Afficher le sujet - USA : la présidence Trump

USA : la présidence Trump

Sur les événements internationaux, par temps de "globalisation"
Avatar de l’utilisateur
Messages: 3938

Re: USA : la présidence Trump

10 Janvier 2021, 20:09 Message

Ceux qui me font l’honneur de me lire ici, m’ont entendu, à maintes reprises, dans les cas d’agressions de personnes âgées par la racaille, souligner que, tout autant que l’agression, ce qui me révoltait, c’était que les ignobles s’y mettaient à trois ou quatre, dans la pleine force de l’âge, pour navrer une vénérable personne sous la porte cochère.
C’est le même haut-le cœur qui me saisit en voyant les Gafam sortir du bois pour se faire la peau de Trump deux semaines avant que celui-ci ait quitté le pouvoir.

Messages: 923

Re: USA : la présidence Trump

10 Janvier 2021, 22:01 Message

https://lundi.am/Un-pays-sans-visage
Un pays sans visage
Giorgio Agamben
"Un pays qui décide de renoncer à son propre visage, de couvrir avec des masques en tout lieu le visage de ses propres citoyens est, alors, un pays qui a effacé de soi toute dimension politique. Dans cet espace vide, soumis à chaque instant à un contrôle sans limites, se meuvent maintenant des individus isolés les uns des autres, qui ont perdu le fondement immédiat et sensible de leur communauté et peuvent seulement échanger des messages adressés à un nom désormais sans visage."

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23869

Re: USA : la présidence Trump

11 Janvier 2021, 09:47 Message

Livre : L’Uniformisation du monde, de Stefan Zweig (1925) (Bd Voltaire)

« Nous nous berçons encore d’illusions quant aux objectifs philanthropiques et économiques de l’Amérique. En réalité, nous devenons les colonies de sa vie, de son mode de vie, les esclaves d’une idée qui nous est, à nous Européens, profondément étrangère : la mécanisation de l’existence. »

« L’ennui américain. Cet ennui horrible, très spécifique qui se dégage là-bas, cet ennui qui n’est pas comme jadis l’ennui européen, celui du repos, celui qui consiste à s’asseoir sur un banc de taverne à jouer au domino et à fumer la pipe soit une perte de temps paresseuse mais inoffensive : l’ennui américain, lui, est instable, nerveux et agressif. On s’y surmène dans une excitation fiévreuse et on cherche à s’étourdir dans le sport et les sensations. L’ennui n’a plus rien de ludique mais court avec une obsession enragée dans une fuite perpétuelle du temps. »

Avatar de l’utilisateur
Messages: 3938

Re: USA : la présidence Trump

11 Janvier 2021, 10:43 Message

Voilà qui m’intéresse. Je vous remercie de cette référence.

Messages: 923

Re: USA : la présidence Trump

11 Janvier 2021, 21:40 Message

Un point de vue :
https://les-minuscules.blogspot.com/2021/01/white-lives-dont-matter.html
white lives don't matter

Le soulèvement héroïque et pathétique du Capitole est l'ultime soubresaut de l’homme blanc. Du petit blanc, j’entends. C'est-à-dire du gilet jaune. Celui qu’on pousse bien gentiment dans les poubelles de l’Histoire. Celui à qui l'on fait sentir qu’il n’est qu’un sale déchet. Un pauvre étron anachronique. Reliquat méprisable d’un passé haïssable. Celui à qui tous les horizons sont fermés. L’ascenseur social interdit. Les quotas refusés. Celui qui n'a pas d'avenir parce qu'il est le passé, le sale passé, l'ignoble passé raciste, colonialiste, machiste et nauséabond. Celui qu'on a dépossédé de tout, son fric, son héritage, son futur, sa dignité, et jusqu’à son dernier atome d’espérance.

Petit blanc cerné de toutes parts par le mépris et par la haine. Ratatiné entre l’enclume des minorités et le marteau des élites. Tabassé par les racailles, fascisé par les médias. Et sommé au plus vite de crever en silence. D’accepter les crachats, les sarcasmes et les coups comme ses conditions normales d'existence. Amplement méritées, pour une ordure de son espèce.

