Afficher le sujet - Krisis - pandémie and co

Krisis - pandémie and co

Sur la politique du pays, et sur l'actualité
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23478

Re: Krisis - pandémie and co

4 Novembre 2020, 09:01 Message

Lettre d'un citoyen à son députe (LR, du Sud). Merci à l'ami Alain.

« Objet : quelques réflexions sur le (ou « la » pour les puristes) Covid 19

Monsieur le Député,

Comme suite à la conversation téléphonique que j’ai eue avec l’une de vos collaboratrices, je viens, en ces heures graves que vit notre pays, vous faire part de mes vives préoccupations et de celles de nombre de personnes autour de moi. Dans le propos qui va suivre, je m’en tiendrai uniquement à la crise sanitaire du Covid 19, bien que la situation sociale et sécuritaire ne laisse pas d’être préoccupante. Ces préoccupations m’ont personnellement mené à des réflexions qui s’expriment en plusieurs points.

1/ Règne des experts et disparition du politique

Nous sommes en effet , Monsieur le député, un certain nombre à constater, dans le processus de prise de décision, la disparition du politique au bénéfice d’experts sinon auto-proclamés du moins adoubés par fait du prince. Nul doute que la prudence bien comprise qui caractérise l’immense majorité de notre classe dirigeante y trouve son miel mais quid des Français ? Il est temps que le politique reprenne ses droits sur cette nouvelle classe de « dirigeants non élus ».

En effet, les mesures qui nous sont appliquées et qui restreignent nos libertés fondamentales (de réunion, de circulation…) et constitutionnelles émanent bien, après quelque habillage de circonstance, de ces comités quasi secrets, non élus (Conseil scientifique, Conseil de Défense…) dont nombre de membres, pour le Conseil scientifique, entretiennent ou ont entretenus des liens étroits avec les puissances pharmaceutiques. Et nous pouvons alors nous interroger : comment se fait-il que nos représentants, les représentants du Peuple n’aient pas eu voix délibérative ou à tout le moins consultative lors de la constitution de ce comité ? Où étaient-ils ? De Gaulle le disait déjà : « le pouvoir ne se prend pas, il se ramasse. »

Le parlement a ainsi été réduit à la portion congrue. Je consultai hier le site de l’assemblée nationale, espérant y trouver des détails, à la rubrique « commissions » sur la stratégie et la tactique propres à cette « guerre » qu’on nous « vend » à tout-va. Je n’y ai trouvé, en matière d’auditions, que celles des très concernés Jean Castex et Professeur Salomon, un peu comme si, pour avoir quelque idée de la débâcle de 1940, on s’en était tenu aux déclarations de Gamelin et de Weygand…

2/ Les constatations après ces mois d’épreuves

Je n’évoquerai pas ici les analyses de la doxa dominante. Je veux simplement me faire l’écho de ces constatations et réflexions de bon sens faites par nombre de gens du peuple que j’entends autour de moi, qui appellent un chat un chat et qui ne sont pas encore suffisamment anesthésiés par un « politiquement correct » qui ne leur permettrait pas de voir ce qu’ils voient.
De très nombreuses personnes pensent ainsi que ce confinement vise avant tout à dissimuler la faillite des capacités hospitalières dont on craint qu’elles ne supportent pas la tension induite par la crise. Depuis 8 mois, rien ou presque de décisif dans cette lutte n’a été mis en place, alors que l’argent a continué de couler à flot pour des cohortes d’associations véritables nids à apparatchiks ou d’ agences nationales aux missions redondantes voire inutiles .

Le roi étant nu, on en est ainsi réduit aux solutions de facilité, le confinement et la privation de liberté. On nous dira que c’est efficace. Il est en effet certain que si vous interdisez tout déplacement et supprimez les voitures vous allez avoir un impact nécessaire sur le nombre d’accident de la circulation. Mais à quel coût induit dans d’autres domaines ? Nombre de scientifiques qu’on n’entend pas ou peu dans les médias mainstream les pointent cependant : non consultations hospitalières pourtant nécessaires concernant d’autres affections, décompensation induites chez les personnes isolées et fragiles etc.

