menée à l’Institut de recherche du CUSM est « un essai clinique randomisé et à double insu dont les participants sont plus jeunes », ne souffrent d’aucune maladie chronique, et dont les symptômes de la COVID-19 sont suffisamment légers pour leur permettre de demeurer à la maison. « Parmi les 1000 patients qui sont enrôlés dans notre étude, aucun n’a fait de l’arythmie cardiaque. De plus, nous avons exclu de l’étude les patients qui prennent des médicaments, tels que des antidépresseurs et des antipsychotiques, qui sont susceptibles d’interagir avec l’hydorxychloroquine et ainsi d’augmenter le risque d’arythmie », souligne la Dre McDonald qui codirige cet essai clinique qui vise à vérifier si l’hydroxychloroquine peut empêcher le développement de complications graves chez les personnes atteintes de la COVID-19.

« La publication des résultats de cette étude observationnelle du Lancet est problématique pour les essais cliniques randomisés et à double insu dont la méthodologie est meilleure, car, d’une part, plusieurs de ces essais vont probablement s’arrêter, et d’autre part, ils auront désormais plus de mal à recruter des patients, alors que, pourtant, ils allaient fournir des résultats beaucoup plus fiables », déplore la Dre McDonald.

Justement, l’Université de Calgary et l’Université de l’Alberta qui menaient l’essai clinique Alberta HOPE COVID-19 ont décidé de suspendre leur étude [qui est similaire à celle conduite au CUSM] pour un moment, « le temps de réviser plus en détail [leurs] normes de sécurité et de discuter avec les autres groupes qui procèdent à des essais similaires sur des patients peu malades qui ne nécessitent pas d’hospitalisation et qui sont traités à la maison », précise la Dre Luanne Metz, coordonnatrice de l’étude. « Même si l’étude observationnelle décrite dans The Lancet était de très bonne qualité, notre étude porte sur une population de patients complètement différente, car nos participants ne sont pas malades et viennent tout juste de recevoir leur diagnostic. Notre étude visait à administrer l’hydroxychloroquine au tout début de la maladie dans l’espoir d’éviter des hospitalisations. De plus, les personnes ayant le moindre risque cardiaque en raison de la prise de certains médicaments ou d’une maladie cardiaque précédente n’étaient pas éligibles à notre étude. »

« L’étude du Lancet risque de changer la perception qu’auront les patients de ce médicament. Si les patients croient qu’il est dangereux, ils auront peur de participer à notre étude et nous aurons du mal à recruter de nouveaux participants. Il sera ainsi assez difficile de poursuivre l’étude. Notre comité de surveillance a révisé nos résultats et n’a rien trouvé de préoccupant. Aucun de nos participants n’a éprouvé d’effets secondaires [relié au médicament], ou eu des problèmes cardiaques. Mais ce comité se soucie, tout comme nous, des résultats publiés dans The Lancet, même s’ils présentent les faiblesses d’une étude observationnelle », souligne la Dre Metz. »


***


Que ceux qui pourraient se dire que nous n'instruisons qu'à charge se rassurent : pour l'instant, à décharge, telle Soeur Anne...

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22135

Re: Krisis - pandémie and co

28 Mai 2020, 18:38 Message

Et ça continue... le "soft power", pour le nommer au moins disant polémique, en prend un sacré coup.

Image


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22135

Re: Krisis - pandémie and co

2 Juin 2020, 08:03 Message


Avatar de l’utilisateur
Messages: 3626

Re: Krisis - pandémie and co

2 Juin 2020, 10:35 Message

Ne manquez pas cette vidéo. Merci Didier.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22135

Re: Krisis - pandémie and co

3 Juin 2020, 07:45 Message

#LancetGate : les Pieds nickelés font de la science



Du grand Raoult, là....

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22135

Re: Krisis - pandémie and co

3 Juin 2020, 11:55 Message

Image

Messages: 623

Re: Krisis - pandémie and co

3 Juin 2020, 19:15 Message

En voici d'autres contraints également à la révision (de leur position sinon de leurs méthodes):
L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé ce 3 juin la reprise des essais cliniques sur l'hydroxychloroquine, neuf jours après les avoir suspendus suite à la publication d'une étude dans la prestigieuse revue médicale The Lancet. Après analyse des «données disponibles sur la mortalité», les membres du Comité de sécurité et de suivi ont estimé «qu'il n'y a aucune raison de modifier le protocole» des essais cliniques, a annoncé le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, au cours d'une conférence de presse virtuelle.

https://francais.rt.com/international/71465-coronavirus-deces-premier-europeen-italie-inquietude-oms-pour-contenir-epidemie

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22135

Re: Krisis - pandémie and co

4 Juin 2020, 08:10 Message



Pardon de la vulgarité, mais Ruth, quelle conne insupportable !


***

Hier soir je n'avais vu que la fin de cette interview ; j'en découvre ce matin la totalité : remarquable.

Belle citation de Husserl : "La méthode n'est que l'habit des idées".

PrécédenteSuivante

Retourner vers Politique & Nouvelles