Afficher le sujet - Vivre Ensemble

Vivre Ensemble

Sur l'immigration de peuplement et ses conséquences
Messages: 354

Re: Vivre Ensemble

20 Juillet 2019, 08:28 Message

Riposte Laïque
Vitry : les voyous multiplient les agressions contre les Asiatiques


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19313

Re: Vivre Ensemble

27 Août 2019, 10:43 Message



En effet :


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19313

Re: Vivre Ensemble

10 Septembre 2019, 07:40 Message

Corruption de jurés à Bobigny [url](Le Parisien, par Lettre Patriote)[/url]

« Le président de la cour d’assises s’inquiète de la "difficulté de juger les criminels en Seine-Saint-Denis".

Sept hommes et une femme ont comparu en janvier devant la cour d’assises de Seine-Saint-Denis pour une séquestration ultra-violente en lien avec un trafic de drogue international. Et à la surprise générale, selon nos confrères du Parisien, la plupart des accusés ont été acquittés, alors que des peines de huit à dix-huit ans de réclusion étaient demandées !

Et ce n’est pas tout : le verdict avait fuité avant dans la salle !

Une enquête ouverte pour corruption a donné lieu six mois plus tard à trois mises en examen, dont un juré. Dans les annales judiciaires, on n’avait vu ça que dans le banditisme corse, s’amuse Le Parisien.

Dans une note interne intitulée "la difficulté de juger les criminels en Seine-Saint-Denis", le président de la cour d’assises, Philippe Jean-Draeher, près de trente ans de magistrature, alerte sur "une situation particulièrement inquiétante mettant en cause le fonctionnement de la justice". »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19313

Re: Vivre Ensemble

12 Septembre 2019, 08:12 Message


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19313

Re: Vivre Ensemble

12 Septembre 2019, 16:17 Message

Les résistants qui pensaient qu'avec la mise en évidence du racisme anti-blancs, et plus encore de l'encouragement tous azimuts à la petite musique mille-colliniste — qui prend une ampleur néanmoins encore très loin d'exprimer le fond de haine et de ressentiment cultivé à l'envi par certaines populations à l'encontre d'une "race" (c'est bien ici que ladite "racisation" est pleinement pertinente) —, ces résistants se mettent le doigt une nouvelle fois dans l’œil et se trompent derechef de combat : car la boite à malice et le potentiel sophistique de nos idéologues enragés est sans limite.

Voici :

« Pourquoi il faut en finir avec l’expression « racisme anti-Blancs

Qu’est-ce que sous-entend en réalité l’expression “racisme anti-Blancs” ? L’essayiste et journaliste Rokhaya Diallo décrypte cette (fausse) idée, et avance quelques pistes de réflexion.

"Racisme anti-Blancs". D’un point de vue sociologique, l’expression apparaît comme une fiction, une aberration. Pourtant, sa récupération politique n’a rien de virtuel. Et pour cause. Depuis quelques jours, l’ancien joueur de football Lilian Thuram est accusé d’alimenter un supposé "racisme anti-Blancs". […]

Traiter quelqu’un de "sale blanc" ou de "sale noir", est-ce vraiment la même chose ?

Ce n’est pas la même chose, parce que cela ne fait pas appel au même imaginaire. Ce n’est pas la même chose de se moquer du premier de la classe que du dernier. Si on dit à quelqu’un "sale premier de la classe", ce n’est pas la même chose que de traiter quelqu’un de "sale cancre". Le dommage psychologique n’est pas le même. Le premier de la classe, quoi qu’il arrive, est le premier.

N’est-ce pas ici significatif de l’impossibilité de penser le racisme comme un tout, un système ?

Oui, cette réaction est aussi symptomatique de ce que l’on appelle « la fragilité blanche » (« white fragility »). Ce concept a été créé en 2011 par l’universitaire américaine Robin DiAngelo et dénonce le fait que les personnes blanches ont grandi dans des sociétés qui les protègent de tout stress lié à leur couleur de peau. Elle explique comment un minimum de stress racial devient alors pour celles-ci intolérables. Il en résulte bien souvent des réactions de défense, comme de la colère ou de l’opposition. […]

(Les Inrocks)


***


Se faire dominer, soumettre, frapper, violer, tuer, égorger, massacrer parce que blanc(he) et se faire refuser un job parce qu'on vient d'une cité, c'est du pareil au même, qu'on se le dise. Il est même plus que probable que les premiers méritent ce qu'il leur arrive, car ils sont la cause de ce que subissent les seconds depuis trop longtemps. Le racisme anti-noirs ou reubeus vs l'anti-blancs, combien de morts ?

