Afficher le sujet - USA : la présidence Trump

USA : la présidence Trump

Sur les événements internationaux, par temps de "globalisation"
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23421

Re: USA : la présidence Trump

9 Novembre 2020, 10:00 Message

Ce titre : Élections américaines: “l’hypothèse d’une guerre civile n'est plus à exclure”... (Valeurs Actuelles)

« Alexandre del Valle a voulu dresser un bilan de l'élection américaine et de l'extrême polarisation de la société américaine exacerbée depuis le Black Live Matter en interrogeant le Grand Reporter, écrivain et documentariste Pierre Rehov, spécialiste des Etats-Unis. Ce dernier affirme que l'accusation de fraude électorale des Démocrates portée par Donald Trump et les Républicain est indéniable, et que si les Démocrates perdent l'élection après une invalidation par la Cour suprème ou s'ils parviennent à la "voler", l’hypothèse d’une guerre civile n'est plus à exclure... »

Et ce commentaire pas plus sot ni tellement moins informé : « Souvent aux États unis on conclut un arrangement plutôt que d'arriver au procès. Ce n'est pas à exclure dans ce cas là non plus. On redonnerait quelques États à Trump, il perdrait dans l'honneur, "on" s'engagerait à ne plus lancer d'actions contre lui et même à lui payer une partie des dettes colossales de son groupe et son fils pourrait se lancer dans une carrière politique avec l'espoir de succéder à son père un jour. Tout cela pour qu'il concède sa défaite dans l'intérêt du pays et pour éviter la guerre civile. C'est un autre scénario. »

Messages: 823

Re: USA : la présidence Trump

9 Novembre 2020, 10:24 Message

Il est regrettable que nous ne puissions en rien peser sur ces élections qui engagent pourtant notre avenir autant que celui des Américains. Si cela était je serais de ceux qui opteraient plutôt pour l'affrontement que pour le compromis, en espérant l'extension du conflit. Le temps joue contre nous, comme il joue contre ceux des Américains qui descendent des fondateurs du pays. Pour les déposséder de leurs droits et bientôt de leur terre, il suffira, comme ici, que leurs nouveaux dirigeant ouvrent, comme les nôtres, largement les frontières.

"Après l'annonce de la victoire de Joe Biden par la presse, des migrants en attente dans le nord du Mexique ont manifesté leur joie et leur espoir de pouvoir bientôt gagner les Etats-Unis."
Dernière édition par Alain Georges le 9 Novembre 2020, 10:38, édité 1 fois.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23421

Re: USA : la présidence Trump

9 Novembre 2020, 10:25 Message

Image


Cette histoire n'est pas terminée, à tout le moins.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23421

Re: USA : la présidence Trump

9 Novembre 2020, 10:48 Message

Great Reset : Biden était-il la pièce manquante du puzzle ? (Courrier stratèges)

J'avoue être assez surpris de voir Éric Verhaeghe écrire ceci.

« Biden et le Great Reset

Cette importance accordée à l’écologie, à l’accord de Paris, au multilatéralisme, est curieusement à l’unisson des propositions formulées par Klaus Schwab, fondateur du Forum de Davos, dans son ouvrage The Great Reset, qui inspire aujourd’hui de larges pans des politiques publiques dans le monde industrialisé. Sur tous ces points, je recommande à chacun de suivre de près la grande campagne lancée par le World Economic Forum pour soutenir ce fameux « Great Reset » sur lequel les grands médias observent un étrange silence.

Et là encore, curieusement, lorsqu’on approfondit la littérature mondialiste de Davos (le toujours sulfureux Forum Economique de Davos), on trouve des documents explicites sur la réorientation nécessaire de la politique étrangère américaine. Je recommande ici tout particulièrement ce papier transparent, dont le chapitre 3 préconise de « maximiser un avantage unique pour combattre le changement climatique ».

