Afficher le sujet - Krisis - pandémie and co

Krisis - pandémie and co

Sur la politique du pays, et sur l'actualité
Avatar de l’utilisateur
Messages: 3719

Re: Krisis - pandémie and co

31 Août 2020, 14:30 Message

La nouvelle sortie de Guignol sonne aussi faux que les précédentes. Tout est faux chez ce pantin. Il se sert de la Covid comme il se sert des Kurdes pour alimenter sa propre infatuation.

Messages: 706

Re: Krisis - pandémie and co

31 Août 2020, 14:56 Message

Sans doute, mais le guignol, pour une fois, n'est pas là où on pouvait l'attendre. Est-ce un signe?

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22673

Re: Krisis - pandémie and co

31 Août 2020, 15:01 Message

Une girouette, un hâbleur, un enfoiré. Et j'en passe, car il ne mérite guère qu'on considère son existence, sauf pour railler ses singeries.

Messages: 706

Re: Krisis - pandémie and co

31 Août 2020, 15:20 Message

Une girouette, c'est bien ce que je dis : Le vent tourne !

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22673

Re: Krisis - pandémie and co

31 Août 2020, 16:11 Message

En ce sens, oui, cher Alain : il le montre comme Pujadas et quelques autres qui commencent à trouver qu'il va être bien difficile de tordre longtemps encore la réalité à ce point ; sauf à considérer définitivement que même ce qu'il nous reste de la "science" doit se plier intégralement au story telling général, et que les menteurs invétérés ou les mandarins de sous-préfecture doivent être seuls à pérorer et pontifier à longueur de médias, au profit du spectacle et des manipulations des tireurs de ficelle..

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22673

Re: Krisis - pandémie and co

1 Septembre 2020, 09:31 Message

Image

Avatar de l’utilisateur
Messages: 3719

Re: Krisis - pandémie and co

1 Septembre 2020, 10:30 Message

Je me suis fait bousculer ce matin, il y a une heure à peine, au passage à la caisse de ma supérette habituelle, par le client précédent — qui était revenu sur ses pas pour ce faire ! — au prétexte que je n'aurais pas laissé le mètre étalon de la nouvelle sociabilité au passage en caisse. Jugeant l'adversaire encore plus décati que moi-même et que, par là, j'avais toutes mes chances, je lui ai proposé de m'attendre sur le trottoir, que nous réglions le différent entre hommes — et sans masque. Le temps que je trouve ma monnaie, il avait disparu et je n'ai pu lui rendre la sienne. Dommage, cela m'aurait fait du bien.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22673

Re: Krisis - pandémie and co

1 Septembre 2020, 16:44 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22673

Re: Krisis - pandémie and co

2 Septembre 2020, 09:12 Message

Stupéfiant !
Le "principe de précaution" ?

Vaccin Covid-19 : les labos ouvrent le parapluie ! (Bd Voltaire)

« Les laboratoires ont donc peur. Peur qu’en un délai aussi réduit – dix à dix-huit mois pour ce vaccin, comparé aux dix à quinze ans pour l’obtention de l’AMM (autorisation de mise sur le marché d’un nouveau médicament) -, ils ne soient passés à côté "d’effets secondaires inattendus", titre, à ce sujet, Capital. Des effets iatrogènes, quoi ! Avec, pour conséquence, des plaintes de victimes. Pour eux, c’est hors de question. Alors, qu’ont-ils fait pour assurer leurs arrières, ces brasseurs de milliards ?

Ils ont exigé – et obtenu – la garantie d’être indemnisés (la commercialisation de leur vaccin étant, pour le coup, stoppée) si leur "responsabilité était mise en cause en cas de dommages futurs". Propos rapportés par Le Figaro et confirmés par la Commission européenne, laquelle parle de "compensation pour les risques élevés pris par le fabriquant". Et les risques pour notre santé, ils sont insignifiants ? Ah, on nous rassure : une fois le vaccin administré en masse, l’Agence européenne veillera sur nous car "un système sera mis en place" pour faire "remonter les effets secondaires aux autorités sanitaires". Quand on connaît l’extrême difficulté des victimes ou de leurs ayants droit à se faire reconnaître en tant que telles, on ne voit plus ce vaccin du même œil…

Et si les effets en question mettaient plusieurs années à se manifester, comme ce fut le cas, pour exemple, du Mediator et de la Dépakine ? Un cadre supérieur du labo AstroZeneca (Ruud Dobber, sur RT) le dit sans état d’âme : "Il s’agit d’une situation unique [l’urgence de trouver un vaccin] où nous, en tant qu’entreprise, nous ne pouvons tout simplement pas prendre le risque si dans quatre ans le vaccin montre des effets secondaires." Au moins, c’est clair. Moralité : les gouvernements, dans leur empressement auprès des labos sommés de sortir rapidement un vaccin pour lequel le temps leur manquera d’en découvrir une potentielle nocivité, prendraient donc des risques avec notre santé ? Quand les mêmes (politiques et autres experts de santé) décrètent l’hydroxychloroquine prescrite depuis des décennies dangereuse, c’est comique ! »


***


Pas sûr que "comique" soit le bon mot...

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22673

Re: Krisis - pandémie and co

2 Septembre 2020, 09:47 Message


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22673

Re: Krisis - pandémie and co

3 Septembre 2020, 08:30 Message

Vidéo complète.



Amusant...


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22673

Re: Krisis - pandémie and co

4 Septembre 2020, 08:38 Message

Pour une fois que la Justice fait preuve d'un peu de bon sens... on se devait de le signaler !

« Une atteinte à la liberté personnelle » : le Bas-Rhin contraint de revoir son arrêté sur la généralisation du port du masque (Bd Voltaire)

« Le tribunal administratif de Strasbourg a conclu, mercredi 2 septembre, que l’arrêté actuel constituait "une atteinte immédiate à la liberté d’aller et venir et à la liberté personnelle des personnes appelées à se déplacer".

Il était, en effet, obligatoire de porter le masque sur l’ensemble du territoire de Strasbourg, mais également de 12 autres principales villes du département, et ce, jour et nuit. Le tribunal demande à ce que soit exclues les communes et les "périodes horaires" qui ne sont pas caractérisées "par une forte densité de population » ou « des circonstances locales susceptibles de favoriser la diffusion du virus", relaie Franceinfo. Faute d’un nouvel arrêté, celui encore en vigueur "sera automatiquement suspendu", a averti le tribunal qui avait été saisi en référé-liberté par deux praticiens hospitaliers du département. »


On note que le référé-liberté a été demandé par "deux praticiens hospitaliers du département"...

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22673

Re: Krisis - pandémie and co

8 Septembre 2020, 17:53 Message


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22673

Re: Krisis - pandémie and co

9 Septembre 2020, 07:50 Message



Intéressant à partir de 3'59.

PrécédenteSuivante

Retourner vers Politique & Nouvelles