Afficher le sujet - Tectonique des plaques

Tectonique des plaques

Sur les événements internationaux, par temps de "globalisation"
Messages: 1238

Re: Tectonique des plaques

27 Avril 2022, 22:23 Message

Reste à savoir si nous y avons plus à perdre qu'à gagner. Si ce qui va éclater parvient à faire dérailler le train du nouvel ordre mondial, le risque est à courir.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 29040

Re: Tectonique des plaques

28 Avril 2022, 08:55 Message


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 29040

Re: Tectonique des plaques

28 Avril 2022, 15:35 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 29040

Re: Tectonique des plaques

30 Avril 2022, 18:50 Message

Dramatiquement con, mais général et ancien de Saint-Cyr...


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 29040

Re: Tectonique des plaques

1 Mai 2022, 09:13 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 29040

Re: Tectonique des plaques

16 Mai 2022, 07:53 Message


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 29040

Re: Tectonique des plaques

19 Mai 2022, 08:00 Message


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 29040

Re: Tectonique des plaques

19 Mai 2022, 08:19 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 29040

Re: Tectonique des plaques

20 Mai 2022, 07:45 Message


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 29040

Re: Tectonique des plaques

25 Mai 2022, 18:44 Message



Vidéo complète :



(Jacques Baud - ex-membre du renseignement stratégique suisse, il a été partie prenante des négociations après la chute de l’URSS et a suivi de près la révolution de Maïdan en 2014, il est l’auteur de “Poutine, maître du jeu ?” aux éditions Max Milo

Guy Mettan - Journaliste et écrivain, ex-rédacteur en chef de la «Tribune de Genève» et spécialiste de la Russie; auteur de plusieurs ouvrages : «Russie-Occident: une guerre de mille ans» (Editions des Syrtes), 2015 ;'' Le continent perdu : Plaidoyer pour une Europe démocratique et souveraine, Éditions des Syrtes, 2019''; "La tyrannie du Bien , également aux Editions des Syrtes

Irina Dubois- responsable du Dialogue Franco-Russe, modératrice )

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 29040

Re: Tectonique des plaques

30 Mai 2022, 08:20 Message

Image


La guerre a commencé du côté russe comme cela s'est toujours fait pour ce peuple à la culture irrédentiste comme pas une et au tempérament... si particulier : impréparation, improvisation, cacophonie, lourdes pertes ; et elle finira comme toujours par leur victoire sans appel. Leur naïveté initiale a passé toutes les bornes, leur aura coûté très cher, faisant s'éterniser la chose d'autant plus que les USA font tout pour cela, sacrifiant sans la moindre vergogne "jusqu'au dernier Ukrainien".

Les modernes qui, sur tous les plateaux, expliquent qu'on ne fait plus de guerre "territoriale" à l'ancienne, qu'on est au XXIème siècle, etc. en seront pour leur frais. Les "occidentaux" qui se croient les seuls sur Terre, avec toute leur technologie "de pointe" risquent de se retrouver Gros Jean comme devant... avec d'incalculables conséquences géopolitiques (et géoéconomiques, financières...) que leur I.A. n'aura pas vu venir.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 29040

Re: Tectonique des plaques

4 Juin 2022, 15:32 Message


Messages: 1238

Re: Tectonique des plaques

6 Juin 2022, 13:57 Message

Cette supériorité militaire “hypersonique” de la Russie que les Occidentaux s’obstinent à ne pas voir
https://lecourrierdesstrateges.fr/2022/06/02/cette-superiorite-militaire-hypersonique-de-la-russie-que-les-occidentaux-sobstinent-a-ne-pas-voir/

Image

Messages: 1238

Re: Tectonique des plaques

23 Juin 2022, 18:08 Message

Amusant, non?
https://ripostelaique.com/la-france-a-offert-2-canons-caesar-a-la-russie-merci-macron.html
On se souvient que le Président français Emmanuel Macron dans son fol amour pour Zelenski a promis à ce dernier de lui livrer du matériel militaire « lourd » en quantité. C’est ainsi que la France a livré 6 canons « Caesar »
Ce que n’avait pas prévu Macron est que les Ukrainiens d’une part n’ont pas été formés pour utiliser ce matériel (une semaine, durée du stage offert par la France, ne suffit pas), mais aussi et surtout que les forces russes balayant tout sur leur avancée, récupèrent énormément de matériel abandonné par les Ukrainiens dans leur fuite.

C »est ainsi que la Russie a récupéré, entre autres, 2 des 6 canons Caesar livrés par la France ! En parfait état de marche, les Ukrainiens étant partis tellement vite qu’ils n’ont pas eu le temps de les détruire ni piéger !

Les 2 pièces ont été expédiées en Russie à Uralvagonzavod, complexe de fabrication de matériel militaire russe. Ils seront disséqués, étudiés, copiés et améliorés et la Russie produira sans doute une version améliorée du Caesar.

Messages: 1238

Re: Tectonique des plaques

26 Juin 2022, 11:52 Message

Extrait d’une analyse de Jacques Baud,un ancien colonel d’État-major général, ex-membre du renseignement stratégique suisse, spécialiste des pays de l’Est
[ure]https://www.lesalonbeige.fr/lukraine-serait-prete-a-seffondrer-dans-les-prochaines-semaines/[/url]
"...Les initiatives de Zelensky pour ouvrir un dialogue avec la Russie ont été systématiquement sabotées par l’Union européenne, le Royaume-Uni et les États-Unis. Le 25 février 2022, Zelensky laisse entendre qu’il est prêt à négocier avec la Russie. Deux jours plus tard, l’Union européenne arrive avec un paquet d’armes de €450 millions pour inciter l’Ukraine à se battre. En mars, même scénario : le 21, Zelensky fait une offre qui va dans le sens de la Russie, deux jours plus tard, l’UE revient avec un deuxième paquet de €500 millions pour des armes. Le Royaume-Uni et les États-Unis font alors pression sur Zelensky pour qu’il retire son offre, bloquant ainsi les négociations d’Istanbul.