Nos gouvernants sont hantés par le syndrome du « sang contaminé » et paramètrent la société en raison de leur peur du détour par les tribunaux . Leur choix du confinement et de la restriction des libertés, contesté par une partie de la communauté scientifique qu’on n’entend jamais ou presque, génère discrimination et injustice : on sanctionne ainsi le pékin qui se risque un peu trop loin ou trop longtemps sans l’ausweis nécessaire quand des banlieues entières où la police ne pénètre plus se déconfinent arbitrairement et à cœur joie. Dans le même temps on impose ces mesures à une partie de la société « non essentielle ». En effet, en creux, ces mesures de confinement discriminent qui ? Les non travailleurs, les non étudiants, c’est-à-dire en clair des vieux accompagnés de quelques chômeurs. Salauds d’inutiles ! Encore quelques décennies dans cette logique et l’euthanasie ?

Par son incapacité à peser sur les événements, sa cacophonie continuelle, ses incompétences notoires, sa lâcheté, la majorité notre classe dirigeante aura contribué à léguer à nos jeunes et aux générations futures un véritable état de faillite sociologique, économique, écologique, sanitaire et comme d’autres dramatiques événements le montrent actuellement, civilisationnelle.

3/ Ce que le peuple attend de ses représentants d’après ce que j’entends autour de moi

Reprenez la parole dans l’intérêt de nos libertés et de l’Avenir. Refusez que la politique continue à être gérée par des cohortes de papy boomers peureux et jouisseurs qui se cachent derrière la superficielle jeunesse d’un président de la république ou de quelques ministres pour que la société perdure au rythme qui leur convient . Ces mesures attentatoires aux libertés leur importent peu en effet car leurs privilèges leur permettent d’y échapper aisément. A ce rythme, s’ils peuvent demeurer aux commandes, ils nous contraindront à créer des passages piétons dont le feu rouge durera 30 mn en raison du temps qu’il leur sera nécessaire pour traverser avec leur déambulateur.
J’appartiens à une génération qui a notamment connu la grippe asiatique au cours de l’hiver 1957/1958 : entre 50 000 et 100 000 morts en France selon les estimations. Eh bien, j’allais à l’école, mon père travaillait et la France était en train de construire ses 30 glorieuses ! Nous n’avions pas la grand-messe médiatique avec les croque-morts de service qui nous distillaient les titres accrocheurs qui font vendre. Les gens disaient simplement « oh, la grippe est mauvaise cette année » ! Alors, allons-nous mettre le pays en faillite pour une pandémie moins mortelle et pour laquelle nous ne sommes tout de même pas dépourvus d’arsenal médical ? Le pourcentage de morts en hôpital était d’environ 1,7% au 30 octobre . Même si cela est toujours trop, arrête-t-on un pays, le condamne-t-on à la faillite totale pour cela ?

On nous parle de guerre. Là aussi, les lois de la guerre s’appliquent alors : comme dans le contexte militaire, il n’y a pas de guerre propre, de guerre « zéro mort ». Redonnons les priorités à l’hôpital, soignons, donnons-nous les moyens d’un tel combat en redéfinissant les priorités de l’investissement et du choix financier et avançons vers l’immunité collective en focalisant sur les personnes à risque seulement. Seuls les politiques ont la vision (ou devraient avoir) la vision d’ensemble pour mener un tel combat. C’est un combat courageux à mener et c’est pour cela que vous avez été élus. Il y aura effectivement des victimes dans ce combat mais, et c’est un homme de 68 ans qui vous le dit :

- arrêtez d’avoir peur
- pensez à l’avenir et au plus grand nombre
- ne calquez pas la marche de la société sur celle, titubante, des couards et des fragiles (comme je l’ai dit, ceux-ci doivent être pris en compte en priorité, hors de question de les abandonner)
- ce faisant il y aura encore certainement des victimes mais ne vous sentez en rien responsable des dures lois de la vie une fois que vous aurez le sentiment d’avoir fait le nécessaire pour le Bien public : il n’est pas anormal que les gens meurent, à commencer par les plus fragiles !
- Ayez présent à l’esprit que l’immense majorité des bien portants et l’Avenir ont des droits inaliénables eux aussi.

