Afficher le sujet - Tectonique des plaques

Tectonique des plaques

Sur les événements internationaux, par temps de "globalisation"
Avatar de l’utilisateur
Messages: 4528

Re: Tectonique des plaques

31 Mars 2022, 11:41 Message

"Une avalanche d'appels": les agences matrimoniales spécialisées dans les femmes ukrainiennes prises d'assaut (BFMTV)

Speed dating quand tu nous tiens :)

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 29048

Re: Tectonique des plaques

1 Avril 2022, 10:35 Message

L’Ukraine est devenue le foyer improbable pour les dirigeants de l’Etat Islamique fuyant le califat (Le salon beige)

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 29048

Re: Tectonique des plaques

3 Avril 2022, 09:20 Message

Il y a encore des Suisses raisonnables, dans une Europe devenue folle,

La Zelenskimania et l'image ravagée de la Suisse (SOTT)

« Reste enfin la Russie. Gagnante ou perdante ? Les deux en fait. D'un côté, la Russie sera probablement gagnante sur le plan militaire et stratégique. A l'issue des combats, la Russie pourrait bien obtenir la neutralisation de l'Ukraine, sa démilitarisation partielle (absence de bases militaires étrangères et d'armes nucléaires) ainsi qu'une possible partition du pays. Elle aura mis KO debout les fanatiques de l'hégémonie américaine qui hantent les bureaux de Washington et de Bruxelles. Elle aura prouvé qu'elle ne transigeait pas avec sa sécurité et celle de ses alliés. Et elle aura montré au monde qu'elle faisait ce qu'elle disait et disait ce qu'elle faisait puisqu'elle avait clairement indiqué ses lignes rouges trois mois avant le conflit. Et cela sans que son économie et sa monnaie flanchent, comme l'espéraient les Occidentaux.

Contrairement à ce que ceux-ci pensent, les sanctions économiques, aussi sévères soient-elles, ne feront que renforcer Poutine, ainsi que le montrent les derniers sondages de l'institut neutre Levada, qui confirment le soutien d'une large majorité de la population à « l'opération spéciale ». Aucune sanction n'a jamais réussi à renverser un gouvernement, que ce soit à Cuba, en Iran ou en Corée du nord.

Mais Moscou devra porter le stigmate du fauteur de guerre, de l'agresseur, même si en termes juridiques sa cause n'est pas moins mauvaise que le furent l'invasion de l'Irak en 2003 et l'agression de l'OTAN contre la Serbie en 1999 avec la partition du Kosovo qui s'en est suivie quelques années plus tard. Le prix humain, culturel, économique et politique à payer sera élevé. Les tensions engendrées par le conflit ne vont pas disparaitre par enchantement et les Russes vont devoir supporter longtemps les conséquences de cette guerre.

Cyberguerre et stratcom

Nous conclurons ce tour d'horizon avec un mot sur l'incroyable succès de la campagne de propagande ukrainienne en Occident. Cette guerre aura été l'occasion de vivre en direct la première opération de cyberguerre totale. Si la liberté de la presse souffre en Russie, cela ne vaut guère mieux chez nous, qui avons banni les médias russes alors que nous prétendons défendre la liberté de la presse et qui proscrivons les points de vue divergents ! En quelques jours, on a assisté à une zélenskisation des esprits, chacun rivalisant de servilité pour écouter le Grand Héros et exécuter ses vœux, le président Macron arborant même une barbe de trois jours et un T-shirt olive pour souligner son adhésion à la cause, tandis que les médias renonçaient à la déontologie journalistique pour embrasser la cause de l'Ukraine. Un tel effondrement de la raison en si peu de temps est inouï.

Inouï mais pas inexplicable. Dan Cohen, correspondant de Behind the News, a démonté les mécanismes sophistiqués de la propagande ukrainienne et les raisons de son succès colossal dans nos pays. Un commandant de l'OTAN a décrit cette campagne dans le Washington Post comme « une formidable opération de stratcom (de communication stratégique) mobilisant médias, Info Ops et Psy Ops ». En gros, il s'agissait de mobiliser les médias et d'hypnotiser le public par un jet continu de vraies nouvelles, de fake news, d'images et de narratifs propres à sidérer les gens afin de garder un haut niveau émotionnel et d'oblitérer la capacité de jugement du public.