Dans ces « éléments de langage », on lira cette formule qui en dit long sur le sens du retour américain, annoncé par Biden, dans l’Accord de Paris : « By leveraging this advantage with a well-designed climate policy, American can enhance the competitiveness of U.S. manufacturers, encourage the return of important supply chains back to the U.S. and encourage greater climate ambition globally. » (En tirant parti de son avantage avec une politique écologique intelligente, l’Amérique peut améliorer son industrie, encourager le retour d’une importante chaîne de valeurs et encourager une plus grande ambition climatique mondiale).

Autrement dit, la réduction du gaz à effet de serre est un bon levier pour obliger l’industrie américaine à se moderniser et à devenir plus compétitive.

Si rien ne dit que les partisans du Great Reset ont favorisé des fraudes électorales pour assurer la victoire d’un « ami », il est sûr que pas mal de stratèges économiques américains ont soutenu Biden plutôt que Trump… et que Biden leur renvoie déjà l’ascenseur.
En route vers une gouvernance mondiale pour rebâtir le monde

En réalité, ce qui s’est joué dans l’élection présidentielle américaine, c’est bien cette bascule de l’Amérique isolationniste voulue par Trump vers une Amérique qui joue pleinement son rôle dans une gouvernance mondiale où les peuples sont soupçonnés d’obscurantisme. Et ça, c’est une très mauvaise nouvelle pour nous.

Nous nous préparons à une rupture historique et politique majeure où les décisions seront prises dans d’infimes comités pour notre bien, et où nous n’aurons définitivement plus notre mot à dire. Et Biden, dans ce puzzle, était la pièce qui manquait. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23421

Re: USA : la présidence Trump

9 Novembre 2020, 13:08 Message

Puissance du feu médiatique : beaucoup, de notre côté, se sont laissés prendre par le défaitisme (même un Damien Rieu !), entérinant la défaite de Trump sans qu'on sache bien sur quelles bases ils le font. Je ne dis pas que Trump aurait gagné si les choses s'étaient passées "à la loyale" ; c'est très probable, mais on ne peut l'affirmer. Je ne dis pas que les fraudes ont inversé le scrutin : c'était de toute évidence leur but, elles ont été massives, mais pour autant : quel serait été le résultat si elles étaient éliminées ? Cela reste à déterminer. Je comprends bien aussi qu'on doute de la détermination de Trump, qui n'est guère soutenu par son "camp" et peut voir des perspectives intéressantes (y compris pécuniairement) à passer dans l'opposition. Mais cela ne lui ressemble pas. On peut aussi se dire que l'armée d'avocats envoyée ne pourra pas prouver grand-chose, le mal ayant été fait. C'est possible.

Tout cela posé, et contre vents et marées et tout ce qu'on veut à toute force nous mettre dans la tête, je ne crois pas que la messe soit dite.

Image

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23421

Re: USA : la présidence Trump

9 Novembre 2020, 16:20 Message

Image


Joe Biden président des Etats-Unis : la commission électorale russe questionne la légitimité du scrutin (Le Parisien)

Non seulement Poutine, mais la Chine, le Mexique et quelques autres s'abstiennent de réagir pour l'heure à la prétendue "élection" de Biden.

Messages: 823

Re: USA : la présidence Trump

9 Novembre 2020, 17:35 Message

La Chine, la Russie, après tout, ce ne sont jamais que les deux plus grandes puissances mondiales, derrière (et encore!) les USA.

Avatar de l’utilisateur
Messages: 3828

Re: USA : la présidence Trump

9 Novembre 2020, 23:31 Message

À prendre avec des pincettes, bien sûr, mais j'avoue ne pas résister au plaisir de vous communiquer ce qui suit.
Le Figaro

La démocratie américaine menacée ? Oui, mais par les démocrates ! Voilà une démonstration qui pourrait surprendre bien des spectateurs, habitués aux analyses sur les risques de confiscation du pouvoir par Donald Trump. Alors que la tension monte aux États-Unis autour de l'élection présidentielle, et des risques pesant sur le vote dans le contexte de lutte publique contre le coronavirus, le New York Post a en effet publié la «confession» d'un fraudeur engagé à gauche, qui affirme avoir truqué de nombreuses élections fédérales. Essentiellement dans le New Jersey, où il réside, mais en décrivant un système de manipulation existant dans de nombreux autres États. Le mobile du passage aux aveux ? Le militant serait un soutien acharné de Bernie Sanders et ne se voit pas soutenir la candidature de Joe Biden.

