Afficher le sujet - USA : la présidence Trump

USA : la présidence Trump

Sur les événements internationaux, par temps de "globalisation"
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23478

Re: USA : la présidence Trump

15 Novembre 2020, 10:40 Message

Hier soir JT2 : comme tous les médias, on annonce benoitement, sur le ton de l'évidence et d'une confirmation à peine nécessaire, en brève, que Joe Biden est définitivement élu avec plus de 320 grands électeurs ; que le dépouillement est clos ; que les recours de Trump ont été rejetés. On cite à peine la manifestation de Washington ("un baroud d'honneur") sans dire ni montrer son importance. D'un autre côté, le Donald promet ceci :

Image


Soit la semaine qui vient.
Le suspense est à son comble... :)

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23478

Re: USA : la présidence Trump

16 Novembre 2020, 10:05 Message

Curieux.
On se perd décidément en conjectures...

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23478

Re: USA : la présidence Trump

17 Novembre 2020, 13:10 Message

Retour sur le Logos et Élections Américaines (Institut des Libertés)

Charles Gave :

« Avant- propos.

Dans mon billet de la semaine dernière, j’ai peut-être enterré le Président Trump un peu vite. Je viens d’écouter l’interview d’une femme remarquable, Sidney Powell, grande juriste s’il en fût, qui a sauvé la mise au General Flint, injustement accusé de compromission avec la Russie. Cette femme, que je suis depuis longtemps et que j’ai toujours trouvé extraordinairement pondérée et compétente, annonce très calmement, dans cette interview, que le Président avait mis en place une « task force » d’avocats prestigieux pour surveiller les élections « en amont » et que, non seulement elle a toutes les preuves que des fraudes gigantesques ont eu lieu mais qu’en plus « elle allait lâcher le Kraken », c’est-à-dire qu’elle allait mettre ces preuves dans le domaine publique assez rapidement.

Pour ceux qui parlent l’anglais, voici le lien avec cette interview qui m’a laissée pantois :



A chacun de se faire une opinion, la mienne est faite.

Rien n’est joué aux USA. »


***


Pour aller un peu plus loin avec cette dame, du genre pugnace, qui apparaît de plus en plus :

Image

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23478

Re: USA : la présidence Trump

17 Novembre 2020, 21:34 Message



Ça ne semble pas très bien se passer pour les deux compères (patrons de Facebook et Tweeter)...

Avatar de l’utilisateur
Messages: 3837

Re: USA : la présidence Trump

17 Novembre 2020, 22:40 Message

Peut-on mettre en scène plus formidable opposition d'incarnation de la virilité ? :)

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23478

Re: USA : la présidence Trump

18 Novembre 2020, 10:04 Message


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23478

Re: USA : la présidence Trump

18 Novembre 2020, 22:43 Message

Je pose ça là...

Image

Image


Cette dame est un ancien procureur fédéral à la la réputation d'implacabilité féroce.
Est-ce qu'elle recherche son quart d'heure de célébrité ? Ou bien ?

De toutes les hypothèses, celles d'un bug amplifiant déraisonnablement la fraude me paraît des plus plausible... Le comique désastreux de cette histoire n'en serait que plus grand.

A noter ceci :

Image


On a beaucoup hurlé sur le limogeage par Trump du directeur d'une agence de sécurisation des élections qui avait affirmé qu'il n'y avait eu aucune fraude : c'était une preuve de plus du tropisme fascisant du Donald ; il apparaît maintenant que Dominion était partie prenante à cette agence...

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23478

Re: USA : la présidence Trump

19 Novembre 2020, 09:53 Message

Bluff monumental de Trump and co ? Fraude non seulement avérée et massive, mais passant toutes les bornes et dès lors susceptible de provoquer un véritable séisme politique aux USA ? Stratégie des uns et des autres, à coup d'annonce, de petites phrases jetées en pâture, de pressions : allez savoir... tout cela devrait s'éclairer bientôt, par la force des choses.