C'est ainsi qu'on a eu droit à un déferlement d'images spectaculaires et d'informations souvent fausses : la mort prétendue des soldats de l'Ile aux serpents, le fantôme de Kiev qui aurait abattu six avions russes à lui seul, les menaces sur la centrale de Tchernobyl, le faux bombardement de la centrale de Zaporoje, ou encore les cas de la maternité et du théâtre de Marioupol dont on n'a jamais vu les victimes, à part deux femmes dont l'une au moins a été reconnue vivante. De même qu'on a assisté au blanchiment accéléré des bataillons Azov, reconvertis en soldats patriotes après avoir effacé leurs écussons néonazis, et à la négation de l'existence des laboratoires bactériologiques américains en Ukraine alors que celle-ci a explicitement été reconnue par Victoria Nuland lors d'une audition au Sénat le 8 mars dernier. Il est vrai qu'un wording a immédiatement été mis en place pour les nier. Dès le lendemain, on a commencé à parler de « structures de recherche biologique » et à alerter l'opinion sur de prétendues attaques chimiques russes pour étouffer le problème des laboratoires bactériologiques secrets (Cf. BFM TV).

Il apparait que la communication ukrainienne emploie, sous l'égide du groupe PR Network, pas moins de 150 firmes de relations publiques, des milliers d'experts, des dizaines d'agences de presse, de médias prestigieux, de chaînes Telegram et de médias d'opposition russes pour délivrer ses messages et formater l'opinion occidentale. On se moque des Russes qui ont interdit d'utiliser le mot guerre pour celui « d'opération spéciale ». Mais les médias occidentaux ne font pas mieux, eux qui sont alimentés en permanence de messages-clés et d'éléments de langage, prohibant par exemple l'usage d'expression telles que « referendum de Crimée » ou « guerre civile du Donbass ». On trouvera tous les détails sur Dan Cohen, Ukraine's Propaganda War : International PR firms, DC lobbyists and CIA cutouts, MintPressNews.com.

Cette brillante réussite en Occident cache pourtant un échec patent en Amérique latine, en Afrique et en Asie, soit dans 75% du monde habité. Les pays du sud ne sont plus dupes de nos mensonges et de nos intérêts. Et l'étoile de Zelenski commence à pâlir. Sa pitoyable prestation à la Knesset, où il a commis l'erreur de comparer l'offensive russe à la « solution finale » alors que ce sont les Russes qui ont libéré Auschwitz et fait reculer Hitler et que ce sont les ancêtres de ses alliés de l'extrême-droite nationaliste ukrainienne qui ont participé à la Shoah par balles, aura été la goutte de trop.

Au risque de me répéter, je conclurai ce long article en disant : on peut, on doit même, condamner cette guerre. Mais de grâce cessons de nous aveugler. Retrouvons notre esprit critique et notre sens des réalités. C'est ainsi que nous pourrons rebâtir une paix durable sur le champ de ruines qu'est devenue l'Ukraine »

Messages: 1238

Re: Tectonique des plaques

6 Avril 2022, 10:03 Message


Avatar de l’utilisateur
Messages: 701
Localisation: Provence

Re: Tectonique des plaques

7 Avril 2022, 11:37 Message


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 29048

Re: Tectonique des plaques

9 Avril 2022, 16:31 Message



Là encore, un début de décantation s'opère — mais beaucoup trop lente, beaucoup trop partielle, et trop marginale ; on peut juste parler d'un timide désobscurcissement. Et là comme ailleurs, peut-être là plus qu'ailleurs puisqu'il s'agit d'une guerre sans merci, la vérité sera très dure à voir tout à fait en face. Et, rebelote, ce sera trop tard. Je vais finir par croire que les amibes ont plus de jugeotte que nous — merci les médias, hollywood, Disneyland, l'entertainment sous toutes ses formes, la consommation hébétée, le spectacle, etc. Merci l'inculture organisée et l'enseignement de la bêtise et de l'ignorance satisfaites d'elles-mêmes.

