Afficher le sujet - Vers une franche dictature

Vers une franche dictature

Sur la politique du pays, et sur l'actualité
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 24884

Vers une franche dictature

2 Décembre 2020, 09:50 Message

"Démocrature" ne suffit plus, on le constate presque chaque jour en ce moment.

Voilà que ce pouvoir trouve maintenant que les journalistes installés ne sont plus assez sûrs ou fiables, malgré le zèle sans limite dont il font quotidiennement preuve pour servir la soupe, participer sans retenue à la propagande générale, saturer de bienpensance obligée l'espace mental public. Doit-on rappeler que l'interdiction de l'IEF date de 1933 ? Souligner le dernier dérapage personnel de Macron sur le ski en Suisse ? Après les atteintes grossières (ou brimades idiotes) à la liberté du culte pour les catholiques, à la liberté d'enseigner et d'éduquer, celles à la liberté d'informer, les ausweiss infantilisants et pompe à fric, les masques obligatoire dès 6 ans, et en attendant la vaccination + ou - obligatoire pour pouvoir mener une vie sociale complète, ça commence à faire franchement brejnévien.

Un large collectif de journalistes s’alarme que le gouvernement s’octroie un droit à la censure sur les reportages (Lettre Patriote)

« Co-signataire de la tribune “En exigeant une validation de nos reportages, les pouvoirs publics veulent s’octroyer un droit à la censure”, Élise Lucet alerte sur une volonté accrue de certains ministères d’avoir un droit de regard sur le travail des journalistes.

D’après la présentatrice de “Cash Investigation”, l’ampleur et la diversité des signataires de cette pétition montre qu’il y a “péril dans la demeure”. “Les signataires, ce sont 70 personnes qui représentent tout le métier et toutes les chaînes”, indique-t-elle à nos confrères d’Europe 1, insistant sur le fait qu’il est très rare que des médias en concurrence s’allient pour signer un texte commun.

Pour Elise Lucet, la nouvelle convention du SICoP détourne cette pratique ancienne. “Les services de communication des différents ministères n’écoutent pas nos commentaires, ne regardent pas nos reportages en intégralité et ne demandent pas à viser le reportage avant diffusion et à donner l’autorisation d’une diffusion. Or, c’est ce que demande clairement la convention du SICoP”, s’insurge la journaliste. “Et c’est cela que nous refusons clairement.” »


***

Elise Lucet rebelle !!! On aura tout vu.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 24884

Re: Vers une franche dictature

2 Décembre 2020, 10:26 Message

En appoint, le comique troupier Castex en plein délire :


Avatar de l’utilisateur
Messages: 4081

Re: Vers une franche dictature

2 Décembre 2020, 10:57 Message

Comique troupier, ça lui va bien ! Tout bien considéré, le Ouvrad de la République, c'est lui. Il pourrait reprendre le célèbre morceau en remplaçant la litanie des organes qui se détraquent par celle des ministères...

Plus sérieusement, je ne comprends pas l'argument qui voudrait «rétablir un principe d'équité» par l'interdiction faite aux Français d'aller skier à l'étranger. En quoi ladite interdiction aidera-t-elle les commerçants des stations françaises ? Outre qu'elle souligne jusque dans le détail l'inanité de l'Euroland sovietoïde, cette mesure illustre bien l'obsession française pour l'égalitarisme. Si une catégorie de citoyens en bave, tous les citoyens doivent en baver.

Messages: 1021

Re: Vers une franche dictature

2 Décembre 2020, 11:01 Message

La chasse au randonneur solitaire à grand renfort d'hélicoptères, en était déjà une preuve incontestable.

Avatar de l’utilisateur
Messages: 4081

Re: Vers une franche dictature

2 Décembre 2020, 11:13 Message

C'est juste.

Messages: 1021

Re: Vers une franche dictature

3 Décembre 2020, 09:54 Message

De crise en crise, Macron forge l'avenir des Français, entre servitude et soumission, entre miradors et minarets.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 24884

Re: Vers une franche dictature

5 Décembre 2020, 10:00 Message

Image

Avatar de l’utilisateur
Messages: 4081

Re: Vers une franche dictature

5 Décembre 2020, 11:01 Message

Peut-être a-t-on déjà signalé cette vidéo (surtout pour sa seconde moitié)
Pr Peronne sur Sud Radio Ce ne sont pas des vaccins, c'est de la thérapie génique.



Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 24884

Re: Vers une franche dictature

6 Décembre 2020, 09:34 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 24884

Re: Vers une franche dictature

7 Décembre 2020, 11:20 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 24884

Re: Vers une franche dictature

9 Décembre 2020, 19:49 Message

Élection américaine de 2020 : désormais Youtube supprimera les vidéos prétendant qu’il y a eu des fraudes massives ou des erreurs généralisées (par Fdesouche)

