Afficher le sujet - USA : la présidence Trump

USA : la présidence Trump

Sur les événements internationaux, par temps de "globalisation"
Messages: 521

Re: USA : la présidence Trump

10 Novembre 2020, 16:05 Message

Pas sûr. Son titre de vice-président suffit, dans un premier temps. Si Biden ne peut finir son hypothétique mandat, elle conservera encore toutes ses chances de régner (c'est le mot) en prenant le relais. En revanche, face à Trump, l'électorat se serait dressé, polarisé, et son statut "minoritaire" de femme noire l'aurait fait achopper dans une course en direct à la Maison Blanche. Elle n'a vraisemblablement pas le charisme unificateur d'Obama pour tenter une élection à la loyale. L'autre zombie pas davantage mais en se salissant les mains, il n'avait plus rien à perdre (vu son âge, son caractère usé, etc.). Ils ont "tenté le coup", comme au poker. S'ils se plantent, Harris pourra revenir à la charge soit pour son compte soit en chevauchant un autre canasson sur le retour.

Non, il n'y a pas de billard à trois bandes à ce niveau de méga-grossièreté façon père Ubu. Les Démocrates US font du rentre dedans, comme lorsqu'ils avaient tenté de destituer Trump, ce qui était une manoeuvre tout aussi grossière que désespérée, vouée à l'échec. Le Nouvel Ordre Mondial, l'Etat profond, Davos, tout ce qu'on voudra y compris les mignons de l'UE, ont convaincu ces gens qu'ils étaient dans leur bon droit de commettre tous les coup bas imaginables pour éjecter Trump, que, quoi qu'il arrive, ils retomberaient sur leurs pieds. Quand on a avec soi, en France, Raphaël Endhoven, Le Petit Glucksmann et Krouchner, et leurs équivalents américains en Amérique, on ne peut pas chuter, rien ne peut vous arriver, donc, on fonce gaiement. Simple.

Messages: 521

Re: USA : la présidence Trump

10 Novembre 2020, 16:28 Message

Comme quoi, certains apprennent vite en France!

https://www.lefigaro.fr/politique/patri ... e-20201110

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23421

Re: USA : la présidence Trump

10 Novembre 2020, 16:29 Message

On peut aussi conjecturer qu'il y a eu panique au cours de la nuit du dépouillement, devant les résultats inattendus qui se profilaient, contraignant les Démocrates à agir en urgence pour démultiplier la fraude, du coup avec de l'improvisation ou des excès plus voyants. En cause : pas seulement la victoire électorale, mais toutes les casseroles qui pendent aux fesses de tous les ténors du parti Démocrate, à commencer par les Clinton, Obama himself, Biden et son fils, et tutti quanti. Si Trump reprend la main et est libre pour 4 dernières années, avec un parti Républicain enfin à sa main, une Cour Suprême qu'il a transformée, c'est la case prison qui menace réellement ces gens, version USA, soit : qui ne rigole pas. Vae victis. Il en va quasi de la survie politique du Parti Démocrate, et de l'emprise médiatico-politique de toute la gauche américaine.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23421

Re: USA : la présidence Trump

10 Novembre 2020, 17:29 Message

Puissance de feu médiatique & complotologie, suite : la reculade est nette et significative, on la signale donc ; c'est assez amusant et décidément fascinant ce qui se passe.... mais la dépendance à ces canaux plus comparables à des égouts qu'autre chose demeure... hélas. Comment faire autrement dans un monde de mensonges systémiques et story-tellisés ? En réfléchissant un peu, en ayant du recul, non pas sur l'actualité mais en privilégiant toujours la profondeur de champ historique.

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23421

Re: USA : la présidence Trump

10 Novembre 2020, 19:53 Message

D'un ancien gouverneur Démocrate de l'Illinois, lui même jadis condamné pour corruption.


Avatar de l’utilisateur
Messages: 3828

Re: USA : la présidence Trump

10 Novembre 2020, 21:31 Message

Si Biden ne peut finir son hypothétique mandat, elle conservera encore toutes ses chances de régner (c'est le mot) en prenant le relais.