Petit blanc qui met un genou à terre. Qui capitule. Qui abandonne. Brisé par un système beaucoup trop fort pour lui. Où se plaindre, en effet ? A qui se plaindre ? S'il se plaint, on le traitera de fasciste. On lui reprochera de tenir un discours anti-élites, de se comporter comme les antisémites dans les années 30, d'aspirer au retour des heures les plus sombres de notre histoire. Dans un rictus dédaigneux, on lui rappellera qu'il est de ces gars qui fument des clopes et qui roulent au diesel, choses éminemment suspectes au XXIe siècle… dépassées… rétrogrades… Poubelle.

Tout cela, il le sait. Il sait qu'il est la peste brune, qu'il est un putschiste, qu'il est un séditieux et qu'il est un raciste. Ces imputations sont injustes, injustes à hurler, mais il ne peut rien faire contre le torrent des caricatures : il ne possède ni les mots, ni le talent rhétorique, ni surtout le temps d’antenne… Jamais on ne lui tend le micro… sauf le micro-trottoir, bien sûr… Quelques secondes bien ricaneuses, et puis s’en va… c’est dans la boîte… rires du public... Son compte est bon.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23869

Re: USA : la présidence Trump

12 Janvier 2021, 09:32 Message

Tweeter a perdu hier 4 milliards de $ en bourse (c'est un relativement "petit"), Facebook 100. Certes, ils ont de la marge, certes cela peut jouer du yoyo, mais cela montre tout de même qu'on dispose de leviers, si on le veut. Pour ma part, j'avais un compte FB quasi inactif, il ne me servait que très occasionnellement, comme pour nos pétitions, par exemple. Je vais y annoncer mon départ, et le clôturer d'ici quelques jours.

De plus, compte tenu de ce qui se passe, et de l'annonce de Whatsapp sur la modification de ses conditions d'utilisation au 1er février (il s'arrogent toujours plus de droit à l'espionnage de nos vies, notamment la localisation, et si on ne signe pas, ils excluent !), je teste une alternative : Signal. Je suis sur Telegram d'autre part. Je recommande à chacun d'en faire autant, surtout pour Whatsapp. Pour Tweeter, on peut pour l'heure y garder un compte inactif, pour seulement consulter, AMHA.


***


“Tout comme le 11 Septembre a marqué un changement de paradigme pour les États-Unis, voire le monde, il y aura, s’agissant des plateformes numériques dans notre démocratie, un avant et un après le 8 janvier 2021”, Thierry Breton, commissaire au Marché intérieur de l'U.E.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23869

Re: USA : la présidence Trump

13 Janvier 2021, 17:23 Message

Image

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 23869

Re: USA : la présidence Trump

14 Janvier 2021, 10:30 Message

Le patron de Twitter reconnaît avoir créé un “précédent dangereux” en bannissant Donald Trump (Valeurs Actuelles)

Rétropédalage (non sans ambiguïté, toutefois) du patron de Tweeter ; il faut dire qu'il a mal à son capital, et se sait fragile. De son côté Whatsapp a pitoyablement fait savoir que ses nouvelles conditions n'impliqueront pas ce qu'on en a dit, tentant de retenir ceux qui le fuient. Telegram à déjà récupéré 25 millions d'utilisateurs en 72 h ! Les GAFAM se sont emballés, un peu trop ivres de leur puissance et du succès de leurs manipulations, ils se rendent compte qu'ils doivent corriger le tir, rapidement. C'est que la grenouille se réveille un peu avant d'être tout à fait cuite. Elon Musk, qui déteste ses collègue californiens, annonce qu'il va créer une structure de réseau social libre. Mais mieux : des solutions fidèles à la logique initiale du Net semblent devoir se faire jour. Nous verrons si le mouvement actuel se prolonge et dure, si les alternatives ne sont pas de simples vizirs voulant être calife à la place du calife, comme il est plus que probable. En attendant le dégrisement pour les "Démocrates", leftist de tout poil et autres piétailles de l'oligarchie, digitale ou autre, risque d'être sévère.

Précédente

Retourner vers International, européisme & mondialisme