Afficher le sujet - Dans les pas de Champollion

Dans les pas de Champollion

Pour toutes les autres conversations
Messages: 1421

Dans les pas de Champollion

8 Décembre 2020, 11:11 Message

Un Français "craque" une écriture non déchiffrée de plus de 4000 ans, remettant en cause la seule invention de l'écriture en Mésopotamie (Sciences et Avenir)

"...L’écriture élamite linéaire note une langue particulière, l’élamite. Il s’agit d’un isolat linguistique ne pouvant être rattaché à l’heure actuelle à aucune autre famille linguistique connue, à l'exemple du basque. "Jusqu’à ce déchiffrement, tout ce qui concernait les populations occupant le Plateau iranien provenait d’écrits mésopotamiens. Ces nouvelles découvertes vont enfin nous permettre d’accéder au propre point de vue des hommes et femmes occupant un territoire qu’ils désignaient par Hatamti, alors que le terme d'Elam par lequel nous le connaissions jusque-là, ne correspond en fait qu’à un concept géographique externe, formulé par leurs voisins Mésopotamiens".
Image
A la dame de Marapsha [toponyme], Shumar-asu [son nom], j’ai fait ce vase en argent. Dans le temple qui sera célèbre par mon nom, Humshat, je l’ai déposé en offrande pour toi avec bienveillance»

Messages: 1421

Re: Dans les pas de Champollion

15 Mars 2022, 19:26 Message

Quand une information venue du fonds des millénaires colle étrangement à l'époque présente.
C'est déjà vieux mais :
https://www.breizh-info.com/2021/02/08/158644/larcheologue-francois-desset-est-parvenu-a-dechiffrer-lelamite-lineaire-une-des-plus-anciennes-ecritures/
Le banal destin des Elamites : le remplacement

La recherche actuelle a tendance à réévaluer à la hausse la contribution des Elamites, qui ont connu un développement initial aussi prometteur que celui des Sumériens, considérés jusqu’à maintenant comme les inventeurs de l’écriture. C’est par la suite que cela s’est gaté pour les Elamites et qu’ils ont été peu à peu effacés de l’histoire.

Des voisins trop nombreux, un pouvoir politique trop faible : la royauté de Suse se passait de frère en frère, une source de guerres civiles à n’en plus finir.

Après avoir été dominés par les Mésopotamiens, les Elamites sont passés sous la coupe des Perses, ancêtres des Iraniens. A l’époque du Christ, ils sont pourtant toujours là : les Actes des Apôtres citent l’élamite parmi les langues utilisées par l’Esprit Saint au cours du miracle de la Pentecôte !

Conservant leur particularisme, ils recréent à la première occasion un Etat, le royaume d’Elymaïs, au IIème siècle après JC, dernière structure politique nationale, qui disparaît au siècle suivant. Les habitants se christianisent et obtiennent la création d’un diocèse d’Elam. Vers l’An Mil, le géographe persan Istakhri signale leur présence, ainsi que la bizarrerie de leur langue, ni perse, ni arabe. C’est la dernière mention de ce peuple. Intégré au califat de Bagdad, l’Elam s’arabise.


Retourner vers Libres conversations