C'est très exactement ce que je dis. Excusez-moi de revenir là-dessus mais ce n'est pas un détail. Je veux prendre date. Kamala Harris est la candidate de la nouvelle étape, du saut impensable, de la mutation sans retour que veut franchir la bien-pensance des démocrates universalistes financiers qui l'ont choisie et mise sur le ticket sans retour. Face à Trump, elle n'a aucune chance. Le déficient cognitif sert de cheval de Troie. Il ne tiendra pas deux années. La virago capitalo-progressiste aux airs de minorité stigmatisée sera dans la place sans même passer par des élections. C'est tout de même autre chose qu'une vieille histoire de bourrage d'urnes.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23421

Re: USA : la présidence Trump

10 Novembre 2020, 22:48 Message

Voici ce soir la dernière carte valide, et un commentaire, que je ne peux discuter, n'étant pas assez connaisseur :

Image


Image


Ce soir JT2 : les recours de Trump n'ont aucune chance de réussir, c'est affirmé sans l'ombre d'une prudence ou d'une nuance. C'est bon signe... :)

C'est sans doute inutile, mais je le redis : je ne suis pas en mesure d'évaluer la situation électorale "objective" des USA, compte tenu du pataquès sans précédent que l'on voit. Qui pourrait l'être ? Une certitude : la fraude est avérée, et massive, en tous cas bien au-delà des petites magouilles habituelles (qui, ne l'oublions pas, ont cours sous nos latitudes également, si à une moindre échelle et plus artisanalement : cf. les deux coupures de courant traditionnelles les soirs de dépouillement dans les mairies communistes du bon vieux temps...) ; elle a été grossière à de certains moments ou endroits. Une autre : Trump a surperformé par rapport à ce qui était attendu, déjouant en partie les attentes des Démocrates (les "minorités"), en transcendant largement les clivages habituels. A minima le résultat est très serré au point d'être imprévisible.

Dès lors ? Une inconnue : Trump va-t-il se battre jusqu'au bout ou ne pas insulter l'avenir, au-delà de lui et pour sa dynastie ? Il semble bien qu'il ait choisi ( si l'on peut dire, c'est plutôt une question d'ADN) la première solution, y mettant tout son sens tactique, ses moyens, et son intelligence... particulière.

Autrement dit, à cette heure : "la messe n'est pas dite", ni dans un sens, ni dans l'autre. Beaucoup feraient bien d'y réfléchir à deux fois, au lieu de jouer ce qui leur reste de réputation professionnelle au casino.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23421

Re: USA : la présidence Trump

10 Novembre 2020, 23:08 Message

Zemmour ce soir a fait une analyse sans concession de Kamala Harris, de "ce dont elle est le nom", et du projet qui sous-tend toute l'opération du côté des Démocrates, des GAFA, etc. Analyse qui recoupe largement la vôtre, cher Eric, et que je partage.

En première partie il a abordé le conflit du Haut-Karabach. J'attendais ses explications, car je m'interroge sur le comportement de Poutine. Quels calculs plus vastes pouvaient expliquer l'attitude de ce dernier ? Ou quelle autre raison à cette faiblesse manifeste, entérinant une défaite qui est aussi un recul de la Russie, et un gain de premier ordre pour la Turquie ? Hélas, notre polémiste a bien fait le tour de la question pour finir par conclure comme moi à une faiblesse de Poutine, qui me semble indéniable, et inquiétante. Peut-être commence-t-il à être un peu usé, à perdre la main. En tous cas, la conclusion est limpide : partout où il s'avance le Sultan gagne ; il continuera donc à pousser son avantage.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23421

Re: USA : la présidence Trump

11 Novembre 2020, 10:01 Message

D'une groopie progressiste, partiale à un point rare d'ordinaire :

Image

Image


Et hop, un petit sondage pour conforter la grégaritude et la soumission au réel fantasmatique...

