Afficher le sujet - Krisis - pandémie and co

Krisis - pandémie and co

Sur la politique du pays, et sur l'actualité
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22074

Re: Krisis - pandémie and co

4 Juin 2020, 08:39 Message

Exclusif : un ancien patron du MI6 déclare avoir des preuves que le coronavirus provient d’un laboratoire chinois(Lettre Patriote)

« Sir Richard Dearlove a dirigé le MI6 de 1999 à 2004. Dans un entretien réalisé pour un podcast de nos confrères du Telegraph, il explique aujourd’hui avoir vu un nouveau rapport scientifique important qui suggère que le virus n’est pas de souche naturelle mais qu’il fut conçu de main d’homme par des scientifiques chinois, avant de s’échapper accidentellement d’un laboratoire.

Selon Sir Dearlove, cette découverte permet d’envisager la possibilité d’exiger de la Chine des réparations financières pour les morts et la catastrophe économique subie par le monde.

Même avant cette révélation, la pression était déjà de plus en plus forte sur Beijing pour tenter d’obtenir des explications de plus en plus détaillées sur l’origine de la propagation de ce virus…

Nos lecteurs anglophones peuvent écouter Sir Richard Dearlove développer cette information dans le podcast ci-dessous. »


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22074

Re: Krisis - pandémie and co

5 Juin 2020, 07:44 Message

Image


Allô ? M. Véran ?

Messages: 490

Re: Krisis - pandémie and co

5 Juin 2020, 11:12 Message

cf le podcast du Telegraph supra : l'article en question a été publié par la revue Quarterly Reviews of Biophysics Discovery (liée à l'université de Cambridge). Il est commenté à partir de 18:20 dans l'entretien avec Richard Dearlove. En substance : le génome du virus Sars-2 contient des séquences insérées ("inserts") that could not have occurred naturally (qui ne sauraient s'y trouver naturellement). Ce fait, qui concerne en particulier des fragments de VIH incorporés au patrimoine génétique de ce virus, a été mentionné par des scientifiques dès février. Il semble aussi que dans certaines souches mutantes du virus, ces séquences insérées décrochent du génome ce qui émousse la virulence et la létalité du virus.

En bref, la thèse de ces scientifiques (deux co-auteurs, l'un britannique, l'autre norvégien), est que ce virus a été conçu et fabriqué, un résultat de bio-ingénierie, et que sa genèse ne saurait être ni naturelle ni même accidentelle.

Richard Dearlove, interrogé à ce sujet, pense que ce virus s'est "échappé" d'un laboratoire de recherche sur des vaccins, et qu'il a pas été conçu comme arme biologique non plus qu'intentionnellement libéré par les Chinois à des fins de domination stratégique et économique (la preuve de cela étant que la Chine elle-même a beaucoup souffert de cet accident). Un Fukushima ou un Tchernobyl chinois, donc, avec des conséquences planétaires dont la Chine tente de tirer parti économiquement et diplomatiquement.

Avatar de l’utilisateur
Messages: 3618

Re: Krisis - pandémie and co

5 Juin 2020, 12:22 Message

Très intéressant. J'attendais un peu votre traduction. Merci, Francis.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22074

Re: Krisis - pandémie and co

8 Juin 2020, 08:45 Message

Image


Image

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22074

Re: Krisis - pandémie and co

8 Juin 2020, 11:59 Message

Et c'est reparti pour un tour : ils n'arrêteront jamais.

Image


Le JT2 a annoncé le résultat de cette "étude" exactement comme il l'avait fait pour l'article du Lancet.

L'article de France Soir (qui s'est refait une petite virginité en étant toujours le premier à donner les bonnes infos sur ce sujet) : Recovery: Brexit & "overdose" (France Soir)

Où l'on apprend que : « Je pense qu'il a confondu l'hydroxychloroquine avec les hydroxyquinolines. Si mon hypothèse est correcte, cela relève de l'incompétence. Le plus grave est l'utilisation d'une énorme dose, potentiellement mortelle.

Il faut dénoncer ce scandale. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22074

Re: Krisis - pandémie and co

8 Juin 2020, 18:09 Message

Image


Si tout cela se vérifie, c'est une histoire de dingues dans laquelle nous sommes plongés.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22074

Re: Krisis - pandémie and co

9 Juin 2020, 09:45 Message

Image

Avatar de l’utilisateur
Messages: 3618

Re: Krisis - pandémie and co

9 Juin 2020, 10:17 Message

Sans les mesures de confinement, le nombre de morts dus à la pandémie de Covid-19 se compterait en millions et non en centaines de milliers en Europe. Selon une étude de l'Imperial College de Londres publiée lundi dans la revue Nature, elles auraient permis d'éviter 3,1 millions de morts dans 11 pays européens, dont la France.