Le récit est d'importance car, sous la pression de la lutte contre le coronavirus, de nombreux électeurs annoncent avoir choisi cette année le vote à distance. Celui-ci existe sous deux formes dans les États américains. La première est le vote par procuration, plébiscité par le Président actuel pour sa sécurité, nécessitant une demande de la part du votant. Le second est le scrutin postal, pour lequel il suffit de renvoyer un formulaire dans une enveloppe spécifique prédistribuée.

Ouverture d'enveloppes à la vapeur, destruction de votes dans les quartiers républicains...

Et c'est dans ce type de votes que le témoin du New York Post affirme que la fraude «est plus une règle qu'une exception». À l'appui de sa démonstration, un véritable mode d'emploi de la fraude, avec plusieurs procédés possibles. La première technique consiste à utiliser l'enveloppe d'un votant, pour y mettre un bulletin obligatoirement démocrate. Il faut au préalable faire le tour des domiciles et convaincre les citoyens de laisser les fraudeurs poster leur courrier de vote à leur place. Une mission «beaucoup plus facile qu'on ne le pense», d'après le fraudeur cité par le journaliste Jonathan Levine, en se faisant passer pour une association de service public. Ensuite, l'enveloppe est ouverte à la vapeur, puis on y glisse un nouveau bulletin en falsifiant la signature. Pour éviter toute suspicion, les enveloppes rouvertes sont ensuite disséminées dans toutes les boîtes postales de la ville.

Les employés des postes peuvent également influer facilement sur l'élection, selon le témoin. «Vous avez un facteur qui est un type anti-Trump enragé et travaille à Bedminster ou dans un bastion républicain... Il peut prendre les bulletins de vote [remplis], et sachant que 95% sont en faveur d'un républicain, il peut simplement les jeter à la poubelle», explique-t-il. Un écho à l'histoire de certains lots de courriers électoraux retrouvés après le vote, lors d'élections locales à New York en 2017 ?

Autre «mine d'or» de votes à disposition, les lieux de vie accueillant des personnes fragiles. «Il y a des maisons de retraite où l'infirmière est en fait un opérateur rémunéré. Et elle va pièce par pièce voir ces personnes âgées, qui souhaitent voter pour se sentir utiles», déclare ainsi le lanceur d'alerte. Il suffit alors de remplir le bulletin pour eux et de leur faire signer ce que l'on veut...

Enfin, le témoin précise que, la plupart du temps, l'historique de participation aux élections est une information publique aux États-Unis. Une dernière technique, encore plus sauvage, consiste donc à aller voter, un jour d'élection, à la place d'un citoyen recensé comme abstentionniste, et qui ne risque pas de venir. Certains États ne demandent en effet pas de pièce d'identité. Une information déconcertante vue de France qui légitime la méfiance de certains observateurs pour ce type de scrutin.

Messages: 823

Re: USA : la présidence Trump

10 Novembre 2020, 04:44 Message

Voilà, le crime est découvert et exposé à la vue du monde entier. La Russie et la Chine différant leurs assentiment, ont pris date, marqué ces jours d'une pierre noire et ce sont pour l'avenir assurées de pouvoir conduire à leur guise leurs opérations électorales (pour autant que ça ait un sens en Chine) sans craindre que le donneur de leçon américain vienne leur faire la moindre remontrance. En fait, ce sont tous les régimes tentés par le totalitarisme qui vont sortir renforcés de cette séquence. Les démocrates américains viennent de se faire les fossoyeurs de la démocratie aux USA et dans le monde, avec la complicité des puissances médiatiques. Quelques tyranneaux en Afrique et ailleurs ricanent en ce moment assurés d'un long règne abrité des incertitudes électorales. Nous venons de basculer dans une ère où le pouvoir est officiellement retiré des mains des peuples.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23421

Re: USA : la présidence Trump

10 Novembre 2020, 10:28 Message

Tiens... Twitter met un avertissement à ceux qui affirment que Biden est président, CNN retire la couleur bleue de la Géorgie et de l’Arizona et les remet dans la balance...