En espérant que vous emprunterez le chemin que je viens d’évoquer ici et que je vous ai livré tout à trac dans ses grandes lignes avec nombre d’imperfections, je vous souhaite bon courage,

Monsieur le Député, et vous fais part de ma haute considération »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23478

Re: Krisis - pandémie and co

4 Novembre 2020, 09:45 Message


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23478

Re: Krisis - pandémie and co

4 Novembre 2020, 10:53 Message

Coronavirus : La Cour de justice de la République élargit son enquête sur Véran, Buzyn et Philippe (20 mn)

« La Cour de justice de la République a ouvert, en juillet, une information judiciaire sur la gestion de la crise sanitaire liée à l’épidémie du coronavirus visant Edouard Philippe, Agnès Buzyn et Olivier Véran.
Selon nos informations, quatre nouvelles plaintes déposées contre les ministres ont été jugées recevables, le 22 octobre, et jointes à l’enquête initiale.
Une plainte a également été déposée contre Jean Castex mais elle n’a pas encore été examinée. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23478

Re: Krisis - pandémie and co

6 Novembre 2020, 08:54 Message

« Le sentiment général est qu’on nous prend pour des abrutis, voire que nous sommes dirigés par des abrutis. Ce n’est pas le cas. Nous sommes dirigés par des politiques "pétés de trouille", comme on dit vulgairement, ce qui revient à peu près au même. Entre un ministre de la Santé qui explose en pleine Assemblée nationale, un porte-parole du gouvernement qui annonce le vrai-faux retour du couvre-feu, un Conseil scientifique qui prétend gouverner le pays et des sommités cacochymes qui s’entre-déchirent, le Français navigue à la godille. » (Delarue, BV)

Petite synthèse gentillette pour expliquer l'évidence : les Français ne respectent de moins en moins leur assignation à résidence à vocation plus ou moins définitive.


***


« Et que dire de ces chiffres de mortalité et de cas avérés sur lesquels se fonde notre Premier ministre… même si, effectivement, les lits de réanimation vont sûrement arriver à saturation avant la fin de l’année, sans que les effets couvre-feu ou confinement s’en fassent ressentir. Olivier Véran aurait-il oublié de lui rappeler que, chaque année à la même époque, les hôpitaux sont surchargés pour cause de grippe et autres pathologies aggravées par l’hiver ? Sans compter que les langues se délient : plusieurs médecins affirment que parmi leurs malades, certains succombent officiellement de la Covid-19 alors que ce virus n’est qu’un des facteurs de leur décès. Dans quel intérêt ?

Le pouvoir avait annoncé que 12.000 lits seraient disponibles en cas de seconde vague. L’hôpital public n’en compte toujours que 5.800, comme au début de la pandémie. Quid des 115.000 lits des cliniques privées, dont plusieurs centaines voire milliers pourraient recevoir les urgences ? » (BV)

Questions bien gentillettes, derechef ; qui font monter un peu le bon sens qui a bien du mal à se récupérer, même chez les moins azimutés.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23478

Re: Krisis - pandémie and co

6 Novembre 2020, 12:36 Message


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23478

Re: Krisis - pandémie and co

7 Novembre 2020, 14:07 Message

De-ci de-là, un peu de bon sens réaffleure... au milieu d'un océan de mensonges et de tricherie.

«Vouloir arrêter une épidémie avec le confinement, c’est comme vouloir arrêter la mer avec ses bras» (Le Figaro)

Conclusion : Brigitte ou pas, on va finir par y arriver, au "confinement des plus de 65 ans"...

Messages: 828

Re: Krisis - pandémie and co

7 Novembre 2020, 14:46 Message

Je considérerai ça comme une attaque personnelle et je réagirai en conséquence. La liberté ou la mort!

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23478

Re: Krisis - pandémie and co

8 Novembre 2020, 10:01 Message

Covid-19 : l'hypothèse d'un virus échappé d'un laboratoire serait-elle finalement crédible ? (France Info

Même France Info s'interroge et ressort le dossier, par ailleurs parfaitement oublié alors qu'il est fondamental... Fascinant de voir comment l'empire du mensonge systémique avec le pilotage des masses par le contrôle du langage laisse filtrer ici et là, de temps à autres, avec un retard et une parcimonie bien calculée pour garder la main, un peu de vérité, ou au moins d'interrogations. Les exemples abondent en ce moment, à chaque fois sur des points stratégiques.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23478

Re: Krisis - pandémie and co

8 Novembre 2020, 18:33 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23478

Re: Krisis - pandémie and co

9 Novembre 2020, 09:02 Message

Jean-Pierre Door, député LR du Loiret, cardiologue et vice-président de la commission des Affaires sociales, interroge le ministre de la Santé, Olivier Véran, sur la surmortalité invisible qui est occultée par la Covid-19, ayant constaté des certificats de décès de personnes très âgées indiquant “Covid-19”, alors qu’elles ne l’ont jamais contracté…


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23478

Re: Krisis - pandémie and co

9 Novembre 2020, 10:33 Message

Non seulement corrompue, mais cinglée.