Encore une étude. Encore une revue anglaise prestigieuse.
Pour moi, je me fierais plutôt à une autre revue, toute aussi prestigieuse, L'Os à Moelle, dont l'étude randomisée porte sur une cohorte innombrable et dont les conclusions sont sans appel :
Si ma tante en avait on l'appellerait mon oncle, et si mon oncle en était on l'appellerait ma tante.

Messages: 490

Re: Krisis - pandémie and co

9 Juin 2020, 12:46 Message

Il est fascinant de voir ces "scientifiques" manier l'hypothèse conditionnelle seconde a postériori (si ma tante, etc..) sans scrupule s'agissant de leur choix stratégique (le confinement pour tous) et de le refuser au traitement Raoult : l'HCQ paraît avoir sauvé des vies mais c'est une illusion, osent-ils affirmer : ces vies eussent été épargnées naturellement grâce à la faible létalité du Covid-19.

On remarquera au passage que les industriels du tabac usaient du même syllogisme : il n'y a aucune preuve que le tabac cause le cancer du poumon, aucune preuve que s'ils s'étaient abstenus de fumer, ceux qui ont été victimes de cette maladie n'en n'auraient pas été victimes de toute façon, et que si ceux qui ne fument pas et en sont indemne n'en auraient pas été tout aussi indemnes en fumant.

La relation de cause à effet linéaire, directe et simple est inopérante en matière sanitaire parce qu'elle ne peut être établie scientifiquement. Jamais, par exemple, il n'a été établi par leur fameuse "evidence-based medicine" que le contact avec l'amiante était létal. L'impossibilité de mener des "études randomisées à double insu" sur l'exposition à l'amiante conduisit à mettre en doute la réalité de l'asbestose qui touchait le personnel du campus parisien de Jussieu, par exemple. C'est ainsi que vingt ou trente ans furent perdus dans la lutte contre l'asbestose, et des centaines de vies.

Le débat sur le désamiantage de Jussieu, pendant plus de vingt ans, a ressemblé à celui qui porte sur le traitement Raoult : charlatanisme, vue de l'esprit, aucune preuve "scientifique", etc. Ceux qui meurent seraient morts de toute façon, et des milliers de gens qui ont fréquenté ce campus ne montrent aucun signe clinique d'asbestose, etc.

La médecine n'obéit pas aux mêmes règles d'investigation que la science physique ou la phytologie, ou la zoologie. A moins d'être un émule du Dr Mengele, l'expérimentation permise dans ces disciplines ne l'est pas en médecine. Voilà ce qui est sorti de la tête de tous nos professeurs pour plateau TV venant taper sur Raoult cette année.
Dernière édition par Francis Marche le 9 Juin 2020, 17:07, édité 1 fois.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22074

Re: Krisis - pandémie and co

9 Juin 2020, 13:01 Message

Image

Avatar de l’utilisateur
Messages: 3618

Re: Krisis - pandémie and co

13 Juin 2020, 16:20 Message

La France va-t-elle subir la plus forte récession économique du monde ? Le Monde 12/06/2020