Messages: 1238

Re: Tectonique des plaques

24 Avril 2022, 17:52 Message

Ce qu'il en est dans cette guerre :
http://euro-synergies.hautetfort.com/archive/2022/04/24/maurizio-murelli-editeur-de-douguine-voila-ce-qui-se-cache-derriere-le-conf.html

"L'Ukraine est un champ de bataille de la Grande Guerre mondiale à laquelle les États-Unis ont donné un nouvel élan et une accélération dans les années 1990 afin d'imposer leur ordre mondial au monde, se concevant, depuis leur naissance, comme la véritable Jérusalem terrestre, leur peuple comme le véritable "peuple élu" dont la mission messianique est de racheter toute l'humanité. Cette vision qui est la leur est bien expliquée par John Kleeves dans le livre "A Dangerous Country" qu'en tant qu'éditeur j'ai publié pour la première fois en 1998 et ai réédité chez AGA Editrice en 2017. Pour être plus précis, la Grande Guerre mondiale pour la conquête du monde a commencé bien avant les années 1990, lorsque - faisant passer la doctrine Monroe d'une échelle continentale à une échelle mondiale - ils sont intervenus en Europe pendant la Première Guerre mondiale, ce qui a permis aux États-Unis d'être décisifs dans la rédaction du traité de Versailles avec lequel ils ont élaboré une première ébauche du nouvel ordre mondial redessinant, de mèche avec les Britanniques, la géographie de l'Europe et aussi de l'Afrique. Ils ont franchi une nouvelle étape avec la Seconde Guerre mondiale, dans laquelle ils sont intervenus via le Pacifique. À cette époque, leur principal intérêt était d'établir leur propre domination dans la zone Pacifique en désintégrant le Japon. La dynamique liée au jeu des alliances a amené les États-Unis sur le théâtre de guerre européen qu'ils ont colonisé à la fin de la guerre. Et voici le Pacte deYalta, qui constitue pour les États-Unis une sorte d'"image fixe" dans leur progression vers l'établissement de leur propre domination mondiale. Les États-Unis se sont retrouvés libérés du pacte de Yalta à la fin des années 1980 avec l'implosion de l'URSS et après avoir réduit le Panama, qui voulait nationaliser le canal, à une peau de chagrin en arrêtant et traînant le président Noriega enchaîné dans sa propre prison ; ils ont commencé leurs guerres au Moyen-Orient, d'abord en parrainant la guerre contre l'Iran, puis en intervenant directement en Irak, puis en Syrie, en Somalie, en Libye et même en Europe contre la Serbie. Tous ces États étaient, avant les années 1990, alliés ou sous le parapluie protecteur de l'URSS. Ils ont promu la guerre de vingt ans contre l'Afghanistan tandis que, par diverses flatteries, ils ont incorporé dans l'OTAN - la feuille de vigne de l'armée américaine - plus ou moins tous les pays de l'ancien Pacte de Varsovie. L'Ukraine est restée à l'extérieur. Par le biais de diverses "révolutions colorées", ils ont tenté de miner de l'intérieur tous les autres États qui n'avaient pas encore été subjugués, jusqu'au coup d'État de Maidan en Ukraine. Il faudrait être myope ou de mauvaise foi, mais il faudrait aussi être un idiot cognitif, pour ne pas voir le schéma global de cette guerre mondiale, asymétrique et menée aussi avec des armes commerciales et des sanctions, souvent contre les Etats les plus faibles, comme ceux d'Afrique, où les Américains se présentent avec le Colt et le chéquier, pour les soumettre, d'une manière ou d'une autre, à leur propre domination. C'est dans ce cadre, certainement décliné en complot par les pontes, que je soutiens que l'Ukraine n'est qu'un des nombreux champs de bataille de la grande guerre biséculaire.....
...................................................................................
Il faut garder à l'esprit que non seulement il y a eu huit ans de guerre dans le Donbass pour éradiquer les russophones et les russophiles, mais que durant ces mêmes huit années, il y a eu une répression meurtrière à l'intérieur de l'Ukraine, qui a pris la forme d'une persécution de la culture russe, d'une interdiction de l'utilisation de la langue russe, de la mise hors la loi des partis russophones et d'une série d'assassinats ciblés, de persécutions physiques et d'emprisonnements, des faits dont personne ne parle mais qui sont pourtant bien documentés.................."
Question :
Enfin, vous êtes doué pour faire des prédictions. Selon vous, quelles seront les conséquences à court, moyen et long terme de ce conflit pour l'Italie ? Et comment pensez-vous que le conflit va se poursuivre ?