Avatar de l’utilisateur
Messages: 3837

Re: Krisis - pandémie and co

10 Novembre 2020, 11:30 Message

Le vrai visage de l'écologie (ou, du moins, de l'écologie politique des verts français)

Covid-19 : l'écologiste Yannick Jadot souhaite que le futur vaccin soit «obligatoire» en France

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23478

Re: Krisis - pandémie and co

10 Novembre 2020, 19:49 Message

Français au bord de la crise de nerfs…



Peut-être finira-t-on par poser comme il convient la question de l'hôpital et plus généralement de l'organisation de la Santé en France ?

D'un médecin hospitalier en première ligne :

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23478

Re: Krisis - pandémie and co

11 Novembre 2020, 09:13 Message


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23478

Re: Krisis - pandémie and co

11 Novembre 2020, 09:44 Message



« Pourquoi confiner toute une population saine et non malade tandis que les études ont démontré l’inefficacité et l’inutilité de cette mesure ? Pourquoi alerter sur la saturation de nos hôpitaux alors qu’elle est habituelle à cette saison de l’année ? Le producteur de continuer à s’interroger : « Que dire du bilan médical des malades admis en ce début du mois de novembre en réanimation ou en soins intensifs, si ce n’est un profil type d’individus de plus de 65 ans affectés par la comorbidité, victimes de saturation de leur système immunitaire ? Que dire du nombre réel de victimes du Covid alors que l’on recense comme tels les décès dus aux maladies cardio-vasculaires, aux cancers, aux diabètes ? »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23478

Re: Krisis - pandémie and co

12 Novembre 2020, 13:07 Message

Les vrais chiffres de Santé France. Et c’est pour ça qu’on tue la France ? (Nouvelles de France)

« Voilà un tweet confirmé par le très officiel site de Santé » France :

90% des patients en réanimation ont une co-morbidité. dont 83% sont en surpoids. Les 28 morts de moins de 20 ans avaient d’autres pathologies TRÈS lourdes. 90% des morts ont plus de 75 ans. Chiffres : Santé France. Et c’est pour ça que @olivierveran a fermé le pays…



Et je rajouterai : et c’est pour cela que notre président veut nous interdire de célébrer Noël à l’église et dans nos familles, tout en mettant en péril des milliers de commerçants et les forestiers qui ont déjà abattu des dizaines de milliers de sapins invendables à ce jour.



Alors ces statistiques que nos dirigeants et nos médecins infiniment trop prudents et qui n’ont rien à faire des dégâts qu’ils provoquent, ces statistiques nous parlent, et nous provoquent. Bien sûr, il y a des gens atteints par ce virus dont les conséquences sont rarement mortelles comme le démontrent les chiffres et parfois douloureuses et longues. Bien sûr, 40.000 morts c ‘est terrible, mais combien d’autres maladies tuent chaque année des dizaines de milliers de Français. Mais donner la primeur absolue au combat contre le Covid-19 va avoir des conséquences dramatiques.

L’économiste Philippe Herlin invité chez Pascal Praud ce mardi est très mécontent de la politique actuelle. Il se demande pourquoi le gouvernement n’a pas adopté une action sanitaire dédiée au personnes vulnérables puisque la mortalité est très basse y compris chez les vieillards qui sont pourtant les plus touchés . Sur l’ensemble des morts du Covid-19, dit il, ceux de moins de 65 ans sans comorbidité pèsent moins de 2,5%. Et il annonce un suicide économique. Il trouve délirant que l’Etat se finance désormais autant par l’endettement que par l’impôt. Et il est d’accord avec Mar’c Touati quand celui-ci annonce que la France ne retrouvera son niveau pré-covid qu’après 2032.

Mais ces réflexions n’atteindront pas les cerveaux de ceux qui nous enferment et qui sont persuadés de l’exactitude de leur raisonnement. Mais comment peuvent ils être sûrs que les confinements ne se succéderont pas comme le second a succédé au premier, transformant la vie de millions de Français pourtant masqués, en cauchemar ?


Floris de Bonneville »

PrécédenteSuivante

Retourner vers Politique & Nouvelles