[Extraits, donc subjectifs]
[…]
Alors que le nombre de décès dus au coronavirus avoisine la barre des 30.000, Bercy a annoncé cette semaine que le PIB français devrait reculer de 11% en 2020 et que le déficit public représentera 11,4% du PIB (246 milliards d'euros)
[…]
«Pourquoi la France est-elle dans les tout premiers pays en mortalité par million d'habitants ? Pourquoi est-ce que nous allons, c'est l'OCDE qui le dit, avoir la récession la plus forte du monde ? », s'est interrogé jeudi à Europe 1 Bruno Retailleau, le sénateur de la Vendée et président du groupe LR au Sénat.
[…]
Ainsi, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS) la France se classe aujourd'hui au sixième rang dans le monde pour le nombre de décès par million d'habitants. Soit à la date du 8 juin, un taux de 436 décès par million de Français.
Les cinq pays les plus endeuillés que l'Hexagone sont, par ordre décroissant, la Belgique (841), puis la Grande Bretagne (612), l'Espagne (580), l'Italie (562), et la Suède (461). Exclusivement des pays européens, alors que le Vieux Continent est très vite devenu, dès le mois de mars, l'épicentre de la pandémie mondiale. Souvent présentés comme le record mondial absolu du nombre de morts (110.990), ce qui est exact, les États-Unis offrent un bilan moins noir rapporté à l'importance à leur population (339 décès par million). À cet égard il faut rappeler la situation relativement enviable de l'Allemagne (105 par million).
[…]
À ce stade, l'OCDE envisage deux scénarios : l'un optimiste où l'épidémie est surmontée, et l'autre bien plus défavorable avec une «seconde vague» d'apparition du virus à l'automne. Or dans les deux cas de figure, la France se trouve ex aequo avec la Royaume-Uni comme le pays subissant la récession la plus brutale en 2020. Le recul du PIB français serait de 11, 4% à 14,1% selon que l'épidémie s'efface ou revienne, à comparer à des chiffres de 11,5% à 14% outre-Manche et de 11,3% à 14% pour l'Italie. Il s'agit de prévisions bien sûr, et ce qui compte ce sont les ordres de grandeurs plus que les chiffres eux-mêmes. Le fait est que ces évaluations se situent à des niveaux bien plus dramatiques en France qu'en Allemagne (baisse attendue du PIB de 6,6% à 8,8%) ou qu'aux États-Unis (recul de 7,3% à 8,5%).
[…]
Les mesures de confinement et de distanciation sociale, prises universellement, ont conduit à un coup d'arrêt de la production et les échanges dans l'ensemble des secteurs, mais principalement dans les domaines où les contacts entre les personnes sont essentiels. De ce fait, les secteurs de services ont été plus touchés que les activités industrielles, en particulier le tourisme, les loisirs et toute la filière de la «mobilité». Or, en temps normal, ce sont les points forts de l'économie française, de l'aérien à la restauration, de la construction automobile au musée du Louvre. D'où l'impact immédiat et massif sur toutes ces activités dans notre pays.
[…]
Aussi louables soient-ils, les dispositifs d'aide publique, en incluant les prêts des banques centrales, ont eu pour seule vertu de soutenir les revenus des personnes et les comptes financiers des entreprises. Ce sauvetage était nécessaire. Mais en tant que tels, ces dispositifs n'ont pu compenser les pertes de production et de consommation elles-mêmes, comme l'a fort bien expliqué Laurence Boone, de l'OCDE. D'où ce paradoxe effarant en France, d'un côté les ménages ont accumulé une sur-épargne de 100 milliards d'euros et de l'autre le pays s'apprête à supprimer 800.000 emplois faute de perspective d'activité, selon les prévisions de Bruno Le Maire lui-même, le ministre de l'Économie et des Finances.
[…]
Or c'est là que le bât blesse dans l'Hexagone, qui reste engoncé dans ses règlements pointilleux, ses protocoles sanitaires abracadabrantesques, ses délais de réflexion et de communication extravagants entre l'Élysée, Matignon et Bercy. Un exemple entre mille, comment comprendre que la BNF, la Bibliothèque nationale de France, n'ait toujours pas annoncé de date de réouverture à ce jour ?
Si la France subit aujourd'hui la récession économique la plus violente d'Europe et du monde, cela tient à la fois à la façon dont elle y est entrée et à sa sortie. Après avoir mis en place le confinement le plus draconien, l'exécutif et les Français eux-mêmes, anesthésiés par leur paperasserie, peinent à s'en extraire. Voilà ce que traduisent les chiffres de l'OCDE, une certaine exception française au pire sens du terme.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22074

Re: Krisis - pandémie and co

14 Juin 2020, 09:11 Message

Jean-Pierre Luminet (astrophysicien CNRS) : "Raoult soulève toute une série de graves questions qui devraient interpeller collectivement, comme la perte de crédibilité des autorités et des institutions officielles françaises et la crise de la science médicale et des publications scientifiques".

"Raoult a fait remarquer à juste titre que l’art de la prédiction à moyen et long terme dans tous les systèmes complexes n’est rien moins que garanti, et ce n’est pas un physicien qui pourra le nier."

Tiens, un peu de sérieux qui revient... Le coup de pied dans la fourmilière du Pr Raoult n'empêchera pas le Titanic de poursuivre sa route ; mais il aura tout de même réveillé deux-trois somnambules.

