Afficher le sujet - Les collabos, les Kapos, et les lâches

Les collabos, les Kapos, et les lâches

Sur l'immigration de peuplement et ses conséquences
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22356

Re: Les collabos, les Kapos, et les lâches

26 Juin 2020, 07:54 Message

Royaume-Uni : ils déploient une banderole “La vie des Blancs comptent”, ils sont licenciés (Bd Voltaire)

« Un couple à l’origine du survol d’un avion tractant une banderole "White lives matter" lors d’un match de football entre Manchester City et Burnley, lundi soir en Grande-Bretagne, ont été licenciés de leur emploi.

Ils avaient eu l’audace de survoler le stade de Manchester City, lundi 22 juin, avec une banderole indiquant que "la vie des Blancs compte". La reprise du slogan "Black lives matter" qui fleurit partout depuis la mort de George Floyd, n’a pas plu aux autorités, au club et aux employeurs des deux auteurs de la banderole.

Jake Hepple, soudeur de 24 ans dans la société Paradigm Precision a été licencié dans un premier temps. L’entreprise indique "ne tolérer le racisme sous aucune forme". Sa compagne, Megan Rambadt, âgée de 21 ans, a elle aussi fait les frais du politiquement correct et a été renvoyée du salon de beauté qui l’employait. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22356

Re: Les collabos, les Kapos, et les lâches

28 Juin 2020, 09:41 Message

Image

Avatar de l’utilisateur
Messages: 3674

Re: Les collabos, les Kapos, et les lâches

28 Juin 2020, 15:06 Message

Aldo Sterone
@AldoSterone111
J’espère que vous visualisez ce qui vous arrivera quand vous serez minoritaires sur la terre de vos ancêtres. Les planificateurs ne s’en cachent plus…

Image
Image
Omar Sy dans le rôle d'Arsène Lupin.


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22356

Re: Les collabos, les Kapos, et les lâches

30 Juin 2020, 10:51 Message

Valeurs Actuelles : « Ainsi, après les émeutes raciales, le gang Traoré, les affrontements de Dijon, le confinement, la crise économique (dont on ne connait encore que très partiellement les répercussions), l'islamisation ininterrompue, l'insécurité grandissante, l'immigration massive, le chômage de masse, la fiscalité confiscatoire et la menace grandissante sur la liberté d'expression, les français des métropoles ont tranché : "Nous voulons plus de taxes et plus de pistes cyclables !" »

C'est à peu près ça...

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22356

Re: Les collabos, les Kapos, et les lâches

1 Juillet 2020, 07:59 Message

L’ONU exige de la Hongrie qu’elle retire la loi qui prévoit le refoulement des demandeurs d’asile à la frontière (Lettre Patriote)

« Le HCR a publié lundi une déclaration exprimant son inquiétude concernant une loi adoptée par le Parlement hongrois le 16 juin en réponse à la crise de la COVID-19.

En vertu de la législation (loi LVIII sur les règles transitoires et la préparation épidémiologique liées à la cessation de l’état de danger), les personnes arrivant à la frontière avec la Hongrie et souhaitant demander l’asile seront refoulées et devront déposer leur demande auprès des ambassades ou des consulats hongrois dans un pays voisin.

"L’accès effectif au territoire est une condition préalable essentielle pour pouvoir exercer le droit de demander l’asile", a indiqué l’agence des Nations unies. Autrement dit, selon les Nations Unis, on entre d’abord, et ensuite on demande la permission !

Un porte-parole du gouvernement hongrois a déclaré que les nouvelles règles donneraient la possibilité aux demandeurs d’asile de soumettre leurs demandes de manière réglementée.

"L’immigration clandestine va à l’encontre des réglementations hongroises et de l’Union européenne", a déclaré le porte-parole du gouvernement dans un courriel. "Par conséquent, conformément à l’opinion du peuple hongrois, la Hongrie continuera à protéger les frontières Schengen (accord sur les déplacements sans visa) de l’UE contre l’immigration clandestine" »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22356

Re: Les collabos, les Kapos, et les lâches

1 Juillet 2020, 08:15 Message

Un nouveau campement de migrants à Paris pour exiger une meilleure prise en charge (Bd Voltaire)

« C’est un coup de force de la part de plusieurs dizaines de migrants qui se sont installés près de la place de la République. À l’initiative de plusieurs associations humanitaires comme Médecins sans frontières, Utopia56 et COMEDE, ces "mineurs non accompagnés" ont été installés dans des tentes, lundi 29 juin.

Une action qui a pour but de demander à l’État une meilleure prise en charge des migrants. Selon eux, « environs 300 » mineurs isolés vivent à Paris et dans sa banlieue, dans des hôtels ou à la rue. "Aujourd’hui, rien n’est adapté pour héberger et accueillir dignement ces jeunes en attendant leur jugement", reconnaît Florent Boyer, coordinateur d’Utopia56 à Paris.