Une petite musique que l'on entend monter ces derniers temps (on l'a déjà signalée ici) :

La stratégie gagnante de Donald J. Trump (Bd Voltaire)

« Un nouveau décompte des voix a été demandé par l’équipe de campagne présidentielle avec l’appui des autorités fédérales. Là s’est posée une difficulté : les modalités électorales dépendent des autorités locales (l’État) et celles de Pennsylvanie, par exemple, ont fait savoir, il y a quelques jours, qu’elles s’y opposaient.

On s’y attendait et cela ne compromet pas le plan. Pourquoi ?

Parce que la finalité n’est probablement pas de recompter les bulletins mais de montrer à la Cour suprême que les cas de fraude sont suffisamment avérés et généralisés pour invalider les élections dans les États concernés.

Maîtres Powell et Giuliani ont annoncé détenir suffisamment d’éléments pour atteindre cet objectif.

Dans ce cas, aucun des deux candidats ne pourra se prévaloir des 270 grands électeurs requis. Or, que prévoit la Constitution, dans un tel cas de figure ?

C’est simple : si, au 14 décembre, le collège électoral ne parvient pas à élire un président, celui-ci sera élu par la Chambre des représentants (12e amendement de la Constitution).

Et là, vous pourriez vous dire que c’est mal engagé pour Trump, la Chambre étant majoritairement démocrate. Eh bien, non, car il y a une subtilité : chaque État dispose d’une seule voix, indépendamment de sa taille. Avec 30 États républicains et 20 démocrates, vous commencez à comprendre la stratégie…

En résumé, la réélection de Donald Trump est une configuration plausible et il n’est pas exclu que les démocrates se soient, une fois encore, laissé prendre dans le piège qu’il leur a tendu. Si c’était le cas, ils ne s’en remettraient probablement pas et les médias qui leur sont inféodés subiraient une disgrâce à la hauteur de leur forfait.

Je peux, évidemment, me tromper car, en matière politique, la prévision est un sport à haut risque. Néanmoins, chaque jour qui passe conforte la vraisemblance d’un tel scénario. »

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23478

Re: USA : la présidence Trump

19 Novembre 2020, 18:56 Message

Où l'on découvre chaque jour un peu plus que les U.S.A. "plus grande démocratie du monde" est en vérité la dernière des républiques bananières, gangrenée par de multiples maffias.

Image


20 000 morts ont voté en Pennylvanie
25 000 morts ont voté dans le Michigan
Dans le Nevada, certains ont voté jusque 8 fois et parfois dans plusieurs états
Plus de votants que d'inscrits dans le Wisconsin
etc...

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23478

Re: USA : la présidence Trump

26 Novembre 2020, 09:47 Message

Pendant que Trump apprend le mezzo-voce (le calme avant la tempête, ou déballonnage en vue ?... au plus tard ce sera clair fin de semaine prochaine), Biden parade et nous apprend que les USA dont de nouveau « prêts à conduire [lead] le monde ». Et il annonce vouloir régulariser 11 millions de clandestons dès les premiers mois de son putatif futur mandat. Soros and co se frottent les mains. Xi également. Les médias claironnent que sa future équipe est francophile en raison d'un représentant, en vérité c'est le retour du pire du marigot washingtonien. Si ces gens-là reprennent le pouvoir, nous serons foulés aux pieds comme jamais, et la guerre reviendra.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23478