Messages: 823

Re: USA : la présidence Trump

10 Novembre 2020, 10:53 Message

La page référencée par Eric est maintenant "introuvable" ! Je m’emploie pour ma part à la diffuser largement.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23421

Re: USA : la présidence Trump

10 Novembre 2020, 11:12 Message

Le procureur général William Barr a autorisé les procureurs fédéraux à travers les États-Unis à poursuivre des «allégations substantielles» d'irrégularités de vote avant que l'élection présidentielle de 2020 ne soit certifiée (CNBC). Dans le même temps, CNN coupe une nouvelle fois la Maison Blanche en direct...

Avatar de l’utilisateur
Messages: 3828

Re: USA : la présidence Trump

10 Novembre 2020, 11:17 Message

Eh bien, cher Alain, si j'ai fait un copié-collé, alors que d'habitude je me contente de donner le lien, c'est que j'avais senti que ce papier détonnait trop dans l'ambiance de la bien pensance qui redouble d'efforts en ce moment et qu'il pourrait arriver...ce qui est arrivé.

Avatar de l’utilisateur
Messages: 3828

Re: USA : la présidence Trump

10 Novembre 2020, 11:24 Message

Ce que vous rapportez, cher Didier, est intéressant. Non que je pense que la divine surprise puisse encore advenir mais que la suspicion sur la légalité d'une éventuelle désignation de Biden resterait une tâche indélébile et pourrait avoir des conséquence que nous ne mesurons pas encore sur le cours de son éventuel mandat.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23421

Re: USA : la présidence Trump

10 Novembre 2020, 11:29 Message

Rudy Giuliani sur Fox News, superviseur des enquêtes lancées par Trump, annonce qu’il va déposer une 1ere plainte en Pennsylvanie, et 5 autres dans 5 Etats différents. Il estime que Biden a volé 10 Etats, et qu’ils ont déjà identifié 800.000 voix illégalement attribuées.

Messages: 521

Re: USA : la présidence Trump

10 Novembre 2020, 11:40 Message

Les conséquences que cette farce sinistre qu'à été l'élection présidentielle de novembre 2020 vont bien au-delà du mandat du président à venir. Elles sont dévastatrices pour le "discours" pro-démocratie dans l'ensemble du monde. C'est bien en effet à la mort définitive du discours sur la démocratie (n'oubliez pas que les manifestants de Hong-Kong, certains martyrs, avaient érigé sur la place Tien Anmen une "statue de la Démocratie" avant de s'y faire immoler) que l'ont va. Il sera impossible, désormais, aux progressistes chinois, russes ou africains (ne parlons pas du monde musulman) de mourir pour elle. Voilà le vrai tournant de cette élection: la fin de la démocratie en tant que valeur morale universelle, celle qui avait justifié, entre autres, les ingérences militaires US dans le monde depuis, en gros, 1979.

Il n'est qu'à voir le sourire de chat satisfait qu'arborre le président chinois depuis trois jours pour mesurer la chose.

Si Biden s'accroche à la Maison Blanche comme un bernard-l'hermite sur son rocher, s'en est fini de notre identité politique, nous les Occidentaux, face la Chine et son totalitarisme bienveillant. Partout, de Davos à Pékin en passant par Moscou et Washington, ou Islamabad ou Ankara, ce ne sera plus que mafia et chefferie. Merci Biden.
Dernière édition par Francis Marche le 10 Novembre 2020, 11:49, édité 1 fois.

PrécédenteSuivante

Retourner vers International, européisme & mondialisme