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19313

Re: Vivre Ensemble

13 Septembre 2019, 08:17 Message

Récit.

« Cette Marseillaise de 44 ans travaille comme cantinière dans un groupe scolaire du 9e arrondissement. "Comme tous les jours, je suis arrivée la première, puis j’ai fermé le portail", précise-t-elle, ajoutant : "Ici, on peut rentrer de cent façons différentes, ça fait des années que je le dis car ça arrive qu’on ne se sente pas en sécurité." Survient le jeune homme, "en caleçon, agité". La cantinière poursuit : "J’ai senti le danger, mais j’ai tenté le dialogue. Je lui ai demandé ce qu’il avait, lui ai proposé s’il voulait s’asseoir, boire un café." L’intrus lui demande d’appeler la police, prétextant qu’on en veut à sa vie.

C’est alors que l’homme se déchaîne. À entendre le récit de la victime, on comprend la frayeur qu’elle a pu éprouver : "Il m’a arraché le téléphone des mains, a levé les bras au ciel, a commencé à dire qu’il faisait la prière, qu’il était musulman et qu’il fallait tuer tous les chrétiens. Il m’a étranglée si fort… J’ai tenté de me débattre, puis il m’a regardé avec ses yeux révulsés et m’a dit : 'Aujourd’hui, c’est toi qui vas mourir !' " Il a crié "Allahou Akbar" et a saisi une paire de ciseaux, puis un couteau de cuisine. Trois coups dans l’abdomen, un autre dans la jambe.
Elle réussit à s’échapper et se réfugie dans les toilettes. Le 17 (Police Secours) et le 18 (Pompiers) l’accueillent en musique et la mettent en attente. Elle cherche à joindre son mari, mais c’est finalement sa mère, dans l’immeuble voisin, qui, ayant entendu ses cris, le prévient. Il fonce à travers Marseille et arrive sur les lieux avant la police. La suite, on la connaît. L’agresseur, qui avait pris la fuite, frappant au passage un riverain, est interpellé une heure plus tard, tenant des propos incohérents. Jean-Michel Blanquer et Laurent Nuñez se sont rendus sur place, le vendredi après-midi.

Sandra ne comprend pas que le parquet antiterroriste ne soit pas saisi. "OK, il a 17 ans. OK, ils l’ont déclaré fou. Mais quand il a crié Allahou Akbar et qu’il a attrapé des ciseaux plutôt qu’un des multiples crayons que j’avais sur mon bureau, là, il avait l’air de savoir ce qu’il faisait." »


***


"J'ai tenté le dialogue" : même pour une femme dans cette situation, c'est une erreur fatale. La lucidité, personnelle et sociale, aurait du faire comprendre et sentir immédiatement la nature du danger, et indiquer la seule "solution" : la fuite et l'alerte, ou par impossible la résistance en vue de ces dernières. En tout état de cause : le combat, sous quelque forme qu'il soit envisageable. Les moutons ne sont pas prêts ; ils sont au contraire fermement et méthodiquement dressés à la soumission et à la bienveillance pour leurs bourreaux. De toutes façons, ils ont perdu tout moyen de défense. On rappellera que la meilleure défense, précisément, c'est l'attaque. C'est dire si nous sommes morts.


***

Europe.

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19313

Re: Vivre Ensemble

17 Septembre 2019, 13:51 Message

Vintimille (Italie) : un homme de 55 ans, sans-abri et handicapé, violé par un clandestin marocain multirécidiviste de 23 ans (Riviera24.it)

La grande classe.
L'enrichissement culturel, sans doute.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 19313

Re: Vivre Ensemble

20 Septembre 2019, 10:33 Message

Italie : un migrant marocain, débarqué il y a quelques jours à Lampedusa, agresse sexuellement une fillette de 10 ans (San Remo News)

« Le Marocain a été retrouvé à Via Cavour et identifié par la jeune victime et sa famille. (…) Des enquêtes ultérieures ont montré que le Marocain était arrivé il y a quelques jours à Lampedusa et s’était dirigé peu de temps après vers Vintimille avec l’intention de passer la frontière, en France. Les Carabiniers enquêtent toujours sur l’incident afin de retrouver un deuxième étranger qui semble avoir accompagné le migrant de 28 ans arrêté. »

Précédente

Retourner vers Immigration de peuplement & conquête