Image


Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23421

Re: USA : la présidence Trump

11 Novembre 2020, 12:42 Message

MAJ

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23421

Re: USA : la présidence Trump

11 Novembre 2020, 14:31 Message

Image

Messages: 823

Re: USA : la présidence Trump

11 Novembre 2020, 15:55 Message

Un article de Guy Milliere qui fait le point : Rien n'est joué.
https://www.dreuz.info/2020/11/11/etats-unis-la-contre-offensive-du-president-trump-face-au-coup-detat-prend-forme/

Extraits :
"Certes, il y a eu une fraude électorale d’une immense ampleur : les Démocrates ont vraiment fait les choses en grand. Ils ont fait voter des milliers de morts et on me dit qu’à Philadelphie, Benjamin Franklin lui-même a voté Démocrate, et cela reste à vérifier, mais cela ne m’étonnerait pas. Les Démocrates ont utilisé de faux bulletins de vote, utilisé des logiciels très élaborés qui permettent de faire passer des milliers de vote d’une colonne à une autre. Ils ont aussi utilisé des moyens plus artisanaux : falsification de signatures, mise à la poubelle de bulletins valides. Ils ont bénéficié de la complicité de tous les grands médias américains, de celle de Twitter, Facebook, Google et Wikipédia. Mais s’ils pensaient que la fraude ne se verrait pas, ils ont raté leur coup ..................................................
Il faut 270 grands électeurs pour être élu Président. Si on ne compte que les chiffres ratifiés, Joe Biden en a 226. Donald Trump en a 232. Il serait très surprenant que la Pennsylvanie ne rejoigne pas la colonne Trump, ce qui porterait le total de celui-ci à 252. La Géorgie porterait le total à 268. L’Arizona le porterait à 279. Ce serait suffisant. ................................
Je suis beaucoup moins pessimiste qu’il y a quelques jours. Et je redis ce que j’ai dit déjà : qu’un homme sénile, profondément corrompu et tenu par la Chine, entouré de gauchistes haineux, puisse devenir Président des Etats-Unis n’a cessé de me paraitre impensable. Les Etats-Unis ont présentement l’un des plus grands Présidents de leur histoire, et face à lui une bande de criminels ......................."

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23421

Re: USA : la présidence Trump

11 Novembre 2020, 18:56 Message



Pendant ce temps, le Donald :

Image

Messages: 823

Re: USA : la présidence Trump

11 Novembre 2020, 22:57 Message

http://stephanemontabert.blog.24heures.ch/
Des preuves, en voilà

Au cours de cette élection, les Démocrates semblent avoir fait feu de tout bois avant, pendant et après le scrutin, employant toute les techniques connues et éprouvées en plus de nouvelles méthodes. Pour ne citer que quelques-unes de toutes celles qui furent employées, mentionnons:

Différentes techniques de récolte de bulletins avouées par un lanceur d'alerte démocrate pro-Sanders (source)
En violation directe de la loi de l'état, la Commission électorale du Wisconsin a ordonné à tous les agents de l'état d'ajouter (illégalement) à la main les informations manquantes des votes par correspondance, plutôt que de les invalider. (source)
Des morts ont voté, par milliers. On peut consulter leur vote aujourd'hui encore (source)
À Detroit des agents de saisie ont rajouté à la volée dans le registre électoral des gens qui avaient envoyé des votes par correspondance sans y être inscrits (source)
Au Nevada, dans le comté de Clark, un lanceur d'alerte annonce qu'il a été témoin de votes par correspondance acceptés sans que leur signature ne soit vérifiée (source)
En Pennsylvanie, des instructions spécifiques ont été données à des employés du service postal pour mettre de côté des bulletins reçus après le 3 novembre (donc trop tard), les antidater - les tamponner avec la date du 3 novembre - afin de les inclure quand même dans le scrutin (source)
À contrario, dans des comtés pro-Trump d'Arizona, des employés de bureau de vote n'indiquèrent pas aux électeurs venus sur place d'éventuelles erreurs dans la saisie de leur bulletin, comme la loi le veut, mais turent ces erreurs, entraînant la nullité de ces votes (source)
Des observateurs républicains furent empêchés d'entrer dans de nombreux bureaux de dépouillement (source) (source) (source)
Des bulletins destinés aux Républicains furent comptés en faveur des Démocrates... le logiciel de tabulation "a eu un bug"... Et nous découvrons que 47 comtés ont utilisé le même logiciel. (source) Ce logiciel, "Dominion", était connu pour ces "bugs" depuis 2016 déjà mais n'était pas encore employé à aussi large échelle. (source) En 2018, la Fondation Clinton décida de "soutenir son développement" avec un don de 2.25 millions de dollars (source). Le logiciel reçut une "mise à jour" au beau milieu de l'élection (source)

Les liens mentionnés comme sources existent encore au moment où ce texte est écrit.