Messages: 621

Re: Krisis - pandémie and co

23 Juin 2020, 21:44 Message

Covid-19 : une défaite française
Implacable :
https://www.revuepolitique.fr/covid-19-une-defaite-francaise/

Quelques passages :
Selon, les données retenues, la France se classe au 3ème ou au 6ème rang des principaux pays occidentaux en termes de mortalité.
Les soins primaires interdits ?

Le 14 mars, le Haut conseil de la santé publique (HCSP) recommande aux médecins généralistes de n’utiliser que le paracétamol à l’exclusion de tout autre médicament6. C’est la première fois dans notre histoire que l’on prescrit aux médecins… de ne pas prescrire.
Pendant la période la plus intense de l’épidémie, le malade – dont l’état n’était pas jugé suffisamment grave pour être envoyé aux urgences par les services de secours –, a été livré à lui-même.
Il a contaminé ses proches, les commerçants et leurs clients, lorsqu’il allait faire ses courses. S’il faisait partie des travailleurs « réquisitionnés », faute d’un arrêt de travail, il a répandu le virus dans le métro, le bus, parmi ses collègues de travail, etc. S’il était soignant ou personnel de service dans un hôpital ou un EPHAD, il a diffusé la maladie parmi les personnes à risque qu’il aurait fallu protéger. Ainsi, ce sont développées des « situations de superpropagation », selon une autre formule de William Dab.
Avec le manque de matériel de protection et de tests, les principales causes de l’hécatombe française résident dans la démobilisation des généralistes et dans le refus de les laisser libres d’exercer leur métier de médecin16.
Plus globalement, le confinement très dur et indifférencié de toute la population a été inutile et toute la société a été touchée.
Cette débâcle interroge aussi une organisation sanitaire très centralisée, le mépris des autorités publiques pour les médecins généralistes, le manque de confiance de l’Etat dans la société civile mais aussi le modèle économique de l’industrie pharmaceutique, dont l’existence dépend du remplacement rapide des médicaments existants par de nouveaux produits17. Pour toute une série de raisons – d’emploi mais aussi de prestige national – les gouvernements sont évidemment sensibles aux demandes et aux découvertes de cette industrie. Les médicaments anciens, malgré leur efficacité, sont peu rentables pour leurs fabricants puisqu’ils sont tombés dans le domaine public. Ils sont donc régulièrement remplacés, voire retirés du marché. Cela peut désarmer les médecins lorsque l’efficacité des nouveaux médicaments reste douteuse, sans parler du coût qui se trouve démultiplié pour la Sécurité sociale, les mutuelles et les patients.

Enfin et surtout, cette politique, outre qu’elle n’a pas évité une surmortalité importante, a engendré une régression démocratique – privilégiant pendant plusieurs semaines une société de surveillance et de punition18. – puis la crise économique la plus grave depuis les années 1930 et la Seconde guerre mondiale19. Le nombre de chômeurs est en train d’augmenter dramatiquement tandis que le déficit de la Sécurité sociale – et plus largement de l’Etat social – est devenu abyssal, comme jamais auparavant."

Quand est-ce qu'on leur demande des comptes?

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22074

Re: Krisis - pandémie and co

24 Juin 2020, 18:09 Message

Image



Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22074

Re: Krisis - pandémie and co

24 Juin 2020, 18:24 Message

Raoult dans ses œuvres et parfaitement à l'aise, suite :


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22074

Re: Krisis - pandémie and co

24 Juin 2020, 20:52 Message



- Et comment as-tu fait pour amener autant d'âmes en enfer à l'époque ?
- La peur.
- Excellente stratégie : vieille et toujours actuelle.
- De quoi avaient-ils peur ? D'être torturés ? De la guerre ? De la faim ?
- Non. Peur de tomber malades.

C. S. Lewis, Tactique du diable

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22074

Re: Krisis - pandémie and co

25 Juin 2020, 08:04 Message

Image


J'ai regardé la fin de cette intervention, et je confirme : Raoult — toujours en mode Rock'n'Roll que c'en est drôle — parle franc, direct, est aussi clair que possible dans cette situation ; il mène le bal avec aisance et facilité, devant un public déférent et assez médusé. On le serait à moins : ses réponses montrent l'abyssal gouffre qui bée entre ce scientifique original, forcément original, et les incultes qui néanmoins gouvernent et lui font face, qui étaient censés le cuisiner.

Pour autant, rien ne changera.

PrécédenteSuivante

Retourner vers Politique & Nouvelles