Re: USA : la présidence Trump

28 Novembre 2020, 14:14 Message

La valse des "nouvelles" continue, les deux camps militent et donc désinforment à donf' ; ou du moins : les médias officiels, comme ils l'ont toujours fait à outrance, sont exclusivement partisans, entretiennent la haine et le mépris du Donald tous azimuts à longueur de temps, et répètent en boucle que Biden est élu — leurs caniches européens leur emboitant le pas comme de juste ; tandis que de l'autre côté on entretient le suspense sans être toujours très convaincant, et même parfois convaincu. Tout de même : les signes semblent s'accumuler d'un possible succès des entreprises de Trump-Giuliani contre l'évidente fraude massive qui a sévi au cours de ces élections. Comme dit ici il y a déjà un bon moment — à titre d'hypothèse, mais une hypothèse qui depuis a largement pris corps —, cette fraude s'est faite en deux temps : le premier, "traditionnel", était bien organisé à l'avance et devait suffire, le second s'est fait en catastrophe la nuit de l'élection devant la tournure que prenait le dépouillement. Et ce sont ces malversations, importantes, grossières, "mal faites" qui coincent, manifestement. La "démocratie" américaine et "l’État de droit" prévaudront-ils, au moins pour sauver les apparences ? C'est la question. Une élection américaine n'a pas à nous hypnotiser, qui du reste ne change jamais grand chose, nous l'avons toujours dit et nous nous y sommes tenus. Jusqu'à ce que ce pataquès invraisemblable intervienne, avec l'engagement comme jamais de toute la caste intellectualo-politico-médiatique dans le mensonge systémique, parallèlement à ce que l'on voit autour du COVID, et alors que le Donald représente une effraction brouillonne, spectaculaire plus que réellement politique, mais une effraction tout de même, et salutaire. Si le Donald venait à renverser le cours des choses, même si l'on ne doute pas des capacité de retournement de veste des autorisés de parole, ce serait de plus un formidable coup de pied dans la fourmilière...

Énorme : « l’élection de Pennsylvanie semble avoir violé la constitution », dit le tribunal (Dreuz)

NDLR : Dreuz n'est pas le dernier à prendre ses désirs pour des réalités. Il est toutefois tenu à un minimum de cohérence et de sérieux. Deux choses qui ont quasi disparu de l'espace public.

Avatar de l’utilisateur
Messages: 3837

Re: USA : la présidence Trump

28 Novembre 2020, 15:56 Message

J'ai toujours aimé la Fleur de Lys :


Image Fleur de Lys

3 heures plus tôt

Soit, je ne comprends pas tout, soit, j’ai raison de n’être qu’à moitié satisfaite.

Ici, en Pennsylvanie, le juge se prononce sur une question de droit : vote par correspondance anticonstitutionnel et violation de la Constitution. Cela entraîne l’illégalité de certains bulletins mais cela ne veut pas dire fraude au sens où l’audience de Pennsylvanie l’a démontrée : faux electeurs, faux bulletins, destruction de bulletins, contrôleurs républicains évincés, machines truquées…. on est dans la suspicion de fraude, parce qu’il y a eu illégalité dans la forme, pas dans la preuve de fraude. Tout ce qu’on nous dit c’est : » des bulletins ont été acceptés à tort car sous une forme non acceptée par la Constitutionde l’Etat. ».

Ai-je tort d’en vouloir « plus » ?


Tout cela me semble un peu tiré par la moumoute.
En revanche, ce je que je découvre, c'est la part prépondérante prise par divers logiciels dans dépouillement, le décompte, le traitement et la mise en forme des résultats. Ceci, dans toutes les élections de tous les pays... Or, ces logiciels sont conçus, élaborés et fournis par certains... [N'ai-je pas lu qu'il y a peu, une entreprise spécialisée dans la fabrication de ces joujoux dont une manip était devenue par trop voyante, s'était immédiatement déclaré en faillite ?] Ces machines modernes s'inscriraient dans la plus pure tradition des allées du pouvoir en tout temps et en tout lieu, elles comporteraient des «portes dérobées», bien utiles pour faire entrer ou sortir discrètement quelques votes au moment opportun.
[Raison de plus pour ne pas jouer avec les tricheurs :) ]

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23478

Re: USA : la présidence Trump

28 Novembre 2020, 17:24 Message

Peu importe le vin, pourvu qu'on ait l'ivresse : Giuliani et son armée d'avocats attaquent sous tous les angles, en se disant qu'il y en aura bien un dans le lot qui aboutira pour enrayer le processus, compte tenu que la preuve de fraudes massives est longue et complexe à établir (date butoir : 14 décembre), malgré les évidences (125% de votants ici, défunts qui votent là, soudaines trouvailles de "ballot" à 100% Biden ailleurs, décompte électronique foireux, etc..). Cela dit, Sidney Powell s'en occupe activement d'un autre côté, et a bien l'intention de ne rien lâcher, quel que soit le Président déclaré élu bientôt. ... Question de stratégie, c'est classique, et les deux compères (Trump et Giuliani) sont des cadors en la matière. Mais je peux me tromper... nous verrons bien.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23478