Cette liste n'a aucunement la prétention d'être exhaustive. Il ne s'agit même probablement que d'une infime partie émergée de l'iceberg. Vous pourriez examiner pendant des jours toutes les fraudes filmées, rapportées par des témoins ou sur lesquelles des plaintes sont déposées.

Messages: 823

Re: USA : la présidence Trump

11 Novembre 2020, 22:59 Message

Du même, qui rejoint Francis Marche dans son appréciation de l'enjeu :
"Les gens qui ne s'intéressent pas aux élections américaines de 2020 n'ont rien compris. Ce vote, ces jours que nous traversons, sont historiques. Ils façonneront l'avenir de l'Occident pour des décennies, que ce soit en direction de sa survie ou de son effondrement total.

Si les fraudes électorales massives et systématiques qui ont eu lieu cette semaine permettent au bout du compte à Joe Biden d'être élu, les élections à venir n'auront plus jamais aucune valeur, ni aux États-Unis, ni ailleurs.

Aux États-Unis, d'autres élections auront lieu, avec au moins autant de manipulations impunies - pourquoi se priver? - pour s'emparer progressivement des derniers leviers du pouvoir. Si des fraudes massives et impunies permettent d'emporter la Présidence, quelles sont les chances que d'autres fraudes massives soient contrecarrées pour un simple siège de sénateur, pour une obscure élection complémentaire? Quelles sont les chances que des élections manipulées par la gauche soient remises en question par l'Administration Biden ou les administration démocrates qui lui succèderont?

Ailleurs qu'aux États-Unis, quelles sont les chances que les élites locales restreignent leur désir de passer outre le vote populaire (en le manipulant) si même un peuple disposant du Bill of Rights laisse passer pareille trahison de ses droits comme le troupeau de moutons qu'il est devenu?

Si un Américain ne se rebelle pas contre l'injustice et la malhonnêteté de cette élection, qui le fera, ailleurs, face à des injustices du même calibre? S'attend-t-on à ce qu'un Français se rebelle davantage en France? Un Suisse en Suisse? Un Togolais au Togo? "

Messages: 404

Re: USA : la présidence Trump

13 Novembre 2020, 11:04 Message

Le Parisien Présidentielle américaine : les autorités électorales démentent la moindre fraude

Extrait :
"Sous l'égide de l'Agence de cybersécurité et de sécurité des infrastructures (CISA), l'Elections Infrastructure Government Coordinating Council et le Sector Coordinating Council Executive Committees affirment, plus d'une semaine après la présidentielle, n'avoir trouvé « aucune preuve » de bulletins perdus ou modifiés, non plus que de systèmes de vote piratés. « Il n'existe aucune preuve d'un système de vote ayant effacé, perdu ou changé des bulletins, ou ayant été piraté de quelque façon que ce soit », soulignent-elles."
[...]
« L'élection du 3 novembre a été la plus sûre de l'histoire des Etats-Unis », ont affirmé ces autorités locales et nationales en charge de la sécurité du scrutin. La CISA dépend du ministère de la Sécurité intérieure.

« Une confiance absolue dans l'intégrité de nos élections »

« Bien que nous sachions que notre processus électoral fait l'objet de nombreuses affirmations sans fondement et de campagnes de désinformation, nous pouvons vous assurer que nous avons une confiance absolue dans la sécurité et l'intégrité de nos élections », insistent-elles, piquées au vif sur la qualité de leur travail.
[...]
Après le communiqué, le républicain battu la semaine dernière a continué à relayer les messages dénonçant le système Dominion. Au point que Twitter ajoute une mention à ces tweets, informant que le sujet est controversé.

Le président sortant refuse toujours de reconnaître sa défaite, compliquant ainsi la période de transition du président élu, qui doit prendre ses fonctions le 20 janvier 2021."

PrécédenteSuivante

Retourner vers International, européisme & mondialisme