Un jugement qui doit intervenir entre six mois et un an et demi, depuis qu’un recours a été fait par ces militants pour que ces mineurs soient reconnus comme "des enfants en danger". »



Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22356

Re: Les collabos, les Kapos, et les lâches

2 Juillet 2020, 08:08 Message

«Homo-folie, ça suffit!» : les étudiants de l'ICES relaxés en appel pour avoir contesté une manif LGBT (Valeurs Actuelles)

Ils ne pouvaient que l'être, même de nos jours où la totalitarisme "progressiste" serre toujours plus la vis ; ce qui est à noter c'est la lâcheté insigne de l'institution religieuse, et la lettre de ces jeunes à la hiérarchie catholique.

« Pour rappel, le mardi 28 mai dernier, le Conseil de discipline de l’ICES, présidé par Monsieur Éric de Labarre, se précipite pour infliger des sanctions à treize étudiants (exclusions avec ou sans sursis) qui avaient chahuté un stand LGBT le samedi 18 mai précédent, dans l’après-midi, à La Roche-sur-Yon (Vendée). La chose est d’autant plus étonnante que, dans son communiqué du 29 mai, le Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de La Roche-sur-Yon indique que si toutes les personnes contre lesquelles il intente des poursuites judiciaires sont étudiantes à l’ICES, "il ne résulte d’aucun élément du dossier que cette appartenance ait joué un quelconque rôle dans la commission des faits".

Dans une interview publiée par Ouest-France le mercredi 5 juin, Monsieur Éric de Labarre s’entête dans la position et la communication qu’il a fait prendre dès le 19 mai à l’ICES en affirmant ceci : "Bien entendu qu’il y a un lien, et c’est bien ce qui est choquant ! L’un de nos principes fondateurs est le respect absolu des personnes. (…) Par ailleurs, dans les jours qui ont suivi, le nombre de réactions hostiles à l’ICES confirme que, pour l’extérieur, il y a un lien." Dans le même entretien, il a même déclaré envisager que l’ICES se porte partie civile lors du procès pénal des jeunes devant le Tribunal correctionnel (l’audience étant prévue le 18 juillet prochain).

Voici la lettre que les deux étudiants renvoyés définitivement de l’ICES (sans possibilité de réinscription) ont adressé (mardi 4 juin 2019) à Monseigneur François Jacolin, Évêque de Luçon et Chancelier de l’ICES. Une copie a été adressée à son Éminence le Cardinal Giuseppe Versaldi, Préfet de la Congrégation pour l’Éducation Catholique, à son Excellence Monseigneur Luigi Ventura, Nonce apostolique en France ainsi qu’à Monseigneur Éric de Moulins-Beaufort, Président de la Conférence des Évêques de France.

"Monseigneur,

Vous avez sans doute été informé par l’ICES, dont vous êtes le Chancelier, de la terrible sanction qui nous frappe, à savoir l’exclusion définitive, à la suite des événements survenus à La Roche-sur-Yon, le 18 mai dernier, où nous avons chahuté un stand LGBT sur la place Napoléon. Cette grave décision nous paraît disproportionnée.

Nous reconnaissons sincèrement avoir agi avec imprudence et de manière irréfléchie. Cependant, comme nous l’avons dit devant le conseil de discipline, nos agissements n’engageaient nullement l’ICES puisque les faits se sont déroulés en dehors de ses murs, que nous ne portions aucun signe distinctif apparent et que jamais nous n’avons mentionné notre appartenance à cette université.

Seules des dénonciations politiques et médiatiques ont cherché à établir, coûte que coûte, un lien entre notre acte et l’établissement universitaire dans lequel nous suivons avec bonheur nos études supérieures.

Nous vous présentons toutes nos excuses de ne pas avoir anticipé le fait que des adversaires déclarés ou sournois à la saine doctrine catholique – et des institutions sociales comme l’ICES qui la portent – chercheraient à la discréditer en raison de la forme maladroite que notre protestation a prise.
Mais, nous tenons à rappeler, ici, une nouvelle fois, comme nous l’avons fait devant le conseil de discipline, n’avoir cherché qu’à défendre l’ordre naturel des choses contre le désordre promu par l’idéologie d’un lobby. Nous savons faire la différence entre des revendications contestables et les personnes, nos prochains, pour lesquelles nous affirmons avoir une réelle et profonde indulgence, celle-là même que nous sollicitons à notre égard puisque nous savons bien être nous aussi, malheureusement, pécheurs.

Notre action n’a été que l’expression de notre désarroi face à la banalisation de revendications de « droits » qui blessent nos consciences de jeunes adultes mais aussi celles des petits, de nombre de frères et sœurs de nos amis. Cette banalisation sur la scène publique porte atteinte à leur innocence.
Certains nous accusent d’avoir enfreint le règlement intérieur de notre Université nous enjoignant de ne pas porter atteinte à l’ordre public et de s’abstenir de tout comportement pouvant salir la réputation de l’établissement. Mais, nous n’avons fait que témoigner – il est vrai très maladroitement, nous le confessons – de la position doctrinale de l’Église.