Re: USA : la présidence Trump

28 Novembre 2020, 19:15 Message

P.S. ladite stratégie (déjà évoquée beaucoup plus haut), et le piège préparé à l'avance par Trump contre les piégeux Démocrates, semble avoir sa chance :

Incroyable: Le vent tourne, CNN, chaine de propagande démocrate, reconnait pour la première fois que Trump peut gagner les élections… pas un mot dans les médias français (Vidéo) (Europe Israël)

« CNN – oui CNN et pas Fox News – explique comment Donald Trump peut gagner : simplement parce que son avocate constitutionnaliste, Jenny Ellis, a rappelé aux sénateurs de Pennsylvanie que c’est eux qui ont le pouvoir de nommer les grands électeurs, ce qu’ils viennent de décider de faire, et ils vont être suivis par tous les Etats clés dont l’élection est disputée.

Les grands électeurs ainsi choisis peuvent ensuite décider de voter pour Trump en considérant que les contestations – sans qu’il y ait besoin de décision de justice – sont trop chaotiques et qu’ils vont suivre les résultats du soir du 3 novembre où Trump était en tête.

Pour la faire courte, il y aurait contestation et cela se terminerait à la Chambre, où les Républicains ont 26 votes contre 23 pour Biden, et donc Trump serait réélu sans rien faire, et tout est absolument conforme à la constitution.

C’est une brillante, claire, simple démonstration exprimée avec la simplicité que requiert ce sujet complexe, à laquelle il manque juste une information : ce qui est expliqué par Zakaria est en fait le garde-fou qui a été prévu par les Pères fondateurs précisément pour les cas de fraude massive où nous nous trouvons. »


***


P.P.S. on me dit à l'oreillette que Sidney Powell vient de sortir un atout maître dans le Michigan autour de Dominion... si c'est vrai, c'est du très lourd : passible de la peine de mort aux USA (intelligence avec l'ennemi)

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23478

Re: USA : la présidence Trump

29 Novembre 2020, 16:43 Message

Signal faible ? fort ? épiphénomène ? Si c'est le cas, ils commencent à être nombreux, tout de même...

Wisconsin Supreme Court Petitioned to Declare All Drop-Box Ballots Illegal, Block Certification (National File)

A tout le moins, le président élu le sera dans des conditions désastreuses, même pour des Ricains. Le Président en question n'a certes pas les pouvoirs de son homologue français, mais... quant à la réputation démocratique des donneurs de leçon, n'en parlons pas !

Avatar de l’utilisateur
Messages: 3837

Re: USA : la présidence Trump

29 Novembre 2020, 18:56 Message

Le traducteur automatique [Aïe ! Francis, pas sur la tête !...] donne ceci :

Le procès, déposé le 27 novembre 2020, l'a été au nom de l'électeur du Wisconsin, Dean Mueller. Il fait valoir que le droit du demandeur à une «élection présidentielle sûre, libre, sécurisée et transparente» a été violé «en ce que son vote a été dilué par le décompte de milliers de votes illégaux placés dans des urnes illégales à travers l'État du Wisconsin.»

Le procès indique que plus de 500 urnes ont été installées illégalement dans 72 comtés de l'État en violation de la loi. La plainte poursuit en déclarant que la Commission électorale du Wisconsin n'avait pas le pouvoir, en vertu de la loi électorale du Wisconsin, d'établir ou d'approuver leur utilisation.

L’établissement, l’approbation et l’approbation de l’utilisation des boîtes de dépôt par la commission, selon le procès, revenait à promulguer unilatéralement une nouvelle loi électorale. La Constitution américaine - avec une réitération de la disposition dans la décision Bush c. Gore de 2000 - accorde ce pouvoir exclusivement au Congrès ou aux législatures des États.

PrécédenteSuivante

Retourner vers International, européisme & mondialisme