Messages: 1021

Re: Vers une franche dictature

10 Décembre 2020, 19:07 Message

Je ne sais si on a réagi ici sur cette hallucinante déclaration de notre Président lors de l’interview donnée à Brut:
https://twitter.com/PaulLarrouturou/status/1335143028063936512
“peut-être que je pourrai pas être candidat, peut-être que je devrai faire des choses dans la dernière année, dans les derniers mois… dures parce que les circonstance l’exigeront et qui rendront impossible le fait que je sois candidat. Je n’exclue rien. On a vécu des choses, qui étaient absolument imprévisibles. Donc je ne prévois rien.”
Voici une réaction, celle de Florian Philippot :
https://www.youtube.com/watch?v=KzYYIPyeuiU&feature=emb_logo
On peut passer le début de la séquence consacré à faire du recrutement, de même pour la fin.
Autre réaction, plus extrême de Martin Moisan, sur RL :
https://ripostelaique.com/macron-annonce-son-coup-detat-et-lannulation-de-la-presidentielle-2022.html
Que sont donc ces "choses dures" que Macron a à l'esprit? De quelle mission est-il ou se sent-il investi pour envisager d'y sacrifier un possible deuxième mandat? Est-ce un moment d'hubris, une bouffée délirante, le dérapage d'un phraseur ou plus sérieusement, l'annonce d'un programme bien arrêté par celui qui a été mis en place pour l'exécuter quoiqu'il en coûte, à lui, à nous?

Messages: 540

Re: Vers une franche dictature

10 Décembre 2020, 20:18 Message

Mon intuition : un prélèvement obligatoire de 10 pour cent sur les dépôts bancaires des particuliers, pour "financer l'effort collectif" contre la pandémie.

Messages: 1021

Re: Vers une franche dictature

10 Décembre 2020, 20:47 Message

Francis, vous allez déclencher une panique bancaire !

Messages: 1021

Re: Vers une franche dictature

12 Décembre 2020, 23:13 Message

https://www.christianvanneste.fr/2020/12/12/du-complotisme-sans-doute-mais-des-comploteurs-certainement/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+christianvannestefr+%28Christian+Vanneste%29

Du complotisme, sans doute, mais des comploteurs, certainement !

Un professeur agrégé de chimie thérapeutique, en rupture avec la médecine d’Etat et son Agence Nationale de Sécurité du Médicament, interné d’office en hôpital psychiatrique sur décision préfectorale, couvre-feu, et autorisation de circulation limitée sous peines de lourdes sanctions, limitation des sorties du territoire avec mesures d’isolement au retour pour les récalcitrants. Tout cela rappelle vaguement quelque chose… Traitement des dissidents en URSS, plus présentable que le Goulag, “Ausweis” rendus célèbres par l’occupation allemande, et couvre-feu de surcroît. C’est une sorte de “Canada dry” de la dictature : Ça a la couleur de la dictature, le goût de la dictature… mais ce n’est pas de la dictature », seulement un “Ersatz” comme il est normal en temps de guerre puisque l’on est en guerre et que ça justifie des mesures d’exception qui n’en finissent pas, entre terrorisme et Covid.
Christian Vanneste

............................

Certes, l’artillerie de la presse écrite et audiovisuelle s’emploie à bombarder les informations qu’elle juge fausses. Le Professeur Fourtillan aurait été interné dans le cadre d’une procédure judiciaire et après une expertise médicale, couverte par les règles habituelles de confidentialité des informations médicales personnelles. A l’origine, des essais cliniques « sauvages » pratiqués sur 350 malades de Parkinson et Alzheimer dans une abbaye située près de Poitiers qui ont entraîné une information judiciaire et une suspicion de charlatanisme de l’Ordre des médecins. Plus récemment, son intervention dans le très polémique documentaire “Hold-Up” et l’accusation portée contre l’Institut Pasteur d’avoir créé le coronavirus ont entraîné la réaction vigoureuse de la noble institution. Mais cet internement, justifié ou non, est représentatif du climat installé dans notre pays au cours de la désastreuse gestion du Covid par un pouvoir contaminé par ses fautes originelles et ses mensonges initiaux. Meurt-on du Covid ou avec le covid ? Est-on malade quand on est positif, comme le dit le ministre de la peur sanitaire ? Les mesures, notamment le confinement, prises alors que les moyens manquent, datent-elles d’une époque révolue ? Les questions se posent et sont posées par une information alternative. Celle-ci est aussitôt accusée de complotisme, mais qui a le plus intérêt à dissiper la croyance au complot, sinon le comploteur ? Pourrait-on jurer qu’un certain nombre de décisions, d’autorisations, de préconisations, d’interdictions ne soient nullement liées à l’influence de l’industrie pharmaceutique ? L’accusation de complotisme rejoint celle de populisme, mais à y regarder de près, et en se contentant de la France, l’élection présidentielle issue d’une manipulation médiatico-judiciaire, la présence d’une liste officielle aux européennes, le foutoir des élections municipales, et le report des régionales ne constituent-ils pas une série dont le peuple a été systématiquement écarté ?

Messages: 1021

Re: Vers une franche dictature

13 Décembre 2020, 12:48 Message

Affaire Fourtillan :
https://www.midilibre.fr/2020/12/12/uzes-un-rassemblement-pour-demander-la-liberation-du-pr-fourtillan-interne-au-mas-careiron-9254205.php
""On fait taire quelqu’un est tout à fait sain d'esprit, mais qui dérange par ses paroles et son travail qui ne reflètent pas la ligne officielle en terme médicaux et de méthodes de lutte contre le Covid-19. Dans une démocratie, c’est intolérable."

Les manifestants, la plupart refusant de porter le masque, ont fustigé le "gouvernement corrompu", le lobby des laboratoires pharmaceutiques, "Paris est aux ordres des labos", puis scandé "Libérez le professeur Fourtillan" à tue-tête."

Suivante

Retourner vers Politique & Nouvelles