Monseigneur, nous vous demandons pardon pour notre imprudence et nous implorons votre grâce. Ne nous laissez pas condamner à la vindicte publique et peut-être même à la mort sociale puisque nous risquons très sérieusement d’être bloqués pour la poursuite de nos études supérieures, ce qui pourrait briser l’avenir des familles catholiques que nous sommes peut-être appelés à fonder.

Nous sommes sous le coup d’une procédure judiciaire étatique pouvant mener à des condamnations pénales. Nous devons l’assumer. Mais, avec cette exclusion définitive, sans possibilité de réinscription même après une période de latence, nous sommes susceptibles de subir une double peine. Au regard de ce que nous avons objectivement fait, c’est trop et c’est injuste.

En tant que chancelier de l’ICES nous vous supplions publiquement d’œuvrer à notre réintégration et, au besoin, de l’ordonner. Vous êtes notre planche de salut. Par pitié, n’abandonnez pas vos enfants.

Nous vous prions de bien vouloir accepter, Monseigneur, l’assurance de notre profond et filial respect. " »

On attend la réponse du Monsignore, plus d'un an plus tard...

Avatar de l’utilisateur
Messages: 3674

Re: Les collabos, les Kapos, et les lâches

2 Juillet 2020, 18:26 Message

Par ailleurs : Figaro.fr 02/ 07/2020

De notre correspondant à Pékin

«L’Europe et le monde attendent que nous défendions partout l’esprit des Lumières menacé dans tant d’endroits. Ils attendent que partout nous défendions les libertés, que nous protégions les opprimés. Ils attendent que nous soyons enfin nous!» Ces paroles enflammées d’Emmanuel Macron, prononcées devant la pyramide du Louvre le soir de sa victoire en 2017, résonnent aujourd’hui d’un silence assourdissant à travers la majestueuse baie de Hongkong. Là-bas, un autre édifice de verre dessiné par le génial architecte Pei s’élance majestueusement vers le ciel cotonneux, mais il s’agit de l’imposant gratte-ciel de la Banque de Chine. À ses pieds, des millions de Hongkongais, guidés par une jeunesse abreuvée des valeurs de Montesquieu ou Voltaire, défilent depuis des années pour défendre bec et ongles de fragiles libertés face à la deuxième puissance mondiale, sous le regard aussi poli que frileux de la France et de l’Europe.


[...]

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22356

Re: Les collabos, les Kapos, et les lâches

4 Juillet 2020, 21:07 Message

Enfin une bonne nouvelle sur ce front...

Etat d'urgence sur l'Ocean Viking, en proie à des troubles sécuritaires (Le Point)

« Etant donné la "tension extrême" qui y règne, l'Ocean Viking s'est donc déclaré "en état d'urgence, une première" pour un bateau de SOS Méditerranée, dont les opérations de secours en mer depuis 4 ans et demi avaient commencé avec l'Aquarius, a expliqué à l'AFP Laurence Bondard, porte-parole.

Sur le pont du bateau, les journées se partagent depuis 48 heures entre moments de calme, lorsque la plupart des personnes rescapées restent pour beaucoup dans les conteneurs qui leur servent d'abri contre une chaleur accablante, en pleine mer, et des coups de sang d'une partie d'entre eux.

Depuis jeudi, plusieurs bagarres ont éclaté, principalement entre groupes ethniques, et six tentatives de suicide ont été recensées.

Le pont est désormais divisé en plusieurs groupes: une majorité de migrants, environ 130, qui patientent dans le calme en attendant de pouvoir rejoindre les rives de l'Europe après avoir fui la Libye; une minorité agitée, pour laquelle SOS Méditerranée a demandé dans l'après-midi une évacuation médicale pour raison de "détresse psychologique aiguë", 44 Tunisiens, Marocains et Egyptiens; entre ces deux groupes, l'équipe de l'ONG, en combinaison orange, qui a dû doubler ses effectifs sur le pont pour des raisons de sécurité.
"Pas en sécurité"

A certains moments, toute l'équipe est même mobilisée pour calmer les esprits. Mais depuis vendredi, c'est aussi l'équipage qui est visé par ces menaces - parfois de mort -, émanant d'un même groupe. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22356

Re: Les collabos, les Kapos, et les lâches

5 Juillet 2020, 09:06 Message

Image


Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22356

Re: Les collabos, les Kapos, et les lâches

6 Juillet 2020, 09:06 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22356

Re: Les collabos, les Kapos, et les lâches

7 Juillet 2020, 10:56 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22356

Re: Les collabos, les Kapos, et les lâches

10 Juillet 2020, 09:04 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22356

Re: Les collabos, les Kapos, et les lâches

12 Juillet 2020, 08:32 Message

Bigot de plus en plus clair et net sur Cnews.

“Si les Français se réveillaient, ce serait terrifiant”

Vidéo ici

Certes. Mais "avec des si"...

Également : éditorial ici

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 22356

Re: Les collabos, les Kapos, et les lâches

12 Juillet 2020, 13:37 Message

Version directement visible sur ce site :


PrécédenteSuivante

Retourner vers Immigration de peuplement & conquête