Pour l'Italie, à court et moyen terme, elles seront catastrophiques. (Il est probable qu'il en sera de même pour la France) Ce n'est pas moi qui le dis, mais divers analystes universitaires du domaine économico-financier, sans exclure ceux de la Confindustria, qui le disent. Il est prévu qu'aux alentours de juin-juillet, 570.000 travailleurs seront licenciés et mis à pied, et que 26.000 entreprises fermeront. Il y aura une pénurie de tous les métaux et "terres rares" nécessaires au fonctionnement de certaines entreprises, des engrais, de la farine pour les pâtes et le pain, etc. L'inflation (qui pour un citoyen devient une surcharge) devrait atteindre 8%. Pour se passer du gaz russe que nous allons quémander en Afrique dans des pays qui sont tout sauf stables, nous devrons payer au moins trois fois plus... et de toute façon nous ne pourrons jamais remplacer les 29 milliards de mètres cubes de gaz que nous prenons en Russie, quoi qu'en dise le trio Conte-Cingolani-Di Maio. Avec les sanctions, nous allons détruire des milliers d'entreprises italiennes qui font du commerce avec la Russie, nous allons perdre les revenus du tourisme russe..... À long terme, ce sera encore pire. Nous entrerons en récession avec les autres pays européens. En dernière analyse, il s'agit d'une guerre américaine contre l'Europe, que les Américains ont forcée à se priver du poumon primaire russe et, en perspective, du poumon secondaire chinois. Compte tenu de ce scénario, il est facile de comprendre l'action meurtrière consistant à évoquer la monstruosité russe.........................."

Messages: 1238

Re: Tectonique des plaques

24 Avril 2022, 17:55 Message

Et ceci pour terminer, ce qu'il en est des USA :
"Tôt ou tard, quelqu'un devra se demander pourquoi aux Etats-Unis, tous les deux jours, un psychopathe entre dans une école, un supermarché, un bâtiment administratif et tue comme si de rien n'était. Une nation de psychopathes qui nous contamine depuis des décennies et avec laquelle, en tant que vrais Européens, nous n'avons rien à faire. Entre autres choses, ils sont comme un arbre sans racines qui a grandi en se nourrissant du massacre et du meurtre de peuples, à commencer par les Amérindiens. L'Europe a de nombreuses racines et si certaines se sont taries, d'autres fonctionnent encore. C'est la nourriture qui monte à l'arbre à partir de ces racines qui rachètera l'Europe et la réconciliera avec sa composante géopolitique à l'Est. "

Avatar de l’utilisateur
Messages: 701
Localisation: Provence

Re: Tectonique des plaques

27 Avril 2022, 08:18 Message


Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 29048

Re: Tectonique des plaques

27 Avril 2022, 09:31 Message



On ressort le stock de bougies ? Les silex ?
Pas fini de rigoler...

Avatar de l’utilisateur
Messages: 701
Localisation: Provence

Re: Tectonique des plaques

27 Avril 2022, 13:27 Message

J'ai la terrible impression d'être en 1940, pendant la drôle de guerre. La situation en Ukraine menace la paix en Europe. Actuellement Poutine n'a envoyé qu'un corps expéditionnaire, arrivera-t-il a mobilisé l'intégralité de son armée pour défendre la Transnitrie par exemple ?
Dans tous les cas, j'ai l'étrange sentiment que la guerre en Ukraine va être l'élément libérateur d'événements chaotiques à travers le monde, même si nous arrivons à échapper à une troisième guerre mondiale. La violence semble partout en latence, prête à éclater à tout moment.
Je ne suis ni pessimiste ni optimiste, je constate simplement un dérèglement généralisé de nos sociétés : la question n'est plus politique, mais civilisationnelle.
Un nouvel ordre ne peut que subvenir, inconditionnellement, le désordre actuel étant fatalement condamné à plus ou moins court terme, quoi qu'en décident ceux qui nous dirigent.

Avatar de l’utilisateur
Messages: 701
Localisation: Provence

Re: Tectonique des plaques

27 Avril 2022, 13:52 Message

Le sentiment de vivre une veillée d'armes à l'orée d'événements de grande ampleur...

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 29048

Re: Tectonique des plaques

27 Avril 2022, 14:16 Message

Sentiment sans doute justifié.

Messages: 601

Re: Tectonique des plaques

27 Avril 2022, 19:38 Message

Pas 1940 en ce qui me concerne, mais bien 1914. L'Europe occidentale et l'OTAN sont beaucoup plus va-t-en guerre, comme les puissances ouest-européennes l'étaient en 1914, qu'en 1939-40, quand l'atermoiment et l'apaisement était le mot d'ordre général, jusqu'en Amérique.

Mais je partage votre appréhension: l'attentat de Sarajevo ne saurait tarder. Nous sommes probablement en avril 1914.

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Messages: 29048

Re: Tectonique des plaques

27 Avril 2022, 21:40 Message

Je plussoie.

PrécédenteSuivante

Retourner vers International, européisme & mondialisme