Or, la réalité du terrain pousse les militaires occidentaux à plus de réalisme. Le 24 mars, le général Mark Milley, chef du Joint Chiefs of Staff, avait tenté d’appeler le général Valeri Gherassimov, chef de l’état-major général russe, mais s’était heurté à une fin de non-recevoir. Le 13 mai 2022, Lloyd Austin, secrétaire à la Défense américain, appelle son homologue russe, Sergueï Choïgou, afin de lui demander un cessez-le-feu. C’est la première fois que les deux hommes se parlent depuis le 18 février.

Les militaires américains sont donc demandeurs : ils voient venir le désastre pour l’Ukraine et tentent de gagner du temps. Mais ils n’ont pas la crédibilité suffisante pour que les Russes entrent en matière. Ces derniers sont dans une dynamique qui leur est actuellement favorable et les propositions des militaires américains ne semblent pas avoir d’écho auprès du secrétaire d’État. À ce stade, pour convaincre les Russes il faudrait des gestes concrets que personne n’est en mesure ou n’a envie de faire.

L’effet des sanctions

Non seulement les sanctions peinent à avoir un effet concret sur l’économie russe, mais leur impact sur nos économies commence à se ressentir au niveau politique. C’est le cas en Estonie, au Royaume-Uni, aux États-Unis, et, dans une certaine mesure, en France. Aux Etats-Unis, la perspective des mid-term encourage les Républicains à remettre en question ces sanctions qui affectent le pouvoir d’achat, le rôle du dollar et, plus globalement, l’économie américaine.

Quant à l’économie russe, elle ne semble pas souffrir des sanctions. Le journal britannique The Guardian, virulent adversaire de la Russie, doit constater que « la Russie est en train de gagner la guerre économique ». […]

[L]es armes livrées à l’Ukraine n’arrivent pas aux combattants de première ligne. Plusieurs raisons à cela.

– Premièrement, une partie de ces armes qui arrivent en Pologne pour être ensuite expédiées vers l’Ukraine, sont détournées sur le sol européen. Ainsi les missiles antichars FGM-148 Javelin, porteurs des espoirs occidentaux contre les forces russes, sont revendus sur le darknet à 30 000 dollars l’unité par des éléments du gouvernement ukrainien.

– Deuxièmement, il n’y a pas vraiment de mécanisme pour distribuer ces armes, dont les meilleures sont données aux unités de l’ouest du pays, au détriment des combattants du front.

– Troisièmement, les stocks ukrainiens tombent rapidement dans les mains des Russes. Ainsi, ces derniers ont récupéré des quantités considérables de Javelin qu’ils ont remis aux milices du Donbass, où ils sont désormais en dotation ! Ce ne sont pas les seuls. Ainsi, certains hélicoptères ukrainiens cherchant à évacuer les combattants de Marioupol ont été abattus par des missiles anti-aériens Stinger, fournis par les Américains…

De fait, même les services de renseignements américains ne savent pas où vont les armes livrées à l’Ukraine. Cette situation alarme Juergen Stock, secrétaire-général d’Interpol, qui craint que ces armes aillent vers des organisations criminelles. Or, ceci se fait avec la complicité des gouvernements occidentaux qui rechignent à mettre en place des garde-fous et des mécanismes de vérification sur l’emploi de ces armes.
.......................
Pour certains, la crise ukrainienne a renforcé l’unité européenne, le lien transatlantique et l’importance de l’OTAN. Les sanctions ont été unanimement appliquées dans l’euphorie et la perspective d’un effondrement rapide de la Russie.

Mais la Russie ne s’est pas effondrée et les sanctions commencent à avoir des effets pervers sur les pays occidentaux, qui ne peuvent plus faire marche arrière sans perdre la face. L’unité européenne n’est qu’une façade que l’inflation créée par les sanctions pourrait bien fissurer davantage dans les mois qui viennent. Aux États-Unis et en Europe, les commentateurs commencent à remettre en question la gestion de la crise et l’alignement sur Washington qui semble avoir été totalement dépassé par les événements. Quant à l’OTAN, la réaction de la Turquie aux candidatures de la Suède et de la Finlande met en évidence deux choses.
......................
On s’achemine vers une situation où l’Ukraine et les Occidentaux devront faire des concessions dont ils n’ont pas encore mesuré l’importance. L’idée que le statut de la Crimée, du Donbass, voire le sud de l’Ukraine, peut encore être négociable est une illusion. C’était le message de Henry Kissinger lors du World Economic Forumde Davos en mai.

Il est très vraisemblable que si l’on avait laissé Zelensky négocier comme il l’entendait avec la Russie dès le début de l’offensive, l’Ukraine aurait pu maintenir la plus grande partie du sud sous sa souveraineté. Aujourd’hui, la combinaison de l’acharnement occidental à prolonger le conflit et du refus ukrainien d’engager un processus de négociation place la Russie en position de force. L’incapacité des Occidentaux à juger leur adversaire de manière rationnelle semble conduire l’Ukraine à la catastrophe."

PrécédenteSuivante

Retourner vers International, européisme & mondialisme